Qu'est-ce que tu fais là? [PV Remus]

Aller en bas

Qu'est-ce que tu fais là? [PV Remus]

Message  Aaron Köln le Mar 30 Avr - 17:07




Qu'est-ce que tu fais là?


Aaron Köln & Remus Lupin


S'il est une chose qui se révèle plus qu'agréable en ce monde, c'est le fait de faire des blagues au premier venu. Encore plus quand ce dernier est un mangemort en devenir et qu'il l'a clairement laisser entendre un peu plus tôt dans la soirée. En fait il s'était directement targué de recevoir la marque dès sa sortie de l'école, ce qui ne saurait tarder pour lui vu qu'il était en septième et dernière année dans ce château. Bien décidé à donc lui laisser un petit souvenir de moi, j'allais me rendre dans les salles gérant l'eau chaude, pour déverser un produit de ma composition – ce qui le rendait encore plus dangereux vu mon niveau en potion – afin de le verser dans la douche des septièmes années, sachant que ma victime se douchait en premier il n'y avait aucun risque pour que cela échoue.

Comme toujours, j'attendais que la nuit soit tombée pour me faufiler en dehors du dortoir et monter dans les étages. Le lendemain je ne doutais pas que l'on m'accuse aussitôt et qu'il y ait des représailles, mais qu'est-ce que je m'en fichais ! La simple idée de les rendre fous était un plaisir trop grand pour m'imaginer les conséquences.

Au fur et à mesure de mes pas, je veillais à ce que Rusard ne me trouve pas. Je n'étais pas certains que ce type me porte dans son cœur, surtout depuis que j'avais affublé son affreux chat d'un tutu rose et de maquillage. Il avait trouvé assez rapidement que c'était moi, surtout quand j'avais chanté, alors qu'il recherchait le coupable « Il cours il cours le Rusard, le Rusard du bois des chats ! ». A peu feutré, j'entrais enfin dans le bon couloir et sortais de ma poche une petite fiole. Maintenant il fallait faire attention, si je versais cela dans l'eau d'une autre maison et pire, dans celle des maraudeurs, je risquais d'en prendre pour mon grade pendant des années. Déjà qu'ils n'aiment pas les personnes de ma maison, alors faire ça déclencherait une guerre de tous les diables. Quoi que... Je pourrais faire accuser Severus... il n'était pas à quelques boutades prêt de la part du quatuor infernal.

En parlant d'eux d'ailleurs, j'étais occupé à mettre en place mon plan de génie quand des bruits de pas se firent entendre derrière moi. Hors de question de me faire chopper alors que j'étais si prêt de faire un coups de maître, dont on parlerait encore dans plusieurs années, qui me ferait entrer dans l'Histoire de cette école. D'aucun se serait sans doute terrer dans le noir, pour ma part je sortais ma baguette et soufflait un « Lumos » avant de voir qu'il s'agissait de Remus Lupin, la conscience de James, Sirius et Peter. Enfin... Pour la version officielle cela va de soit, dans le fond je demeurais certains qu'il pouvait être pire qu'eux tous réunis.

« Tiens Lupin ; je peux t'aider peut-être ? Qu'est-ce que tu fabriques dans cette aile du château dis-moi ? Ce n'est pas courant de croiser du monde ici à cette heure de la nuit. »

Oui bon... C'est l'hôpital qui se fou de la charité, lui est préfet, moi non. Mais j'aimais tellement me payer la tête des gens même quand ils peuvent me retirer des points pour avoir dépasser le couvre-feu.
avatar
Aaron Köln

Messages : 47
Date d'inscription : 08/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que tu fais là? [PV Remus]

Message  Remus Lupin le Jeu 2 Mai - 21:32

J’aime être de garde les nuits de milieu de cycle. Me balader dans les couloirs vides et silencieux sans avoir à sentir Son attraction est un plaisir rare. En règle générale, lorsque la pleine lune s’approche, je La ressens physiquement dans le moindre de mes os ce qui rend par conséquent difficile la tâche de me concentrer sur mes rondes. Et, lorsqu’Elle vient de passer, la fatigue est si forte que j’ai tendance à m’arranger avec Lily pour être dispensé de mes responsabilités pour deux-trois jours. Ainsi, je profite toujours pleinement des rares moments où Elle me laisse tranquille. Car, pour aussi paradoxal que cela puisse sembler, j’aime la nuit. Je n’aime juste pas la Lune. Je donnerais d’ailleurs à peu près tout pour pouvoir profiter un jour d’une nuit sans lune sans être nécessairement en train de récupérer sur mon lit de la nuit précédente.

En effet, la nuit, tout est calme. Les apparences ne comptent plus. Dans les ténèbres, plus besoin de faire semblant ni de briller plus fort que son voisin. Au contraire, c’est celui qui sait le mieux se couler dans les ombres mouvantes qui ressort victorieux. La nuit est un combat cérébral et non physique. Tous ceux qui foncent sans réfléchir finissent par tomber dans le premier piège tendu à l’abri des regards perçants. La nuit est le domaine des chemins alambiqués et des détours inattendus. La nuit c’est mon royaume.

J’aime sentir le château dormir et imaginer ce que tout un chacun fait. Le professeur Dumbledore qui nourrit Fumseck avant d’aller se coucher, le professeur McGonagall qui fait sa dernière ronde pour pouvoir dormir apaisée, Rusard qui combat l’insomnie en cherchant un hypothétique briseur de règles, les elfes qui réfléchissent déjà aux repas du lendemain, les élèves qui terminent leurs devoirs à la hâte, ceux qui profitent de l’atmosphère nocturne plus propice à l’intimité pour échanger des confidences, ceux qui dorment du sommeil du juste, ou de l’injuste. Mais par-dessus tout j’aime traverser les couloirs et voir les tableaux endormis ou passer par la volière et écouter le silence si anodin. Dans ces instants, j’ai l’impression de veiller sur la tranquillité du château et les rêves de ses habitants.

Mais, bien sûr, une ronde ne pouvant pas toujours être calme, il n’est pas étonnant que je rencontre un noctambule ou deux, de ceux qui considèrent que le règlement ne s’applique pas à eux pour une raison ou une autre. Dans ce genre de cas, sachant à quel point j’apprécie moi-même l’atmosphère nocturne, j’ai tendance à préférer les interroger sur les raisons de leur mépris du couvre-feu avant de décider d’appliquer ou non la sanction qui s’en suit. Surtout qu’étant donné le nombre de fois où j’ai moi-même brisé le règlement en compagnie des autres Maraudeurs pour des raisons bien peu justifiables, j’ai toujours une seconde d’hésitation avant de punir une autre personne pour la même raison. C’est que, vous comprenez, j’ai horreur d’être un hypocrite. Voilà donc pourquoi lorsque je tombe sur Aaron Köln, Serpentard que j’ai déjà croisé en cours et dont j’ai surtout retenu que Slughorn était à peu près aussi désespéré par son niveau en Potions que par le mien, au lieu de m’offenser de ses paroles quand il m’interroge sur ma présence dans cette aile désolée du château à une heure aussi avancée de la nuit et de le punir en conséquence, je me contente d’arquer un sourcil.


-Je pourrais te retourner la question et à raison. Jusqu’à nouvel ordre, je tapote mon badge de préfet du bout du doigt et il émet un reflet brillant à la lumière de sa baguette, j’ai une justification à mes déambulations nocturnes. Quelle est donc la tienne ?

Non, parce que là, il attise ma curiosité. Après tout, comme il vient de le faire remarquer, ce coin du château n’est pas des plus fréquentés habituellement. De mes souvenirs de l’époque où on peaufinait la carte, à part la tuyauterie il n’y a pas grand-chose à y voir et, trouvez-moi naïf si vous voulez, mais je ne vois pas vraiment l’intérêt de décider brusquement de visiter le réseau d’eau de Poudlard à minuit passé. D’où ma question.
avatar
Remus Lupin
Resident werewolf


Messages : 233
Date d'inscription : 04/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que tu fais là? [PV Remus]

Message  Aaron Köln le Ven 3 Mai - 10:42




Qu'est-ce que tu fais là?


Aaron Köln & Remus Lupin


Devant le retour boomerang de ma question, je me renfrognais car en effet, lui était préfet... Moi j'étais... Bah un élève lambda. Donc en effet je n'avais strictement rien à faire ici, mais je ne m'avouerai pas vaincu devant n'importe qui. Trop borné que je suis pour voir mes tords. Aussi après m'être raclé la gorge avec une certaine gène, je prenais le temps de répondre avec pas mal de désinvolture dans le voix et un sourire moqueur sur le visage.

« Et bien Môsieur le préfet, je suis ici pour un petit problème de tuyauterie, cela vas de sois. Vois-tu une autre raison pour que je vienne dans ce coin du château à pareille heure ? Mes camarades de dernière année semblent avoir un petit soucis avec leur douche, dans toute ma grande bonté, je suis venir voir ce qu'il en était et... booster un peu le jet d'eau. »

Je ne doutais pas du fait qu'il comprenne que par là je voulais dire : « leur faire un petit cadeau qui ferait se retourner Salazar dans sa tombe. », il n'était pas l'un des élèves les plus intelligents de l'école pour rien. J'étais d'ailleurs surpris qu'il n'ait pas fini à Serdaigle vu sa capacité intellectuelle, alors que d'autre encore me semblaient totalement décalé dans leur maison.

Tout en lui expliquant cela, je trouvais enfin le réservoir de la chambre des vieux Serpentard. Un sourire machiavélique prit place sur mon visage à l'instant même et je déversais le contenu de ma fiole, faite par mes soins et donc encore plus dangereuse que n'importe quel breuvage, avant de marmonner un sort et refermer le conteneur. Quand je me retournais, j'offrais un grand sourire faussement innocent à mon camarade.

« Voilà je crois que ma réparation est effectuée. J'espère que mes camarades seront ravis de leur douche demain, elle promet d'être... divertissante. Surtout soit réveillé de bonne heure hein, il ne faudrait pas que tu loupes ça, surtout que pour une fois, tes amis et toi n'auront strictement rien à voir là dedans ! »

Je pense que c'était en fait le meilleur dans cette affaire, savoir qu'aucun d'entre eux ne seraient dans le coups et que personne ne saurait qui accuser. Là un groupe précis serait ciblé, les maraudeurs frappaient toute la table en général donc ils seraient hors soupçon, et mis à part mes collègues qui connaissaient ma haine envers eux, personne n'irait soupçonner un serpentard qui s'attaque au siens.

D'un coups de baguette, je rassemblais mes affaires, les preuves de mon méfait, dans un sac auquel je mettais le feu pour que l'on ne remonte pas à moi. Oui un vert et argent réfléchit aussi... Parfois... Pas souvent mais ça arrive, puis je me tournais de nouveau vers le lion avant de lui tendre la main.

« Bon et bien... Que dirais-tu de ne pas ébruiter cette affaire ? Au moins jusqu'à demain matin, ensuite tu feras ce que tu veux. Je sais que tu dois penser que je prépares un coups pendable, comme n'importe quelle personne de ma maison, mais je t'assures que non. »
avatar
Aaron Köln

Messages : 47
Date d'inscription : 08/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que tu fais là? [PV Remus]

Message  Remus Lupin le Dim 5 Mai - 22:55

Il se paye ouvertement ma tête ou je ne m’appelle plus Remus Jonathan Lupin. Il vient ni plus ni moins de m’avouer être en train de préparer un mauvais coup. Ce qui me surprend néanmoins, ce n’est pas tant le culot dont il fait preuve en annonçant à un préfet qu’il en train de briser le règlement. Après tout, non seulement je vis H24 en compagnie de deux garçons qui ont l’habitude d’adopter ce genre de comportement avec fierté, mais ma réputation a également tendance à me précéder et souvent les gens s’imaginent que je serais par conséquent moins sévère, ce qui n’est qu’à moitié vrai. Si je considère que le comportement mérite punition, punition il reçoit et tant pis pour le fautif ou la fautive qui avait cru pouvoir s’en sortir sans dommage. Mais là n’est pas la question pour le moment. Non, la vraie surprise de la soirée c’est que les victimes annoncées de son tour sont des membres de sa propre maison. Voilà qui est définitivement inédit. Je connais en effet beaucoup d’apprentis farceurs au château mais aucun qui s’en prenne volontairement - et encore moins spécifiquement - à un groupe d’élèves de sa maison. Bon, si peut-être une ou deux fois dans le cas des Maraudeurs lorsqu’une personne l’avait vraiment cherché mais c’est tout et, là, l’expression sur le visage de Köln me fait supposer qu’il ne s’agit pas d’une vengeance personnelle. Il semble s’agir plutôt d’une espèce de volonté malicieuse d’embêter son voisin parce que celui-ci ne voit pas la vie comme vous. Ce qui, je vous l’accorde, dans la maison de Salazar Serpentard a plus de chances d’arriver que dans aucune des trois autres. Car, chez eux, c’est soi tu es avec eux, soit tu es contre eux, pas d’entre deux malheureusement.

Il poursuit tranquillement ses préparatifs tandis qu’il me parle et pour une raison que je ne m’explique pas trop, je le laisse faire, sa remarque sur l’innocence des Maraudeurs me tirant même un sourire amusé. Néanmoins, je suis surpris qu’il n’ait pas l’air plus inquiet que cela d’être découvert comme l’auteur de la farce à venir. Car, s’il y a une chose que je suis mieux placé que personne pour savoir c’est que les Verts-et-Argent ont la rancune tenace alors envisager de leur tendre un piège en partageant une Salle Commune avec eux et sans craindre de représailles me paraît au mieux bien courageux, au pire terriblement naïf. Je suis donc sur le point de l’interroger pour savoir s’il a prévu un moyen de cacher sa participation à ce tour ou bien s’il ne craint tout simplement pas que m’on remonte jusqu’à lui lorsqu’il me prend une fois de plus de court en supposant que je vais automatiquement le ranger dans la case « mauvaise graine » en raison de la couleur de son blason. Je dois avouer que je ne savais pas que je donnais cette impression aux gens et que j’en suis légèrement vexé. Enfin, je suppose qu’à force de voir James, Sirius et Peter s’acharner sur les Vipères, leur réputation était forcément vouée à finir par déteindre sur moi. Il n’en reste pas moins que je tiens à rétablir la vérité, je déclare donc :


-Si tu veux que je garde ton secret, je te prierais de ne pas considérer que je suis une personne fermée d’esprit sans m’avoir ne serait-ce qu’adresser la parole une seule fois. Je sais bien que nos maisons n’ont pas le plus amical des passés, mais n’en conclue pas pour autant que je vais te juger avant de te connaître.

Mon ton s’est inconsciemment fait plus dur en prononçant ces paroles mais, je n’y peux, j’ai horreur d’être jugé sur une apparence. C’est à cause de cela que les lycanthropes sont si craints, parce que tout le monde s’arrête à la façade de monstres sanguinaires que nous devenons une fois par mois et personne ne cherche - en règle générale - à aller voir plus loin pour découvrir les êtres humains que nous sommes le reste du mois. Alors, certets, la question que je viens ici d’évoquer avec Köln est bien moins transcendante mais c’est en commençant par des détails aussi insignifiants que les mauvaises habitudes s’installent. Néanmoins, ne voulant pas pour autant apparaître comme injustement strict alors que Köln ne m’a rien fait, je reprends un air quelque peu plus affable et m’enquiert de ses motivations.

-Enfin, sinon, en échange de mettre ma conscience professionnelle en veille, aurais-je au moins le droit de savoir pour quelle raison tu t’es senti une âme de Bon Samaritain ce soir pour venir à une heure pareille t’occuper de la tuyauterie de tes petits camarades ?

Bah oui, vous ne pensiez tout de même pas qu’il était le seul à savoir user des sous-entendus particulièrement explicites, non ? Le cynisme je suis tombé dedans quand j’étais petit. Bon, non en fait ce n’est pas vrai, je l’ai découvert une fois arrivé à Poudlard, au grand dam de mes parents, mais avec le temps, je me suis perfectionné jusqu’à en faire un véritable art et, au jour d’aujourd’hui, si j’en ai envie, je peux faire concurrence à la pire des langues de vipère de chez Serpentard. C’est juste que les personnes au courant de mon talent particulier peuvent se compter sur les doigts d’une main. Mais bon, il faut croire qu’il y a un je ne sais quoi chez Köln qui m’amène à ne pas lui présenter la façade savamment construite que j’offre habituellement à tout le monde. J’espère simplement ne pas le regretter après coup, enfin je ne pense pas, car en règle générale mes instincts me trompent rarement.
avatar
Remus Lupin
Resident werewolf


Messages : 233
Date d'inscription : 04/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que tu fais là? [PV Remus]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum