La vaste nuit allume toutes les étoiles [LIBRE]

Aller en bas

La vaste nuit allume toutes les étoiles [LIBRE]

Message  Invité le Dim 20 Nov - 20:12

    Une petite musique dans la tête, un peu jazzy qui rythmait ses pas légers et joyeux. Un petit air que ses lèvres sifflaient tout en parcourant le dortoir de long en large, prenant ci et là des affaires. Elle tournoyait tout en tenant une robe devant elle, se regardant dans le miroir. Laquelle serait parfaite pour ce soir ? Oh, ce n’était pas une occasion particulière, juste une petite soirée mais il fallait toujours se montrer sous son plus beau jour … on ne sait jamais sur qui on peut tomber. Evangeline jeta son énième robe sur son lit, on sortant une autre – encore – de sa malle. Oh, mais oui, bien sûre, elle ne venait pas d’un milieu très riche, c’était tout le contraire, au bas de l’échelle, mais la sulfureuse était douée de ses mains. Alors ses robes, elle les confectionnait elle-même, avec un brin de magie et un soupçon d’imagination. Et puis, il fallait aussi avouer que le trafic de drogue rapportait pas mal, chez les moldus.

    Celle-ci ! D’un coup de baguette, ses vêtements s’envolèrent et allèrent se ranger sagement et proprement dans sa malle, ne laissant que son choix sur son lit. Et les autres filles ? Elles étaient toutes dans la grande salle, pour leur du dîner. Oui, elle jeunait, mais elle avait aussi prévu son petit encas, venu tout droit des cuisines. En bref, une heure plus tard, elle était prête. Le reflet du miroir renvoyait l’image même de la sensualité. Un joli brin de fille, mince mais non sans forme, des cheveux sombres, aussi noirs qu’une nuit sans lune. Sa robe bleue nuit lui allait à merveille, coupée au niveau du genou, le vêtement semblait fait de soie et de voile, légère et sensuelle, intouchable, inaccessible, c’était comme vouloir attraper le vent. Et puis il y avait ses yeux …

    A la casa musica …
    Elle était maquillée comme une star de ciné, accoudée au Jukebox … elle semblait bien dans sa peau … elle marchait comme un chat qui méprise sa proie … La chanson qui couvrait tous les mots qu’elle mimait, elle en faisait peut être un peu trop, la fille aux yeux menthe à l’eau …

    Un peu trop ? Peut-être, mais le charme opérait. La chanson sensuelle qui résonnait dans la boite nuit faisait vibrer les cœurs et échauffait les esprits. Et elle, elle dansait au milieu de la piste, laissant les multiples regards caresser son corps. Ses lèvres trouvèrent celles d’un charmant jeune homme avec qui elle passa toute la soirée … pas besoin de noircir tout un parchemin.


    *******

    Il était peut-être quatre heures du matin lorsqu’elle franchit le passage de la sorcière borgne. Et elle était plus que bien. D’ailleurs, pour elle la soirée n’était pas terminée parce qu’elle avait en main une bouteille d’alcool. Du Gin Fizbiwizz, pour vous faire décoller. Comment elle trouva le chemin de la tour d’astronomie ? L’instinct sûrement, c’était d’ailleurs un miracle qu’elle ne fut pas repérée par Rusard vu le bruit que ses talons faisaient. Enfin bref, l’important était qu’elle soit arrivée entière en haut de la tour.

    Là, elle se dirigea près du bord, la démarche toujours légère mais plus très droite. Elle s’assit sur le rebord de pierre, les jambes pendant dans le vide. C’était dangereux, surtout vu son état, mais elle ne s’en rendait pas compte. Tout ce qui comptait, c’était elle et le paysage qui se déroulait sous ses yeux. C’était comme si elle dominait le domaine, comme si elle était maître de tout Poudlard. A cette pensée, un rire cristallin franchit ses lèvres. Elle était bien ici. Et avec sa bonne humeur, une chanson lui vint en tête et elle la chantonna tout en se servant un nouveau verre. Elle n’avait vraiment pas sommeil … cette nuit, elle ne verrait pas Morphée, c’était certain. Mais peut-être quelqu’un d’autre …
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum