~ Serviette et rencontre ~[Nao et Siry]

Aller en bas

~ Serviette et rencontre ~[Nao et Siry]

Message  Naomie June le Dim 21 Avr - 13:45

Serviette et rencontre
Une rencontre épique dans une épique époque!


Lorsqu'elle entendit les filles de son dortoir rire et descendre dans la salle commune, Nao garda les yeux clos et ronchonna. Il était encore tôt pour un samedi matin et elle n'avait pas du tout envie de quitter ses couvertures bien chaude. Mais après avoir essayé de replonger dans le sommeil, elle dut s'avouer vaincue et soupira, ouvrant les yeux et fixant le lit d'à côté. Elle fronça les sourcils en voyant tout le dortoir vide. En général elle se levait dans les premières. C'était étrange que toutes les autres soient déjà parties. Alors Nao esquissa un sourire. Aujourd'hui semblait vouloir être une journée différente des autres. Alors puisque c'était comme ça, autant continuer. Allant contre son habitude, elle se refusa d'aller vers la fenêtre pour observer le ciel et se contenta d'attraper des vêtements propres et d'aller à la salle de bain. Là, elle posa ses vêtements et sa baguette sur le rebord du lavabo puis entreprit de se laver les dents. Une fois que ce fut fait, elle enleva sa chemise de nuit bleue, la posa avec le reste de ses vêtements, pris une serviette blanche propres, ses produits de toilettes, et entra dans la douche. Elle attacha la serviette en hauteur et profita un bon moment de l'eau chaude, se lavant comme toujours avec ses produits à la fraise. Une fois qu'elle eut estimé avoir assez profité, elle s'enroula dans la serviette et sortit de la douche. Là, elle resta figée en apercevant que ses vêtements et sa baguette avaient disparus. En soupirant elle retourna dans sa chambre et ouvrit sa malle pour trouver d'autres vêtements. Vide. Avec un gémissement d'angoisse elle se redressa, regardant partout autour d'elle. Les malles des autres filles semblaient fermées avec un sort et elle n'avait plus sa baguette. Les garces ! C'étaient donc pour cela qu'elles étaient toutes parties plus tôt, pour monter un coup dans son dos. Nao se savaient détestée mais quand même. Elle grogna, attacha un peu mieux sa serviette et descendit dans la salle commune. Seuls des premières années étaient présents. Alors elle la traversa et, pas plus perturbée que ça, elle sortit de la salle des bleu et bronze pour aller dans le couloir. Naomie parcourut le couloir en cherchant vainement une des filles de son dortoir avec une idée plutôt meurtrière en tête.

Au bout de quelques minutes de recherche, qui lui semblèrent interminables, elle finit par aller vers la Grande Salle. Sur sa route, elle attiraient tous les regards. Les plus jeunes étaient curieux, les filles de son âge particulièrement moqueuse, les garçons plutôt sceptiques. Mais tout cela elle s'en fichait bien. Il n'était pas question qu'elle déambule encore longtemps nue dans le château. Elle fit alors irruption dans la Grande Salle et elle eut l'impression de sentir mille regards en même temps sur elle. La tête haute, elle se dirigea vers la table des Serdaigles, repérant enfin les petites imbéciles qui dormaient dans la même pièce qu'elle. Les filles riaient, moqueuses, visiblement contentes de leur coups. Nao les rejoignit et, sans vraiment réfléchir, gifla celle qui lui tapait le plus sur le système. Et elle dut avouer que ça faisait du bien, elle en rêvait depuis des mois. Malheureusement, ceci ne lui rendit pas sa baguette. La fille cessa automatiquement de rire et se leva d'un bond, lui jetant ses vêtements à la figure et lui hurlant dessus, se sentant menacée. Nao ne l'écouta que d'une oreille, plus blasée qu'autre chose, cherchant sa baguette. Les filles lui lancèrent des regards mesquines et elle sut qu'elle ne la retrouverait pas dans cette salle. Avec un soupir, Naomie fit demi tour et traversa de nouveau le hall pour monter dans les étages.

Quelques escaliers plus haut, elle attendit d'être sûre d'être seule pour aller s'isoler dans un couloir peu emprunté et laissa sa rage exploser. Elle jeta ses vêtements au sol et hurla en tapant du pied par terre. Les joues rouges de frustration elle dut se concentrer autant qu'elle put pour ne pas pleurer. Elle s'appuya quelques secondes contre le mur en respirant profondément pour tenter de se calmer. Une fois presque sûre qu'elle n'éclaterait pas en sanglots, elle se redressa et attrapa ses sous-vêtements. Elle les enfila tant bien que mal en gardant sa serviette autour d'elle et finit par soupirer. Nao regarda autour d'elle et fronça les sourcils en entendant des voix vers le bout du couloir. Elle se mordit la lèvre et vit arriver une petite bande de Gryffondors. Réfléchissant rapidement, elle récupéra ses vêtements au sol et attendit que les rouges et or soient arrivés à côtés d'elle pour retirer la serviette qui l'entourait. D'un geste vif, elle la tendit, avec un léger sourire moqueur, au garçon brun qui passait à côté d'elle :

« Tiens moi ça ! »

Une fois qu'il eut la serviette en mains, elle prit son temps pour enfila sa jupe et ses chaussures. Mais quand elle voulut mettre son chemisier, celui-ci était déchiré le long de la manche gauche. Naomie fronça les sourcils et leva les yeux sur le gars qui portait sa serviette. Puis d'un haussement d'épaule, elle laissa son chemisier tomber au sol, récupéra sa serviette, et partit dans le couloir pour aller vers la tour des Serdaigles. Elle marchait tranquillement, faisant mine de ne pas être plus perturbée que ça, alors qu'elle se baladait en jupe et soutient-gorge dans les couloirs de l'école. Elle tenait sa serviette d'une main, sa cravate de l'autre, et était surtout mal à l'aise de ne pas avoir sa baguette sur elle.
fiche par century sex.


Dernière édition par Naomie June le Mer 24 Avr - 11:52, édité 1 fois
avatar
Naomie June

Messages : 48
Date d'inscription : 20/04/2013
Localisation : Près du lac ou dans la volière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Serviette et rencontre ~[Nao et Siry]

Message  Sirius Black le Dim 21 Avr - 17:27

Nao & Siry'
J'étais de bonne humeur ce matin. On était samedi donc pas de cours. On pouvait s'habiller en moldu, chose que je manquerai pas de faire. Je m'étirais dans mon lit et croisa mes bras sous ma tête et je regardais le plafond de mon lit tout en réfléchissant. La noirceur de l'aube qui commençait me faisait du bien puis je refermais les yeux en pensant à Elina. La semaine dernière nous étions dans la tour d'Astronomie tout les deux. Chose rare puisqu'elle m'évitait. Ce fut une chance pour moi de la retrouver là et je put avoir de plus ample explication quand à son comportement...

Je soupirais. Quand je rouvris les yeux, le soleil s'était levé. Je reçut un rayon dans les yeux ce qui me les fit refermer d'un coup, me tournant de l'autre côté en grognant. Je détestais les matins. Enfin ça dépend de la personne qui se lève en premier... Mais généralement je n'aime pas ça. Je les rouvris une nouvelle fois et fixa Remus qui avait le lit à côté du mien. Je soupirais. Les pleines lunes étaient de plus en plus fatigante pour tout le monde. Mal gré le fait qu'on soit là l’empêchant de se mordre constamment ou de s'échapper au choix nous fatiguait tous. Ce qui est le plus surprenant c'est que personne ne l'ai encore remarqué. Je soupirais encore et me leva. Attrapa un jeans ainsi qu'un tee shirt, gilet et sous vêtement je partis sous la douche sans réveiller les maraudeurs comme j'en avais pris l'habitude. Je prenais ma douche et sortis après peut être vingt minutes. L'eau chaude cela faisait vraiment du bien. Je m'habillais laissant mon gilet noir ouvert sur mon tee shirt avec dessus le nom d'un tout nouveau groupe australien mais qui était franchement magique (sans mauvais jeu de mot): AC/DC. Leur musique est juste terrible! Du rock à l'état pur. J'ai découvert ça pendant l'été. Je souriais fier de mon tee shirt et finalement sortit de la salle de bain. James ronflait encore et Remus se réveillait doucement. Je souriais puis réveilla James:

-Espèce de cervidé sans corne! Debout! T'es pire qu'un botruc nom de Gryffondor!

J'avais agrémenté cette phrase avec un léger retournement de matelas. Il s'étala par terre sous mon fou rire et celui de Remus. Peter apeuré c'était réveillé en sursaut. James m'affirma alors en grognant:

-Tu vas me le payer espèce de sale cabot puant!

Et fier comme un paon il partit dans la salle de bain sous nos rires. Franchement je devrais me méfier. Je sais jamais de quoi James est capable...

Après que tout le monde se soit habillé et lavé, nous descendions dans la Grande Salle manger un morceau. Je prenais un café avec des toast à la confiture de fraise, je me retournais vers la porte, voyant tout le monde se taire et fixer dans cette direction. Le spectacle ne me déplut aucunement. Une jeune femme qui devrait avoir mon age ou peut être un peu moins, se tenait dans l’embrasure de la porte, les bras croisé... en serviette. Oui oui, elle n'avait que pour seule habit une serviette blanche. Je haussais un sourcil la détaillant. Elle était blonde et ses yeux bien que je ne pouvais discerner la couleur, semblait lancer des éclairs bien que son corps reflétait un calme à toute épreuve. Elle balaya de son regard la salle et finalement s'arrêta à la table des Serdaigle. Je suivis son regard et aperçut alors une bande de fille de Serdaigle pouffer entre elles, se moquant ouvertement de la blonde. Sa réaction ne se fit absolument pas attendre. Elle traversa à grande enjambée la pièce et ...

SBAFFF!

Je grimaçais sous la gifle et qui eut le don de faire taire les autres. Celle qui fut giflée balança des affaires à la blonde qui repartait en sens inverse. Je la regardais partir et une fois qu'elle fut hors de portée des yeux, je me levais d'un bond.

-Faut que je la suive!

Les autres ne semblait pas du même avis mais je m'en fichais. J'entendis un juron et finalement trois autres personnes me rejoignit. Nous marchions alors vers la tour Serdaigle. J'avais compris ce qui s'était passé en voyant les affaires et je souris en coin. J'ignorait ce que je devais lui dire mais elle m'avait intriguée. Elle semblait vraiment en colère.

-Bordel! Pad's! Attends vieux! Elle va pas s'envoler!
-Je sais Prong's t'inquiète. Mais vous avez vu dans quel état elle était? Imagine que des Serpillères l'attendent?
-Et depuis quand tu t'en soucie?

Ah Moony... Je lui lançais un regard. Le sien était... il semblait chercher une réponse et finalement lui déclara:
-Depuis qu'une jeune fille s'est baladé en serviette dans la Grande Salle Rem's.
-Pervers.

Je haussais les épaules et roula des yeux, un sourire en coin de lèvres. A vrai dire, il y avait une autre raison. Elle avait frappé une fille que moi aussi je ne pouvais pas voir. Elle avait tendance à tourner autour de nous et cela ne me plaisait pas. Alors m'en faire une amie pourrait.... Je perdis le fil de mes pensées en regardant ce qu'il y avait dans le couloir que nous empruntions. Elle était là. Toujours avec sa serviette. Quand elle nous vit. Et son regard fut totalement différent. Elle avait un sourire en coin de lèvre, sourire provocant qui ne me plaisait pas. Je fronçais les sourcils. Et la suite fut de plus en plus plaisante. Elle enleva sa serviette et la tendit à James qui lui bavait tout autant que moi. Elle déclara d'une voix forte:

« Tiens moi ça ! »

Je le vit obéir sans rien dire puis retournais mon attention sur la jeune femme qui mit sa jupe ainsi que ses chaussettes comme si nous étions que des portes manteau. Je glissais mes mains dans mes poches et finalement détournas le regard grognant. Puis elle soupira et récupéra sas serviette. Je levais les yeux et la vis partir sans un merci, la tête haute en simple soutien gorge et jupe. Je regardais les autres maraudeurs alors haussant un sourcil. Puis finalement leur affirma:
-J'y vais. Restez là!

Et sans donner d'explication je partis à la suite de la jeune femme. Puis je lui déclarais alors:

-Eh! Toi! Tu t’appelles comment?

Je lui demandais tout en marchant à ses côtés, les mains dans les poches.

-Belle prestation dans la Grande Salle en tout cas.

Je lui lançais un regard en biais, le sourire en coin de lèvres, attendant qu'elle réponde simplement.
(c) fiche par ocean lounge
avatar
Sirius Black

Messages : 48
Date d'inscription : 04/04/2013
Age : 22
Localisation : Ahah! Surement Poudlard...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Serviette et rencontre ~[Nao et Siry]

Message  Naomie June le Lun 22 Avr - 1:21

Serviette et rencontre
Une rencontre épique dans une épique époque!


Se retrouver en sous-vêtements devant une bande de garçons n'était pas ce qu'elle avait connu de plus dérangeant. Et de loin d'ailleurs. Elle avait vécu pire, bien pire que ça, comme situation. Et puis elle n'avait jamais eu honte de son corps. Loin d'avoir une taille mannequin, elle n'était pas grosse pour autant et en général, les garçons ne la fuyait pas du regard quand elle mettait des tenues plutôt osées. Tout cela pour dire que ce n'est pas cette situation délicate qui la mettait en rogne. Elle avait récupéré ses vêtements et bien que son chemisier soit arraché, le reste était en bon état. Il faudrait qu'elle s'arrange pour retrouver le reste de sa malle qui semblait aussi avoir était volé. Non, ce qui l'inquiétait vraiment le plus était de ne as avoir sa baguette. Elle ne savait pas ce que les autres filles avaient pu en faire et vraiment ça la tracassait. Un sorcier sans baguette c'était comme une bierraubeurre sans mousse, ou un dragon sans feu, ou encore un match de quidditch sans vif d'or. Bref, c'était inconcevable, invivable. Elle en était mal à l'aise.

Avec un soupir, Nao continua son chemin dans le couloir, se fichant bien de ce que les autres pouvaient raconter sur elle. Plus tôt elle serait de retour dans le dortoir, plus vite elle pourrait chercher après sa baguette. Lorsqu'elle entendit des bruits de pas à ses côtés, elle fronça les sourcils. Quel était l'imbécile qui avait osé la suivre alors qu'elle n'était pas forcément dans un bon jour ? Elle regarda le malvenu du coin de l'oeil et haussa un sourcil en reconnaissant Sirius Black, certainement le plus fier, le plus orgueilleux et le plus crétin de tous les Gryffondors dont elle avait entendu parler. Il passait son temps à se pavaner, sourire aux lèvres, draguant tout ce qui portait une jupe et cherchant à atteindre un plus grand palmarès qu'elle même. Alors, avec un sourire en coin, faussement timide, Naomie se stoppa, au bout du couloir, pour lui faire face. Elle croisa les bras, cachant sa poitrine avec la serviette qu'elle tenait toujours, et observa Black à travers ses cils, avec un air de petit ange un peu perdu :

« Je m'appelle Nao. Et toi ? »

Comme si elle avait besoin de poser la question ! Il aurait fallu être sourd et aveugle pour ne jamais avoir entendu parler d'un gars avec des chevilles aussi énormes ! Elle le fixa en se passant doucement la langue sur les lèvres, et quand il fit une remarque sur sa présence dans la Grande Salle, elle se mordit la lèvres, souriant légèrement en coin :

« On m'a énervé, je n'ai pas vraiment pu m'en empêcher, je ne voulais pas particulièrement me faire remarquer... »

Naomie soupira et baissa les yeux, regardant le sol comme si elle était gênée par la situation. Elle réfléchit rapidement, envisageant toutes les solutions, toutes les issues possible par rapport à la position dans laquelle elle était. Black était mignon, il était hors de question de se faire croire le contraire. Elle était presque certaine qu'elle l'aurait, si elle le voulait, en un claquement de doigt. Pourquoi serait-il différent des autres ? Après tout, pour le peu qu'elle connaissait de lui, il était bien du genre à se montrer pour qu'on l'adule non ? Alors il suffirait de se faire passer pour une groupies assoiffée et le tour serait joué. Un de plus sur la liste. Nao hésita une fraction de seconde et finit par prendre sa décision. Elle releva alors le regard, plus vif cette fois, plus brillant, et afficha un léger sourire en coin, moqueur :

 »Désolée pour tout à l'heure si je vous ai embêtés tes amis et toi. C'était pas vraiment voulu. Mais euh... je peux savoir pourquoi tu m'as suivie ? »

Sans le lâcher du regard, Nao décroisa légèrement les bras, laissant ainsi entrevoir une partie de son torse, se mordant toujours légèrement la lèvre inférieure. Elle prit son temps pour le jauger du regard, détaillant la moindre petite chose sur lui, appréciant tout ce qu'elle voyait. Son sourire se fit plus sûr, plus moqueur aussi, lorsqu'elle releva les yeux dans les siens, baissant d'un ton en parlant :

 « Bien que je ne m'en plaigne pas du tout cela dit... »

Naomie suivit du regard quelques personnes qui passaient pas là, affichant cette fois un air meurtrier aux regards curieux qu'on lui lançait. C'est bon, elle n'était pas un animal de foire non plus. Décidément, elle ne savait pas encore comment, mais elle était certaine de vouloir se venger sur ces pestes de piafs sans cervelle qui partageaient sa chambre. Elle n'avait pas eu besoin d'être ridiculiser encore plus. Heureusement qu'elle maîtrisait un tant soit peu ses peurs aujourd'hui, car quelques mois plus tôt et ça aurait était le malaise assuré avec un coup pareil. Les filles allaient payer. Même si cela devait engendrer une guerre sans merci, elle s'en fichait bien.

Sortant de ses pensées, Nao reporta le regard sur le beau Gryffondor face à elle, prenant un air charmeur, les yeux brillants, se passant la langue sur les lèvres, elle ajouta avec un ton timide :

 « Tu veux bien m'accompagner jusqu'à la tour ? Je ne sens pas trop bien le fait de me balader comme ça, seule dans le château... »

Pour accompagner ses paroles, elle cacha son corps derrière la serviette qu'elle avait dépliée et le regarda, amusée, attendant sa réponse.

fiche par century sex.
avatar
Naomie June

Messages : 48
Date d'inscription : 20/04/2013
Localisation : Près du lac ou dans la volière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Serviette et rencontre ~[Nao et Siry]

Message  Sirius Black le Lun 22 Avr - 23:11

Nao & Siry'
« Je m'appelle Nao. Et toi ? »

La petite voie qu'elle avait prise en me regardant à travers ses cils dorés me fit hausser un sourcil. Et le deuxième rejoignit l'autre quand le "et toi?" me parvint aux oreilles. J'avais encore les mains dans les poches, la suivant toujours. Il s’arrêta tout de même, laissant une distance entre eux. Je fixais la moindre de ses réactions. Le coup de langue sur ses lèvres, puis finalement quand elle se mordit sa lèvre inférieure ne passa pas inaperçu et s'aperçut alors qu'il les fixait. Il la regarda dans les yeux quand elle se mit à répondre à sa question.

« On m'a énervé, je n'ai pas vraiment pu m'en empêcher, je ne voulais pas particulièrement me faire remarquer... »

Je souriais en coin, prenant appui sur une jambes mais n'affirmant toujours rien. Je souriais en la voyant réagir avec timidité. J'avais l'impréssion que cela sonnait faux. Le spectacle dans la Grande Salle a été bien sur tout le contraire de ce qu'elle me montrait maintenant. Mais son comportement changea du tout au tout et son regard se fit plus perçant et son ton changea. Pour passer de la timidité à la moquerie. Ce qui me fit froncer les sourcils. A quoi jouait elle exactement?

»Désolée pour tout à l'heure si je vous ai embêtés tes amis et toi. C'était pas vraiment voulu. Mais euh... je peux savoir pourquoi tu m'as suivie ? »

La encore je ne répondit rien et haussa les épaules. J'ignorait pourquoi je l'avais suivit. C'était sous l'impulsivité. Peut être envie de la remercier? Je souriais encore et voulut cette fois ci répondre mais elle me coupa l'herbe sous le pied.

« Bien que je ne m'en plaigne pas du tout cela dit... »

Mon sourire s'élargit. Je m'avançais vers elle doucement puis elle reprit sa voix timide pour me demander si je pouvais la raccompagner à sa tour. Je souriais encore plus et arriva à sa hauteur. Je la dominais clairement en taille et dut baisser la tête pour pouvoir faire face à son visage. Elle semblait à la fois fragile et forte ce qui m'intriguait. Généralement c'était soit l'un, soit l'autre. Jamais les deux. Il était tombés plusieurs fois sur des dominatrices. Cela rajoutait du piment à l'acte bien sur. Mais jamais il n'était tombé sur les deux à la fois. Il inspira et une odeur de fraise l'envahit. Il sourit et finalement déclara:

-Je pense que tu sais comment je m’appelle. Mais moi c'est Sirius.

Je lui lançait un air moqueur. Le même qu'elle m'avait lancé auparavant et continua sur ma lancée:

-Et tu ne nous a pas embêté. Surtout vu la tête de James! Il glissa sa main dans sa nuque, la frottant avec gène et continua tout de même en la glissant à nouveau dans sa poche. Mais cela dit, moi non plus cela ne m'as pas déplu...

Je souriais en coin, la détaillant de haut en bas, le regard brûlant puis finalement je lui affirmais alors:

-Et j'accepte de te raccompagner jusqu'à ta salle.

Je lui souriais sincèrement, la regardant en coin d'oeil, commençant à marcher vers la maison Serdaigle.
(c) fiche par ocean lounge
avatar
Sirius Black

Messages : 48
Date d'inscription : 04/04/2013
Age : 22
Localisation : Ahah! Surement Poudlard...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Serviette et rencontre ~[Nao et Siry]

Message  Naomie June le Mar 23 Avr - 0:18

Serviette et rencontre
une rencontre épique dans une épique époque !


La drague, c'était certainement ce qu'elle savait le mieux faire. Après tout, ce n'était pas bien compliqué. Elle avait vite compris qu'elle était loin d'être moche, même si elle n'était pas non plus une des plus jolies filles du château. Elle savait aussi qu'il fallait, pour la plupart des cas, se montrer un tant soit peu fragile, sans pourtant paraître niaise. Les garçons se sentaient alors supérieurs, avaient l'impression d'être important, et le tout était joué. Il arrivait pourtant que ça ne marche pas sur certains gars. Dans ce cas il fallait improviser et adapter sa façon de faire en fonction de sa proie. Le tout était de se faire passer pour la proie, même si on n'était sûr du contraire. Tout cela Naomie l'avait apprit petit à petit, et il était rare qu'elle se prenne un refus. On dit souvent que les garçons se jouent des filles vulnérables et leur font du mal. A Poudlard, avec Nao dans le coin, ce sont plutôt les garçons qui devraient se faire du soucis. Et celui qu'elle avait face à elle ne ferait pas exception. Après tout, un Black dans son palmarès, ce serait bien vu non ? Et puis elle était presque sûr qu'il y aurait tout un tas d'avantage à en tirer. Cependant, Sirius ne semblait pas réagir comme les autres. Un garçon avec des neurones ? Tiens, tiens, mais ça allait changer les règles du jeu ça !

Quand il lui affirma qu'elle connaissait déjà son prénom, elle le fixa intensément. Il ne se montrait pas dupe et Naomie allait devoir jouer une autre tactique avec lui. Il parla de son ami qui visiblement n'avait pas été dégoutté par la scène non plus. Nao étudia chacun de ses gestes, de ses regards, et ne put retenir la petite étincelle de victoire à chacun de ses regards sur son corps. Naomie s'était arrêté et il l'avait rejoint, se trouvant maintenant à quelques centimètres d'elle. Elle aurait pu lever le visage pour mieux le voir mais se contenta de lever les yeux, affichant un demi sourire, l'observant toujours à travers ses cils, les yeux brillants, la serviette contre son corps. La proximité avec n'importe quel garçon lui avait toujours fait de l'effet. Et pas forcément un effet positif. Le seul homme qu'elle avait connu jusqu'à ses onze ans était son père. Et les seuls rapport qu'elle avait eu avec lui consistait à se faire enfermer dans un placard, se faire hurler dessus, se faire frapper ou, dans le pire des cas, se prendre des sortilèges de sa part. Alors, encore aujourd'hui, elle était toujours légèrement tendue lorsqu'elle se retrouvait face à un homme plus grand qu'elle, qui n'avait besoin que de la force de ses bras pour l'enfermer où il le voulait.

Naomie tenta d'éradiquer au maximum ses pensées noires et de se concentrer sur l'instant présent. Seulement, elle ressentait la chaleur de son corps de là où elle était et son être était divisé en deux. Une partie d'elle hurlait de terreur et rêvait de courir dans la direction opposée pour se mettre à l'abri, alors que l'autre partie, celle qu'elle écoutait de plus en plus, lui criait de se jeter dans ses bras. Nao avait commencé à fréquenter des garçons justement à cause de ces deux parties d'elle même. Elle était partie à la recherche d'adrénaline et l'avait trouvée ainsi. Depuis, elle ne savait plus s'en passer. Alors, avec un sourire énigmatique, elle releva les yeux sur lui, se concentrant pour faire face à sa terreur, parlant d'une voix pleine de sous entendue :

 « Et bien... ravie de faire ta connaissance Sirius. »

Sur ses mots, elle s'écarta légèrement, reprenant ainsi discrètement le souffle qu'elle avait perdu, et commença à marcher doucement en direction de sa tour, l'attendant, le remerciant d'un regard brillant. Elle marcha tranquillement, gardant la serviette contre elle, l'observant du coin de l'oeil. Ils traversèrent le couloir et des filles les croisèrent, lançant des regards curieux à Nao et bavant à moitié en voyant Sirius. Nao haussa un sourcil puis afficha un sourire narquois en regardant droit devant elle :

 « Il semble que tu sois populaire... »

Elle lui lança un regard purement moqueur et ironique en passant à l'angle du couloir. Elle n'avait jamais compris cette envie d'être connu de tous et de toutes, et elle avait bien l'intention de lui faire comprendre :

 « Ca doit être tellement génial de se faire aduler !? »

Finalement, Nao continua sa route en se mordant la joue, elle allait peut être trop loin et risquait de perdre sa proie. Alors après un court instant de réflexion, elle fit tomber sa serviette, grogna, et se retourna pour la ramasser, lui rentrant dedans de plein fouet, se collant à lui. Elle gémit et s'écarta un peu, mais pas trop, levant des yeux brillants dans les siens, parlant bas, comme si elle avait perdu la voix :

 «Excuse moi. »

Naomie se passa la langue sur les lèvres en le fixant, sans bouger d'un poil. Elle se passe, comme toujours, la langue sur les lèvres, sans vraiment s'en rendre compte, tic de nervosité chez elle. Enfin, elle baissa les yeux et soupira, ramassant sa serviette et se redressant en lui jetant encore un regard, plus mature cette fois, lâchant, pendant une fraction de seconde, son jeu. Elle sourit en coin, se dressant sur la pointe des pieds pour l'embrasser sur la joue en soufflant doucement sur sa peau avant de reculer et d'afficher de nouveau un air de gamine timide et joueuse, sans bouger d'un poil.


fiche par century sex.
avatar
Naomie June

Messages : 48
Date d'inscription : 20/04/2013
Localisation : Près du lac ou dans la volière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Serviette et rencontre ~[Nao et Siry]

Message  Sirius Black le Mar 23 Avr - 23:38

Nao & Siry'
Le sourire de Nao en coin de lèvre me donnait à moi aussi envie de sourire mais mal gré son comportement de jeune fille timide, ses yeux reflétaient une intelligence peu commune ce qui me donna le don de me méfier d'elle. J'ignorais si elle jouait une comédie parce que ses changements d'humeur me semblait vraiment étrange. Tout de même elle m'intriguait. Elle faisait semblant de ne pas me connaitre, semblait désolée pour finalement carrément devenir provocante. Et cela me laissait vraiment sur ma fin. J'ignorait si je devais jouer le timide ou simplement le provocant et cela me rendait nerveux. Mais la voix de Nao me tira de mes pensées. Sa voix était profonde et grave et me lança un regard suggestif à travers ses cils. Ce qui eut le don de m'envoyer un frisson dans la nuque. Je n'eus pourtant aucune réaction à part la fixer et finalement hausser un sourcil. Quand elle s'écarta de moi d'un pas et je put reprendre ma respiration qui s'était littéralement coupé. Je souriais et finalement lui répondit sur le même ton:

Eh bien, je dois dire que c'est réciproque.

Je souriais puis la regarda avancer, la suivant du regard et finalement tourna sur une jambe et la suivit, le visage haut, la fixant dans le dos. J’espérais pouvoir lire en elle savoir ce qu'elle pense. Oh mon but n'était pas de... sortir avec elle ou de l'avoir une nuit. Même si l'idée me déplaisait absolument pas. Je dois dire que ses longs cheveux dorés se terminait par une chute de rein qui en ferait rêver plus d'une ou plus d'un selon les point de vue. Je souriais de plus belle, continuant à avancer quand elle reprit la parole cette fois ci sur un ton nettement moqueur ce qui me fit froncer les sourcils. Populaire? Oui je l'étais. Je regardais alors autour de moi, remarquant seulement qu'on nous dévisageait. Je souriais encore plus fier. Mais elle reprit encore la parole ce qui cette fois m'as mit en rogne. Son ton ne me plaisait absolument pas. Cela sonnait comme un reproche ou une accusation. Aduler? Oui, au début il aimait ça. C'était vraiment sympa de voir tout ces gens tomber d'admiration devant lui. Voir les gens le haïr pour ce qu'il était. Quelqu'un d'adulé. Mais il y a un revers à la médaille et malheureusement j'y ai beaucoup goûté. La haine des gens et le fait que lorsqu'on joue un rôle qui est apprécié, on ne peut plus s'en défaire. On aime tellement cette faux semblance qu'on veut plus s'en séparer. Tel un masque qui ne s'enlèvera plus, collé à notre âme. Je ne regardais pas où j'allais quand je fonçais dans Nao s'en m'en rendre compte. Ce qui eut le don de me sortir de ma torpeur. Elle s'était collée à moi pour finalement s'écarter et grogner. Elle se baissa pour ramasser sa serviette qui était tombée au sol tout en s'excusant. Elle se passa la langue sur les lèvres dans un geste purement provocateur. Je grognais par réflexe, mes mains dans les poches, la fixant. Comment pouvait on être aussi... sexy sans s'en rendre compte?

Je la fixais quand elle s'approcha et me déposa, là, comme ça, un baiser sur la joue pour repartir sur le chemin. Je souriais en coin et finalement m'approcha d'elle puis la dépassa en la regardant, provocateur moi aussi. Je pris alors la parole:

-Tu veux savoir si c'est bien? Le mieux à faire c'est que tu sortes avec moi. Tu verras si c'est bien d'être adulé...

Je lui jetais un regard en arrière, cette fois ci accusateur avec toujours cet air supérieur. L'idée m'avait traversé l'esprit. Elle était belle, semblait intelligente. Une pierre de deux coups du coup. Je m’arrêtais donc et finalement revint vers elle puis me pencha vers son oreille et lui affirma d'une voix grave et calme:

-Mais je te pardonne...

Puis je l'embrassai dans le cou pour finalement m'éloigner d'elle, attendant qu'elle reprenne la marche.
(c) fiche par ocean lounge
avatar
Sirius Black

Messages : 48
Date d'inscription : 04/04/2013
Age : 22
Localisation : Ahah! Surement Poudlard...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Serviette et rencontre ~[Nao et Siry]

Message  Naomie June le Mer 24 Avr - 11:51

Serviette et rencontre
une rencontre épique dans une épique époque !


Etre en position de faiblesse, ça, elle l'évitait toujours. On peut simuler la faiblesse, mais jamais la laisser nous atteindre. En la simulant, on laisse un avantage à l'adversaire qui baisse sa garde. C'est plus simple pour attaquer. Le but étant de gagner, que ce soit dans un combat ou dans la drague. Nao aimait charmer c'était certain. Et elle perdait rarement. Au pire des cas, c'était match nul. Mais elle ne se souvenait pas s'être pris un refus catégorique. En tout cas, il fallait toujours adopter la technique exacte, qui était différente pur chacun des garçons qu'elle croisait. Globalement, ils réagissaient tous de la même façon. Mais il n'était pas rare qu'un ou deux sortent du lot et lui fasse employer une autre façon de faire. Et aujourd'hui, alors qu'elle croyait que c'était un match gagné d'avance, elle se rendait compte qu'elle avait peut être vendu trop tôt la peau de l'ours et qu'elle devrait allé devoir prendre un peu plus de temps pour l'abattre. Sirius ne réagissait pas exactement comme elle l'aurait voulu. Le point positif était qu'il semblait intrigué par elle et qu'il continuait à la suivre. Mais il n'ouvrait pas la bouche et ne semblait pas presser de la toucher, contrairement à d'autres qui n'auraient su su retenir dès le moment où elle aurait fait tomber sa serviette. Naomie misait tout sur ses propres pulsions maintenant. Il lui arrivait parfois de réagir impulsivement, mais c'était assez rare, en général elle réfléchissait beaucoup. Peut être même un peu trop. Mais dans le domaine des garçons, elle aimait fonctionner à l'impulsivité. Et aujourd'hui, elle ne s'en priva pas.

C'est ainsi qu'elle fit tomber sa serviette, afin d'avoir l'occasion de se coller à lui pendant quelques secondes. Pendant ce léger contact, Nao avait eu le temps d'identifier son odeur, sa chaleur, et tout cela ne la laissa pas, mais alors pas du tout, indifférente. Elle aimait tant se retrouver dans les bras des garçons ! Et Sirius donnait simplement envie de s'y blottir. Juste quelques secondes. Juste le temps de se croire aimée, ou au moins appréciée... Mais Naomie avait tout simplement reprit son chemin, dans le couloir, les pensées courant en elle à une vitesse vertigineuse, après lui avoir embrassé la joue. Elle était censée maîtrisée le jeu mais elle ne savait plus vraiment sur quel pied danser. Et il n'arrangea pas les choses lorsqu'il la dépassa pour marcher devant elle et entrer dans son jeu. Il semblait avoir compris où elle voulait en venir, il semblait avoir compris au moins une partie de son manège. Et tout cela n'arrangeait pas la jeune blonde. Elle allait être prise dans son propre piège si ça continuait. Et ça ne lui était jamais arrivé. Elle maîtrisait toujours le jeu. Toujours ! Elle fronça les sourcils à sa phrase, tentant de réfléchir à la question, de trouver une parade. Sortir avec lui ? Non mais quelle idée ! Naomie June ne sortait avec personne. Ou alors juste pour jouer. Elle n'allait quand même pas s’enchaîner elle-même !

Mais alors qu'elle tentait de réfléchir rapidement, il s'arrêta à son tour, venant presque se coller à elle, renversant les rôles et faisant de Nao la victime cette fois. Il se pencha à son oreille et Nao resta figée, tous ses sens en alerte. Elle s'était stoppée en plein milieu du couloir sans même s'en rendre compte. Elle sentait de nouveau son odeur, frissonnant à cause de son souffle dans son oreille, et il empira les choses quand il vint l'embrasser dans le cou. Le contact, elle adorait ça parce que ça faisait augmenter son taux d'adrénaline en elle. Elle avait tellement toujours eu peur d'être touchée, frappée, par un homme, que maintenant ça en devenait intriguant. Elle adorait draguer pour le simple fait qu'elle frissonnait chaque fois qu'on la touchait.

Enfin, Sirius s'écarta d'elle, l'air hautain, semblant maîtriser le jeu à son tour. Sans même réfléchir, Nao se redressa, secouant légèrement la tête pour se remettre les idées en place, et reprit sa route, la tête haute, un sourire en coin aux lèvres. Elle se remit à sa hauteur et le regarda du coin de l'oeil, ne réfléchissant pas à ce qu'elle allait dire, laissant ses pulsions reprendre le dessus pour récupérer les rennes :

 « Je te ferai remarqué que si aujourd'hui tu es adulé c'est que tu l'as voulu ! Alors tu n'as aucun droit de t'en plaindre. Cependant, j'accepte ta proposition. Je veux bien sortir avec toi. Et si ta vie est si compliquée que tu sembles le croire, je m'excuserai. Et à genoux. Devant qui tu veux. »

Naomie s'arrêta, plus très loin de sa salle commune maintenant, le fixant, amusée, pour voir l'ampleur de ses paroles. Mais elle ne s'arrêta pas là, reprenant la parole avant qu'il ne puisse répondre :

 « Mais il y a une contrepartie à ça !De ton côté, tu découvriras ma vie. Et si tu te rend compte qu'elle est pire que la tienne, objectivement, et bien... »

Nao se posa, réfléchissant quelques secondes en regardant par la fenêtre. Elle afficha un large sourire, les yeux brillants, tentant de cacher cependant son trop fort enthousiasme :

 « Et bien tu m'achèteras un hibou ! »

Elle le fixa, amusée et moqueuse. Ca faisait des années qu'elle rêvait d'avoir un oiseau. C'était enfin l'occasion après tout. Même si elle n'était pas tout à fait sûre que ça fonctionne. Au moins le jeu en valait la chandelle. Ça pouvait être épique comme souvenir ! Se balader au bras de Sirius Black.


fiche par century sex.

avatar
Naomie June

Messages : 48
Date d'inscription : 20/04/2013
Localisation : Près du lac ou dans la volière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Serviette et rencontre ~[Nao et Siry]

Message  Sirius Black le Jeu 25 Avr - 15:07

Nao & Siry'
Je la regardais se redresser, attendant qu'elle prenne la parole. Parce que je sais qu'elle allait le faire. Depuis tout à l'heure elle répond à tout ce que je dit, soit d'un ton moqueur, soit d'un ton timide. Mais elle répondait toujours. Pourquoi maintenant cela n'irait pas à l'encontre de cette règle? Tout mes méninges était en éveil cherchant à comprendre la jeune femme. A vrai dire, il était simple pour moi de faire tomber les filles. Ou de ne rien faire en fait puisqu'elle me tombe dans les bras d'elle même. Je souriais à cette pensée. Sortant de mes pensées. Elle pris alors la parole après un moment de silence qui s'était prolongé. Elle s'était remis à ma hauteur, ses yeux lançant des éclairs. Elle ne semblait pas du tout atteintes par mon charme. Comme si elle jouait... Oui, elle jouait avec mon charme! Je souriais en coin de lèvres cette fois ci. Elle voulait jouer? Nous allons jouer. Quitte à tomber dans le panneau. Je me concentrais sur ses paroles. Moi? J'ai voulu être adulé? Non. Jamais. Même si la première chose qui fut certainement parler de moi fut ma nomination à Gryffondor. c'était stupide de se dire que d'aller à Gryffondor, cela fait parler de vous... Pour un Black, oui. Toute ma famille est passé par Serpentard. Même mon petit frère stupide et sans cervelle. Alors oui, tout le monde était passé par là. Mais moi jamais je n'aurais accepté d'être là haut. Pas après avoir rencontré James Potter dans le train. Lui, qui avait tout changé dans ma vie.

Ainsi donc elle voulait bien sortir avec moi? Intéressant. Mais elle lança un pari. S'asseoir à genoux? Devant que je veux? Intéressant... Une idée pas très catholique m'as alors traversé l'esprit me faisant grogner, les yeux brillants, la fixant alors de mes yeux orageux. Mon sourire s'était étendu et voulu répondre à sa provocation qui était cette fois ci pas déguisée mais elle ne m'en laissa pas le temps, parlant encore. Puis elle m'affirma alors que si sa vie était pire que la mienne alors ... Alors quoi? Je haussais un sourcil curieux. Elle fixa alors le ciel par une fenêtre et son visage s'illumina. Les rayons du soleil jouait sur sa peau de pèche, ses
cheveux dorés par le soleil rendait encore plus lumineux ses yeux bruns chocolat. Oui, j'ai eu une idée merveilleuse en lui proposant de sortir avec moi. Je la fixais encore quand finalement je détournais le regard, regardant moi aussi par une fenêtre qui se situais à mon niveau. Puis un sourire joueur et totalement insolent traversa mon visage et tourna légèrement la tête pour la regarder sur le côté et finalement m'approcha d'elle pour revenir à son niveau. Je continuais à m'approcher pour finalement la coincer contre un mur et lui déclarer en murmurant

-Si tu tiens tant à parier, je relève le défi. Prépare toi à t'agenouiller ma chère.

Puis je m'écartais pour reprendre le chemin vers la tour de Serdaigle. j'adorais flirter c'est indéniable et jouer à la frôler sans la toucher, il ne faut pas le nier, me faisait frissonner de plaisir. Cela installais une fois de plus ce gout de l'interdit et du risque. Et moi j'adorais ça. Je continuais à marcher doucement en reculant, un sourire en coin de lèvres, la fixant de mon regard provocateur. Qui de nous deux allait tomber en premier? Je me le demandais franchement...
(c) fiche par ocean lounge
avatar
Sirius Black

Messages : 48
Date d'inscription : 04/04/2013
Age : 22
Localisation : Ahah! Surement Poudlard...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Serviette et rencontre ~[Nao et Siry]

Message  Naomie June le Dim 5 Mai - 18:00

Serviette et rencontre
une rencontre épique dans une épique époque !


NSi Naomie avait déjà eu plusieurs fréquentations, si elle était déjà sortie avec plusieurs garçons pour s’amuser, si elle avait déjà volé des garçons en couple dans le seul but de les avoir pour elle le temps d’une seule soirée, jamais encore elle n’avait trouvé un partenaire digne d’elle au niveau du jeu. Elle n’avait encore jamais été confrontée à quelqu’un qui semblait se laisser aller dans le même jeu qu’elle. Elle voyait ça d’un angle neuf. Elle imaginait déjà jusqu’où ça pourrait aller. Et elle ne doutait pas une seconde qu’il tomberait bien avant elle. D’une part, elle était persuadée que la vie du beau Black était loin d’être aussi affreuse que la sienne, donc elle était certaine de gagner leur petit pari. Et d’autre part, pour le peu qu’elle voyait aujourd’hui, elle était certaine qu’elle pourrait le faire tomber bien bas, le rendre amoureux peut être. Sirius semblait impressionné par elle, comme curieux et attentif à chacun de ses mouvements. Il pourrait très vite être attiré par elle et c’était un point positif pour elle. Ce serait un gain en plus de lui prouver ce dont elle était capable après tout. S’il se croyait au-dessus des autres, s’il était persuadé être capable d’obtenir tout ce qu’il voulait en claquant des doigts, elle allait lui prouver de quoi elle était capable.

Cependant, même si tout paraissait simple de ce point de vue, Nao n’était pas dupe. Sirius semblait être quelqu’un de très intelligent et il n’allait pas se laisser berner aussi facilement qu’elle l’aurait souhaité. En quelques minutes à peine il avait déjà su cerner son jeu et l’avait retourné à son avantage. La jeune June allait devoir réfléchir pour ne pas se laisser prendre à son propre piège. Elle allait devoir envisager toutes les situations possibles et tout faire pour qu’il perde rapidement. Parce qu’il était impossible que ce soit elle qui perde. Même si le Gryffondor et la Serdaigle ne l’avoueraient pas, ils savaient tous deux que le jeu allait beaucoup plus loin que ce qu’ils venaient de parier. Tout ne s’arrêtait pas juste à savoir lequel des deux était le plus à plaindre. Finalement, c’était à celui qui prouverait à l’autre de quoi il était capable. Celui qui éprouverait le moindre petit sentiment en premier perdrait c’était certain. Et tout cela était particulièrement intéressant.

Quand le Gryffondor s’approcha d’elle pour la bloquer contre un mur, Nao se mordit l’intérieur de la joue, presqu’à sang. Elle avait été trop plongée dans ses pensées et ne s’était pas rendu compte qu’il s’était approché. Cependant, elle garda un air hautain, ne se démontant pas, se concentrant pour ne pas réagir à ses gestes, même lorsqu’elle sentit son souffle chaud dans son cou. Il maintint l’idée qu’elle allait perdre. Ce qui décrocha un large sourire moqueur à Nao. Eh bien, ils étaient sur la même longueur d’onde. Il ne devait pas être due et avait compris, tout comme elle, jusqu’où les emmènerait ce jeu. Mais il semblait tout aussi partant qu’elle là-dedans et après tout, ça allait être amusant. Il s’écarta alors d’elle, toujours certain qu’elle s’agenouillerait face à lui. Nao garda son léger sourire, certaine elle, de recevoir son hibou. Elle haussa les épaules et le laissa parler, le rejoignant pour s’approcher du heurtoir de sa salle commune. Elle s’adossa juste à côté, pliant une jambe pour poser le pied contre le mur. Les Serdaigles qui entraient et sortaient de la salle commune la regardaient avec un air étrange. Naomie tenait toujours sa serviette contre elle sans se soucier d’eux.

La jolie blonde leva les yeux dans ceux de Sirius, l’observant à travers ses cils noirs :

« Cependant, cela reste un pari et je ne serai jamais à toi Black, il faut que ça reste bien clair. Tu n’as pas, et n’aurai jamais l’exclusivité dur moi. Tu peux t’amuser à me présenter comme ta copine et je passerai du temps avec toi pour me rendre compte de ta vie, mais ne m’empêche pas de vivre ma vie. Je continuerai à voir qui je veux quand je veux. »

Elle le regarda de la tête aux pieds, amusée, observant ses réctions pour chercher à y détecter n’importe quel signe. Alors, elle soupira et haussa les épaules :

« Mais il en est de même pour toi évidemment. Je n’aurais pas l’indécence d’enchaîner le célèbre Black.»

Naomie le regarda et n’hésita qu’une seule seconde avant de se laisser aller. Elle lâcha sa serviette, parcourut le pas qui les séparaient, et se colla à lui. Elle se hissa sur la pointe des pieds et posa les paumes de ses mains sur son torse, s’emparant doucement de ses lèvres avec un léger sourire sincère. Elle ferma les yeux, profitant du baiser calme, ce qu’elle ne faisait plus depuis longtemps. Sous sa main droite, elle sentit es battements de son cœur et en frissonna. Elle inspira pour s’enivrer de l’odeur qu’elle commençait à apprécier et lâcha ses lèvres, restant contre lui en levant les yeux. Nao l’observa à travers ses cils, amusée par tout cela, curieuse de voir jusqu’où ça les mèneraient.



fiche par century sex.
avatar
Naomie June

Messages : 48
Date d'inscription : 20/04/2013
Localisation : Près du lac ou dans la volière

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ Serviette et rencontre ~[Nao et Siry]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum