« En fait, un journal intime, c'est fait pour être lu : on le cache mal en espérant que quelqu'un le trouvera. »

Aller en bas

Re: « En fait, un journal intime, c'est fait pour être lu : on le cache mal en espérant que quelqu'un le trouvera. »

Message  Invité le Jeu 15 Mar - 20:27

"Relation quotidienne de cette part de l'existence
que l'on peut se confier à soi-même sans avoir à en rougir."
Il y a tellement de chose à raconter, des choses que j'ai sur le cœur et des choses qui ne regardent pas les autres. S'ils tombent dessus ... Et pourtant, j'ai besoin d'écrire, de montrer ma frustration, mes peurs, ma colères, noircir mes sentiments sur ces pages vierges sans crainte du regard des autres, sans craindre les autres et leurs préjugés.


Je m'en souviens comme si c'était hier. Saïd ... notre rencontre. Pourquoi j'y pense, comme ça,, d'un seul coup ? J'en sais rien, mais je tiens à lui plus que tout, peut être même plus que Poudlard. La Bouse ou l'Ami ? C'était une bien étrange approche. Une rencontre particulière, mais qui sonna le début d'une amitié forte, qui continua malgré nos maisons différentes, malgré nos caractères fort et impulsifs. Je le vois encore, essayant de me menacer pour me voler mon argent ... ce que je n'avais pas. Je me revois dans cette sombre ruelle, partageant une pomme et riant comme des enfants ... Non, je ne voudrai pas le perdre. Jamais je ne lui ferai de tort, jamais je ne le trahirai, et si un jour, je perdai sa confiance ... j'irai surement jusqu'à le supplier de me pardonner. Les autres ne peuvent pas comprendre. C'est le seul ami que j'ai jamais eu. Un vrai, un qui me comprend. On se sert les coudes, quoi qu'il arrive. Mais ...

Parfois notre lien me fait un peu peur. J'ai l'impression d'être complètement dépendante de lui. Un monde sans Saïd ? C'était comme un monde sans couleur, une vie sombre et sale à l'image de mon enfance triste et insalubre. Jamais je ne me suis autant attachée à quelqu'un. Personne ne m'a approché d'aussi près ... Personne n'a jamais touché mon cœur ainsi.

....

Mais qu'est ce que mon cœur vient faire ici ? Pourquoi je pense cela ? C'est ...


À cet instant, une fille entra dans le dortoir et je me dépêchais de le fermer et de la cacher sous mon matelas. Ce n'était pas la meilleure cachette, mais qui pouvait croire qu'une fille telle que moi puisse écrire un journal !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum