« Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Aller en bas

« Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Dorcas Meadowes le Dim 4 Mar - 18:25

Elle n'avait pas signé son mot, mais le Serpentard était assez intelligent pour deviner son auteur. Voici ce qu'il avait reçu par hibou au petit déjeuner, la veille, en même temps que tout le monde lisait son propre courrier :

"Winchester, j'ai à te parler. Viens demain à la tête de sanglier, vers 15 heures. Discrétion habituelle recommandée."

Clair, net, précis. Et si quiconque venait à lire ce message et se rendre au bar malfamé à la place de Winchester, Dorcas avait prévu le coup : elle attendrait dehors, dans le froid et la neige, que Winchester pointe le bout de son nez d'ado boudeur, et elle ne rentrerait qu'à sa suite, une fois bien assurée qu'il n'était pas suivi. Car, plus que jamais, cette rencontre devait rester secrète.

Dorcas comptait rompre, si tant est qu'on puisse mettre fin à une relation qui n'avait jamais existé. On ne pouvait pas parler d'histoire d'amour, non, quand les deux principaux intéressés passaient leurs temps à se sauter dessus entre deux disputes ? Pourtant, un lien existait entre eux, une entente tacite qui faisait que, parfois, pour une heure ou plus, ils formaient presque un véritable couple.

Les couples parlaient. Eux, ils n'avaient pas besoin de mots pour se comprendre. Même, leurs corps s'étaient compris dès le début, et Dorcas ne cherchait même plus à s'expliquer cette attirance bizarre. C'était chimique, voilà tout.

Cependant, elle considérait cette parodie de relation comme une entrave. Elle voulait se libérer de Jake Winchester, elle voulait mettre fin aux rumeurs qui circulaient à leur propos et lui gâchait la vie. Et quoi de mieux, pour cela, que de couper les ponts, franchement, pour de bon, d'un seul coup, sans douleur pour aucun d'eux deux.

Elle soupira, frissonnant à l'ombre d'un mur, ses bottes fourrées enfoncées dans la neige. Cela faisait une demi-heure qu'elle surveillait l'entrée de la Tête de Sanglier, songeant que Winchester aurait peut-être l'idée saugrenue, et inhabituelle, d'arriver en avance. Ce n'était pas son genre, mais Dorcas préférait prendre toutes les précautions possibles et même inutiles pour que ce rendez-vous qui n'en était pas un se déroule bien.

Elle enfonça son bonnet de laine, qui ne cessait de remonter sur sa tête. Ses longs cheveux bouclés s'échappaient par mèches autour de son visage aux joues rougies par le vent d'hiver. Celui-ci caressait sa figure de ses doigts joueurs, et surtout glacés, en sifflant à ses oreilles déjà éprouvées par le froid. Dorcas passa ses bras autour de son buste, et se mit à taper des pieds pour réchauffer ses orteils. Deux épaisseurs de chaussettes, des bottes fourrées, mais la demi-heure à faire le piquet à l'ombre de ce mur avait fait son ouvrage, et elle tremblait de froid.

Pour ne rien arranger, l'épaisse couverture de nuages qui dissimulait le ciel se mit à moutonner de flocons, d'abord légers, puis plus épais.

"Dépêche, Winchester..." marmonna-t-elle alors.

Soudain, alors qu'elle avait été tout du long convaincue de l'excellence de ce scénario, son idée lui parut absurde, et un très mauvais pressentiment l'envahit. Après tout, rien ne se déroulait comme il le fallait quand Winchester était dans les parages, elle était bien placée pour le savoir !

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Jake Winchester le Mar 6 Mar - 17:42

Jake était en train de mordiller dans un toast quand l'heure du courrier sonna. Au dessus de lui un vrombissement d'ailes se fit entendre mais imperturbable, Jake Winchester machouilla d'un air endormi son petit déjeuné. A côté de lui, Gwen et Alexander semblaient aussi réveillés que lui. Un hibou aux ailles marrons vint se poser devant lui et lui tendit la patte. Jake ne réagit pas, et se coupa un bout de bacon. Gwen lui donna un coup de coude dans les cotes en lui indiquant le hibou de la tête. Le Serpentard grommela et attrapa l'oiseau qui semblait impatient de repartir. Une fois la lettre décrochée, le hibou ne se fit pas prier et reparti dans les airs, sous le regard rêveur de Jake encore endormi. Il reporta son attention sur la l'enveloppe se trouvant entre ses doigts. L'écriture était fine, surement celle d'une fille. Intrigué, Jake déchira le papier de celle ci, sans aucune délicatesse et en extirpa un fin morceau de parchemin sur lequel était inscrit une seule et unique phrase .

"Winchester, j'ai à te parler. Viens demain à la tête de sanglier, vers 15 heures. Discrétion habituelle recommandée."

La lettre n'était pas signée et Jake regarda à sa droite puis à sa gauche. Il vit que Gwen avait lu par dessus son épaule et il lui envoya un regard noir. Celle ci finit sa bouche avant de demander :


" Qui est ce qui veut te voir Jacky ?

- Aucune idée, mentit-il en haussant les épaules. Surement une admiratrice, ajouta t-il avec un clin d'oeil " .

Bien évidement Jake se doutait de la provenance de cette lettre. Ce n'était pas la première fois qu'il en recevait de la sorte, mais d'habitude la Griffondor lui proposer des endroits plus ... intimes pour se retrouver. Jake leva un sourcil et se mit à réfléchir. Que pouvait-elle bien lui vouloir si elle ne désirait pas coucher avec lui ... ? Il serait stupide d'imaginer qu'elle l'invite à boire un verre. Ce n'était pas vraiment leur genre de se faire des sorties ensembles, ou d'avoir de petites attentions l'un envers l'autre. Intrigué, il fourra la lettre dans sa poche et se servit un verre de jus de citrouille.


Le lendemain, la journée passa lentement, commençant par un cour d'histoire de la Magie. Le professeur était soporifique mais des rumeurs courrait comme quoi un autre professeur allait bientôt le remplacer. N'importe qui mais vite ! Au déjeuné, Jake croisa le regard de Dorcas Meadowes qu'il interrogea du regard mais elle tourna aussitôt la tête. Il devrait donc attendre quinze heure avant d'en savoir plus ... Jake détester attendre. Il aimait tout avoir tout de suite. Surement parce qu'il avait été trop gâté étant plus jeune. Toujours était il que plus les minutes passer, plus Jake désirer savoir la raison pour laquelle Dorcas Meadowes lui avait envoyée cette lettre au petit déjeuné.
Le Serpentard jeta un coup d'oeil vers sa montre qui indiquer quatorze heure. Aujourd'hui il avait son après midi de libre et si le temps avait été meilleur, il aurait bien aimé s'entraîner au Quidditch sur le terrain ... malheureusement, de gros flocons commencer à tomber, d'abord timidement, puis beaucoup plus nombreux. Qu'elle idée que de donner rendez vous hors du château ! Jake n'avait vraiment pas envie de mettre le nez dehors. Et puis pour qui se prennait-elle pour lui imposer comme ça, un jour et un horaire, sans lui demander son avis ! Non, vraiment, il n'irait pas, c'était décidé ! Jake attrapa un livre et sorti de son dortoir pour se diriger dans sa salle commune. Il avait beau essayer de lire, impossible de se concentrer, toutes ses pensées étaient dirigées vers Dorcas Meadowes. Jake ne pu s'empêcher de jeter un coup d'oeil à sa montre à gousset qui indiquer quatorze heure et demi. Enervé, il remonta dans son dortoir et attrapa sa guitare afin de jouer un petit peu. Manque de chance pour lui, William lui demanda s'il ne pouvait pas sortir afin de jouer car il voulait faire une sieste. Jake se résigna donc à poser sa guitare et attrapa sa cape noire ainsi que son écharpe verte et argent et son bonnet noir. Le sort semblait s'acharner sur lui et la curiosité le dévorer. Il devait savoir ce que Meadowes lui voulait. Il enfila à la va vite sa cape et se dirigea vers les portes de Poudlard. Il était quinze heure moins le quart. Il serait forcément en retard maintenant, mais cela serait bien fait pour elle si elle l'attendait un peu. ça lui apprendra à lui fixer des rendez vous aussi étranges et sans lui demander son avis.
Une fois hors du château, Jake enfila ses gants en cuir et affronta le froid hivernal afin de se rendre à la tête du Sanglier .
Bien évidement, il ne croisa personne sur le chemin, personne n'était assez fou pour sortir avec ce temps, hormis une bande de première année qui faisaient une bataille de boules de neiges. Jake attrapa sa baguette restée dans sa poche et la pointa sur un tas de neige qui se mit à former des boules et à mitrailler les premières années qui s'enfuirent en courant. Jake laissa échapper un éclat de rire et continua sa route, de bien meilleure humeur à présent.
Arrivé non loin de la tête du sanglier, Jake vit que quelqu'un semblait attendre devant le bar. Il dû encore se rapprocher quelque peu pour reconnaître Dorcas. Pourquoi donc l'attendait-elle devant le bar ?! Jake risqua un coup d'oeil sur sa montre. Il était en retard d'un quart d'heure. Espérons pour elle que cela ne faisait pas longtemps qu'elle était là mais vu la façon dont cette dernière grelotter, il semblerait que si. Espérons pour lui qu'elle ne tombe pas malade, encore une fois, à cause de lui ou la Gryffondor risquerait de lui faire amèrement regretter. Arrivé à son niveau Jake , sans même lui dire bonjour, lui dit :

" Pourquoi m'as tu fais venir ici Meadowes ? Tu ne t'ai pas dis que j'avais peut être mieux à faire ? "

Le bout du nez rougit, les dents serrées, la Gryffondor avait un air sérieux qui ne plaisait pas à Jake et même si il ne l'aurait avoué pour rien au monde, cela l’inquiéta ...
avatar
Jake Winchester
    -Capitaine Jacky -


Messages : 445
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 26
Localisation : Partout où le vent me porte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Dorcas Meadowes le Dim 18 Mar - 14:40

Quand Dorcas vit que Winchester ne lui avait pas posé un lapin malgré son quart d'heure de retard, elle poussa un soupir de soulagement. Mais lorsqu'elle vit qu'il se dirigeait directement vers elle au lieu de se faufiler dans le bar tout seul, elle manqua s'étouffer : ah, lui et sa discrétion légendaire ! Il allait les faire entrer ensemble, et qui quiconque passait par là à ce moment-là, il ne manquerait pas de dire que Jake Winchester et Dorcas Meadowes étaient entrés ensemble dans le même bar avec l'intention d'y passer du temps à deux ! Elle se mordilla la lèvre inférieure, ce qui lui fit mal car elle avait quelques gerçures à cause du froid, et s'en tint donc à mordiller l'intérieur de sa joue.

Quand Winchester arriva à son niveau, elle lui adressa son regard le plus dur et le moins hostile (si si, c'était possible !) qu'elle avait en magasin.

"Pourquoi m'as tu fais venir ici Meadowes ? Tu ne t'ai pas dis que j'avais peut être mieux à faire ?"

Ni bonjour, ni bouse, pas même un salut : juste un reproche. Ca commençait bien. Dorcas se retint de lui répliquer qu'elle l'avait fait venir juste pour l'embêter, puis de se casser sans rien ajouter, mais cela aurait mis le Serpentard dans une colère folle, et dans de mauvaises dispositions pour leur "rupture"... elle savait très bien ce qui se passait quand ils s'énervaient tous les deux : ils se retrouvaient Merlin seul savait comment à s'embrasser, et quand les choses avaient le temps d'aller loin, leurs vêtements volaient aux quatre coins de la pièce, et ils n'étaient plus ni Serpentard ni Gryffondor, juste deux amants qui s'envoyaient en l'air... et Dorcas ne voulait plus de ça. Non. Du tout !

"J'ai quelque chose d'important à te dire. Tu ne t'es pas dit, toi, si rusé, que je ne t'aurais pas fait venir pour des prunes... si ?" répliqua-t-elle avec un sourire goguenard. Elle était bien décidée à lui montrer que ses piques ne l'atteignaient plus, qu'elle avait pris les choses en main, qu'elle ne se laisserait plus faire ni par ses humeurs, ni par ses hormones...

"Suis-moi, tête de nœud." dit-elle en se détournant. Elle apprécia à sa pleine mesure l'air bougon du Serpentard, ainsi que la courte marche qui les amena jusqu'à l'entrée de la Tête de Sanglier. Le bar tenait son nom de l'immense cochon sauvage empaillé au dessus du bar, dont il ne restait plus que la tête. La pauvre bête jetait un regard vide sur l'assemblée hétéroclite - et souvent puante, qui n'avait pas vu un savon de près depuis quelques semaines. En dessous, accoudé au comptoir qui n'était en fait que deux tréteaux branlants supportant une planche de bois même pas poncée ou vernie, se trouvait le tenancier du bar, le regard non moins vide que celui de sa tête de sanglier éponyme. Borgne, il les observait de son seul œil, et du bon ! Avant d'aller s'asseoir, Dorcas passa commande d'une Bièraubeurre en bouteille - elle ne toucherait pas à un seul verre salle de se bouge miteux, elle n'avait nulle envie de s'empoisonner - puis laissa le temps à Winchester de commander aussi. Après quoi, elle repéra une table un peu isolée des autres, située dans un coin sous une fenêtre.

En s'asseyant, Dorcas comprit pourquoi cette table était inutilisée : les bords disjoints de la fenêtre laissaient passer un léger courant d'air qui passait juste à hauteur de nuque. En un mot comme en cent : frigorifiant. Elle se rassura en se disant qu'il faisait toujours plus chaud que dehors, et que de toute manière, la discussion avec le Serpentard ne durerait pas longtemps.

Elle lui jeta un regard analytique, se demandant comment il allait prendre la nouvelle. Il ne fallait pas qu'elle tourne autour du pot. Déjà qu'il n'avait pas l'air très heureux d'être ici, et qu'elle le savait dénué de toute forme de patience...

"Bon, je n'irai pas par quatre chemins." commença-t-elle. Elle s'avança pour chuchoter par dessus la table, afin que nul ne les entende : "Je voulais mettre les points sur les "i" et te dire qu'il ne fallait plus qu'on se voit. Même sans que personne ne le sache. C'est fini, et je tenais à te le dire en face afin qu'il n'y ait pas de malentendu."

Elle poursuivit, en se redressant, mais sans cesser de chuchoter par prudence et pour le bien de leur réputation à tous deux : "Ce n'est pas une fausse rupture qui cache en fait le besoin de te voir, et bla bla bla... quand je dis quelque chose, je le pense, et là je le pense particulièrement fort. Je sais que tu t'en fiches autant que moi, de ce qui s'est passé... entre nous. Mais je tenais quand même à y mettre fin dans les formes."

Dorcas faillit poursuivre par autre chose, mais elle se rendit compte qu'elle avait déjà pas mal monopolisé la parole, et qu'il fallait lui laisser le temps d'en placer une. Elle fronça les sourcils, soucieuse, car elle ne parvenait pas à interpréter ce qu'elle deviner des émotions du Serpentard à travers la lueur qui brillait dans ses yeux. A quoi pensait-il donc ?

Elle n'eut pas le temps de se le demander davantage. Le tenancier borgne apportait leurs boissons, qu'il déposa avec humeur sur la table. Le cul de la bouteille claqua contre le bois irrégulier de la table. Dorcas sortit son porte-monnaie pour payer les deux consommations : après tout, même si Winchester n'avait jamais été son vrai petit copain, elle venait de le larguer, là encore à sa manière, et elle lui devait au moins ce coup à boire. Et puis c'était la dernière fois qu'ils se parlaient face à face, du coup... malgré elle, son cœur se serra, et elle fit tout ce qu'elle put pour ne pas que son visage fasse étalage de cette émotion contradictoire par rapport à ce qu'elle venait de dire.

Pas de sentiments ! La règle était très claire, entre eux, et c'était elle qui rompait. Deux bonnes raisons pour ne surtout pas tomber dans le piège classique...

Une fois payé, le tenancier les laissa seuls, et Dorcas ouvrit sa bouteille de Bièraubeurre en attendant la réaction de Jake.


_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Jake Winchester le Lun 19 Mar - 23:55

Les mains dans les poches, Jake fixer Dorcas, d'un air que l'on aurai pu croire supérieur. En réalité il n'en était rien, le jeune garçon redouter seulement la raison pour laquelle celle ci lui avait demandé de venir la retrouver à la tête du Sanglier. C'était très étrange de la part de la Gryffondor de lui donner rendez vous dans un lieu public, bien que peu fréquenter. En général, ils ne se voyaient pas en dehors de leurs ébats et c'était donc dans des lieux bien plus discret. Elle devait donc avoir une bonne raison de l'y avoir convié et voyant son air sérieux et décidé, Jake commença à s’inquiéter quelque peu. Bien évidement, il n'y fit rien paraître. Celle ci semblait légèrement agacée par son attitude et le fusilla du regard dès son arrivé. Dorcas, plus agitée qu'à l'ordinaire, se mordit la lèvre inférieur et regarda Jake d'un air sévère. Avec l'air de ce que Jake imaginer d'une mère disputant son enfant, Dorcas lui répondit :

"J'ai quelque chose d'important à te dire. Tu ne t'es pas dit, toi, si rusé, que je ne t'aurais pas fait venir pour des prunes... si ?"

Jake leva un sourcil en l'air et la toisa. Etait-elle capable de faire ça ? Peut être, juste pour avoir le privilège d'être en sa compagnie ? Le regard noir de Dorcas le fit aussitôt déchanter. Non non, là c'était du sérieux. Il ne releva pas l'ironie de son " si rusé " se disant qu'après tout, il l'avait mérité avec son quart d'heure de retard et son bonjour si chaleureux . La jeune fille, bien trop contente de pouvoir enfin rentrer se mettre au chaud, passa devant lui sans un mot et poussa la porte du bar miteux.

"Suis-moi, tête de nœud."

Cette fois ci Jake ouvrit la bouche pour répliquer mais la Gryffondor c'était déjà introduite dans le bar. L'air renfrogner Jake la suivit, une moue boudeuse collée au visage. Dorcas se dirigea droit vers le bar et se commanda une bière au beurre en bouteille. Elle regarda Jake, comme pour lui demander ce qu'il voulait boire. S'adressant au barman , il demanda :

" Un Rhum arrangé au litchi et à la grenade s'il vous plait , demanda t-il d'un ton posé. Et pas dans un shooter, un grand verre, merci. "

Le serveur le toisa quelques secondes et s'arrêta de nettoyer le comptoir, un chiffon sale dans les mains. Le ruhm arrangé est une boisson très forte, faisant beaucoup penser à de l'eau de vie et il est servit dans de petit verre, et se doit d'être bu d'une traite. Pourtant, Jake apprécier cet alcool et étant donné la froideur hivernale qui régner dans le bar, il n'y avait rien de mieux pour se réchauffer le gosier . Le serveur se tourna vers le bar et arracha de ses dents le bouchon en liège d'une bombonne contenant le rhum. Jake le regarda faire, vérifiant ainsi que le serveur y mettait les bonnes doses. Il n'eu pas le temps de vérifier plus longtemps que Dorcas s'éloigna du comptoir et alla s’asseoir à une table, plus éloignée des autres et Jake la suivit docilement. Il tira sa chaise, faisant ainsi voler de la poussière sur le sol. Jake jeta un regard dédaigneux autour de lui. Le ménage n'avait apparemment pas été fait depuis un bon moment ... S'il n'avait pas été autant intrigué par la demande de la Gryffondor, il aurait surement déjà tourné les talons. Jake déposa sa cape sur le dossier de sa chaise et enleva ses gants qu'il fourra dans ses poches. Il enleva ensuite son écharpe et prit place sur la chaise crasseuse, en face de Dorcas. Celle ci le fixer de ses grands yeux bleu, comme si elle attendait patiemment qu'il ai fini tout ceci pour commencer son discourt.


"Bon, je n'irai pas par quatre chemins." commença-t-elle. Elle s'avança pour chuchoter par dessus la table, afin que nul ne les entende :
"Je voulais mettre les points sur les "i" et te dire qu'il ne fallait plus qu'on se voit. Même sans que personne ne le sache. C'est fini, et je tenais à te le dire en face afin qu'il n'y ait pas de malentendu."

Jake n'eu aucune réaction mais se retient de justesse d’émettre un rire sarcastique. Combien de filles lui avaient déjà dis cela auparavant sans s'y tenir ? Pas mal en réalité. Une de plus. C'était donc pour cela qu'elle l'avait dérangée ? Miss Meadowes culpabilisé des bêtises qu'ils faisaient ensembles ? Ou bien y avait il quelqu'un qui lui plaisait et elle désirer donc mettre fin à leur " histoire " ? Il n'était pas jaloux bien évidement, mais un Winchester se devait d'être possessif avec certaines de leurs conquêtes. Surtout celle ci à vrai dire, puisque c'était une conquête redondante. Comme Jake ne disait rien, Dorcas ajouta :

"Ce n'est pas une fausse rupture qui cache en fait le besoin de te voir, et bla bla bla... quand je dis quelque chose, je le pense, et là je le pense particulièrement fort. Je sais que tu t'en fiches autant que moi, de ce qui s'est passé... entre nous. Mais je tenais quand même à y mettre fin dans les formes."

Cette fois ci Jake attendit quelques secondes et se mit à sourire. Toute fois son sourire fut vite balayé. La jeune fille semblait sérieuse. Sérieusement sérieuse. Et bien que comme elle l'avait dit, il n'a avait rien de particulièrement romantique dans leurs ébats, Jake les appréciés à leurs justes valeurs et il ne désirer pas arrêter de voir la jeune fille. Mais il était hors de question qu'il la supplie de continuer. Rien qu'à cette pensé, Jake en eu un frisson. Le barman choisit cet instant pour apporter les boissons. Dorcas sorti de la monnaie de sa poche et paya le barman. Sans plus attendre, Jake approcha le verre de ses lèvres et en bu une longue gorgée. L'alcool se mit à lui brûler la gorge et Jake reposa son verre avant de dire :

" Je ne te savais pas aussi peu courageuse, finit-il par dire. Alors finalement la peur d'être découvert l'a emporté sur ton propre plaisir et intérêt ? Pas très Gryffondorien tout ça ... "

Jake savait que cela allait énerver Dorcas, qu'il remette en cause une des qualités dont elle se vanter si souvent.


" A moins que tu préfères tout arrêter avant de finir par tomber amoureuse de moi ? cette fois ci il souris d'un air séducteur. "

Et bien que Jake prenait un ton léger, au fond de lui, une boule se former dans son ventre. Il était hors de question qu'il la laisse partir, c'était du gâchis. Pas qu'il ne puisse pas lui trouver une remplaçante rapidement, mais au fond, Jake, apprécier beaucoup la Gryffondor. Même s'il aurait préférer casser sa baguette magique et se couper les deux bras plutôt que de l'avouer. Foutu orgueil !
avatar
Jake Winchester
    -Capitaine Jacky -


Messages : 445
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 26
Localisation : Partout où le vent me porte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Dorcas Meadowes le Dim 1 Avr - 13:42

Jake n'avait pas demandé n'importe quoi au comptoir, l'une des boissons les plus chères de la carte ! En dépit de cette provocation en bonne et due forme qui n'était destinée qu'à l'énerver un peu plus, elle, qui l'avait invité, la jeune fille paya sans même grincer des dents la somme qui lui était demandée par le barman.

Après qu'ils eurent gagné la table, commencé à boire et que Dorcas ait révélé la raison de leur présence à tous les deux ici, Jake se mit à sourire. Sourire, comme si la situation l'amusait énormément. Dorcas sentit ses joues chauffer : elle le traitait avec égard et il comptait réagir comme le pire des goujats ! Elle avait visiblement oublié à qui elle avait affaire : le grand, le beau, le terrible Jake Winchester dont la tête était tant gonflée d'ego que le jeune homme n'était même plus capable de voir le bout de ses pieds, même quand il se penchait. Trop bas pour lui, le grand Serpentard, tout ça ! Il prit même le temps de boire une longue gorgée de son verre avant de lui répondre :

"Je ne te savais pas aussi peu courageuse." Dorcas hoqueta, les joues en train de chauffer sous la caresse d'une colère qui, doucement, montait en elle comme les braises d'un feu qu'on viendrait réveiller. Et lui, pour qui la prenait-il ? Non mais ! Elle allait lui montrer qu'il n'avait pas affaire à n'importe quelle Gryffondor qui se laisserait marcher sur les pieds juste parce qu'il était né avec une cuiller en or dans la bouche, une baguette magique dans la main et un elfe de maison servile pour lui tenir l'autre. Ooh, le sale petit prétentieux de sang pur !

"Alors finalement la peur d'être découvert l'a emporté sur ton propre plaisir et intérêt ? Pas très Gryffondorien tout ça..." dit-il ensuite d'un ton suave qu'elle aurait trouvé très attirant en d'autres circonstances. Mais c'était fini, tout ça. Dorcas serra les dents, et sa mâchoire se verrouilla, comme si elle se retenait très fort de le mordre à pleines dents... Et Jake d'ajouter sans se départir de son air moqueur, bien au contraire :

"A moins que tu préfères tout arrêter avant de finir par tomber amoureuse de moi ?"

Oh que oui, le Serpentard allait devoir apprendre à avoir peur des lionnes. La lionne en question lui jeta un regard noir, qui se radoucit quand elle comprit que ces attaques n'étaient, pour lui, qu'une manière de se défendre, de cacher quelque chose. Mais se défendre de qui, et pour cacher quoi ? La Gryffondor sentait, au fond 'elle-même, que cela la concernait de près. Pourtant, en parler à cœur ouvert n'était, d'une part, pas une solution avec le Serpentard et, d'autre part, pas une bonne solution pour quelqu'un qui ne désirait pas se mettre en avant. Et puis, si Jake cachait véritablement quelque chose, jamais il ne le lui avouerait. Pas si elle le lui demandait, en tout cas. Il faudrait que l'aveu vienne de lui-même.

Ainsi, au lieu de s'énerver, Dorcas but une gorgée au goulot de sa bière et, quand le cul de la bouteille toucha la table dans un bruit mat, sourit doucement en observant le liquide ambré entre ses mains. La bière pétilla avec douceur contre son palais et tout le long de la descente de son œsophage. "Qu'est-ce que tu me caches, Winchester ?" aurait-elle voulu lancer, mais une question aussi directe n'aurait eu aucune chance de percer la carapace d'orgueil et d'amour propre du Serpentard. Aussi tenta-t-elle une approche qu'elle espéra plus subtile :

"Pense ce que tu veux, Winchester, c'est fini. Et puis, de toute façon, ton avis n'a jamais vraiment compté. Ni le mien, on le sait tous les deux."

Elle élargit son sourire et releva les yeux vers lui, des yeux d'un bleu glacial où brillait une lueur de compréhension, qu'elle espérait mutuelle. Puis elle jugea bon de tenter le tout pour le tout : la jeune fille porta la bouteille à ses lèvres, pour s'envoyer d'un seul coup la moitié de sa bièraubeurre et ainsi finir tout le contenu. Elle fit à nouveau claquer le cul de la bouteille contre la table, plus fort que la fois précédente, puis fit alors claquer sa langue contre son palais et dit sans se départir de son sourire non plus :

"Eh bien voilà, je crois que nous en avons terminé. Inutile de te retenir plus longuement si tu as un emploi du temps tellement chargé, n'est-ce pas ?"

Elle marqua une pause puis, pour quand même lui laisser l'occasion d'en placer une avant qu'elle ne lui fausse compagnie, ou pour ne pas dire qu'elle lui laissait l'occasion de dire ce qu'il avait sur le coeur avant qu'il ne soit trop tard et que, plus jamais, ils ne s'adressent la parole, ni en public ni en privé - elle ajouta :

"Qu'est-ce que tu en dis ?"

Allez, Winchester, crache le morceau ! Qu'est-ce que tu ne me dis pas ? Qu'est-ce que ton foutu orgueil refuse de te faire dévoiler ? Dorcas mourrait d'envie de le savoir. Oh, pas pour se faire mousser, ou savourer un indicible sentiment de supériorité et de victoire - elle n'en était plus là depuis longtemps, avec le Serpentard qu'elle avait appris à respecter à sa juste mesure - mais simplement pour savoir si Jake Winchester allait aussi bien qu'il le laissait paraître. Il affichait un air calme, presque tempéré, quoique son sourire moqueur se fut fané comme une fleur exposée trop longtemps au soleil. Il n'en restait plus qu'une ombre, un coin relevé à la commissure de ses lèvres. Pas un vrai sourire, en soi. Comme si ce qu'elle venait de lui dire était la cause de la mort prématurée de ce sourire de façade qu'il brandissait face au monde comme le drapeau de sa personnalité si atypique.

Elle avait appris à le connaître, malgré elle, malgré lui, en dépit de leurs efforts pour ne pas se rapprocher autrement que dans la chair et le plaisir. Elle avait appris à le connaître et elle savait qu'il lui cachait quelque chose.

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Jake Winchester le Mar 1 Mai - 18:10

Jake observer silencieusement Dorcas. Les propos qu'il avait tenu quelques secondes auparavant semblèrent, comme il l'avait prévu, l'énerver et il vit la mâchoire de la Gryffondor se serrer. Toute fois, celle ci garda son calme et sa mesure. Elle ne dit rien, ne répliqua pas et se contenta de boire une gorgée de sa Bierre. Pourtant, Jake remarqua dans ses yeux une lueur nouvelle. Que pouvait donc bien pensée Dorcas Meadowes ? Elle rester silencieuse pourtant Jake reconnu ce regard, ce regard qu'elle faisait lorsque ses pensées fusées de toutes part. Que pouvait-elle bien se dire ? Elle ne pensait certainement pas à son prochain repas, ça c'était sur, il y avait donc de grandes chances qu'il soit le centre de ses pensées. Cela mit le Serpentard mal à l'aise quelques secondes, il n'aimait pas ne pas savoir ce que la Gryffondor pensait, pas qu'elle lui fasse peur, mais il était tout de même inquiet pour la suite des événements. Et si cette lueur qu'il venait de voir ne voulait tout simplement pas traduire sa ferme décision de s'éloigner de lui. Il devait tenter le tout pour le tout. Mais comment ? Quoi lui dire sans passer pour un idiot attaché à elle ? Ce qui n'était pas le cas, non non, il ne pouvait pas être attaché à cette fille de moldu. Pas comme ça. N'est ce pas ?

"Pense ce que tu veux, Winchester, c'est fini. Et puis, de toute façon, ton avis n'a jamais vraiment compté. Ni le mien, on le sait tous les deux."

La jeune fille bu d'une traite sa bouteille, sous l'oeil étonné de Jake. En effet, elle posséder une bonne descente, un jour, il devrait lui proposer de se mesurer à lui tiens ... Enfin, un jour, si elle accepter de le revoir. Bien qu'il ne doute absolument pas de son charme et de son pouvoir d'attraction, il redoutait le caractère buté de la jeune fille. Quand elle avait décidé quelque chose, en général, elle s'y tenait.

"Eh bien voilà, je crois que nous en avons terminé. Inutile de te retenir plus longuement si tu as un emploi du temps tellement chargé, n'est-ce pas ? Qu'est-ce que tu en dis ?"

Jake décela la note d'ironie dans le discourt de la brune. Il s'avança vers elle et lui dit doucement :

" Ecoutes Meadowes, j'ai quelque chose à te proposer. Ce n'est pas quelque chose qui m'enchante particulièrement mais je suis dans l'obligation de faire ça. Les raisons me regarde. Mais disons que j'aurai besoin de trouver une fille qui accepterai de se présenter comme étant ma petite amie. Jake fit une pause et regarda attentivement Dorcas, il avait à présent toute son attention. Bien évidement, j'ai un large choix, seulement je ne peux risquer de prendre n'importe qu'elle fille pour plusieurs raisons : de un, il ne faudrait pas que celle ci se prenne au jeu et finisse par s'attacher, or, je pense que toi et moi avons dépassés cela, de deux, il me faut une personne ne confiance, et bien que cela me tue de le dire, j'ai confiance en toi Meadowes, de trois, tu es typiquement le genre de fille avec qui aucun de mes amis ou de ma famille n'aimerait que je sois, et c'est bien pour cela que je veux le faire croire. Avant que tu ne me poses d'autres question du genre " et moi quel est mon intérêt ? " laisses moi te dire deux mots : Lucas Crawd.
Sous l'oeil étonné de Dorcas, Jake continua . Il me déteste, je le déteste. Et je sais que tu veux te venger de lui, et crois moi, même s'il ne dit rien, je suis certains que ça le ferait rager si après l'avoir largué, tu sortais avec moi. "

Jake savait que Dorcas ne le laisserai pas s'en tirer aussi facilement, qu'elle voudrait lui poser un bon nombre de questions. Pourtant, il ne savait pas s'il pourrait lui répondre. Jake n'est pas vraiment du genre à partager ses problèmes et craintes. Et si il devait faire cela, ce ne serait surement pas avec Dorcas Meadowes. Plus Gwen . Et pourtant il ne lui avait rien dit. Parce que cette fois ci c'était beaucoup trop important, ça le dépasser même lui...

avatar
Jake Winchester
    -Capitaine Jacky -


Messages : 445
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 26
Localisation : Partout où le vent me porte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Dorcas Meadowes le Mar 22 Mai - 18:11

"Ecoutes Meadowes, j'ai quelque chose à te proposer." commença le jeune homme avec un ton tellement hésitant que Dorcas n'osa même pas froncer les sourcils en réaction à ce qu'il venait de dire. Elle ne voulait pas le retenir de parler, aussi resta-t-elle aussi impassible que possible quand il se pencha vers elle pour ajouter tout doucement : "Ce n'est pas quelque chose qui m'enchante particulièrement mais je suis dans l'obligation de faire ça. Les raisons me regarde. Mais disons que j'aurai besoin de trouver une fille qui accepterai de se présenter comme étant ma petite amie."

Là, en revanche, Dorcas ne put s'empêcher de hausser les sourcils. Et en quoi cela la concernait-elle ? Le temps pour elle d’additionner deux et deux, puis de laisser une expression ébahie s'épanouir sur son visage jusque là aussi lisse qu'un masque, il poursuivit ses explications et en vint à la conclusion que Dorcas avait deviné sans oser le couper pour la formuler à haute voix - sur un ton qui, faut-il le préciser, aurait été trop aigu de surprise pour rester discret.

"Tu es typiquement le genre de fille avec qui aucun de mes amis ou de ma famille n'aimerait que je sois, et c'est bien pour cela que je veux le faire croire."

Cet argument lui fit ravaler sa moue effarée et, de la consternation, elle passa à l'inquiétude. Il venait de dire que ses raisons ne regardaient que lui - et elle n'allait pas le forcer à les lui révéler, elle respectait cela - mais la situation devait être grave, ou bien très urgente, pour qu'il en vienne à ces extrémités. Lui demander ça, à elle ! Ok, ça servirait ses intérêts à lui, mais... d'ailleurs, où était l'intérêt de Dorcas ? Winchester, en bon Serpentard rusé qui ne manquait pas de montrer qu'il avait toujours un coup d'avance, le lui fit savoir en deux mots d'une concision et d'une efficacité effarante : "Lucas Crawd."

Elle l'observa d'un air étonné : oui, elle n'avait pas fini de laver son linge sale avec le Poufsouffle, mais dans quelle mesure le Serpentard pourrait-il l'aider ? Il fit d'abord part de leur haine commune et mutuelle, qu'elle approuva d'un hochement de tête. Puis Winchester ajouta : "Et je sais que tu veux te venger de lui, et crois moi, même s'il ne dit rien, je suis certains que ça le ferait rager si après l'avoir largué, tu sortais avec moi."

Elle ne put que rendre justice à cet argument, du moins en son for intérieur car, après le petit discours de Jake, elle garda les lèvres closes pendant de longues secondes. Tâchant de garder son calme, parce qu'il n'était jamais bon de crier quand on voulait garder une conversation secrète (ce qui était un impératif pour eux deux à l'heure actuelle), Dorcas desserra enfin les lèvres pour dire :

"Ok, en admettant que je t'aide, jusqu'à quel point ça m'impliquerait cette comédie ? Je veux dire, on peut faire circuler une rumeur mais... tu imagines, se mettre à jouer la comédie jusqu'au bout ? Genre sortir à Pré-au-Lard les samedi après-midi, ou commencer à manger ensemble pour agir en 'vrai couple'. Je..."

Sa voix se perdit dans un souffle rauque. Winchester semblait vraiment dans les ennuis jusqu'au cou, surtout pour s'abaisser à lui demander ce genre de service quand elle venait de le larguer en bonne et due forme. Dorcas sursauta intérieurement : oui, elle venait de le larguer, alors pourquoi songeait-elle seulement, ne serait-ce qu'une seconde, à venir en aide à ce crétin des Alpes qui ne la retenait que pour son propre intérêt ?

Sa colère retomba aussi soudainement qu'elle était montée, son instinct chevaleresque reprenant le dessus. Elle concéda néanmoins :

"Je ne dis pas que je refuse ton aide mais... soyons sérieux une seconde : toi et moi en couple, même pour jouer la comédie ? Ça ne marchera jamais ! Moi je n'y crois pas, alors les gens ! Je ne vois pas en quoi te voir en couple avec une fille comme moi, une fille de moldus en plus, serait..."

De nouveau, le déclic se fit. Elle fronça les sourcils tout en ajoutant : "Ça a un rapport avec tes parents, je me trompe ? Ils t'ont arrangé un mariage ?"

Elle ajouta précipitamment avant qu'il ne réponde une quelconque bêtise : "Je te préviens, je ne t'aide qu'à la stricte condition que tu me dises la vérité. Je ne plongerai pas dans l'inconnu pour tes beaux yeux. Si je dois t'aider, je le ferai en toute connaissance de cause."

Ce disant, elle le fixa sans aménité, mais sans pudeur non plus : elle voulait la vérité toute nue, et entière de préférence. Car si Winchester désirait défier sa famille en sortant (ou faisant semblant de sortir) avec elle, alors les implications pouvaient aller loin, très loin, surtout si sa famille était finalement aussi proche de Voldemort que ce que les rumeurs voulaient bien laisser croire. Une étincelle de compréhension flamboya dans ses yeux bleus glacés, ainsi qu'une flammèche de compassion.

Jake avait beau être un Winchester, il n'était pas comme eux. Et c'était probablement ce côté de faux méchant garçon qui l'avait attiré chez lui au départ. Dorcas se trompait rarement sur les gens, leurs caractères, et si elle avait souvent trouvé le Serpentard irritant, elle ne l'avait jamais trouvé méchant, ou cruel. Et encore moins raciste. Il ne lui avait jamais reproché d'être une fille de moldus. Il avait même fait mieux, il ne l'avait jamais mentionné, la traitant avec égards et équité.

Elle aimait ça chez lui.
Mais c'était à peu près tout ce qu'elle aimait. Ça et sa belle gueule. Pas de sentiments entre eux, elle venait de le dire, et elle tenait à ce que ce soit clair ! Clair pour lui. Clair pour elle.

Et clair pour cette satané compassion qui lui donnait envie de le serrer dans ses bras... la jeune femme repoussa cette stupide pulsion au plus profond d'elle-même.

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Jake Winchester le Lun 16 Juil - 3:53

Jake garder les yeux fixés sur Dorcas, observant chaque mouvement qu'elle effectué, chaque expressions sur son visage. Il voyait qu'elle réfléchissait à toute allure, et semblait absorber par la conversation. Elle avait su saisir l'importance de cet échange. Evidement, Jake n'aurait jamais proposé cet " arrangement " si la situation n'avait pas été catastrophique. Immédiatement, ses pensées se tournèrent vers la lettre qu'il avait reçu, quelques jours auparavant, écrite par son père. Sa gorge devint sèche et il bu une gorgée d'alcool afin de pouvoir saliver à nouveau. Et si la jeune fille disait non ? Que ferait-il ? Pouvait-il demander cela à quelqu'un d'autre ? Non, décidément pas. Il n'avait que ce plan, et encore, il était échafaudé à la va vite. Il savait ce que de tels agissements impliqués. Ses parents aller surement le renier, lui faire payer amèrement, le déshériter et le foutre à la porte. Mais après ce serait finit. Il n'aurait plus jamais à subir leurs pressions et folie des grandeurs. Et mieux, il ne serait pas obligé de rejoindre les rangs du Seigneur des Ténèbres. Dans le pire des cas, ses parents ne céderaient pas et il gagnerait juste du temps en faisant ce petit stratagème. Il fallait qu'il essaie ! Et même si il ne faisait que gagner du temps, il trouverai forcément une autre solution à ce moment là.

"Ok, en admettant que je t'aide, jusqu'à quel point ça m'impliquerait cette comédie ? Je veux dire, on peut faire circuler une rumeur mais... tu imagines, se mettre à jouer la comédie jusqu'au bout ? Genre sortir à Pré-au-Lard les samedi après-midi, ou commencer à manger ensemble pour agir en 'vrai couple'. Je..."

La boule dans le ventre de Jake se dessera quelque peu aux premières paroles de Dorcas. " Ok, en admettant que je t'aide ... " . Elle n'était donc pas complètement opposé à ce plan là. Bien évidement, l'affaire n'était pas gagné mais là tout de suite, s'il avait été plus familier, il l'aurait surement embrassé ! Mais Jake n'est pas vraiment le genre de garçon expansif . La suite du discourt de la Gryffondor le figea. Il n'avait absolument pas pensée à ce genre de détails. Supporter Dorcas Meadowes au quotidien ? En était il capable ? Parce que d'accord, au fond il l'apprécier énormément mais soyons clair, leurs deux caractères s'oppose complètement ! Non seulement ils ne sont presque jamais d'accord mais ils ne peuvent pas s'empêcher de se titiller l'un l'autre sans cesse. Il devrait jouer la comédie du parfait amour ? Non impossible, personne n'y croirai s'il se comporter comme cela.

" Nous ne serions pas obligés de manger ensembles. Je n'ai jamais fais cela avec d'autres filles, ça serait plutôt bizarre si soudainement je me mettais à le faire. Déjà que notre couple paraîtra surement peu crédible aux yeux de pas mal de gens ... Bien évidement, nous devrions passer un peu plus de temps ensemble mais pas énormément non plus, rassure toi. Je ne suis pas du tout le genre à jouer l'amoureux transi. ça ne choquera personne si nous ne sommes pas collés ensembles tout le temps "

Dorcas s'animer petit à petit, réagissant à chaque de ses paroles et elle ajouta :

"Je ne dis pas que je refuse ton aide mais... soyons sérieux une seconde : toi et moi en couple, même pour jouer la comédie ? Ça ne marchera jamais ! Moi je n'y crois pas, alors les gens ! Je ne vois pas en quoi te voir en couple avec une fille comme moi, une fille de moldus en plus, serait..."

Et voilà. Elle allait lui poser des questions, c'était certains. Dorcas Meadowes est typiquement le genre de filles que Jake imaginer fouiner " pour le bien de l'autre " . Quoi que là, dans un sens, si elle accepter sa proposition, cela la concernerait et donc deviendrait ses affaires ... Comment freiner la curiosité de la rouge et or ?

"Ça a un rapport avec tes parents, je me trompe ? Ils t'ont arrangé un mariage ? Je te préviens, je ne t'aide qu'à la stricte condition que tu me dises la vérité. Je ne plongerai pas dans l'inconnu pour tes beaux yeux. Si je dois t'aider, je le ferai en toute connaissance de cause."

Le visage de Jake se décomposa. Maline. Il n'en doutait pas. Mais comment avait elle fait pour trouver aussi vite ? Quoi qu'il n'y avait pas vraiment besoin d'être futé pour deviner à la réflexion. Le jeune homme n'avait vraiment pas envie de discuter de ses problèmes, encore plus face à ses grands yeux bleu qui le fixer intensément. S'il n'avait pas deviné à l'avance que cela vexerait horriblement Dorcas, et la braquerai, il lui aurait même proposé de l'argent pour qu'elle ne pose pas de questions ! Ma la jeune fille refuserai tout de suite cet arrangement, il ne pourrait pas y couper. Et après tout, elle avait raison, cela la concerner aussi... Et puis peut être était il égoiste de lui proposer cet arrangement, parce qu'évidement, cela pourrait être dangereux pour elle aussi ... Il ne laisserait personne lui faire du mal. Si jamais la situation devrait dégénérer, alors il s'assurerait qu'elle soit en sécurité avant de faire quoi que ce soit . Soudain nerveux, le Serpentard soupira avant de répondre :

" Bingo Meadowes. Tu as tout juste. Mais j'aimerai beaucoup que tu sois discrète sur ça aussi ...,Il prit un ton beaucoup plus sec. Je tiens à ce que absolument PERSONNE, et j'insiste bien sur le personne, ne soit au courant de cette histoire.
Jake se radoucit quelque peut et ajouta : J'imagine que tu as une vague idée de la situation dans laquelle je me trouve mais sache que c'est encore pire que tout ce que tu peux imaginer. C'est pourquoi ça me coûte de te dire ça, mais j'aurai ... envie j'AI, besoin de toi. "

Jake détourna le regard, gêné par ce dernier aveux. Il se sentait faible, nu et seul. Il devait avoir l'air d'un idiot désespéré. Il maudissait ses parents de devoir l'obliger à ramper aux pieds de quelqu'un pour lui demander de l'aide. Lui. Mais que pouvait-il faire d'autre ? Ses yeux se voilèrent d'un rideau de tristesse et il apporta son verre à ses lèvres afin de boire trois grosses gorgées de sa boisson, histoire de noyer tout ça.
avatar
Jake Winchester
    -Capitaine Jacky -


Messages : 445
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 26
Localisation : Partout où le vent me porte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Dorcas Meadowes le Mer 18 Juil - 16:36

Bien que Dorcas fut sur le point d'accepter la proposition de Jake, elle avait besoin d'être rassurée sur la teneur de cet engagement. Car il s'agissait bien d'un engagement : ce n'était pas une simple mise en couple, ni une vraie mise en couple. C'était une comédie destinée à tromper une famille qui trempait jusqu'au cou dans la magie noire. Une comédie qui pouvait tourner tout instant à la tragédie, pour elle ou pour Jake, selon l'accueil que la famille Winchester réserverait à cette nouvelle. Ils pourraient renier leur fils (mais c'était apparemment ce que le jeune homme au regard troublé cherchait à provoquer) ou, et là c'était un effet colatéral qu'elle n'avait pas envie de provoquer, carrément s'intéresser à leur belle-fille "adorée" et décider de régler le problème en s'y prenant à la racine : elle, sa famille. Dire oui, n'était-ce pas mettre encore plus en danger ses parents ?

"Nous ne serions pas obligés de manger ensembles." commenta Jake en réponse à sa précédente question. "Je n'ai jamais fais cela avec d'autres filles, ça serait plutôt bizarre si soudainement je me mettais à le faire." En son for intérieur, Dorcas ricanna, et elle faillit répliquer qu'elle ne l'avait jamais vu en couple tout court de toute manière, du moins pas au sens où la société des bien-pensants l'entendait. Il poursuivit : "Déjà que notre couple paraîtra surement peu crédible aux yeux de pas mal de gens ... Bien évidement, nous devrions passer un peu plus de temps ensemble mais pas énormément non plus, rassure toi. Je ne suis pas du tout le genre à jouer l'amoureux transi. ça ne choquera personne si nous ne sommes pas collés ensembles tout le temps "

C'était au moins ça de gagné : même si elle disait "oui" à la proposition du Serpentard, Dorcas n'y perdait pas son indépendance. Elle aurait détesté avoir à lui ménager une place importante dans sa vie. Non pas que la compagnie du Serpent fut désagréable, mais la Gryffondor était trop indépendante pour se laisser emprisonner dans un couple, encore moins un faux couple. A ces mots, elle hocha donc la tête, le regard vissé au fond de sa bouteille déjà vide.

Quand elle en vint à la raison qui poussait Winchester à ramper devant elle en la suppliant de devenir sa petite amie officielle pour faire jaser et pester sa famille de sang-purs, il ne nia rien, mais ne chercha pas à s'y attarder non plus. Le sujet paraissait épineux, plus encore que le fait de ramper devant elle, Gryffondor et née-moldue. Ce disant, le jeune homme était pâle, troublé, bien plus encore qu'il ne l'aurait dû. Un élan de compassion mêlée d'affection la saisit, tandis qu'il prononçait ces simples mots, d'une sincérité et d'une sensibilité à fleur de peau : "J'ai... besoin de toi."

Il détourna le regard, comme une bête blessée évite de contempler le sang qui s'écoule de son ventre déjà ouvert par le prédateur. Dorcas comprenait son attitude, plus qu'il ne voulait le croire. Le Serpentard prit son verre et le vida quasiment en trois longues gorgées bruyantes et mal maîtrisées. Dorcas n'avait pas manqué de remarquer le léger tremblement de sa main juste avant que ses longs doigts - qui savaient se faire doux et caressants quand il le fallait - ne se posent autour du verre. Un léger tremblement, manifestation extérieure évidente d'une inquiétude profonde.

Plus qu'inquiet, en fait, il était terrifié.

Cette simple constatation remua la Gryffondor bien plus qu'elle ne l'aurait voulu. Alors, en dépit de tous les risques qu'elle prenait, faisant taire sa raison d'une claque mentale d'une incroyable force qui mit celle-ci K. O., la jeune femme trop chevaleresque pour survivre bien longtemps dans cette guerre murmura alors :

"C'est d'accord." Elle s'éclaircit la gorge, elle-même troublée et atteinte par l'état d'urgence du Serpentard, puis reprit plus fort : "C'est d'accord, je veux bien t'aider. Et être ta petite amie."

Elle attendit que ces mots l'atteignent totalement avant que de lui sourire presque tendrement, tout du moins avec amitié, de quoi lui réchauffer un peu le cœur (depuis quand l'appréciait-elle à ce point ? Sa raison K. O. ne pouvait l'aider à répondre à cette question, et elle n'y répondit pas du tout sur le moment).

"Mais on doit instaurer des règles, très précises : j'ai compris que ton avenir était en jeu, mais en t'aidant, je mets aussi le mien en jeu. On doit savoir quand commence cette comédie, et où elle s'arrêtera. A la fin de l'année ? A la fin de Poudlard ?"


Elle le laissa répondre puis hocha la tête, d'accord avec ce qu'il venait de lui dire.

"Quant au reste... jusqu'où va la comédie pour nous... je veux dire..."

Elle se mordilla la lèvre supérieure en fixant le Serpentard : "On le sait toi et moi : nous sommes deux cœurs volages. Très volages. Continuer sur cette voix mettrait en doute la crédibilité de notre mise en couple, mais, en même temps, je ne sais pas si je... si nous. Enfin, tu as compris je pense."

La suite ne vint pas, et probablement que le Serpentard l'avait devinée seul : Dorcas n'avait pas envie de s'enchaîner à lui, pas plus qu'il ne devait avoir envie de s'enchaîner à elle. Pourtant, pour le bien de leur association, la question se posait. Et ce qu'elle impliquait faisait un peu peur à la jeune fille : est-ce que cette fidélité ne les lierait pas pour de bon ? Elle songeait, soudain, aux sentiments que l'un ou l'autre pourrait un jour développer, si cela devait arriver... c'était un jeu risqué, par seulement pur leurs vies, mais aussi pour leurs cœurs. Un jeu qui, s'il durait, risquer de faire se confondre faux-semblants et réalité. Et si la raison pouvait discerner les limites de l'un et de l'autre, il arrivait souvent que le cœur, lui, ne suive pas... et confonde tout dans une troublante réalité pleine de miroirs trompeurs.

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Jake Winchester le Lun 23 Juil - 19:09

Jake se sentit soudainement fatigué. Comme si tout à coup, le poids de toutes ses réflexions des derniers jours, s’abattait sur lui. Lui qui était d'un naturel plutôt je m'en foutisme, que rien n’intéresser réellement hormis faire la fête et collectionner les conquêtes ainsi que les heures de retenues, il ne c'était jamais senti aussi abattu. Il passa sa main dans ses cheveux afin de remonter les mèches qui tomber en désordre sur son visage. Il ne doutait pas que Dorcas comprenne l'importance de sa demande mais il était mort de peur à l'idée qu'elle puisse refuser. Si elle faisait cela, alors tout était fini. Autant quitter Poudlard tout de suite et fuir dans un autre pays. Et encore, ils le retrouverai certainement. Non, il n'y avait pas d'échappatoire. Si la rouge et or refuser, alors il n'aurait pas d'autre choix que de s'avouer vaincu. De rendre les armes, d'accepter ce mariage arrangé, d'obéir docilement à ses parents. A ces pensées, Jake tressaillit. Il approcha de nouveau son verre de ses lèvres et bu d'une traite son contenu. De toute façon tout avait été dit, du moins pour sa part.
Il jeta un coup d'oeil amère autour de lui afin de vérifier une nouvelle fois qu'aucune personne ne pouvait surprendre leur conversation. Une fois chose faite, Jake, rassuré, reporta son attention sur Dorcas, la mine plus renfrogné que jamais. Cette dernière semblait plongée dans ses pensées. Après un silence interminable, la Gryffondor ouvrit la bouche et dit :


"C'est d'accord. C'est d'accord, je veux bien t'aider. Et être ta petite amie."

Le ventre du Serpentard fit un looping dans son estomac et la boule qui lui serrait la gorge se détendit. Il attendit quelques instant, comme assommé de soulagement par la nouvelle, craignant que la jeune fille ne se rétracte. Comme cela n'arrivait pas, le vert et argent se laissa aller à une vague de soulagement. Dorcas lui sourit avec affection et même si Jake ne lui rendit pas son sourire et se contenta d'un mouvement de tête, il n'avait jamais été aussi reconnaissant de sa vie. Toute fois, en lui naissait un tout nouveau sentiment. Un sentiment dérangeant de dette. Il savait qu'il serait à présent reconnaissable à vie à Dorcas, pour les risques qu'elle prenait et pour se qu'elle accepter de faire pour lui. Par amitié ? Alors c'était officiel ? La Gryffondor et le Serpentard étaient amis ? Dit comme cela, c'était très étrange et pourtant une évidence.
Jake fut tiré de ses pensées par la jeune fille :


"Mais on doit instaurer des règles, très précises : j'ai compris que ton avenir était en jeu, mais en t'aidant, je mets aussi le mien en jeu. On doit savoir quand commence cette comédie, et où elle s'arrêtera. A la fin de l'année ? A la fin de Poudlard ?"

Jake réfléchit un instant mais sans succès. Comment savoir ? Tout dépendrait de comment les choses évoluées avec ses parents. Comment ceux ci prenaient la nouvelle et comment la gérerait-il . Après un instant de silence, il répondit :


" Je suppose que la fin de l'année devrait suffire. Enfin je l'espère. Tu comprendras que je ne peux rien te promettre, bien que j'aimerai pouvoir te donner des réponses précises, tout ne dépend pas de moi ... malheureusement. En tout cas je te promet que lorsque tout ceci sera finit, tu n'entendras plus jamais parler de moi. Je ne suis même pas certains de revenir à Poudlard l'année prochaine, avoua t-il en un souffle . "

Dorcas semblait peser ses mots et elle ajouta :


"Quant au reste... jusqu'où va la comédie pour nous... je veux dire...On le sait toi et moi : nous sommes deux cœurs volages. Très volages. Continuer sur cette voix mettrait en doute la crédibilité de notre mise en couple, mais, en même temps, je ne sais pas si je... si nous. Enfin, tu as compris je pense."

Sur le moment Jake ne saisit pas réellement ce que voulait dire la jeune fille. C'est sur que devoir se rester fidèle aller être un problème. Un problème auquel Jake n'avait pas vraiment pensé. Mais tout cela en valait la chandelle. Il était prêt à remettre en question tout son style de vie afin de pouvoir échapper à ses parents. Mais Dorcas serait-elle prête à en faire de même pour lui ? Et comment la remercier pour tout cela ? Que lui donner en échange ?

" Il va de sois que l'ont ne pourra pas continuer à voir d'autres personnes en même temps. Je suis désolé pour tout cela, de t'imposer ses contraintes, mais je pense que tu seras d'accord avec moi pour dire que si l'un de nous s'amuser à papillonner à droite à gauche, alors tout ceci ne servirait à rien. "

Jake choisit d'ignorer la dernière partie du discourt de la rouge et or, qu'il avait maintenant très bien saisit. Il ne répondit pas tout bonnement parce qu'il n'avait pas su quoi dire, se retrouvant aussi gêné qu'elle même. De toute façon, ils n'avaient qu'à faire en sorte de ne pas s'attacher et cela ne poserait pas de problème. Et puis Jake était certain de ne jamais pouvoir tomber amoureux de Dorcas tout bonnement parce qu'à ses yeux, ils étaient trop différents ! Sur une multitudes de points d'ailleurs. N'est ce pas ?
Le Serpentard continua :

" Je ... je te remercie d'accepter cet arrangement. Je ne sais pas vraiment ce que... il fit une pause, gêné par ses aveux. Enfin ce que je veux dire c'est que euh, si tu as besoin de moi un jour, pour n'importe quoi hein ... enfin je suis là, balbutia le Serpentard. "

Il s'arrêta là, se sentant idiot et ne sachant que rajouter.



hj : j'ai hésité à proposer un serment inviolable, qu'en penses-tu ?
avatar
Jake Winchester
    -Capitaine Jacky -


Messages : 445
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 26
Localisation : Partout où le vent me porte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Dorcas Meadowes le Jeu 16 Aoû - 23:19

Dorcas remua sur sa chaise, mal à l'aise tandis que Jake prenait un temps de réflexion infiniment long pour répondre à toutes ses questions. N'aurait-il pas pu y réfléchir avant de lui faire cette proposition, au lieu de la faire languir ainsi ? Elle se morigéna, songeant que le jeune homme devait avoir beaucoup de mal à réfléchir tout court dernièrement, vu les problèmes qui l'entouraient... elle prit donc son mal en patience et sentit un poids s'enlever de ses épaules lorsque Jake répondit enfin :

"Je suppose que la fin de l'année devrait suffire."

Elle soupira : au moins n'était-ce pas un engagement à long terme ! Elle se voyait mal rester avec lui jusqu'à la fin de l'année. Jake avait tout pour lui plaire, le physique, le caractère, ce côté faux garçon manqué... mais elle n'était pas amoureuse. Elle commençait à comprendre cette chaleur qu'elle ressentait dans le ventre quand elle le voyait : ce n'était pas seulement du désir, c'était de l'amitié, aussi, tout simplement.

"En tout cas je te promet que lorsque tout ceci sera finit, tu n'entendras plus jamais parler de moi. Je ne suis même pas certains de revenir à Poudlard l'année prochaine."

"QUOI ?" sursauta-t-elle, élevant la voix malgré elle. La jeune fille se pencha, regardant à la ronde que personne ne s'était tourné vers eux, et reprit sur un ton plus discret : "Comment ça ne pas revenir ? Jake, tu sais que ta famille sautera sur cette occasion pour te récupérer et t'enfermer jusqu'à ce que tu sois devenu le fils fidèle dont ils voulaient. Et ils n'utiliseront pas la méthode douce, tu le sais. Si c'est pour en arriver là, alors autant ne même pas faire semblant de sortir ensemble si, à la fin de l'année, tu plonges tout bonnement dans la gueule du loup. Tu es bête ou tu le fais exprès ?" gronda-t-elle sur un ton de reproche, plus maternel qu'autre chose. "Poudlard te protège mieux que quiconque. Mieux que la prétendue relation que nous allons avoir."

Elle se tassa sur sa chaise, les bras croisés sous sa poitrine, le menton en dedans, renfrognée comme pas possible. Il n'avait pas l'air de comprendre que l'école empêchait sa famille de l'atteindre. Qu'allait-il faire, dehors, sans diplôme, sans possibilité de travail ? Il ne ferait jamais le poids seul face à sa famille ou à des Mangemorts, et elle le voyait très mal se cacher pour l'éternité, en vivant la vie d'un innocent moldu, que ce fut en Angleterre ou à l'étranger.

"Que comptes-tu faire, une fois dehors ? Sois franc s'il te plaît." dit-elle avec plus de douceur qu'elle n'en avait jamais eu à son égard. Elle n'osait pas le regarder en face, de peur qu'il prenne cela pour une énième provocation...

Elle entendait bien se mêler de ses affaires : il avait demandé son aide, eh bien ses affaires devenaient aussi les siennes ! Avant qu'il ne lui demande d'être sa petite-copine officielle, et avant qu'elle accepte, elle ne se serait jamais permis d'être si curieuse. Mais là, il ne s'agissait pas de simple curiosité. Il s'agissait de réfléchir ensemble à tous les moyens de le sortir de ce traquenard. Dorcas refusait de croire que le destin du Serpentard était écrit, tout comme elle refusait de croire que le destin de quiconque était écrit. Les prophéties, c'était bon pour les esprits faibles ! Il fallait qu'il se batte. Qu'il soit fort.

"Je..." entama-t-il, le teint cramoisi, apparemment extrêmement gêné de ce qu'il allait dire ensuite. "Je te remercie d'accepter cet arrangement. Je ne sais pas vraiment ce que..." Une pause, un raclement de gorge. Dorcas chercha son regard pour l'encourager, silencieusement, à poursuivre sans crainte. Elle ne lui rirait pas à la figure. "Enfin", poursuivit-il, "ce que je veux dire c'est que euh, si tu as besoin de moi un jour, pour n'importe quoi hein ... enfin je suis là."

Elle lui sourit avec chaleur, reconnaissante qu'il ne prenne pas son cas à la légère, ou qu'il l'exploite simplement. De toute manière, si elle avait douté un seul instant de la sincérité du serpentard, elle n'aurait même pas fait un geste pour l'aider. N'est-ce pas ? Dorcas en douta soudain... elle avait l'âme bien trop chevaleresque pour cela. Elle aurait même sauvé son pire ennemi si celui-ci parvenait à l'attendrir.

Mais Jake ne comptait pas au nombre de ses ennemis. Il n'en avait même jamais fait partie.

"Merci. Je sais que ça te coûte et, crois-moi, si un jour je te demande de m'aider, je n'en abuserai pas."

Enfin... après le service qu'il venait de lui demander, elle pouvait tout aussi bien exiger de lui qu'il cambriole Gringotts : ça n'aurait peut-être pas encore été à la hauteur de ce qu'elle s'apprêtait à faire pour lui ! Jouer la comédie, pendant cinq mois, au nez et à la barbe de Mangemorts qui avaient déjà toutes les raisons de lui en vouloir vu qu'elle était fille de moldus... A ce propos, elle avait une requête à exprimer. Ou, plutôt qu'une requête, une exigeance. Elle la formula en ces mots :

"Avant toute officialisation, je vais écrire à mes parents. Ils ignorent tout de la guerre en cours, du sens même du mot "Mangemort", et je ne voudrais pas qu'ils soient victimes de leur ignorance, si tu vois ce que je veux dire... Une fois que j'aurai fait ça, c'est bon pour moi."

Leroy et Evangeline avaient raison : elle aurait eu mieux fait de les mettre au courant dès le début de cette guerre. Jusque là, Dorcas avait eu de la chance : ses parents n'avaient été la cible d'aucune attaque de la part des Mangemorts. Mais peut-être que Voldemort s'y mettrait bientôt... et si ses parents étaient au courant, alors ils auraient une chance – une seule – de s'en sortir vivants. Peut-être.

Tout ça parce qu'elle était une sorcière et qu'elle était leur fille...

Dorcas dévisagea Jake avec inquiétude, en ayant conscience qu'elle ne pourrait pas sauver tout le monde, et que peut-être qu'elle même y laisserait la vie... et vu l'ardeur qu'elle mettait à s'engouffrer par la porte des ennuis quand celle-ci se présentait à elle, il ne pouvait pas en aller autrement.

HJ : je veux bien pour le serment ^^ Mais Dorcas va le prendre trèèèèès mal si Jake ne présente pas ça de la bonne manière. Elle aura l'impression qu'il ne lui fait pas confiance pour tenir sa parole. Mais ça peut être marrant XD

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Jake Winchester le Mar 28 Aoû - 19:14

HJ : Non finalement pas de serment inviolable, ça risque d'être trop compliqué pour la suite en fait. Smile

Jake était plongé dans ses pensées et il ne pouvait s'empêcher de regarder sans cesse autour de lui afin de vérifier qu'aucune oreille mal intentionnées ou juste trop curieuse ne les épies. Au moindre faux pas, ce serait la dégringolade. Après tout, des relations de son père auraient très bien pu se trouver à la tête du sanglier, non loin deux, à boire tranquillement un verre. Peut être même que sa famille elle même aurait pu demander à des sorciers de le traquer hors de Poudlard, afin d'être sur qu'ils ne s'échappe pas par Portoloin ou Balais volant ? Non, là il allait trop loin, inutile de devenir paranoïaque en plus d'insomniaque.
Alors que le Serpentard évoquer son idée de ne pas revenir à Poudlard, Dorcas s’exclama violemment :


"QUOI ?"Comment ça ne pas revenir ? Jake, tu sais que ta famille sautera sur cette occasion pour te récupérer et t'enfermer jusqu'à ce que tu sois devenu le fils fidèle dont ils voulaient. Et ils n'utiliseront pas la méthode douce, tu le sais. Si c'est pour en arriver là, alors autant ne même pas faire semblant de sortir ensemble si, à la fin de l'année, tu plonges tout bonnement dans la gueule du loup. Tu es bête ou tu le fais exprès ?"

Jake grogna et émit un claquement de langue contre son palais. Bien qu'elle n'ai pas tord, elle n'était pas obligé de le qualifié d'idiot ! Pour la deuxième fois de la journée. Poudlard te protège mieux que quiconque. Mieux que la prétendue relation que nous allons avoir."
A ces paroles, il se détendit. Elle n'avait pas tord. Dans l'enceinte du château ils ne pouvaient pas le forcer à quoi que ce soit. Mais les contacts de sa mère et son père leurs ouvrer beaucoup de portes. Beaucoup trop. Pourrait-ils réussirent à s’immiscer dans les affaires de Poudlard d'une quelconque manière ? Jake l'ignorer mais il hocha néanmoins la tête face aux arguments de la Rouge et Or.

" J'ai dis cela comme ça, enfin, j'y ai vaguement songé ! Mais il est vrai que pour le moment, Poudlard me semble être la bonne solution mais cela servira à quoi ? A gagner juste un peu de temps, comme notre arrangement. Et les vacances d'été ? Et après Poudlard ? Je dois faire exprès de rater mes examens pour y rester encore une année de plus ? "

Jake arrêta là ses interrogations, ne voulant pas se livrer plus. Après tout, ce n'était pas le problème de Dorcas son " après Poudlard ", il ne lui demander qu'une chose : faire semblant qu'ils étaient en couple et que leur histoire ai l'air sérieuse, le reste ne la concerne pas.

"Que comptes-tu faire, une fois dehors ? Sois franc s'il te plaît."

Le jeune homme releva les yeux vers elle et dit :

" Je ne sais pas ... c'est quelque chose qui me trotte dans la tête depuis un petit moment. Tu vas trouver ça idiot mais je me vois bien acheter un navire sorcier et partir loin, sans me retourner, sans garder contact avec personne, partir, juste. Il tourna la tête vers la fenêtre, les yeux perdu dans l'horizon. Je ne sais pas trop comment je ferai pour vivre, des petits boulots, allant de ports en ports, et puis je pourrais partir avec de bonnes économies déjà. Je suis très bien conscient qu'à un moment donné je devrais faire un choix. Tu sais, dans cette guerre avec le Seigneur des Ténèbres. Mais pour le moment je ne veux pas avoir à le faire, je veux juste mener la vie que j'ai décidé de mener, prendre mes propres décisions. Je n'ai pas envie que mes parents choisissent mon camps pour moi. Et je n'ai pas envie de choisir un camp pour m'opposer à mes parents. Je veux faire un choix par moi même, en pesant le pour et le contre et en réfléchissant à tous les facteurs. Jake s'arrêta alors de parler, subitement, ses yeux sortant de sa torpeur et se fixant sur Dorcas. Il craignait d'en avoir une fois encore, trop dit.

"Avant toute officialisation, je vais écrire à mes parents. Ils ignorent tout de la guerre en cours, du sens même du mot "Mangemort", et je ne voudrais pas qu'ils soient victimes de leur ignorance, si tu vois ce que je veux dire... Une fois que j'aurai fait ça, c'est bon pour moi."

Pendant une seconde Jake avait semblait oublié que Dorcas venait d'une famille de moldu. Il l'oubliait très souvent d'ailleurs et considérer la jeune fille comme une sorcière à part entière. Une boule se serra à nouveau dans le ventre de Jake. Il n'avait absolument pas pensé aux risques que pourrait prendre la famille de Dorcas en l'aidant lui. De plus, ils étaient des moldus sans défense, si les Mangemort décider de les traquets, alors ils n'auraient absolument aucune chance de survit.

" Je suis désolé. Ce que je te demande est bien trop égoïste. Je n'avais pas pensé à ta... famille. Laisse tomber je... "

Jake semblait extrêmement perdu. Il n'était pas vraiment du genre à s'occuper du bien être des autres mais plus à se soucier de sa propre petite personne. Toute fois avoir sur la conscience la mort des proches de la seule personne qui lui avait tendu la main, il ne savait pas s'il pourrait vivre avec sa. Il regarda Dorcas, une lumière nouvelle dans le regard. Elle connaissait les risques, pour elle et pour ses proches, et elle était prête à tout de même accepter pour lui. Lui Jake Winchester. Lui avec qui elle s'était maintes et maintes fois disputés, lui qui la snober parfois quand il la croiser dans un couloir, lui qui s'amuser régulièrement à la provoquer, lui qui au final ne connaissait rien d'elle.
avatar
Jake Winchester
    -Capitaine Jacky -


Messages : 445
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 26
Localisation : Partout où le vent me porte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Dorcas Meadowes le Mer 5 Sep - 20:24

"J'ai dis cela comme ça, enfin, j'y ai vaguement songé ! Mais il est vrai que pour le moment, Poudlard me semble être la bonne solution mais cela servira à quoi ? A gagner juste un peu de temps, comme notre arrangement. Et les vacances d'été ? Et après Poudlard ? Je dois faire exprès de rater mes examens pour y rester encore une année de plus ?"

La jeune fille ne put que soupirer et secouer la tête face à tant de défaitisme. Elle avait une très forte envie de se lever, de tendre les bras au-dessus de la table et de secouer le Serpentard de toutes ses forces en lui hurlant d'arrêter le défaitisme car ça lui allait mal au teint.

"Oui." répondit-elle. "Il te reste un peu moins de deux ans à Poudlard, ce qui est peu de temps, et beaucoup à la fois. Fuir ne te servira à rien. Tu as du temps pour te décider, mais à la fin de la septième année, tu auras un choix à faire." Elle marqua une pause, légèrement dramatique certes, mais qui permettait au jeune homme de peser soigneusement les mots qu'elle s'apprêtait à prononcer : "Un choix à trois options. Tu peux fuir, ou te battre. Et, enfin, tu peux choisir de les rejoindre."

En formulant cette dernière option, Dorcas baissa le regard, sans se rendre compte qu'elle signifiait par là qu'elle serait très déçue d'avoir aidé le jeune homme s'il en venait, finalement, à se rendre. Elle ne pouvait pas le transformer en Gryffondor et le forcer à se battre, à faire front directement. Le service qu'il lui demandait était déjà, en soi, un acte de courage assez important. Pourtant, il devait savoir qu'il avait le choix, tous les choix, toutes les possibilités. D'ailleurs, Jake en avait réellement conscience, puisqu'il réfléchit à voix haute et relata tout le cheminement de ses pensées ces derniers temps. Il ne voulait pas se forcer à faire un choix, ni faire un choix qui soit contre quelque chose ou quelqu'un, contre ses parents. Il voulait faire son choix en son âme et conscience et, cela, Dorcas ne pouvait que l'approuver. De plus, il eut l'honnêteté, envers lui-même et envers elle, d'avouer que, pour l'instant, il ne savait strictement pas quoi faire pour s'en sortir sur le long terme. Elle évita d'appuyer là où ça faisait mal et se tut un instant. Pourtant, au bout de quelques secondes de ce silence un peu pesant, elle souffla :

"Réfléchis à ce que tu veux toi, pas ce qui serait le mieux. C'est parfois différent. Parfois pas..."

Elle releva son regard, le planta dans le sien. Ses lèvres pleines s'étirèrent en un sourire fin.

"Certaines personnes doivent prendre ce genre de décisions en une seconde. Toi, tu as plus d'un an devant toi. C'est déjà ça. Essaie de garder confiance."

Plus facile à dire qu'à faire, bien entendu, mais elle ne pouvait pas ne pas formuler ce conseil à voix haute. Les mots étaient vains mais la pensée amicale qui allait avec était sincère.

Par contre, lorsque Dorcas aborda le sujet de ses propres parents, le visage de Jake changea d'expression du tout au tout. ses yeux se couvrirent d'un voile d'inquiétude encore plus épais que le précédent. Il se récria : "Je suis désolé. Ce que je te demande est bien trop égoïste. Je n'avais pas pensé à ta... famille. Laisse tomber je..."

"Non, ne le sois pas !" répliqua-t-elle aussitôt. Ce qu'elle allait dire était assez intime, et elle avait plus de mal à prononcer ces paroles qu'à se dévêtir devant lui... tout un paradoxe. "On se connaît mal, toi et moi, mais nous sommes amis, je me trompe ? Si nous ne l'étions pas, tu ne m'aurais jamais demandé ce service. Et moi, je ne t'aurais jamais répondu par l'affirmative." Elle déglutit et reprit doucement : "J'ai peu d'amis, Jake. Je tiens à conserver ceux que je me suis faits. Quant à ma famille, elle est d'ores et déjà en danger. Que je me mette avec toi ou non n'y changera rien. Le danger ne s'envolera pas..."

Elle lui sourit avec une certaine once de chaleur avant d'ajouter, tachant de dédramatiser la situation : "Et puis... certes, tes parents vont être en colère mais tu crois vraiment que Tu-sais-qui a du temps et de l'énergie à accorder à une amourette entre adolescents ? Sincèrement ?"

Si Voldemort envoyait quelqu'un tuer ses parents, ce serait uniquement à cause de Dorcas, qui était une sorcière fille de moldus. Être ou non avec Jake ne changerait rien à cet état de fait. N'aggraverait rien. Comment aggraver quelque chose d'aussi immuable que les liens du sang ? Aux yeux des extrémistes du sang pur, le mal avait été fait à la naissance, quand Dorcas était née sorcière de parents moldus... une abomination à leurs yeux.

"Alors, que fait-on ? Deal ou pas deal ?"
demanda-t-elle en lui tendant la main pour sceller leur promesse à la manière moldue. Elle happa son regard afin de lui transmettre sa détermination. S'il se sentait prêt à baisser les bras, elle ne l'était pas.

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Jake Winchester le Dim 27 Jan - 18:17

Dorcas s'agita légèrement lorsqu'elle lu l'abattement sur le visage du Serpentard. Il était fatigué. Physiquement et moralement. Il passait ses nuits à réfléchir, à remuer dans son lit, réfléchissant au pour et au contre, à ce qu'il pourrait faire pour se sortir de cette situation. Et a chaque fois, il se sentait prit au piège dans un étaux, tel un petit animal qu'un chasseur aurait attrapé. Il maudissait le fait de se sentir aussi démuni et faible. Il comprenait enfin ce que pouvais ressentir les premières années qui se faisaient tiraniser par les plus vieux. Et pourtant, à l'instant présent, il aurait échangé sa place contre la leur sans hésitation. Le plus frustrant dans cette histoire c'est qu'il n'avait rien choisis. Il était seulement né dans la mauvaise famille. Certes, son rang de sang pur pouvait paraître enviable à bien des égards, mais cela incomber beaucoup trop de responsabilité. Une page était tournée à présent, la page de son innocence. Il ne pouvait plus se contenter de rire, faire des blagues dans le château et attendre que le temps passe. A présent, il devait choisir un camp, choisir de se battre ou de s'incliner. Et puis il y avait cette autre solution, que lui offrait cet arrangement avec Dorcas. L'espoir de se faire renier, déshériter et qu'on le laisse tranquille. Il fallait essayer ! La voix de la Gryffondor le tira de ses pensées :


"Oui." répondit-elle. "Il te reste un peu moins de deux ans à Poudlard, ce qui est peu de temps, et beaucoup à la fois. Fuir ne te servira à rien. Tu as du temps pour te décider, mais à la fin de la septième année, tu auras un choix à faire.Un choix à trois options. Tu peux fuir, ou te battre. Et, enfin, tu peux choisir de les rejoindre."

Ces dernières paroles fut comme un écho à sa propre pensée. Il hocha la tête et fronça les sourcils, conscient de tout ce que cela représenter. Il savait également combien cela avait dû coûter à Dorcas d'exprimer l'idée que Jake rejoigne les rangs du Seigneur des Ténèbres. Elle ne cherchait pas à l'influencer ou à lui dire quoi faire, elle lui expliquer juste quels choix il avait et il apprécier cela. Ces derniers temps, tout le monde avaient bien trop essayés de lui faire faire ce qu'eux voulaient, et il était reconnaissant à la rouge et or de ne pas tenter de l'influencer par quelque moyen que ce soit.
"Réfléchis à ce que tu veux toi, pas ce qui serait le mieux. C'est parfois différent. Parfois pas..." Ces dernières paroles résonnèrent dans l'esprit de Jake. Elles semblaient sonner tellement juste. Mais que voulait-il réellement ? Qui était-il ? Quel chemin voulait-il prendre ? Tout ce qu'il savait c'est qu'il voudrait devenir une personne dont il n'aurait pas honte. Pourquoi fallait-il qu'à son âge il prenne de telles décisions ?! Un adolescent normal ne devrait qu'avoir à réfléchir à quel métier faire plus tard non ? Quel vêtement mettre le lendemain, quelle fille embrasser, à quelle soirée aller ? Pourquoi tout devait être si compliqué tout le temps ... Le visage de Jake se renfrogna .

"Certaines personnes doivent prendre ce genre de décisions en une seconde. Toi, tu as plus d'un an devant toi. C'est déjà ça. Essaie de garder confiance."

Jake releva les yeux et les planta dans ceux de la jeune fille. Il se sentait légèrement soulagé. Cela lui faisait du bien de pouvoir enfin en parler, d'avoir quelqu'un à qui se confier. Il n'était plus seul et il serait reconnaissant à vie envers Dorcas pour l'avoir soutenu dans cette idée. Il n'avait jusqu'alors réussi à n'en parler à personne.


" Oui. Je vais essayer de faire ce qui me semble le mieux à faire. Et puis, comme tu dis, pour le moment je peux me permettre de ne pas prendre un avis définitif et avec un peu de chance, avec ce que nous allons faire , je n'aurai pas à pendre de décision. "

Son regard était redevenu plus brillant et Jake avait reprit espoir. Lorsqu'ils évoquèrent les parents de Dorcas, cette dernière s'anima et ses paroles étonnèrent Jake.

"On se connaît mal, toi et moi, mais nous sommes amis, je me trompe ? Si nous ne l'étions pas, tu ne m'aurais jamais demandé ce service. Et moi, je ne t'aurais jamais répondu par l'affirmative." Elle déglutit et reprit doucement : "J'ai peu d'amis, Jake. Je tiens à conserver ceux que je me suis faits. Quant à ma famille, elle est d'ores et déjà en danger. Que je me mette avec toi ou non n'y changera rien. Le danger ne s'envolera pas...Et puis... certes, tes parents vont être en colère mais tu crois vraiment que Tu-sais-qui a du temps et de l'énergie à accorder à une amourette entre adolescents ? Sincèrement ?"

- Oui, je crois que l'on peut le dire, nous sommes amis .... Si quelques mois plus tôt on m'avait dit qu'un jour je dirais cela, je ne l'aurai pas cru , tenta de plaisanter Jake pour alléger l'atmosphère. Le Seigneur des Ténèbres non ... mais mes parents ....

Le Serpentard laissa sa phrase en suspend, ne voulant pas inquiéter d'avantage la Gryffondor et il tendit sa main à Dorcas, serrant ainsi celle qu'elle lui tendait déjà.


" Deal " Prononça t-il solennellement .

Tout deux partagèrent un regard complice et Jake ajouta .


" Tu as une idée du comment officialiser la chose entre nous deux ? Il faut que ça ai l'air convainquant. Et puis il nous faut une bonne histoire. Comment nous sommes nous rapprochés, depuis combien de temps sommes nous ensembles ... Toi qui es une fille ça doit être ton truc tout ça non ?"
avatar
Jake Winchester
    -Capitaine Jacky -


Messages : 445
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 26
Localisation : Partout où le vent me porte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Dorcas Meadowes le Dim 3 Fév - 14:18

Même si l'humour était presque feint, Dorcas apprécia la petite tirade presque amusée du Serpentard à propos de leur amitié. Un sourire flottait même sur ses lèvres, fantôme de son insouciance passée. Puis, quand il serra sa main, Dorcas lui lança un regard insistant, songeant à part elle-même que si le Serpentard en face d'elle devenait un Mangemort, elle s'en voudrait toute sa vie de l'avoir aidé à cet instant.

"Ou pas. On n'a des regrets que si l'on a tenté quelque chose, n'est-ce pas ? Et je refuse de le laisser s'abandonner si facilement au camp ennemi. Il ne mérite pas ça."

Et il était son ami, elle tenait vraiment à lui : à partir de ça, comment songer une seule seconde à ne pas tenter de le retenir du bon côté de la guerre ? Certes, pour le moment, le camp des défendeurs des Moldus était bien parti pour perdre mais il en fallait plus que ça à la Gryffondor pour se laisser abattre. Le jour où elle baisserait les bras, ce serait parce que la mort les tiendrait à terre. Tout simplement. Elle aurait voulu pouvoir transmettre cette détermination à son ami. Dorcas décrocha son regard du sien, pensant fermement : "Tu as le choix, je l'ai dit, mais pitié... ne me déçois pas."

Jake reprit d'un air presque tranquille qui ne trompait pas la Gryffondor :

"Tu as une idée du comment officialiser la chose entre nous deux ? Il faut que ça ai l'air convainquant. Et puis il nous faut une bonne histoire. Comment nous sommes nous rapprochés, depuis combien de temps sommes nous ensembles ... Toi qui es une fille ça doit être ton truc tout ça non ?"

Dorcas manqua d'éclater de rire : il l'avait bien vue ? Elle, une fille à potins ? La Gryffondor retira sa main de celle du Serpentard, y ajoutant une petite tape mi-condescendante mi-amusée sur le poignet, l'air de dire "toi, pour un fier Serpent, tu as de belles illusions parfois". Elle retint ce commentaire qui l'aurait vexé et dit plutôt : "Pas vraiment non. Mais à deux on va pouvoir monter quelque chose... y avait pas une rumeur qui circulait sur nous deux au début de l'année ? On pourrait s'en servir comme base en disant que les gens n'avaient pas tort au final, non ?"

Elle croisa les mains en un poing serré, sur lequel elle appuya son menton. L'air pensif pour quelques secondes, elle ajouta dans un souffle : "On peut jouer la carte de la soudaineté. Après tout, ça nous ressemble bien, à tous les deux. Les gens seront surpris mais ils combleront les vides de notre idylle à notre place, inutile d'inventer une histoire pour eux, non ? De toute manière, c'est pas mon genre de m'épancher auprès des inconnus, et ce serait plus suspect qu'autre chose de chercher à "justifier" notre histoire. T'en penses quoi ?"

Dorcas tendit alors la main vers sa boisson, mais elle l'avait finie sans s'en apercevoir. Pressentant que leur conversation tirait à sa fin, elle n'osa pas recommander de bière et joua simplement avec la bouteille, faisant rouler le culot de celle-ci sur la table, étalant la trace d'humidité qui s'était déposée sur le bois usé.

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Jake Winchester le Ven 29 Mar - 18:05

La conversation tirer à sa fin et Jake se détendit. Leur plan semblait quasi parfait, ou du moins, aux yeux de l'adolescent, sa seule bouée de secours ou plutôt, la plus raisonnable. Il ne connaissait aucun adulte de confiance à qui se confier, avec qui partager ses craintes et qui aurait pu le conseiller, mais aujourd'hui, il trouvait que Dorcas n'avait jamais sembler aussi mature. Il avait été soulagé de pouvoir se confier à la jolie brune et apprécier à sa juste mesure ce qu'elle avait acceptée de faire pour lui. Il lui sourit gentiment, sentant cette proximité nouvelle entre eux. Aujourd'hui marquer le début d'une nouvelle vie, enfin il tentait quelque chose, au lieu de se laisser ballotter dans tous les sens, sans cesse tiraillé d'un côté ou de l'autre.
Lorsqu'il demanda à la jeune fille si elle avait une idée sur la façon de dévoiler leur fausse relation aux yeux de tous, la jeune fille s'agita et il remarqua son sourire en coin.
Il en profita pour l'observer un instant, notant au passage les jolies faussettes qui s'étaient formées au coin de sa bouche. Décidément, il avait beaucoup de chance de pouvoir jouer au faux couple avec une si jolie fille.
Même en étant très perturbé, on ne pouvait empêcher Jake Winchester d'apprécier les courbes d'une femme.


"Pas vraiment non. Mais à deux on va pouvoir monter quelque chose... y avait pas une rumeur qui circulait sur nous deux au début de l'année ? On pourrait s'en servir comme base en disant que les gens n'avaient pas tort au final, non ?"

Jake hocha la tête. En effet, il y avait bien eu des rumeurs sur les deux jeunes, une histoire de placard et de mononucléose. Et à vrai dire, la rumeur n'était pas complètement fausse ...


"On peut jouer la carte de la soudaineté. Après tout, ça nous ressemble bien, à tous les deux. Les gens seront surpris mais ils combleront les vides de notre idylle à notre place, inutile d'inventer une histoire pour eux, non ? De toute manière, c'est pas mon genre de m'épancher auprès des inconnus, et ce serait plus suspect qu'autre chose de chercher à "justifier" notre histoire. T'en penses quoi ?

- Je suis d'accord. De toute façon ce n'est pas vraiment mon truc d'inventer une histoire à l'eau de rose. Après tout, on aura qu'à dire qu'au début, entre nous s'était juste sexuel et puis que ça a évolué au fil du temps. ça me semble le plus plausible " .

Un peu trop plausible même, ne put s'empêcher de penser le Serpentard. Il se demander si les personnes proches de lui arriveraient à y croire ou si au contraire, se sentiraient-elles vexées qu'il n'ai rien confié de cet idylle . Jake regarda autour de lui, le bar était toujours résolument désert . Il se racla la gorge gêné et dit :

- Bon, et bien voilà, tout et dit. On rentre au château ensemble ?

HJ : C'est un peu court désolé Mad et encore une fois, j'ai mis du temps à répondre, honte sur moi.
Mais du coup je pense que ce RP est fini ^^
avatar
Jake Winchester
    -Capitaine Jacky -


Messages : 445
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 26
Localisation : Partout où le vent me porte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Dorcas Meadowes le Dim 7 Avr - 17:56

HJ : RP fini en effet \o/ C'était super, va falloir en lancer un autre, ptêtre avec d'autres persos pour voir les réactions des gens, hinhin ^^

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Jake Winchester le Dim 7 Avr - 19:50

Hj : Bonne idée ! ça serait plutôt sympa d'en faire un avec quelqu'un qui n'approuve pas ou ne croit pas en notre relation.
Mais je suis un peu perdu par rapport au temps, en quelle période sommes nous là ?
avatar
Jake Winchester
    -Capitaine Jacky -


Messages : 445
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 26
Localisation : Partout où le vent me porte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Si la rencontre est un hasard, la rupture est toujours une nécessité. » [PV Jake Winchester]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum