Qui est assez fou pour monter sept étages la nuit ? [LIBRE]

Aller en bas

Qui est assez fou pour monter sept étages la nuit ? [LIBRE]

Message  Romane Lawson le Mar 14 Mai - 14:48

Il était tard, et le château s'était endormi depuis déjà quelques temps. Romane était bien loin de la salle commune de Serpentard ou son lit l'attendait. Elle avait pourtant essayé de s'endormir, mais en vain. Déprimée à l'idée d'être la seule éveillé dans une salle remplit de rêveur, elle s'était levée et habillée. Elle n'avait pas mis l'uniforme obligatoire, ne voulant pas s'encombrer. Elle avait mis un jean et un débardeur noir qui traînait dans son armoire, et était partit en ne prenant que sa baguette.

En premier lieu, Romane avait voulu monter à la tour d'astronomie, d'où elle aurait pus admirer aisément le ciel étoilé. Mais le lieu était bien trop prévisible. Si un préfet, ou un professeur avait eu l'idée de surprendre les élèves qui erraient dans le château, cela aurait été le premier lieu qui leur serait venue à l'idée. Et Romane n'avait pas forcément envie de se retrouver encore une fois en heure de retenue.

Elle désirait se retrouver seule pour pouvoir réfléchir. Elle en avait besoin car ces derniers temps, beaucoup de choses lui étaient arrivées. Le Septième étage était assez haut pour décourager toutes personnes de monter les longs escaliers sans avoir l'assurance d'y trouver un élève. Elle s'y était rendu lentement, prenant soin de marcher sur la pointe des pieds. Elle n'avait eu aucun problème sur le chemin.

Romane était assise en plein milieu du couloir, en tailleur. Elle avait un peu froid, mais ne pouvait pas se permettre de grelotter. Elle s'amusait avec sa baguette, qui était devenue depuis six ans, sa meilleur amie. Le silence était à la fois reposant et effrayant. Romane n'était pas du genre à avoir peur, elle savait très bien que si quelqu'un voulait la surprendre, il ne ferait aucun bruit. Mais le seul son qui résonnait dans cet absences de sonorité, c'était les battements régulier de son coeur.

Romane était dans le noir complet, pas une once de lumière à des kilomètres. Elle se sentait à sa place. Les ténèbres avaient quelques chose de beau à ses yeux. Une beauté dont elle n'aurait su expliquer les origines. Elle regarda à droite, et a gauche, ne distinguant rien, même si ses yeux s'était habitués à la noirceur.

Le prénom de son meilleur ami s'introduisit dans ses pensées. Aleksanders. Comme si elle n'y pensait pas assez. Il devait être en Allemagne d'après sa dernière lettre. Il avait l'air de s'amuser comme un fou, à boire sans cesse et à coucher avec toute les belles filles qu'il rencontrait. Il avait l'air si heureux, et pourtant, il n'avait pas oublier de mentionner dans son dernier hibou à quel point le visage de la jolie rousse lui manquait. Il lui manquait aussi. Depuis cinq ans, le château paraissait vide sans lui. Même si Romane ne s'ennuyait pas, ne pas entendre le rire de son idiot de meilleur ami lui manquait.

Elle le reverrait bientôt qui plus est. La fin d'année était proche, et ils passeraient surement l'été ensemble, comme ils le faisaient depuis la mort de son père. Il serait là, à la sortie du train, près à la ramener à Londres. L'été suivant, ils feraient le tour du monde, mais pas celui-là. Mais peut-être n'y aurait-il pas d'été suivant. Car si Alek avait un don, s'était de s'attirer des ennuis. Et avec toutes ses histoires horribles qu'on commence à entendre de plus en plus, la jeune fille s'inquiétait pour son ami. "Il ne lui arrivera rien" essaya-t-elle de se rassurer, en vain. Sa dernière lettre remontait à deux semaines, et il ne lui arrivait que rarement d'être aussi long. Même avec toute la bonne volonté du monde, la jeune fille ne pouvait s’empêcher de penser au pire.

Un bruit de pas se fit entendre. La jeune fille cessa de respirer pendant quelques secondes, ne voulant pas attirer l'attention d'un quelconque visiteur. Il n'y avait de lumière nul part, cela ne ressemblait pas à une menace. Sans doute un élève aussi nocturne que Romane. Le château était vieux, de plus, il ne serait pas inhabituel que des battisses de ce genre se laisse aller à quelques bruits étranges.

Mais un autre bruit de pas se fit entendre pour une deuxième fois. Il n'y avait plus de doute, Romane n'était pas seule. La jeune fille se releva doucement, et serra fermement sa baguette dans sa main droite. Si cela était un élève, et qu'il posait problème, cela n'aurait pas été la première fois que les sortilèges sauvaient la jeune Serpentarde. De plus sa réputation la précédait, et si quelqu'un la reconnaissait, il devrait être fou pour la dénoncer.

Plusieur bruits de pas semblables aux précédents se firent entendre un peu plus près. Mais la marche n'était pas régulière, plutôt hésitante. Romane se risqua à perdre son invisibilité. Si c'était un professeur ou un préfet, elle subirait les conséquences sans trop de soucis. Un samedi de plus en colle ou non, cela ne changeait rien. Mais ne pas savoir rongeait la jeune fille. Elle leva sa baguette en direction de l'étranger et prononça d'une voix menaçante :

- Qui est là ?

avatar
Romane Lawson

Messages : 47
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum