Lord Voldemort.

Aller en bas

Lord Voldemort.

Message  Lord Voldemort le Mer 26 Juin - 0:32

Nom : Jedusor
Prénom : Tom
Surnom : Lord Voldemort (C'est comme ça que tout le monde m'appelle, personne ne se souvient de Tom Jedusor.), le Seigneur des Ténèbres, Maître, etc... (Y en a beaucoup...)
Âge : 50 ans.
Date & Lieu de naissance : 31 Décembre 1926 à Londres.
Sexualité : Disons hétérosexuel.
Sang : Mêlé (mais c'est un secret!!)
Quel était votre maison à Poudlard ? Serpentard.
Situation : Célibataire
Emploi : Mage noir et chef des mangemorts.
Baguette : If, plume de phénix, 33, 75 centimètres.
Patronus : Aucun, je suis trop mauvais pour sortir quelque chose de bien.
Avatar : Ralph Fiennes.

Pour en savoir plus

Spoiler:

» Quelle est la première chose que tu fais en te levant le matin ? Je réveille tout en douceur Nagini, c'est à dire en lui marchant dessus pour sortir de mon lit.
» Si je te fais une déclaration d'amour, tu fais quoi ? Je me dis que tu pourrais devenir une personne utile, avant de t'envoyer un doloris, j'aime trop inspirer la terreur et la peur, l'amour n'est pas un sentiment réelle, c'est un sentiment qu'on invente pour se rassurer, rien de plus.
» Te considères-tu comme un prof' sympa' ? Je suis quelqu'un de très sympathique pour moi-même, alors je suis bon prof pour moi, pour les autres, s'ils veulent apprendre à souffrir, je suis le meilleur.
» La crise d’adolescence, elle est passée chez toi ou pas ? Tu l’as eu au moins ? Et sinon, c’était comment ? Crise d'adolescence, je connais pas.
» Quel est ton plus beau souvenir ? Le meurtre des Jedusor ou la découverte de mon statut d'héritier de Serpentard.
» Une relation avec un élève, tu en serais capable ? Question qui ne me concerne pas, mes relations se limitent à vouloir leurs morts s'ils sont contre moi ou à les marquer.
» Tu as déjà triché à un examen ? Pourquoi tricher quand on est le meilleur.



"Personne ne survivra à Lord Voldemort."

Votre histoire avant et pendant Poudlard

Qui suis je ? Je ne suis pas vraiment sûr que vous apprécierez la description ! Tout a commencé un soir d'hiver, j'ai entendu dire qu'il neigeait, mais j'en suis pas sûr, il était 23h45 quand j'ai enfin décidé de naître pour me préparer à semer la terreur dans le monde sorcier et le monde moldu, on était, le 31 Décembre 1926. Ma mère n'eut que le temps de me donner un abominable nom, Tom Elvis Jedusor, ce nom Jedusor, me vient de mon père, comme mon prénom Tom, le second Elvis, me vient de mon grand-père. Ma mère s'appelait Merope Gaunt, mais je ne l'ai appris que bien après ma naissance, en tout cas, elle mourut après m'avoir donné le jour. Je suis né dans un orphelinat, dont j'ai volontairement oublié le nom, c'était un endroit assez sinistre et miteux, bien que propre. Il y avait une cour, assez vague, entouré de hautes grilles et le bâtiment de forme carré. J'ai souvent entendu Mrs Cole, la directrice de l'endroit, dire que j'avais toujours été étrange, bébé, je ne pleurais pas enfin presque pas, ensuite en grandissant, j'ai commencé à créer des problèmes, je devais avoir six ans la première fois, j'ai fait voler une assiette contre un mur, elle est passée entre les têtes de deux autres orphelins de mon âge, parce qu'ils étaient en train de se moquer de moi, ce qui m'a mis dans une colère noire, j'ai toujours eu un penchant pour céder à cette émotion. Ensuite, les incidents ont continué, chaque chose qui pouvait m'énerver voyait se produire un incident inexpliqué, même si je me les expliquais dès mes huit ans. J'avais un don, j'étais différent et je pouvais les faire souffrir, tuer les animaux pour me venger de mes camarades, je me suis mis à les voler avec mon don, pourquoi aurait il dû avoir des choses que je n'avais pas. J'ai un jour par hasard découvert que je pouvais parler aux serpents, mais j'en ai fait mon petit secret, comme mon don, j'avais désormais un serpent, une simple couleuvre qui venait me voir dans la cour et l'on conversait un peu, ça me changeait de mes camarades orphelins, qui étaient ennuyeux à mourir et surtout je les haïssais. Dès mon premier accident magique, j'ai commencé à voir toutes sortes de médecins moldus, j'inquiétais Mrs Cole, qui me pensait fou et elle voulait trouver une bonne raison de me faire disparaître.

Quand un beau jour, alors que j'avais onze ans et demi, un homme est venu dans ma chambre, il était grand avec une barbe blanche très longue, de longs cheveux tout aussi blanc, une robe bizarre avec une couleur très voyante, très grand, des mains grandes, avec de doigts longs, mais ce qui m'a le plus marqué, lorsqu'il est entré c'est ses yeux, pétillant et d'un bleu que je n'avais jamais vu, il m'a tout de suite fait me méfier. Je me suis assis sur mon lit, regardant fixement mon armoire, je n'avais pas envie de parler à un autre docteur, il allait dire comme tout les autres. Puis, il s'est présenté comme le professeur Dumbledore, il m'a parlé d'une école de magie, mon côté méfiant c'est laissé voir et je lui ai hurlé que je ne le croyais pas, que la magie n'existait pas, même si au fond de moi, je voulais et ne voulais pas qu'il dise vrai. Il m'a prouvé que tout était vrai en brûlant mon armoire, sortant tout ce que j'avais volé et en m'assurant qu'à Poudlard le vol n'était pas toléré et que je devais rendre mes larcins à leurs propriétaires, puis il m'a tendu une lettre, je l'ai lu et j'ai voulu y croire, surtout que je ne serais plus là toute l'année, mais je n'avais pas d'argent pour payer l'école, il m'a dit qu'il y avait une bourse. Après ça, il m'a emmené au chemin de traverse et là, j'ai eu l'argent de ma bourse, avant de lui dire que je me débrouillerais seul à présent. J'ai acheté mes premières affaires de classe et une malle ainsi que des uniformes pour l'école. Je me suis débrouillé pour rentrer à mon orphelinat, dans l'enveloppe que le professeur m'avait laissé, il y avait un billet de train, datait au premier Septembre avec un quai qui n'existe pas, du moins, je le croyais. Dans une bonne action rare chez moi, j'ai rendu les objets volés à leurs propriétaires le jour de mon départ et en utilisant mon don. Je me suis débrouillé pour me rendre à la gare et j'ai trouvé assez facilement en suivant les gens avec les robes bizarres, les sorciers. J'ai trouvé banal de prendre un train pour aller dans une école magique.

Dans le train, j'ai relu mon livre de métamorphose, ignorant toutes les personnes qui essayaient de me parler, en arrivant à Pré-Au-Lard en ce soir du 1er Septembre 1938, j'ai suivi la voix qui appelait les premières années pour les conduire à Poudlard, quand je suis entré dans la barque, je me suis senti assez mal, je ne nageais pas bien à cette époque, j'ai été soulagé d'arriver à quai. Puis, Dumbledore a fait un discours avant de nous emmener dans la grande salle pour la répartition, c'était une salle très belle à mes yeux, j'ai été appelé et le choixpeau m'a envoyé à Serpentard. Les serpentards n'ont pas été les personnes les plus accueillantes, ce que j'ai vite compris, j'avais un nom moldu et aucun sang-de-bourbe ne va à Serpentard. Je n'ai pas réellement essayé de m'intégrer, étudiant dans mon coin pour être le meilleur, Poudlard a vite pris la place de maison dans mon esprit, si bien que j'ai fini par demander au Directeur Dippet de me laisser rester à Poudlard pendant les vacances, ce qu'il a refusé. J'étais vraiment fou de rage, alors je suis allé à la bibliothèque, chercher dans les archives, afin de trouver un moyen de rester l'été, là, j'y ai découvert le nom de ma mère avec la mention sang-pur, ancienne élève de Serpentard, je suis remonté dans la lignée, cherchant également celle de mon père, mais rien, je compris que j'étais de sang-mêlé et ça me déplût. Je passais beaucoup de temps à la bibliothèque, c'est la que j'ai découvert l'histoire de Poudlard et l'existence de la chambre des secrets.

Tout en restant un élève modèle, je cherchais cette pièce, qui était la chambre secrète de Salazar Serpentard, le fondateur et aussi le seul Fourchelang, j'en ai rapidement déduis que j'étais son héritier. Les professeurs de Poudlard m'aimaient tous, sauf Dumbledore, qui voyait une menace en moi, il devait savoir, même si je ne lui avais pas dit que je parlais au serpent. Durant ma troisième année, en cherchant la chambre des secrets, j'ai découvert une pièce merveilleuse, que l'on appelle communément la salle sur demande, j'y passais du temps, puisqu'elle me mettait des livres de magie noire à disposition, c'est comme ça que je commençais à devenir celui que je suis. Un jour, alors que je m'y rendais, je me demandais si elle ne pouvait pas cacher l'entrée de la chambre, alors je demandais la chambre, avant de demander un endroit où je pourrais cacher la chose qui m'est la plus précieuse. J'ouvre la porte, une porte simple, comme celle d'un placard et je me retrouve dans une salle sans aucune trace de rangement quelconque et pleine d'objets en tout genre. Je commence à avancer, dans la pièce, cherchant tout ce qui pourrait me rapprocher de la découverte de la chambre, j'étais en quatrième année à ce moment-là, quand regardant autour de moi, je remarquais que rien ne pouvait me conduire à la chambre des secrets, encore une déception.

Avant le début de ma cinquième année, j'ai eu le plaisir de devenir préfet de ma maison, ce qui m'a permis de prendre le dessus sur certains camarades et en plus ce fut une année couronnée de succès, puisque j'ai découvert la chambre des secrets. Cachée dans les toilettes des filles du second étage, se trouvait son entrée, puis elle s'enfonçait dans le sol, passant par les tuyaux. Sa porte m'enchanta, une porte comme les coffres forts avec un serpent servant d'ouverture, c'est une salle magnifique, éclairée, avec des colonnes de soutiens bien décorées, avec des serpents, au fond, se trouve une statue à l'effigie de la tête de mon ancêtre, Salazar Serpentard, dont les cheveux ont été remplacés par des serpents, un peu à l'effigie de la déesse Méduse, je me dis en le regardant. Longtemps, j'ai cherché le monstre, avant de découvrir le morceau de pierre non fixé au niveau de la bouche de Salazar, ça m'a pris quelques essais avant de trouver le mot de passe pour l'ouvrir. De là, un serpent est sorti, les yeux fermés et j'ai compris, un basilic, j'avais à ce moment étudier tous les animaux dangereux capable de comprendre le fourchelang et j'hésitais entre un basilic et un dragon. J'ai ordonné au serpent de poursuivre les volontés de son maître originel, de débarrasser le château des êtres impurs qui le peuplent. Beaucoup d'élèves furent pétrifiés, avant qu'elle ne tue une fille, son nom n'est qu'un vague souvenir, mais elle fut mon premier horcruxe. Lorsque j'ai entendu dire que l'école fermerait ses portes si les attaques continuaient, j'ai fait rentrer le basilic dans la chambre et j'ai trouvé l'idée, j'ai fait accuser Rubéus Hagrid, qui je le savais, cachait une créature dans le château.

Lorsqu'il fut mis à la porte ce fut un soulagement, je pourrais revenir à Poudlard et on m'offrit même une médaille d'honneur pour service rendu à l'école. Si seulement ils avaient tous su, mais ils ne savaient pas. À la fin de cette année, j'avais envie de tuer, de me venger de cet homme qui était mon père et du reste de ma famille, alors durant les vacances, j'allais les tuer, lui et ses parents, créant par la même occasion, mon second horcruxe, le premier étant mon journal intime, grâce à la mort de la victime du basilic, ce second horcruxe est la bague d'Elvis Gaunt, je le cachais ensuite dans les ruines de l'ancienne maison des Gaunt et je le protégeais de plusieurs sorts, avec ces deux horcruxes, j'avais une partie de mon éternité. À la rentrée à Poudlard, je fis comme si de rien était et je me permis un soir après une réunion du club de Slug de le questionner sur les horcruxes, un sujet gênant, mais quand je lui parlais de curiosité, il se laissa avoir et m'en parla peu, mais en parla. Pour ma septième année, je fus nommé préfet en chef, un plaisir pour moi, je passais mes aspics avec succès en 1945 et je quittais Poudlard, entre joie et peine, c'était ma maison.

Je ne sais trop quand entre ma troisième et ma septième année j'ai commencé à utiliser l'anagramme de mon prénom donnant « Je suis Lord Voldemort. » mais je me souviens que dans mes dernières années, je me faisais déjà appelé de la sorte, si bien, que mes camarades en avaient oubliés mon vrai nom, j'étais surtout avec Avery et Rosier, ainsi que quelques autres, on reparlera d'eux par la suite.



Votre histoire après Poudlard

Après ma sortie de Poudlard, j'ai passé un été à travailler pour Barjow et Beurk, pour me faire un peu d'argent, que j'ai mis sur un compte ouvert à mon nom à ma première visite au chemin de traverse, profitant des nuits et de mes jours de repos étudier la magie noire. Un jour, j'entendis parler d'Hepzibah Smith, qui se prétendait héritière de Poufsouffle et j'avais vu dans les registres de Barjow et Beurk qu'elle possédait un médaillon ayant appartenu à ma mère. J'allais chez elle un soir pour voler la coupe de Poufsouffle et le médaillon, qui s'avéra être celui de Serpentard. Je tuais Hepzibah Smith pour faire de la coupe de Poufsouffle un horcruxe, puis je fis en sorte de faire accuser son elfe de maison, avant de prévoir ma disparition. Pour avoir les deux derniers horcruxes, j'en voulais sept, je n'en avais que deux de fait et j'avais prévu de faire des trois artefacts des fondateurs les suivants, il ne me manquait que le diadème perdu de Serdaigle, ce qui m'amenait à cinq horcruxes quand j'aurais terminé.

Je suis ensuite parti en voyage, voyageant à travers le monde, mon premier arrêt fut en Albanie, je m'installais plusieurs mois, dans la forêt dans une petite maison abandonnée, pour exercer mes connaissances en essayant d'être sur de montrer que j'étais le meilleur, dans mes recherches dans la forêt, je trouvais le diadème perdu de Serdaigle, caché au creux d'un arbre. Un jour un paysan croisa ma route et je l'utilisais pour créer un horcruxe avec le diadème perdu de Serdaigle, puis je me tuais un clochard pour faire du médaillon de Serpentard un horcruxe. J'avais la place du diadème. Poudlard. J'en étais sorti depuis un peu plus d'un an maintenant, mais je poursuivis mes voyages, j'aurais le temps et l'occasion de le mettre en place.

En Bulgarie, là, c'est avec les meilleurs maîtres de magie noire que je commençais à parler, échangeant des idées sur les livres que j'avais lus, depuis mon passage en Albanie, mon arrivée en Bulgarie et ce que j'avais eu la chance de lire dans mon pays, acheté dans l'allée des Embrumes. J'en profitais pour voler des exemplaires que je voulais posséder, pourquoi donc s'embêter à acheter si on peut voler, surtout que la plupart de mes vols étaient des éditions anciennes et très rares. Après avoir pris le maximum de savoir en Bulgarie, je partis pour la Russie, j'y côtoyais des vampires, des êtres ayant ce que j'ai toujours cherché, l'immortalité, bien qu'ils aient trop de contrainte pour que l'idée de devenir comme eux me plaise. Je me mis à étudier les rituels de magie noire, les rituels de sang surtout qui sont plus puissants qu'avec de la simple magie. Cherchant en particulier ce qui pouvait augmenter ma puissance, tout en apprenant à maîtriser parfaitement la magie noire. Je me mis également très profondément dans la magie de l'esprit et la magie sans baguette, il me fallait le pouvoir pour bloquer toute attaque que pourrait lancer quelqu'un à mon retour pour commencer mon règne. Après ces années d'études, je voyageais encore nous étions au milieu des années cinquante, j'avais encore du temps pour mettre le monde à mes pieds, j'étais toujours un jeune homme, je n'avais qu'un peu plus de trente ans. Je m'engageais ainsi dans un tour du monde, recherchant toujours une magie plus noire et plus puissante que celle que j'avais pu découvrir, c'est en Chine que je trouvais une chose assez intéressante, un sort de protection de magie noire très puissant, je l'appris avant d'effacer mon existence de l'esprit de mon professeur.

J'appris qu'un poste se libérait à Poudlard quand je revins en Grande-Bretagne, alors je demandais un jour à Dumbledore le poste de Défense contre les forces du mal, sans grande conviction, il me le refusa, mais en sortant de son bureau, je fis un crochet par la salle sur demande, où je plaçais le diadème dans la pièce fourre tout. Je descendais ensuite et je maudis le poste de professeur de Défense contre les forces du mal, pour faire croire à Dumbledore que dans ma colère j'avais pris longtemps pour faire ceci, ce qui m'arrange aujourd'hui.

C'est dans le début des années soixante que je fis mon grand retour en Grande Bretagne, je cachais le médaillon de Serpentard dans une caverne que je me souvenais d'avoir visité dans mon enfance, elle est au milieu de la mer et très difficile d'accès. J'ai placé l'horcruxe dans un récipient plein d'une potion qui donne très soif et qu'on est obligé de boire, autour du récipient, se trouve un îlot, entouré par un lac, la seule source d'eau possible en ce lieu, le lac est infesté d'inféri et il n'y a qu'un moyen de le traverser c'est dans une toute petite barque, que j'ai caché sous la surface du lac invisible, pour ne pas que les choses ne soient trop faciles. Un sortilège d'attraction ne fonctionne pas dans la caverne, avant le lac, il faut passer par une antichambre, qui demande un don de sang pour ouvrir le passage, je suis le seul à ne pas avoir à passer toutes ces épreuves pour accéder à mon morceau d'âme, je peux transplaner directement sur place et je suis la seule personne qui est capable de transplaner là.

Après avoir bien caché ce horcruxe, je me suis trouvé un beau manoir, que j'ai acheté et décoré de façon sinistre, l'amenant à ressembler à la demeure sinistre d'un homme sinistre, le manoir fait aussi peur que moi. Le sous-sol, je l'ai aménagé en cachot, le rez-de-chaussé comporte une salle de réunion et une cuisine, tout dans un ton, noir, gris et argent. Je me rends dans l'allée des Embrumes et je me fais une garde robe à mon effigie, noire et ample, rassemblant des personnes au passage, reprenant contact avec tous les Serpentard ayant fréquenté l'école durant ma scolarité, ce qui me vaut des invitations à toutes les tables. Pour obtenir tout cet argent, il m'a fallu vraiment peu de choses, tous mes anciens camarades de serpentard, croyant à ma cause ont eu ordre de me donner de l'argent, pour mener à bien mon règne du monde, j'avais aussi eu durant mes années à l'étranger, le besoin d'obtenir de l'argent rapidement et sans travailler, alors mes vices d'enfance avaient rapidement refait surface, je volais et je m'appropriais de l'argent, tuant les propriétaires, après les avoir forcés via l'impérium à me nommer leur héritier unique et légitime. Avec tout ça, j'avais hérité d'une bonne bibliothèque de livres et surtout de très grosse et bonnes sommes d'argents, moldu comme sorcier, mais le change entre les deux monnaies est facile à faire.

Je me renseigne sur les jeunes, ils seront plus vifs que leurs aînés. Grâce à la bonne éducation qu'ils ont eux, les jeunes se soumettent à moi et je les marque d'un marque représentant un serpent sortant de la bouche d'une tête de mort et remontant part derrière au-dessus du crâne, la tête du serpent dressé, comme s'il allait attaquer en sortant du bras de son porteur. Une invention de mon cru, grâce à mes lectures et qui ne peut être mise qu'en fourchelang, ce qui m'évitera tout copieur. Je donne mes ordres à mes hommes, qui attaquent et sèment la panique dans le monde de la magie. J'ai été étonné quand malgré tous mes anciens camarades, j'ai trouvé en une jeune fille d'à peine dix-sept ans, Bellatrix Black, depuis devenue Lestrange, une femme digne de devenir quelqu'un de bien placé parmi mes hommes. En seulement huit ans, j'ai pris beaucoup d'hommes, mais elle est devenue mon plus haut lieutenant, il faut dire qu'elle m'a fait une bonne impression à notre première rencontre, quand elle portait un corsage avec un serpent remontant le long de son ventre et j'ai souri de l'audace de sa famille. Seulement, elle m'a impressionné en ayant l'audace de sourire en retour, c'est ce sourire qui m'a fait accepter sa demande de marque, les femmes ne sont pas faîtes pour être mangemort, juste pour s'occuper des enfants.

J'ai, il y a peu, organisé une attaque sur le chemin de traverse qui a été un franc succès et je me dis que mes hommes sont moins mauvais que je ne l'imaginais, même si je ne le dirais pas en face d'eux, j'aime à les traiter comme des minables qui manquent de capacités. Depuis maintenant, un an, j'ai adopté, Nagini, qui effraye les mangemorts aussi sûrement que moi, elle est assez petite pour le moment, un python moulure croisé avec une vipère, mais elle deviendra énorme et j'espère aussi vicieuse et sadique que moi, aussi assoiffé de sang.





Cruel, Manipulateur, Sadique, Rusé et Intelligent.


Physiquement, je suis...

Ma description est complexe, je suis un homme plutôt beau et j'en connais beaucoup qui ne vont pas le contredire, même si je dois avouer que je l'étais plus dans ma jeunesse, j'avais des cheveux noirs d'un très beau noir, assez court, maintenant, ils sont un peu plus long et je trouve qu'ils ont perdu de leur éclat, mais d'un autre côté, ils me donnent un air plus sérieux et plus méchant encore que les cheveux courts, qui me rendaient si aimable dans ma jeunesse. Mes yeux sont d'un noir profond, toujours froid, même si dans les moments de colère, ils brillent, d'une lueur inquiétante, le blanc s'injecte complètement de sang et semble presque rouge. J'ai un visage aux traits fins mais durs, avec un nez parfaitement placé entre mes deux yeux, des lèvres bien formées même si fines et assez peu visible sur ma barbe de quelques jours.

Je suis grand, avec un corps que je m'efforce de garder le plus athlétique possible, même si je le cache sous mes robes, j'aime à savoir que je suis beau et bien formé, mon orgueil y est sûrement pour quelque chose. J'ai de grandes mains, avec des longs doigts, des doigts que j'aime à utiliser pour caresser ma baguette, un simple mouvement de doigt qui fait se tétaniser mes mangemorts. J'ai eu le malheur de voir que j'avais de très grand pied, proportionnel à la taille de mes mains et de mes jambes, qui sont elles aussi vraiment grande quand je les regarde. Je ne vais pas me plaindre de malformation, malgré toutes les mauvaises choses et surtout les mauvais gênes que ma mère a mis en moi, je reste un homme qui a tout ce qu'il faut où il le faut.

Lorsque je souris, ce qui est rare, on peut voir des dents parfaitement alignées et blanche, j'ai d'autres traits physiques remarquables, mon petit rire froid et aigu en est un. Mais le mieux reste ma voix, grave et sans sentiment quand je parle de tactique ou que je suis calme et elle devient plus aigu et sifflante quand on arrive à me mettre en colère. J'ai aussi la peau blanche, presque aussi blanche que celle d'un vampire, c'est dû à mon manque d'exposition au soleil, je l'ai évité durant des années et je continue en attaquant de plus souvent de nuit et en faisant mes réunions de façon nocturne ou en fin d'après-midi, pour avoir l'occasion de dormir le matin, puisque le matin est un moment inutile.


Moralement, je suis...


Je suis quelqu'un de complexe, je peux être assez doux et conciliant quand ça peut me permettre d'arriver à mes fins, mais il ne faut pas se tromper sous cette petite apparence ce cache le véritable moi. Je suis quelqu'un de calculateur, j'aime à savoir que les choses se passeront comme je le veux, alors si ce n'est pas le cas, je cède au sentiment qui m'habite je le crains depuis la naissance, la rage. Je me mets en colère pour un oui ou pour un non, quand les choses se passent mal, assez bien, mais aussi quand on me dit non, quand on va contre mes affirmations, je suis le plus fort, je suis le meilleur et ils me suivent et me suivront parce que je ne leur donne pas réellement le choix, je choisis qui je prends et le refus n'existe pas dans mon monde.

Je suis une personne solitaire, j'aime faire les choses pour moi, je n'en parle qu'aux moments de confier des tâches à mes mangemorts, sinon je ne dis rien, je suis trop méfiant pour ça, je ne fais confiance à personne, même si je fais croire à tous qu'ils ont ma confiance, personne ne l'aura jamais. Certains me définiront comme sadique, cruel et sans cœur et je ne cacherais pas que je le suis, seulement, je le fais pour le bien du monde magique, des sorciers qui se respectent et respectent le sang que la magie a choisit pour la porter au début, les autres ne méritent pas un cadeau si précieux que la magie, surtout pas les sang-de-bourbe. Je suis têtu, mais ça va avec mon côté arrogant et narcissique, tout ne doit que vivre et aller dans mon sens, sinon c'est d'une inutilité totale.

Je n'accorde aucune estime aux sentiments autres que ceux qui définissent la douleur, le seul moyen de connaître la vie est la souffrance, la douleur, l'angoisse, l'agonie, je suis le seul qui a le droit de vivre dans une neutralité presque constante de mes sentiments, l'attachement, l'amour, l'amitié, la famille, la tendresse, la douceur, sont des choses que je ne comprends pas et que je n'admets pas. Je joue avec les personnes qui montrent de tel sentiment pour moi, tel que Bellatrix, qui éprouve je le vois à ses regards un drôle de mélange de sentiment à mon égard, mais je dois avouer que cette femme, je ne peux pas me permettre de la perdre, puisqu'elle est le meilleur lieutenant que j'ai trouvé pour l'instant, c'est pour cela, qu'elle a une apparente tranquillité et que je la laisse divaguer un peu sur ce qu'elle ressent. Je ne peux pas et ne veux pas ne voir qu'un monde plein de gens identique à moi, sinon, je ne serais plus si unique, si spécial. Je ne serais plus, le Mage Noir craint, l'homme qui fait trembler le monde et y prend plus de plaisir qu'avec n'importe qu'elle femme, qui jouit à l'idée de se retrouver au-dessus du monde, en maître absolu.



Prénom ou Pseudo : Sam.
Âge : 20
Expérience en rp : Quelques années.
Tu as lu le règlement ? Oui.
Code : [validé par D.]
Double(s) compte(s) ? Non
Comment as-tu connus le forum ? Recherche google.
Que penses-tu du forum ? Il a l'air cool, on verra en jouant.
Quelque chose à dire ? Euh rien.

Questionnaire pour savoir quel genre de prof' tu es !

Spoiler:

» Si une bagarre à lieu et que plusieurs élèves de votre maison ainsi que celles d’autres maisons sont impliqués, auriez vous une tendance à protéger vos élèves des sanctions ?
Solution (d), je ne défends personne et je continues mon chemin sans les regarder.

» Un élève injurie un autre élève de sang de bourbe pendant ton cour.
(b)Tu continue ton cour et fait semblant de n’avoir rien entendus. Mais au fond tu es complètement d’accord avec cet élève.

» Alors que tu ramasses les devoirs, un de tes élèves te dit qu’il ne trouve plus son devoir. Malgré qu’il est chercher partout.
(a)Tant pis ça lui fera un 0.

» Vous êtes plus pour..
(a)La pratique. Plus dangereux mais souvent plus instructif pour plus tard.


Dernière édition par Lord Voldemort le Ven 28 Juin - 13:56, édité 3 fois
avatar
Lord Voldemort

Messages : 12
Date d'inscription : 26/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lord Voldemort.

Message  Irina Brawn le Mer 26 Juin - 4:37

J'ai envie de hurler a la bonne nouvelle, le mage noir et parmi nous !
avatar
Irina Brawn

Messages : 38
Date d'inscription : 19/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lord Voldemort.

Message  Dorcas Meadowes le Mer 26 Juin - 19:01

Bienvenue Voldy ! ^^
Un grand rôle que tu prends là... je lis ta fiche et je reviens vers toi dès que c'est fait Wink

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lord Voldemort.

Message  Lord Voldemort le Mer 26 Juin - 20:07

Merci pour l'accueil.

Irina: En général, les gens sont refroidis de cette arrivée, qui voudrait croiser un mage noir.

Dorcas: Il faut bien quelqu'un qui s'y essaye.
avatar
Lord Voldemort

Messages : 12
Date d'inscription : 26/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lord Voldemort.

Message  Leroy de Louvière le Mer 26 Juin - 20:47

Bienvenue sur le forum, Tom Razz

Irina, c'est pas une bonne nouvelle au contraire!

[Note cependant que mon DC, Rabastan Lestrange, est plutôt content de te voir arriver!]

_________________
+"Rappelez-vous: Toujours debout. Sans raison, ni fierté, sinon celles de ne pas avoir cédé. Comprenez-vous?[...] Alors, continuez, puisque telle est votre nature." [Le Déchronologue, S. Beauverger]
+"Un lâche peut être aussi brave que quiconque en l'absence de tout danger. Et chacun remplit ses devoirs quand les devoirs ne coûtent rien. Avec quelle aisance se suit, dans ces conditions, le chemin de l'honneur! Mais tôt ou tard vient pour tout homme l'heure où cesse l'aisance, l"heure inéluctable des choix contraignants. [...] A toi seul de choisir et de vivre ton choix jusqu'à ton dernier souffle. [G. Martin, Le Trône de Fer]


+No story lives unless someone wants to listen. The stories we love best do live in us forever. So, whether you come back by page or by the big screen, Hogwarts will always be there to welcome you home. [JKR]
avatar
Leroy de Louvière

Messages : 335
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 27
Localisation : Quelque part entre le XVIIème et le XVIIIème

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lord Voldemort.

Message  Lord Voldemort le Mer 26 Juin - 20:58

Merci, un bienvenu presque parfait, le Tom fait tache. Wink

C'est normal que Rabastan Lestrange est heureux de me voir, enfin, jusqu'à ce que je le punisse.
avatar
Lord Voldemort

Messages : 12
Date d'inscription : 26/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lord Voldemort.

Message  Irina Brawn le Mer 26 Juin - 22:52

Pour moi ce n'est pas une mauvaise nouvelle, pour mon DC un peu plus ^^
En tout cas bienvenue Smile
avatar
Irina Brawn

Messages : 38
Date d'inscription : 19/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lord Voldemort.

Message  Dorcas Meadowes le Jeu 27 Juin - 11:28

Mon cher Voldy, à nous deux ! *se plonge dans la lecture de la fiche*
* De manière générale, il y a pas mal de petites erreurs de grammaire et d'accord, qui pourraient être facilement évacuées avec une relecture attentive : mauvais accord des participes passés, pluriels oubliés, quelques mots mal orthographiés aussi... si jamais tu as du mal à voir tes propres fautes, je ne peux que te conseiller ce merveilleux site dont, personnellement, j'use et abuse à volonté : http://bonpatron.com/ Smile

Avant et pendant Poudlard :
* C'est le prénom Tom qui lui vient de son père, et Elvis de son grand-père (tu as laissé entendre l'inverse dans le 1e paragraphe de ta fiche Wink) ;
* Tom avait 10 ans et demi quand Dumbledore est venu le voir à l'orphelinat, puisque Tom est né en Décembre donc en fin d'année 1926 (s'il était né au début, il aurait eu 11 ans tout juste révolus à la visite de Dumbledore pendant l'été précédant sa rentrée à Poudlard ^^).

Après Poudlard :
* Voldemort place le diadème dans la "pièce fourre-tout" comme tu dis, mais dans l'histoire à Poudlard tu ne fais pas mention de la manière dont il a découvert ladite pièce : ce serait bien de l'ajouter dans le récit de sa vie à Poudlard du temps de son internat en tant qu'élève Wink;
* Tu dis que Voldemort a acheté le manoir, puis une garde-robe... je vois mal comment il peut s'acheter tout ça en ayant travaillé un seul été dans un bar xD Je pense qu'il faudrait préciser de quelle manière il obtient cet argent : des fidèles qui le financent ? De l'argent moldu volé à leur propriétaire assassiné puis changé en argent sorcier à la banque ? Autre chose ?

Côté fond, pour le reste de ta fiche, tout baigne ! Tu as bien su respecter les étapes importantes de la vie de Voldemort, et t'approprier le personnage au passage. Bravo pour ça ! Smile
Une fois que tu auras remanié les quelques points qui accrochent dans ta fiche et que je l'aurai validée, il faudra que je t'informe du scénario global du forum, qui va débuter en même temps qu'on va installer le nouveau design du forum. Voldemort y tient bien sûr un rôle très important, ses Mangemorts aussi, et il faudra que tu sois au courant de tout le scénario pour ne pas interférer avec ce qui est prévu pour la direction générale du forum ;)Bien entendu, le but n'est pas de t'empêcher de rp comme tu le veux, mais tu dois savoir que ton personnage, étant important d'un point de vue scénaristique, a forcément des obligations et aura quelques "directives" de conduite de la part de l'administration du forum. J'espère que cela ne te dérange pas ? Smile

Je crois n'avoir rien oublié. Bon courage pour la suite de ta fiche ^^

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lord Voldemort.

Message  Lord Voldemort le Jeu 27 Juin - 12:39

Je n'avais pas fait attention à l'incohérence dans mon explication des prénoms.

J'étais parti du fait que ça fonctionné déjà comme au temps de Harry, où Hermione née en Septembre 79 rentre avec les enfants nés entre janvier et Août 80, mais je modifierais.

C'est vrai que je devrais précisé comment il a obtenu de l'argent et j'ai moi-même remarqué quelques incohérences, mais j'attendais les commentaires, pour éviter d'avoir à édité et rééditer après les commentaires.

Après pour le scénario ça ne me dérange pas, tant que vous ne rendez pas Voldemort tout gentil et mignon.

Je vais me mettre à ces changements.
avatar
Lord Voldemort

Messages : 12
Date d'inscription : 26/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lord Voldemort.

Message  Dorcas Meadowes le Jeu 27 Juin - 12:52

Oh non, pas de panique : Voldemort reste fidèle à sa réputation dans ce scénario ^w^

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lord Voldemort.

Message  Lord Voldemort le Jeu 27 Juin - 14:21

Voilà, c'est modifié, mais il y a pas mal de changement, des incohérences que j'ai vu en relisant complètement l'histoire. Je n'ai par contre pas modifié les onze ans et demi à la visite de Dumbledore, puisque partout je lis qu'il entre en 1938 à Poudlard, alors pourquoi Dumbledore passerait le voir en 1937, je trouve que c'est plus cohérent ainsi, mais si tu y tiens, je mettrais dix ans et demi.
avatar
Lord Voldemort

Messages : 12
Date d'inscription : 26/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lord Voldemort.

Message  Dorcas Meadowes le Sam 29 Juin - 18:00

Effectivement, tu as beaucoup approfondi ce qui fait que certains événements passés sous silence ou rapidement abordés ont pris de l'ampleur et de l'importance. Tu sembles avoir bien compris la psyché de Voldemort, c'est un très bon point Wink

Pour moi c'est donc bon. N'hésite pas à contacter Leroy de Louvière et moi-même par MP pour réunir tes mangemorts (il joue également Rabastan Lestrange, et moi-même je suis Bellatrix Wink).

Tu es donc désormais... ♫ validé ♪ !

Bienvenue chez nous ! Je vais t'envoyer par mp toutes les infos nécessaires sur les actes passés de Voldemort dans notre rp, et les futurs que tu organiseras comme tu veux... selon le scénario. Tu vas voir ça devrait te plaire Wink

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lord Voldemort.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum