Rencontre Nocturne [Julie Palmer]

Aller en bas

Rencontre Nocturne [Julie Palmer]

Message  Invité le Lun 1 Oct - 22:30

22H30. Il fait nuit noir. Et comme à mon habitude je traine seul la nuit perdu dans mes pensées. Je repense à tout ce que j’ai vécu et j’envisage l’avenir. Tel est ma façon de vivre. Je sais qu’on ne peut changer le passé, mais l’on peut changer l’avenir en fonction de nos actes. SI nous nous trompons un jour cela aura des répercussions sur notre avenir. Mais aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Je sens que quelque chose va se produire, mais quoi ? Seul l’avenir nous le dira. Cette nuit j’ai décidé de me rendre dans la forêt afin de chercher des créatures dites « Mythique ». Je l’ai déjà fait plusieurs fois mais rare ont été les occasions d’en observer. La plupart du temps je rentre au dortoir bredouille. Mais aujourd’hui j’espère pouvoir voir, ne serais-ce qu’un loup garou ou même un vampire. J’ai toujours rêvé en voir de mes propre yeux et par-dessus tout, apprendre à les connaitre.

J’arrivais au niveau des pelouses du château. Je contenais mon chemin tout en restant enfermé dans mes pensées sans regarder où je vais. Si bien que j’ai failli tomber dans un trou que je n’avais pas vu avant de que mon pied tombe dedans. C’est alors que je vis une silhouette ce profilé au loin. Elle se dirigeait rapidement vers la forêt interdire et je décidais de la suivre. « Il faut que je me dépêche, c’est peut être ma seule chance de voir une de ces créatures de mes yeux » pensais-je. Et c’était surement le cas. Je me mis la poursuivre, j’accélérais jusqu’à me mettre à courir. Jusqu’au moment où j’allais la rattraper, mais en entrant dans la forêt je la perdis de vus. Je n’entendant que le bruit des animaux nocturne vivant dans la forêt. Je lançais alors le sort Lumos afin de mieux voir ce qui m’entourait et j’envoyais également des boules de lumière dans toutes les directions afin de la retrouver.

Mais au bout d’une heure de recherche intense je décidais de quitter la forêt et de rentrer. Il commençait à geler et j’avais de plus en plus froid. En sortant de la forêt je revis cette silhouette. Mais cette fois-ci elle ce dirigeais vers moi. Je ne savais pas ce que c’était et je pris ma baguette prête à lancer le premier sort qui me vient à l’esprit pour me défendre. J’attendais le dernier moment. Puis quand elle ce mis à courir je lançais mon sort instinctivement. « Expulso » et j’envoie en même temps une lumière en sa direction. Après un vol de 2 mètre et une fois que ma boulle de lumière était arrivée je vis que c’était une fille normale et je me précipitai vers elle afin de l’aider à se relever, mais surtout à m’excuser pour avoir agi de la sorte.


- Je vous demande pardon, j’ai crus que vous étiez une créature et j’ai agi instinctivement. De toutes mes sorties nocturne vous êtes la première que je croise. Est-ce que ça va ?


Elle était sonnée par le choc de l’atterrissage mais à première vus elle allait bien. Du moins j’espérais.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontre Nocturne [Julie Palmer]

Message  Julie Palmer le Ven 11 Jan - 23:04

La faim de Julie commençait à être déréglée. Elle ne se manifestait plus seulement à l’approche de la pleine lune, mais également en dehors du cycle lunaire. Elle ne voulait blesser personne, alors, depuis quelques jours, elle se nourrissait exclusivement de viande bleue. Elle se réfugiait dans la cuisine dès que cela était possible et quand elle avait trop envie de vrai sang elle aller choper un animale dans la forêt interdite. Julie n’était pas une élève studieuse et elle était encore moins une élève qui respecté les règles de Poudlard. De toute façon est ce que le règlement avait un jour prévue de mettre des lignes pour des gens comme elle ? Juste avant le repas Julie s’éclipsa et dit à sa colocataire de chambre qu’elle ne se sentait pas bien. Elle alla dans le dortoir et mit des coussins sous la couette. Elle ensorcela ces derniers pour qu’ils bougent de temps en temps et se dirigea vers la forêt interdite. Il faisait encore froid et sombre, pour se réchauffer et mieux se glisser dans la nuit noire elle enfila un gros pull en maille noir et passa une cape noire sur ses épaules. Elle était demi-vampire mais elle pouvait quand même avoir froid. Elle espérait juste ne pas tomber sur des mangemorts. On ne savait jamais depuis la mort de Gabrielle Kipenson. Julie ne la connaissait pas mais elle était une bonne amie de son frère et ce dernier avait été dévastée en apprenant sa mort.

A 20H30 Julie sortie de la salle commune de Poufsouffle et emprunta des passage secret pour se rendre à l’extérieur. Quand on cherche à fuir les autre élèves on découvre de nombreux itinéraires. Elle passa derrière une statue qui la conduisit directement à l’arrière du château dans une petite cour. Elle se mit alors à courir en direction de la forêt interdite. Elle n’entendait aucun battement de cœur au alentour. Ce qui est bien au moins quand on avait autant faim, c’était qu’on pouvait entendre plus loin et mieux que les autres. Elle pouvait entendre les cœurs des petits animaux dans la forêt comme ceux à l’unisson de ses camarades qui mangeaient. Son odora étant aussi plus développé elle pouvait sentir le sang d’un humain comme celui d’un animale à des kilomètres de là. Une fois sa soif épancher elle percevrait moins tout cela et aurait une odorat à peut près normale. De même pour l’ouïe. Ses sens seraient quand même supérieurs à la normale mais elle ne pourrait plus dépister une proie à des kilomètres. Se serait un kilomètre maximum.

Quand elle pénétra dans la fôret interdite elle entendit une licorne au loin déguerpir et des centaures aussi. Elle avait déjà vu les centaures. Ils n’aimaient pas qu’elles viennent dans la forêt. Même si elle était à moitié humaine, ils avaient peur qu’elle se nourrisse de leur congénère ou des licornes comme les autres vampires. Julie avait passé une sorte de pacte avec eux. Elle resterait le plus possible à l’écart des licornes et des centaures mais elle pouvaient se nourrir des autres gibiers comme les biches, les lapins et même les loups. La jeune fille ferma les yeux et écouta pour trouver une proie. Elle entendit alors le pas mal assuré d’un faon qui venait de naître. Cela pouvait paraître horrible, mais son sang chaud et vigoureux attiré la jeune Poufsouffle. La jeune fille se mit à courir dans cette direction. Si elle était plus rapide qu’un homme normale elle n’était pas non plus Flash. Elle mit une bonne vingtaine de minute pour arrivée près de sa proie. La avait sentie le danger depuis un moment et tentait de fuir mais le faon n’arrivait pas à suivre le rythme. Julie attrapa avec une main rapide le cou du fan et le brisa. La biche impuissante se sauva. Elle porta ensuite le cou de l’animal frêle jusqu’à sa bouche. Il fallait vite le boire avant que le sang ne soit froid. Elle vida la faon de tout son sang jusqu’à la dernière goutte ce qui lui donna un sentiment de contentement. Une fois repu, ne sentant la faim aliénante, elle se remit à marché tranquillement vers l’orée de la forêt. Il était déjà 22H30.

Alors qu’elle marchait tranquillement sur la pelouse pour rentré au château en entendu du bruit, un rythme cardiaque et sentit l’odeur du sang humain couler rapidement dans des veines. L’humain était proche d’elle et elle se mit à courir pour ne pas qu’il la voit, mais alors qu’elle tentait de s’éloigner, elle reçu un sortilège. Julie fit alors un vol planer de deux mètres en recevant le sortilège en plein dans le dos. Elle mangea un peu de pelouse et sonner elle se redressa difficilement, mais quand elle reprit ses esprits, son instinct de vampire pris le dessus alors que le garçon parler

« Je vous demande pardon, j’ai crus que vous étiez une créature et j’ai agi instinctivement. De toutes mes sorties nocturne vous êtes la première que je croise. Est-ce que ça va ? »

Elle se mit rapidement accroupie puis en se relevant elle poussa de toute ses forces le garçon qui l’avait agressé. Ce qu’il avait produit avec son sortilège elle le fit à main nue. En colère, vigoureuse car ayant bu du sang frais, Julie était bien plus forte qu’un homme normal. Cela pouvait encore plus surprendre quand on voyait qu’elle était une adolescente mesurant pas moins d’un mètre soixante et ne pesant pas plus de quarante-cinq kilogrammes. Ses yeux vairons brûler de colère comme si elle était une bête. Elle lui dit alors :

« Ca va pas sale asticot de cadavre de dragon ! »

Quand elle se rendit compte de ce qu’elle venait de faire, ses yeux redevinrent plus ou moins normaux. C’était maintenant le garçon qui gisait à deux mètres d’elle par terre. Elle portait sa main à sa bouche de supprise et se précipita vers lui en s’excusant :

« Ho ! Je suis désolée je ne contrôle pas ma force parfois … »

Pourquoi à chaque fois qu’elle allait à la forêt interdite en se moment, quelqu’un venait la déranger ?
avatar
Julie Palmer

Messages : 64
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum