Etonnants Ethonan... la chasse est ouverte [PV Dorcas]

Aller en bas

Etonnants Ethonan... la chasse est ouverte [PV Dorcas]

Message  Leroy de Louvière le Mer 1 Mai - 19:13

Leroy se réveilla en sursaut, avec la désagréable impression d’oublier quelque chose d’important mais, frustré de voir son rêve lui échapper, il replongea sous ses couvertures et tenta de se rendormir. Ce fut peine perdue, et il finit par renoncer tandis que les dernières bribes de ses songes s’effaçaient. Ouvrant les yeux, il tourna machinalement la tête vers son réveil dont les aiguilles scintillaient dans la pénombre du dortoir, à moitié dissimulées derrière un encrier.
Dix heures et demie, annonçaient-elles avec une précision désarmante.
Les yeux du Serdaigle s’écarquillèrent sous le coup de la surprise et il se redressa brutalement dans son lit. Un bruit sourd se fit alors entendre, annonçant la chute d’un lourd volume sur le parquet du dortoir, suivi de quelques feuilles de parchemins. Leroy se pencha pour s’assurer que le grimoire n’était pas abîmé, puis la conscience de sa situation lui revint en tête.
Une fois de plus, il s’était endormi sur ses livres, alors qu’il travaillait à autre chose qu’à ses devoirs scolaires. Il avait trouvé un manuel avancé de défense contre les forces du mal dans la bibliothèque et avait décidé de se plonger dans certains chapitres, ce qui l’avait occupé jusqu’à une heure avancée de la nuit, jusqu’à ce qu’il finisse par s’endormir. Le moins qu’il pouvait dire, c’était que, pour une fois, ses insomnies ne l’avaient pas dérangé. Heureusement qu’on était samedi et que Dorcas et lui avaient convenu de se retrouver au début de l’après-midi, non plus tôt dans la journée… Se lever aussi tard représentait pourtant une perte de temps aux yeux du Serdaigle, fidèle à la réputation de sa maison. Non qu’il fût un bourreau de travail, mais il y avait tellement de choses à prévoir, à apprendre pour l’après-Poudlard… Leroy tenait à s’y préparer du mieux possible.

Maudissant son étourderie et ses camarades de dortoir pour ne pas l’avoir réveillé, Leroy se leva et s’habilla rapidement. Un coup d’œil dans le miroir lui permit de s’assurer que le col de sa chemise était bien mis et qu’il avait l’air présentable. Rien ne pourrait cacher le fait que ses vêtements n’avaient pas leur qualité ancienne, puisqu’il avait dû en racheter une bonne partie pendant les vacances d’été, ayant un peu trop grandi. Il aurait dû s’y habituer depuis le temps, mais ne pouvait s’empêcher de grimacer à chaque fois. Le Serdaigle avait décidément horreur d’être pauvre, vieux réflexe de celui qui n’a manqué de rien pendant des années, et a grandi dans des vêtements sur mesure plutôt qu’en prêt-à-porter. Vérifiant qu'il n'avait pas de marque d'oreiller sur le visage, il se passa rapidement la main dans les cheveux pour donner l’impression qu’ils avaient été coiffés, les rabattit sur la balafre qui lui courait le long du visage. C’était dérisoire, il était impossible de la cacher mais le geste avait fini par devenir réflexe.

Petit-déjeuner ne lui prit guère de temps ; il remonta ensuite à la bibliothèque pour consulter une dernière fois les manuels sur les Ethonan, ces chevaux ailés à la robe brune, qui se trouvaient particulièrement au Royaume-Uni. Un troupeau avait précisément élu domicile dans la Forêt interdite et le professeur de Soins aux créatures magiques avait jugé bon d’en faire un sujet de cours. Le garçon n’avait pas souhaité abandonner la matière après les BUSE, bien qu’il n’en eût pas besoin pour l’objectif qu’il s’était fixé : devenir Auror. Il n’était pas particulièrement un grand amoureux des bêtes, comme Hagrid par exemple, mais il les appréciait et aimait côtoyer des spécimens qu’il n’aurait pas eu l’occasion de rencontrer ailleurs. De plus, il travaillait à fond les autres matières, allant parfois au-delà de ce que demandaient les professeurs, et il devait se ménager des plages de détente pour ne pas s’épuiser. Le cours de Soins ne demandant pas un investissement énorme, c’était parfait. Pas de prise de tête, pas de grimoire à travailler et à étudier jusqu’à pas d’heure… C’était aussi l’occasion de prendre l’air, puisque les cours avaient lieu dans le parc, et que l’enseignant ne rechignait pas à donner des travaux pratiques à ses étudiants. Ainsi, le pauvre troupeau d’Ethonan de Poudlard connaîtrait bientôt une rupture dans sa vie calme et paisible d’herbivore pacifique. Les élèves s’étaient vu répartir par binômes et charger de la délicate mission d’étudier les chevaux au plus près de leur habitat naturel, et de les approcher autant que possible. Dorcas et lui s’étaient ainsi retrouvés partenaires pour cette tâche, et avaient décidé d’y consacrer leur samedi après-midi.

L’heure du déjeuner arriva bientôt, puis celle du rendez-vous, fixé en début d’après-midi à l’orée de la Forêt interdite. Leroy prit seulement le temps de remonter dans son dortoir, afin d’enfiler une chaude cape, des gants, ainsi que l’écharpe aux couleurs de sa maison. L’hiver durait cette année, et le garçon, particulièrement frileux, se vêtait chaudement à chaque fois qu’il devait sortir. Sa baguette glissée dans la poche de sa cape –il la sortirait une fois dans la Forêt–, il redescendit les étages du château, empruntant les raccourcis pour aller plus vite. Pour une fois, le temps ne paraissait pas trop mauvais ; même si les températures demeuraient basses, un timide soleil pointait ses rayons dans un ciel traversé de nuages grisâtres. En sortant, Leroy inspira l’air frais, puis se dirigea vers l’orée de la Forêt, de l’autre côté du parc. Chemin faisant, il passa à proximité de la cabane de Hagrid. De la fumée s’élevait par la cheminée : le garde-chasse devait donc être chez lui. Le garçon ne s’arrêterait pas pour le saluer cette fois. Hagrid les avait déjà bien aidés, en leur indiquant le lieu de prédilection du troupeau dans la forêt, l’endroit où il avait l’habitude de les croiser. Il leur avait également renouvelé les recommandations habituelles et les précautions d’usages à prendre lorsqu’on décidait d’aller faire un tour dans la Forêt interdite. Certes, les Ethonan ne présentaient aucun danger en eux-mêmes, mais les bois recélaient de nombreuses créatures dont il valait mieux ne pas faire la rencontre, même en plein jour.

L’expédition s’annonçait passionnante. Leroy avait déjà eu l’occasion de se rendre à plusieurs reprises dans la Forêt interdite au fil de ses années à Poudlard. C’était une bêtise que la plupart des élèves faisaient au moins une fois dans leur vie, par jeu ou par défi, pour prouver leur courage. Le garçon s’arrêta à la lisière des arbres afin d’attendre Dorcas. D’aussi près, il sentait le froid qui émanait de la Forêt. Le soleil n’était pas encore assez pour en percer les frondaisons et atteindre le sol ; il ne dispensait qu’une faible lumière dans les sous-bois, les parant d’une aura quelque peu sinistre. Par mesure de précaution, Leroy sortit sa baguette pour la tenir à la main. Certains habitants de la Forêt ne craignaient pas de s’aventurer jusqu’à la lisière ; mieux valait donc faire preuve de prudence.


_________________
+"Rappelez-vous: Toujours debout. Sans raison, ni fierté, sinon celles de ne pas avoir cédé. Comprenez-vous?[...] Alors, continuez, puisque telle est votre nature." [Le Déchronologue, S. Beauverger]
+"Un lâche peut être aussi brave que quiconque en l'absence de tout danger. Et chacun remplit ses devoirs quand les devoirs ne coûtent rien. Avec quelle aisance se suit, dans ces conditions, le chemin de l'honneur! Mais tôt ou tard vient pour tout homme l'heure où cesse l'aisance, l"heure inéluctable des choix contraignants. [...] A toi seul de choisir et de vivre ton choix jusqu'à ton dernier souffle. [G. Martin, Le Trône de Fer]


+No story lives unless someone wants to listen. The stories we love best do live in us forever. So, whether you come back by page or by the big screen, Hogwarts will always be there to welcome you home. [JKR]
avatar
Leroy de Louvière

Messages : 335
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 27
Localisation : Quelque part entre le XVIIème et le XVIIIème

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnants Ethonan... la chasse est ouverte [PV Dorcas]

Message  Dorcas Meadowes le Mer 1 Mai - 20:41

Dorcas se vêtit chaudement en prévision de l'après-midi en extérieur qui l'attendait, la météo n'étant pas des plus clémente en ce milieu de printemps. On aurait pu même dire "neigeuse et capricieuse". Et comme elle ne savait pas combien de temps durerait son escapade dans la Forêt Interdite à la chasse à l'Ethonan, elle mangea un solide repas du midi puis se rendit en cuisines afin de demander des provisions aux elfes de maison, qui se firent un devoir de lui composer un panier pour deux qui aurait pu caler jusqu'à Hagrid dans ses bons jours. Un peu gênée, Dorcas retira les trois-quart de ce que les trop généreux elfes de maison avaient sélectionné pour elle et emporta, en vrac dans son sac à dos, des barres chocolatées faites maisons, des petits gâteaux, un grand travel-mug de jus de citrouille chaud, et même de quoi faire du chocolat chaud instantané. Ils ne mourraient pas de faim s'ils se perdaient, au moins ! Dorcas remercia les elfes, regarda l'heure à sa montre, et jugea opportun de se mettre en route vers le point de rendez-vous, et ce, sans repasser par la salle commune de Gryffondor. Tant pis, elle se passerait d'écharpe. De toute manière, son pull à col roulé portait un enchantement prévu pour la réchauffer, de même que son jean et ses bottes fourrées, elle ne craindrait pas le froid même si elle ne portait pas de manteau.

Elle sifflota calmement le temps du chemin, profitant du paysage et des langues de brumes qui s'étiolaient entre les collines et les monticules. Un soleil timide perçait de temps à autre à travers les nuages, visant les coins où la neige avait enfin fondu, pour révéler une herbe brûlée par le froid mais qui ne tarderait pas à retrouver ses belles couleurs de printemps. Dorcas passa devant la cabane d'Hagrid, où le demi-géant lui fit ses recommandations d'usage, et Dorcas hocha docilement la tête. Elle avait beau être une Gryffondor, et avoir l'habitude de briser pas mal de clauses du règlement, elle n'en menait pas large : en effet, aujourd'hui, ce serait la première fois qu'elle pénètrerait dans la Forêt Interdite. Bon, elle s'était déjà rendue entre les arbres aux troncs gris, mais uniquement en lisière et toujours avec un groupe d'élèves, dans le cadre d'un cours ou d'un autre. Là, c'était différent : ils n'étaient que deux, et ils allaient devoir s'enfoncer profondément dans le bois. Cette idée la mettait un peu mal à l'aise, mais elle était rassurée que Leroy soit son binôme pour ce travail. Elle se serait sentie bien mois en confiance avec, par exemple, Pettrigrew à cause de son impotence crasse ou, pire, un de ses ennemis, genre Evan Rosier... à coup sûr, si elle s'était retrouvée avec ce dernier, il y aurait eu un meurtre dans la forêt interdite, et nul à Poudlard n'aurait pu parier sur le survivant !

Dorcas marcha encore quelques minutes, les mains passées en bas des anses du sac qu'elle portait dans son dos, avant que d'apercevoir Leroy à la lisière de la forêt. Ce dernier observait les arbres, Dorcas ne pouvait donc pas voir son visage. Elle eut un petit sourire en coin et, sans non plus chercher à vraiment se dissimuler, cria soudain : "BOUH !"

Elle rit puis s'excusa : "Désolée, c'était trop tentant. Comment tu vas ? Prêt pour l'exploration ? Moi je t'avoue que je suis un peu anxieuse en dépit de tout mon courage Gryffondorien. Ca ne va pas être une promenade de santé, je ne sais pas pourquoi... mais j'ai comme un pressentiment que cet Ethonan va être difficile à trouver !"

Elle remarqua soudain que Leroy tenait sa baguette magique, bien levée, et Dorcas s'inquiéta soudain. Elle sortit sa baguette à son tour puis murmura, d'un ton beaucoup plus discret que précédemment même si elle avait sûrement signalé leur position à à peu près toute la faune sauvage à un kilomètre à la ronde : "Quelque chose de dangereux dans le coin ?"

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnants Ethonan... la chasse est ouverte [PV Dorcas]

Message  Leroy de Louvière le Mer 1 Mai - 22:30

Sans doute pris par sa surveillance des arbres et des créatures qu’ils abritaient, Leroy prêta moins attention à ce qui se trouvait derrière lui, la partie sûre de Poudlard, d’où il savait pertinemment qu’aucun danger ne pourrait venir, à moins qu’un Serpentard particulièrement mal luné ne décidât de l’agresser par derrière. Mal lui en prit. Il n’entendit pas Dorcas approcher, le bruit de ses pas étouffés par le son de l’herbe. Aussi le « Bouh ! » de la Gryffondor le prit-il au dépourvu, et il se retourna en sursautant, abaissant sa baguette au dernier moment. Il n’aurait plus manqué qu’il agresse son amie par erreur ! La plaisanterie le fit sourire cependant, bien que maintenant toute la Forêt interdite dût être au courant de leur présence dans les environs. Ils repasseraient pour la discrétion. Tant pis. Son regard fut attiré par la tenue de Dorcas. Elle était moins chaudement vêtue que lui, sans manteau. Peut-être avait-elle enchanté ses habits pour qu’ils lui tinssent chaud. De même, le sac à dos qu’elle portait éveilla son attention. Que pouvait-elle bien emporter avec elle dans la Forêt ?

–Belle entrée en matière, c’est comme ça que tu comptes terroriser les bestioles qui sont derrière nous ? fit-il en souriant, avant d’ajouter : Ça va très bien, et toi ? Je suis prêt et plus que prêt !

Façon de parler, bien sûr. On ne savait jamais à quoi s’attendre lors d’une expédition dans la Forêt interdite. La première fois, le garçon était prudemment resté à la lisière pour prendre un peu la mesure du terrain. Jeune encore, il ne s’était pas vraiment aventuré dans les sous-bois, c’était plutôt une prise de contact avec la Forêt, une façon de voir si tout ce qu’on disait sur elle était vrai. De la simple curiosité en somme. Puis il y était entré en troisième année, en pleine journée pour se livrer à une exploration personnelle des lieux. Il n’était pas très rassuré mais les choses s’étaient relativement bien passées ; il n’avait pas vraiment fait de mauvaises rencontres, seulement aperçu quelques centaures de loin mais aucune licorne à grande déception, mais il avait pris soin de se tenir à l’écart des zones que fréquentaient les acromentules. Bavard à son habitude, Hagrid l’avait bien renseigné sur le sujet. Cependant, il n’avait pas eu à s’enfoncer aussi loin qu’ils le feraient aujourd’hui. Et la troisième fois…La troisième fois avait été la pire de toutes. Un défi idiot qu’il avait lancé avec un ancien camarade sang-pur. Passer une nuit dans la Forêt interdite. De préférence chacun de son côté, avec des rendez-vous à un intervalle régulier, sous prétexte de s’assurer que l’autre ne flanchait pas. Surtout pour s’assurer qu’ils n’étaient pas complètement seuls, en fait. Il y avait quand même eu des moments presque agréables, à entendre la Forêt vivre sa vie nocturne, le léger bruissement dans les arbres, le passage d’animaux sans mauvaise intention, le hululement des hiboux. Le tout était de ne pas laisser son esprit prendre le dessus et transformer tout en cauchemar. Tout aurait pu bien se passer, s’ils n’avaient pas été découverts par une acromentule en quête de son repas de la nuit. Les deux garçons avaient pris leurs jambes à leur cou. Par chance, ils s’étaient rapprochés de la lisière à mesure que les heures s’avançaient et s’en étaient donc sortis de justesse. Bref, rien de bien glorieux. Par la suite, Leroy s’était contenté de rester sur les bords ; il n’avait aucune raison de retourner dans les profondeurs de la Forêt.

–C’est sûr que les animaux sauvages se laissent difficilement approcher…mais on y arrivera bien !

La dernière question de la jeune fille le surprit. Ignorait-elle la dangerosité des créatures qui erraient dans les parages ? Il ne s’y attendait pas. Connaissant le caractère et la réputation de la Gryffondor, il pensait qu’elle s’était déjà rendue dans la Forêt interdite au moins une fois, mais son ton laissait entendre que ce n’était pas le cas. Serait-ce l’une des rares règles qu’elle n’avait pas enfreinte ?

–Disons qu’il vaut mieux se montrer attentif, même sur la lisière. Il y a parfois des bêtes qui font une incursion jusqu’ici… Dis-moi, tu n’es jamais allée dans la Forêt interdite ?

_________________
+"Rappelez-vous: Toujours debout. Sans raison, ni fierté, sinon celles de ne pas avoir cédé. Comprenez-vous?[...] Alors, continuez, puisque telle est votre nature." [Le Déchronologue, S. Beauverger]
+"Un lâche peut être aussi brave que quiconque en l'absence de tout danger. Et chacun remplit ses devoirs quand les devoirs ne coûtent rien. Avec quelle aisance se suit, dans ces conditions, le chemin de l'honneur! Mais tôt ou tard vient pour tout homme l'heure où cesse l'aisance, l"heure inéluctable des choix contraignants. [...] A toi seul de choisir et de vivre ton choix jusqu'à ton dernier souffle. [G. Martin, Le Trône de Fer]


+No story lives unless someone wants to listen. The stories we love best do live in us forever. So, whether you come back by page or by the big screen, Hogwarts will always be there to welcome you home. [JKR]
avatar
Leroy de Louvière

Messages : 335
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 27
Localisation : Quelque part entre le XVIIème et le XVIIIème

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnants Ethonan... la chasse est ouverte [PV Dorcas]

Message  Dorcas Meadowes le Sam 4 Mai - 14:29

"Belle entrée en matière, c’est comme ça que tu comptes terroriser les bestioles qui sont derrière nous ?" fit Leroy en souriant, chose qu'il ne faisait que trop rarement ces derniers temps. Dorcas piqua un léger fard suite à cette taquinerie, consciente d'être aussi discrète qu'un troll dans un magasin de quidditch. Elle savait être discrète, bien entendu, et faire preuve de prudence, également, mais elle ne pensait pas que tant de retenue et de réserve seraient nécessaire alors qu'ils n'avaient pas encore posé le bout d'un orteil dans la forêt.

"Désolée", marmonna-t-elle sans se vexer. Et Leroy poursuivit :

"C’est sûr que les animaux sauvages se laissent difficilement approcher…mais on y arrivera bien !"

Dorcas hocha la tête, se promettant en son for intérieur d'être plus discrète dans les heures à venir ; il en allait de l'avenir de leur dossier d'observation en Soins aux créatures magiques. Certes, ce n'était pas l'année des ASPICs, et il ne s'agissait là que d'une option où une mauvaise note ne les désavantagerait pas trop, mais Dorcas tenait à bien faire son travail. Quand Dorcas s'interrogea sur la présence d'un éventuel danger, Leroy la rassura sans non plus tomber dans la naïveté : "Disons qu’il vaut mieux se montrer attentif, même sur la lisière. Il y a parfois des bêtes qui font une incursion jusqu’ici… Dis-moi, tu n’es jamais allée dans la Forêt interdite ?"

Dorcas afficha un petit sourire en coin et pouffa : "Hum... Grillée." Puis, faisant la moue, elle finit par ajouter sur le ton de l'explication-qui-n'excuse-rien-mais-explique-tout : "J'ai grandi dans la banlieue londonienne et la plus grande forêt que j'ai jamais pénétré jusque là, c'est Richmond Park, et on peut pas dire que ce soit très isolé même si c'est plutôt sauvage. Là..."

Elle marqua une hésitation, bien consciente de ne pas être très courageuse sur ce coup-là, mais elle préférait prévenir Leroy, au cas où ils feraient une mauvaise rencontre dans les bois :

"Disons que les espaces aussi touffus, avec des troncs aussi rapprochés, ça me met mal à l'aise. Comme si la nature nous observait et pouvait, à tout moment, nous atteindre. Oh, j'vais pas faire une syncope, mais je préfère te prévenir que je risque d'être un peu à crans. Et de sursauter. Tout ça quoi."

Elle sourit, l'air désolé, mais tous deux savaient que la Forêt Interdite ne mettait personne à l'aise : trop secrète, trop mystérieuse, et trop loin de Poudlard en cas de pépin. Heureusement qu'ils avaient la magie de leur côté, et de solides connaissances sur la plupart des créatures qui y rôdaient : Dorcas n'y aurait jamais pénétré sans cela ! Elle espérait toutefois parvenir à garder son sang-froid : quelle honte, sinon, sur la maison des Gryffondors ! Heureusement que Leroy n'était pas du genre à aller répéter ce genre de faiblesse à droite et à gauche...

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnants Ethonan... la chasse est ouverte [PV Dorcas]

Message  Leroy de Louvière le Sam 11 Mai - 14:55

Leroy n’en voulait pas à Dorcas de son manque de discrétion ; de toute façon, leur présence n’échapperait nullement aux créatures de la Forêt, toujours à l’affût, même s’il était toujours mieux de ne pas les en avertir au préalable. C’était une gentillesse dont l’on pouvait aisément se dispenser. Une fois entrés dans la Forêt, leur vigilance devrait être constante. Il ne s’agissait pas non plus de sombrer dans la paranoïa et de fuir au moindre bruit mais simplement de tenir compte des réels dangers qui se trouvaient en ces lieux.

Dorcas marmonna un « désolée », que le garçon accueillit d’un léger sourire. Cela lui faisait une drôle de sensation, comme si les muscles de ses mâchoires avaient perdu l’habitude de jouer de cette façon. En même temps, les occasions de s’amuser n’avaient pas vraiment fleuri au cours des dernières semaines et les nuages sombres qui envahissaient l’humeur du Serdaigle ne manifestaient nulle envie de se dissiper. Cependant, il était content de la présence de Dorcas à ses côtés : le professeur avait été bien inspiré de les mettre ensemble.

Lorsqu’il lui demanda si elle avait déjà été dans la Forêt interdite, le sourire de Dorcas lui donna sa réponse avant même qu’elle n’eût pris la parole. Le garçon eut un instant de flottement en entendant parler de Richmond Park… Le nom lui disait vaguement quelque chose, il l’avait sûrement déjà entendu, mais ne s’y était jamais rendu. Il restait plutôt au cœur de Londres au cours des étés qu’il y passait, et se trouvait plus familier d’Hyde Park et de St James Park. Il n’avait aucune idée de ce à quoi ressemblait le parc dont Dorcas lui parlait, mais s’il était à l’image des deux autres, il n’avait rien de bien menaçant. Le garçon était plus habitué qu’elle aux espaces forestiers ; les demeures de son père, en France puis en Angleterre, se trouvaient entourées de vastes bois qu’il avait beaucoup parcourus autrefois.

Disons que les espaces aussi touffus, avec des troncs aussi rapprochés, ça me met mal à l'aise. Comme si la nature nous observait et pouvait, à tout moment, nous atteindre. Oh, j'vais pas faire une syncope, mais je préfère te prévenir que je risque d'être un peu à crans. Et de sursauter. Tout ça quoi, termina Dorcas.

Leroy hocha la tête en entendant les dernières paroles de Dorcas ; c’était vraiment bien de sa part de reconnaître son appréhension à l’idée d’entrer de sa part. Le garçon connaissait nombre de Gryffondors qui auraient pris des allures de braves tout en ayant les genoux tremblotants. C’était la pire des attitudes à adopter.

–Ça m’étonnait de toi, fit-il. Je pensais que tu aurais au moins une fois tenté de visiter la Forêt, mais si tu n’aimes pas les espaces touffus… Merci d’avoir prévenu, tout le monde ne l’aurait pas fait. De toute façon, c’est normal d’être un peu à cran avant d’entrer dans cette forêt, c’est le contraire qui serait idiot. La témérité ne sert à rien là-dedans.

Il se tourna légèrement vers la Forêt interdite. À côté d’eux s’ouvrait un petit chemin, à peine une sente, cerné par les buissons et les mauvaises herbes. Certains étaient légèrement abîmés, signe qu’Hagrid passait par là, mais il n’y avait aucun aménagement.

–Bon, reprit-il. On y va… ?

_________________
+"Rappelez-vous: Toujours debout. Sans raison, ni fierté, sinon celles de ne pas avoir cédé. Comprenez-vous?[...] Alors, continuez, puisque telle est votre nature." [Le Déchronologue, S. Beauverger]
+"Un lâche peut être aussi brave que quiconque en l'absence de tout danger. Et chacun remplit ses devoirs quand les devoirs ne coûtent rien. Avec quelle aisance se suit, dans ces conditions, le chemin de l'honneur! Mais tôt ou tard vient pour tout homme l'heure où cesse l'aisance, l"heure inéluctable des choix contraignants. [...] A toi seul de choisir et de vivre ton choix jusqu'à ton dernier souffle. [G. Martin, Le Trône de Fer]


+No story lives unless someone wants to listen. The stories we love best do live in us forever. So, whether you come back by page or by the big screen, Hogwarts will always be there to welcome you home. [JKR]
avatar
Leroy de Louvière

Messages : 335
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 27
Localisation : Quelque part entre le XVIIème et le XVIIIème

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnants Ethonan... la chasse est ouverte [PV Dorcas]

Message  Dorcas Meadowes le Lun 8 Juil - 18:49

Eh non, Dorcas n'avait jamais approché l'ombre d'un orteil de la forêt interdite ; en dépit de sa propension à défier les règlements et violer le couvre-feu (voire l'inverse !), la jeune fille ne s'aventurait pas dans les forêts. Ou bien dans des forêts urbaines, mais il s'agissait là d'un tout autre genre d'environnement. Heureusement, Leroy savait trouver les mots pour la rassurer. Dorcas hocha donc la tête, souriant car assez flattée quand il la félicita d'avoir osé lui avouer sa peur. Mais son sourire se réduisit à deux incisives lorsque Leroy se tourna vers la forêt, dense, sombre, touffue, désignant un chemin que lui seul voyait. Apparemment.

"On y va", comment ça "On y va" ? Par où, se demanda Dorcas avant d'effectuer un pas sur le côté et de discerner, en effet, l'étroit sentier qui sinuait comme un serpent d'ombre sous la frondaisons des arbres noirs. Une sente pas très engageante, sur laquelle il allait pourtant falloir s'engager... "Bah, au moins, il y a un chemin : on n'avancera pas à coups de sortilèges de hachoir !" songea-t-elle, tout aussi amusée qu'effrayée par cette perspective très aventurière. Dorcas inspira un bon coup, prit sur elle et, regrettant aussitôt ses paroles, proposa en un souffle :

"Ok, je me lance la première. Une, deux, on y va..."

L'humour, une manière comme une autre de décompresser. Baguette en main – car elle ne savait jamais sur quel genre de créature elle pouvait tomber au détour d'un lacet sinueux du chemin ! –, sortilège de Laslabask au bord des lèvres pour repousser la moindre surprise inopportune, elle effectua ses premiers pas dans l'inconnu, Leroy juste derrière elle. Il la suivait, n'est-ce pas ? Aussi discrètement que possible, elle lança un rapide regard en arrière et fut rassurée de tomber aussitôt sur le visage de son ami, à la cicatrice si reconnaissable. Elle se demanda d'ailleurs, rapidement, comment il l'avait obtenue. Mais y avait-il une bonne manière de poser ce genre de questions indiscrètes ? Elle préféra se retenir, histoire de ne pas remuer le couteau dans la plaie – de façon aussi bien littérale que figurée – et lança plutôt :

"La clairière est au bout du chemin ou ce n'est pas aussi simple que ça ?"

Sa voix porta loin, trop loin dans le silence sépulcral de la forêt. Une nuée de corbeaux s'envola, comme chassé par sa seule présence et le bruit qu'elle faisait. Dorcas avisa ses pieds et lança un sortilège de discrétion sur ses chaussures, puis se retourna vers Leroy et ajouta : "Têtenbulle !"

Aussitôt, une bulle d'air les entoura. Beaucoup de sorciers ignoraient que ce sortilège, en plus de permettre de respirer sous l'eau, possédait également une intéressante caractéristique : celle d'amoindrir les sons. Ainsi, même s'ils n'étaient pas totalement silencieux, ils pourraient chuchoter sans faire fuir tous les chevaux sur dix kilomètres à la ronde !

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etonnants Ethonan... la chasse est ouverte [PV Dorcas]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum