Armée du Phénix - Réunion n°1

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Maître Jeu le Mar 16 Juil - 13:52



Je sais ce que tu penses. Je sais ce que tu as envie de faire au fond de toi. Je sais dans quel camp tu es. Ne t’en fait pas, je ne le dirai à personne. Penses-tu réellement que seul tu y parviendras ? Des personnes sont déjà mortes. Pense à Gabrielle. Pense aux parents de ceux qui se sont dressés contre Lui. Imagine que le prochain c’est toi. Imagine que le prochain sera l’être le plus important pour toi. Celui qui est le plus cher à ton cœur.

Je sais ce que tu penses. Je sais ce que tu as envie de faire contre Lui. Alors rejoins-nous. Si tu veux vraiment faire quelque chose, tu pourras nous rejoindre en y pensant très fort en fouillant le 5e étage. Si tu ne veux pas, ne prend même pas la peine de nous chercher. Il faut que tu saches que quand tu passeras cette porte tu seras à jamais liée par un lourd secret. Tu pourras y perdre la vie. Tu es jeune. Prend le temps de réfléchir. Tu peux très bien continuer de vivre comme si rien ne se passait. Tu seras sûrement à l’abri si tu ne cherches pas les ennuis.

Je sais ce que tu penses. Je sais ce que tu te dis. Qui m’envoie cette lettre ? Je te répondrai que je suis celui qui nous guidera vers un monde plus juste. Un monde où la peur de naître dans une famille non élue n’est pas un péché. Un monde où les nés moldus ne subiront plus de pogrom. Un monde où il n’y aura plus d’opprobre sur aucune famille.

Je sais que tu auras surement peur. Je sais que tu te poseras des questions. Je sais que tu pourras être triste. Je sais que tu pourras perdre beaucoup dans cette guerre. Car nous sommes en guerre et je sais que tu veux devenir un soldat. Alors, commençons ta formation. Commençons à construire ensemble : l’Armée du Phénix.



Contexte :

Ceux qui ont reçu la lettre mystérieuse ont été conviés à venir ce soir dans une des salles du 5e étage. Certains connaissent déjà cette pièce : la Salle sur demande. Certains l’ont cherché si fort qu’ils l’ont trouvée facilement. La salle sur demande semble avoir été aménagée en une sorte de club. Une table ronde, comme celle décrite dans les écrits médiévaux, trône au centre de la pièce. Cette table est faite pour que les élèves parlent entre égaux. La pièce est grande et abrite à l’arrière une sorte de salle d’entrainement avec des mannequins. Un nécessaire de potion se trouve également dans un coin pour réaliser des philtres. Quelques petits fauteuils plus confortables que les chaises de la table ronde permettent de se reposer.  


Pour cette première Réunion, des noms ont été disposés autour de la table. Voici les noms écrits avec des lettres d’or sur le dos de leurs chaises dans cet ordre.


Evans
Potter
Lupin
Black
Petigrow
Queen’s
Londubat
Louvière
Meadowes
Crawd
Romanov
Hill

Des chaises sont restés vacantes et n'ont pas encore de nom graver au dos.

Une circulaire est posée à chaque place. On peut y lire :

« Bienvenue chers membres de l’Armée du Phénix. Vous êtes l’espoir. Pour ce soir apprenez à vous connaître. Vous devrez découvrir celui qui vous couvrira, celui qui vous accompagnera et qui n’hésitera pas à prendre un sortilège pour vous. Vous devez être unis. Oubliez l’animosité que vous pouvez avoir les uns envers les autres. N’ayez pas de secret pour vos compagnons.  Les apparences sont parfois trompeuses et celui que vous détestez le plus peut-être votre meilleur allié. »

HJ : Tous les membres ne sont pas là. Il y aura donc l’intervention du MJ selon le tour de jeux. Voici le premier tour :

- Cecilia A. Hill arrive la première et découvre la salle
- Lily Evans arrive en même temps que James devant la porte.
- James Potter arrive en même temps que Lily devant la porte.
- Sirius Black est troublé, il a vu Xenia se transformer en son frère alors qu’il s’éclipsait  pour rejoindre la salle et qu’elle faisait de même. Il arrive avant elle.
- Rémus Lupin : la pleine lune est proche
- Xenia Romanova(sous les traits de son frère jumeau Luka) elle a reçu une missive spéciale qui lui demandait de venir déguisé.
- Leroy de Louvière
- Lucas Crawd a reçu une missive spéciale, lui disant de se rapprocher de la Russie
- Dorcas Meadowes
- Intervention du MJ

Tous les participants ne sont pas encore arrivés. Certains pourront intervenir au milieu du sujet où même arriver à la fin.

Vous devez répondre dans le 72H sauf si vous êtes officiellement absent. Le MJ est comme son nom l'indique, Maître du Jeu. En acceptant de participer à ce RP, tout peut arriver, sauf la mort bien sûr.
avatar
Maître Jeu

Messages : 650
Date d'inscription : 08/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://les-maraudeurs-rpg.forums-actifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Cécilia A. Hill le Mar 16 Juil - 16:14

Cécilia avait reçu une lettre mystérieuse pour se rendre à la réunion de l'Armée du Phénix. Elle allait pouvoir voir qui était du côté de Dumbledore. Même si elle se doutait déjà de certains membres comme les Maraudeurs et sûrement Lily. La bleue et bronze sortit discrètement de sa salle commune et se retrouva dans les couloirs sombres du château. Il y avait beaucoup de monde dans la Tour des Serdaigle ce soir et la plupart des filles avaient voulu savoir ce qui s'était réellement passé avec Rémus juste après les cours. Elle confirma juste qu'il était désormais son petit ami officiel. Elle avait réussi à sortir sans que personne ne la suive. La lettre disait qu'elle devait se rendre dans la Salle sur Demande. Elle se rendit donc au cinquième étage et chercha l'endroit où se trouvait normalement cette salle mystérieuse. Elle passa trois fois devant le mur en pensant très fort à un endroit où devait se dérouler ce genre de club. Elle entendit comme un blop et vit une porte gigantesque, comme toutes les grandes portes d'entrée de Poudlard. Elle inspira à fond pour prendre du courage et poussa l'énorme porte. Elle vit alors une grande table ronde comme dans les livres sur les châteaux médiévaux, elle était au milieu d'une très grande pièce. Des chaises grandes comme des fauteuils étaient disposées autour de la table, mais elles étaient attribuées à des personnes bien précises car un nom était inscrit en lettres d'or sur le dossier en extérieur. Cécilia fit lentement le tour de la table et put voir toute une suite de noms : Evans, Potter, Lupin, Pettigrew, Queen's, Londubat, Louvière, Meadowes, Crawd, Romanov et enfin Hill. Elle avait trouvé son fauteuil mais vit qu'il y avait encore des sièges qui suivaient. La Serdaigle continua de visiter la salle et put voir qu'il y avait comme une salle d'entraînement avec des mannequins. Elle se dit qu'ils allaient sûrement s'entraîner à faire de nouveaux sortilèges de défense. Elle tourna la tête et vit un nécessaire de potions, Lily Evans allait pouvoir s'en donner à cœur joie. Elle vit un peu reculés des fauteuils à l'air très confortable dans un autre coin de la salle. Cécilia revint sur ses pas pour se placer derrière le siège qui lui était attribué et vit sur la table un parchemin qui ressemblait à un circulaire. Elle put y lire :


« Bienvenue chers membres de l’Armée du Phénix. Vous êtes l’espoir. Pour ce soir apprenez à vous connaître. Vous devrez découvrir celui qui vous couvrira, celui qui vous accompagnera et qui n’hésitera pas à prendre un sortilège pour vous. Vous devez être unis. Oubliez l’animosité que vous pouvez avoir les uns envers les autres. N’ayez pas de secret pour vos compagnons.  Les apparences sont parfois trompeuses et celui que vous détestez le plus peut-être votre meilleur allié. »

Cécilia médita quelques secondes sur ce qu'il y avait d'écrit sur le parchemin, elle se doutait que les premières réunions seraient pour discuter et voir sûrement les projets et les compétences de chacun. Mais entendit comme des bruits de pas vers l'entrée de la salle. Elle marcha doucement vers l'entrée et attendit que les premières personnes entrent. A cet instant, elle se demandait si Rémus venait, est-ce qu'il allait lui faire un petit bisou comme pour montrer peut-être que c'était officiel ou s'il allait faire comme d'habitude. Elle savait qu'il était quelqu'un de très secret mais qu'il montrerait quand même les choses, bon, bien sûr, elle se doutait bien qu'il n'allait pas faire comme cet après-midi dans la forêt, elle ne le souhaitait pas non plus. Elle reprit ses esprits et attendit patiemment que les autres membres entrent dans la salle.
avatar
Cécilia A. Hill
    Serdaigle Rêveuse

Messages : 129
Date d'inscription : 03/01/2013
Age : 29
Localisation : Nice, France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Lily Evans le Mer 17 Juil - 6:44


Il y a de ces moments où l'on désire être seul, avoir la paix, être totalement tranquille pour tenter au mieux de faire la paix avec soi-même. J'avais espéré que ce soit le cas, que ma sorte d'isolement me serait profitable, mais il avait fallu qu'une amie me retrouve. Je l'avais patiemment écouté me raconter toute sa journée et l'autre d'avant et l'autre aussi. J'avais donné mon avis lorsque cela avait été nécessaire, mais sans plus. J'étais plutôt préoccupé par ce qui se tramait dans ma tête. Il y avait, évidemment, de vieilles histoires qui me hantaient telles que celle de mon amitié détruite avec un certain Serpentard, les histoires continuelles dans lesquelles James me demandait de partager sa vie... Ça n'en devenait presque agaçant, il ne comprenait rien. Plusieurs filles voudraient ma place, mais je ne pouvais me résoudre à accepter puisque son arrogance atteignait un point que je ne pouvais accepter. Je le tenais également responsable de ce qui était arrivé avec Severus. Si le rouge et or n'avait pas fait ce geste, jamais le Serpentard s'en serait pris à moi alors que je tentais de l'aider comme toujours. D'un coup d'oeil en coin, je posai mes yeux sur la bouche qui ne cessait de s'ouvrir et de se fermer de mon amie. Pour une fois j'avais envie de lui demander de se taire et de partir, mais puisque j'étais patiente et d'une bonne écoute, je me contentai d'être présente pour elle.

Mon amie finit par me parler de mon comportement envers ce fameux rouge et or qui me tournait autour. Elle voulait connaître mes véritables raisons de refuser, mais je préférais garder cela pour moi ou simplement en parler à des personnes réellement digne de confiance. Je savais qu'elle était le genre de personne à dévoiler ce genre d'informations alors qu'elles devaient rester plus... discrètes. Je m'étais contenté d'esquiver joliment les questions et je lui proposai même de prendre ma place, d'essayer de l'avoir pour elle, bien qu'une partie de moi le refusait. Je n'étais pas absolument insensible à ses charmes, mais suffisamment pour lui résister... au grand désespoir de quelques-unes. Je me refermai sur moi-même le temps de cette conversation, n'émettant que des bruits quelconques, placé aux endroits stratégiques pour marquer mon écoute bien que ce n'était pas le cas.

C'est en glissant mes mains dans mes poches de ma robe de sorcier qu'une chose me revint en tête. Ce bout de papier que j'avais gardé sur moi... J'avais rendez-vous ce soir, mais qui y serait présent? Qui était convoqué? Cela avait eu le don de m'intriguer. Je voulais savoir. Comme écrit dans la lettre, j'avais pris soin de réfléchir. Voulais-je vraiment m'embarquer dans cela? Risquer ma vie et celle de ceux qui m'étaient cher? Et si c'était le seul moyen de les protéger? Des tonnes de questions m'avaient parcouru l'esprit et je savais que je pourrais plus éloigner cette lettre de mes pensées. Je m'étais dit que je voulais en être de la partie, que cela en vaudrait la peine et que surtout celui qui nous causait tous ces maux, tous ces malheurs le paierait cher. Il y avait une certaine animosité, une certaine rancoeur que j'éprouvais à l'égard de celui qui dirigeait ces personnes dotées d'aucuns sentiments. Normal me direz-vous, mais ce ne l'était pas pour tout le monde parce qu'il y avait toujours de nouvelles personnes qui se joignait à sa cause, il fallait l'arrêter...

Je finis par m’excuser et m’éclipser. Je devais partir. Jetant plusieurs regards autour de moi, je filai directement au cinquième étage. J’en profitai pour me replonger dans mes pensées, me concentrant sur le son de mes pas qui claquaient contre le plancher. Gravissant rapidement les étages, je me rendis jusqu’à la pièce en question, mais je me renfrognai direct, tombant nez à nez avec Potter. Comme si j’avais besoin de cela maintenant!  Je l’étudiai sans pour autant ouvrir la bouche. Je n’avais pas envie de me lancer dans une conversation avec lui. Surtout que je me doutais autour de quel sujet ça risquait de s’orienter. Pour ne pas paraître complètement bornée à le bouder, un faible sourire naquit sur mes lèvres, alors que j’effectuais les manœuvres pour ouvrir la porte. Cette dernière s’ouvrit devant moi, laissant apercevoir les chaises, les mannequins et Cecilia. Mon sourire s’agrandit en la voyant bien que je ne la connaissais pas personnellement, tout en en profitant pour la saluer aimablement. Je pénétrai dans la pièce en regardant partout et remarquai le nécessaire à potion. D’un haussement de sourcil, je m’approchai de la table étudiant rapidement les effets puis ensuite les dossiers de chaises. Au moins il y avait des noms qui m’étaient familiers, je ne serai pas obligé d’endurer Potter… quoique peut-être un peu, mais au moins j’aurais de quoi pouvoir l’ignorer…

Le mot sur la table tiqua légèrement dans mon corps... Oublier l'animosité qui m'animait envers le prétentieux de service... hum... ce ne serait pas chose aisée, mais j'allais devoir m'y faire, il n'y avait pas d'autres options. Pour le moment, je préférais lui porter aucune attention, c'était mieux ainsi... pour moi... J'étais d'accord pour faire équipe avec certaine des personnes qui devraient être présente selon les noms sur les chaises, mais pas toutes... Je n'y pouvais rien, c'était comme ça...
avatar
Lily Evans

Messages : 55
Date d'inscription : 23/04/2013
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  James Potter le Jeu 18 Juil - 18:24


Si un devoir devait être fait rapidement, c'était bien celui de Métamorphose surtout que la salle commune n'était pas vraiment blindée à cette heure-ci par des enquiquineurs de problèmes dont James devait l'avouer faisait souvent partie. Cependant, le jeune Potter aimait travailler et avoir de bons résultats, mais comme il devait s'absenter le soir même, il préféra faire ses trente centimètres de métamorphose plutôt qu'un autre devoir, car il était sûr que même s'il bâclait ce devoir, il s'en tirerait avec les lauriers trouvant cette matière absolument facile. Étonnant lorsque l'on est animagi non-déclaré ? Pas vraiment compte tenu du fait que James avait dû faire un travail encore plus compliqué que ce qu'il faisait maintenant pour y parvenir. Pour lui, le programme d'ASPIC de Métamorphose débuté cette année était d'une simplicité déconcertante, d'ores et déjà la métamorphose humaine en début d'année, James et Sirius n'avait pu s'empêcher d'éclater de rire lorsque l'on avait commencé à en parler. Tout le monde, sauf eux qui s'ennuyaient fermes en métamorphose et qui donc dérangeaient le cour, devait travailler d'arrache-pied pour suivre au niveau de l'ASPIC. Celui qu'on nomme Cornedrue souris à cette pensée tout en mettant un point final à son devoir se disant qu'il obtiendra au minimum l'équivalant d'un Effort Exceptionnel tout en l'ayant bâclé à souhait, puis il rangea soigneusement le devoir dans le sac qu'il mit sur son épaule après s'être levé. Il se dirigea ensuite vers le trou du portrait sans anicroches avec d'autres élèves de Gryffondor et il sortis dans le couloir.

Il regarda rapidement sa montre et se dit qu'il était bien temps d'aller à "l'événement" qui l'avait pressé pour sa période de travail où il s'éclipsait chaque fois des autres Maraudeurs. Un message lui avait été envoyé l'invitant sans doutes probablement dans la Salle sur Demande afin de se préparer pour se battre. Le jeune Potter n'avait pas eu besoin de réfléchir, il voulait se battre comme tout le monde se devrait de le faire pour sauver toute personne de celui qui veut se faire appeler Lord. Une haine féroce monta en James au moment où il pensa à Voldemort, le Mage Noir qui ne se fais jamais prendre et presque jamais voir, toujours ces Mangemorts et lui dans des occasions sans doutes exceptionnels. Lui et les Maraudeurs en avait parlé plusieurs fois même avant de recevoir cette lettre qu'il faudrait se battre pour protéger ses libertés si l'on ne veut pas rentrer dans un système de ténèbres. Etant entrer dans ses pensées, Cornedrue n'avait pas remarqué qu'il bloquait l'entrer à la salle commune, il sourit au lieu d'excuse parce qu'il savait que ça aurait suffit, un sourire du capitaine de l'équipe de Quidditch valait plus qu'une parole pour eux, s'en était jouissif y repensa-t-il. Il descendit les escaliers de la tour tranquillement sans se presser de son air assuré, puis il utilisa le grand escalier pour se rendre vers le cinquième étage où se trouvait la Salle sur Demande que les Maraudeurs avaient découverts en troisième année. Le seul soucis était qu'elle était incartable et que donc la carte du Maraudeurs ne la montrait pas, tout comme elle ne montrait pas les personnes présentent dans la salle, bien pratique.

Il arriva sans soucis et ne fut pas étonné de ne voir quasiment personne dans les escaliers à cette heure-ci, certains devait encore dîner, mais peu importe. James se posait des questions, il se demandait si tous les Maraudeurs avaient reçu l'invitation, mais il y croyait, c'était fortement logique étant donné qu'ils ont toujours montrés eux quatre leur haine de la magie noire et de ses adeptes. Peu importe, dans tous les cas il était sûr que Sirius serait présent et sûrement Lily Evans même s'il espérait qu'elle ne risquerait jamais sa vie, mais il était sûr qu'elle le ferait et ne l'en empêcherait pas, car elle était forte. En pensant à elle, il tomba nez à nez avec elle à leur endroit d'arriver, elle semblait s'être dépêché ce qui n'était pas le cas du jeune Potter, mais il avait quand même de plus grandes jambes. Il ne lui dit rien, attendant qu'elle réagisse et elle lui fit un faible sourire que James lui rendit sans plus d'entrain, il avait décidé de suivre les conseils de Remus depuis deux-trois jours et donc d'être plus comme il est avec les Maraudeurs qu'il ne l'est avec les autres, ça valait le coup d'essayer se disait-il. Il la laissa entrer, puis entra juste derrière elle connaissant lui aussi le sujet de leur venue ici. Il salua d'un signe de tête Cecilia Hill sans plus puis il admira la salle et regarda la table ronde entourer de chaise avec des noms graver dessus dont le sien, mais il ne vit pas celui de Sirius, mais il devrait être là, c'était sur ! Il remarqua qu'il était à côté d'Evans et il se disait que ce n'était pas franchement super en sachant bien qu'il aurait préféré être à côté de Sirius et Remus en même temps et non d'Evans et Remus dont la pleine lune arrivait bientôt et dont James était bien content de l'arriver même s'il ne le disait pas forcément ouvertement à son ami même s'il devait s'en douter.

Il finit par se rapprocher réellement de la table et lut le mot avec un certain dédain, comment ferait-il pour oublier son animosité envers Servilo même s'il ne fallait pas compter sur sa présence, et heureusement, où sur Crawd qu'il ne pouvait pas voir en peinture ? Enfin bon, s'il n'avait pas le choix, il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour ne pas trop montrer qu'il n'aime pas certaines des personnes qui arriveront par la suite. Au moins l'on ne pourra pas dire qu'il n'essayera pas, puis il alla s'adosser contre un mur de la salle en attendant les prochaines arriver et il espérait bien voir l'arriver des Maraudeurs cette fois !


Dernière édition par James Potter le Sam 20 Juil - 13:32, édité 1 fois
avatar
James Potter

Messages : 58
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Remus Lupin le Ven 19 Juil - 14:05

[Hj : J'ai exceptionnellement l'autorisation de Dorcas pour poster avant Sirius parce que je pars demain en vacances et que j'aurais eu beaucoup moins de temps après. Le reste des tours reste inchangés]

Je relis pour la énième fois la cryptique missive qui est apparue sur mon lit il y a quelques jours. Elle me met mal à l’aise. L’idée que quelqu’un soit capable de lire mes pensées profondes me dérange. J’ai trop de secrets à garder pour accepter sans difficulté la possibilité qu’ils soient découverts par un ou une inconnue. Pourtant je sens que l’expéditeur de ce message ne me veut pas de mal, il plutôt l’air de quelqu’un de bien. Quelqu’un qui se préoccupe de l’avenir et essaye d’éviter qu’on ne se fasse tuer du premier coup si l’on venait à se lancer dans le combat sans expérience. Certaines de ses phrases néanmoins me tirent un sourire cynique.

« Il faut que tu saches que quand tu passeras cette porte tu seras à jamais lié par un lourd secret. Tu pourras y perdre la vie. »

Rien de bien nouveau sous le soleil donc. Un secret qui peut me coûter la vie s’il venait à être révélé, j’ai déjà. Pas besoin d’entrer dans une organisation de défense secrète pour ça. Si ma « nature » passait à devenir information connue de tous, autant dire que j’ai intérêt à courir vite car je n’ai pas connaissance d’un seul cas où un sorcier qui aurait tué un lycan aurait été condamné. Ce qui a tendance à ne pas brimer les tendances meurtrières de la population.

Enfin, il faut que je me reprenne. Je sais que l’approche de la pleine lune a tendance à me déprimer facilement, mais ce n’est pas le moment de se laisser aller. Parce que j’ai beau ressentir une certaine appréhension à l’idée de me rendre à cette fameuse réunion, ça ne veut pas dire pour autant que je n’ai pas l’intention d’y aller. Au contraire même, je sais pertinemment que dès le moment où mes yeux se sont posés sur l’invitation il y a quelques jours, ma décision était prise.

Pourquoi ? Je ne le sais même pas vraiment. Probablement parce que trop de personnes de ma connaissance sont impliquées dans ce conflit. Maman, Lily et Cécilia pour ne nommer que les plus proches. Or l’idée de perdre n’importe laquelle des trois m’est insupportable. A tel point que je sens Moony grogner en mon intérieur. Je respire donc profondément. Rien ne va leur arriver. Elles savent toutes trois se défendre et j’ai bien l’intention de venir ajouter mon grain de sel à la bataille. Accessoirement, peut-être que, pour une fois, mes capacités « extra-curriculaires » se révèleront utiles. Si seulement j’accepte de les démontrer à mes « camarades de promotion » bien entendu.

Pour le moment, je pense que j’aurais déjà suffisamment à faire à ne pas laisser mes instincts primaires prendre trop le dessus cette nuit. En effet, la pleine lune aura lieu après-demain et l’appel de l’astre nocturne se fait déjà sentir. La Belle de nuit a beau ne pas être encore au summum de sa puissance, son attraction est déjà très puissante. Si puissante qu’en jetant un regard par la fenêtre du dortoir, je constate qu’un simple rayon de lune m’effraie. Car il me rappelle que dans quarante-huit heures, un de ses jumeaux sera à l’origine de mon calvaire mensuel.

Je détourne les yeux, ne voulant pas m’attarder plus longuement sur cette scène pathétique. De toute façon, il est temps d’aller rencontrer mes futurs « alliés ». Certains noms me viennent automatiquement à l’esprit. James. Sirius. Lily. Dorcas. Peter je l’espère. Peut-être même Cécilia. A vrai dire, j’espère de tout mon cœur l’y retrouver. Car je ne supporterais pas d’avoir un nouveau secret à lui cacher. Au contraire, j’aimerais tellement pouvoir partager au moins cette aventure avec elle, en attendant d’être capable de partager le reste. Car, depuis que j’ai enfin franchi le pas et que nous sommes officiellement ensemble, notre couple est plutôt fusionnel. Du moins autant que nos emplois respectifs ne nous le permettent.

J’arrive au cinquième étage et me dirige automatiquement vers le couloir où se trouve la Salle sur Demande. En effet, il ne faut pas être un génie pour comprendre que c’est l’endroit où nous avons rendez-vous. J’attends donc que la porte s’ouvre devant moi et suis heureux de constater que non seulement je ne suis pas le premier mais surtout que mes prédictions se sont révélées exactes. James et Lily sont déjà assis, étonnement l’un à côté de l’autre. En m’approchant, je réalise qu’ils ont été placés là, ce qui explique leur proximité. Sinon, jamais Lils n’aurait accepté. Quoique, vous me direz, déjà maintenant, elle semble être en train d’ignorer royalement Corn’. Je constate que mon nom est à côté de celui de James mais, alors que je m’apprête à les rejoindre – ne serait-ce que pour détendre quelque peu l’atmosphère -, mon visage s’illumine en remarquant la présence de Cécilia. Je salue donc le couple maudit d’un geste de la main et me dirige droit sur ma petite amie. Après tout, pour l’instant, je n’ai pas à m’asseoir vu qu’il semble manquer encore un bon paquet de monde si j’en crois le nombre de chaises vides. J’arrive donc à son niveau et l’embrasse non sans avant lui faire part de ma joie de la voir ici :

-Salut ma puce. Je dois dire que c’est un véritable plaisir de te retrouver ici.

Je m’installe ensuite sur une chaise qui ne porte pas de nom à sa gauche, et mon regard tombe sur le message posé devant chaque place. Je le lis rapidement et ne peut m’empêcher de jeter un regard amusé aux deux tourtereaux face à nous. On dirait que le message a été écrit pour eux. Enfin, pour Lily surtout. Par contre, très honnêtement le passage sur « N’ayez pas de secret pour vos compagnons » et « Trouvez celui qui prendra un sortilège pour vous », je n’y crois pas trop. Parce que je vous parie que l’instant où je leur explique ce qui va m’arriver dans deux nuits, la moitié de la salle a sorti sa baguette et/ou a fui, au choix. Or, comme dirait l’autre, autant éviter les versements de sang le premier jour. Ça fait mauvais genre.
avatar
Remus Lupin
Resident werewolf


Messages : 233
Date d'inscription : 04/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Maître Jeu le Lun 22 Juil - 17:59

Sirius avait reçu une missive il y a quelques jours de cela. Depuis la mort de Gabrielle et les tortures de sa cher cousine sur ses entrailles, Sirius était plutôt du genre à éviter les autres. Il était souvent dans ses pensées. Il tentait de faire semblant que tout allait bien, mais il était préoccupé par cette guerre. Le Sirius insouciant et imbu de lui-même avait commencé à prendre conscience que la guerre était là. Il avait vu des amis de longues dates, comme des gens qu’il ne connaissait pas, baigner dans leur sang.  Il se souvenait quand Bellatrix lui avait donné l’ordre sous l’Imperium de tuer la belle blonde aux cheveux bouclés. Il ne savait pas comment il avait fait pour résister. Les méandres de l’âme sans doute. En tout cas, c’était sa faute si elle était morte et il s’en voulait toujours pour cela.

Les seuls personnes à savoir que Sirius n’était plus vraiment lui-même ses derniers temps, étaient ses amis de dortoir, les Maraudeurs. Avec eux ils pouvaient laisser place à sa tristesse. Devant les autres, il semblait juste absent un peu touché, mais continuer de regarder du coin de l’œil les jolies donzelles qui passaient avec leurs jupes trop courtes d’uniforme. Cependant, il ne leur avait pas dit pour la lettre qu’il avait eu, tout simplement parce qu’il avait peur que se soit un piège, encore une machination de sa timbrée de cousine pour lui faire du mal. Quelqu’un était déjà mort à cause de lui, il ne voulait pas entrainer ses amis dans cette nouvelle aventure et risquer de les perdre. Cela ne ressemblait pas à Sirius, il disait toujours tout aux Maraudeurs, mais en se moment il péché par omission.

Quand l’heure arriva, Sirius s’éclipsa. Personne n’allait se poser de question, chacun faisait ce qu’il voulait en se moment. Il savait que Remus devait se sentir nerveux à l’approche de la plaine lune et Sirius se disait qu’en élève studieux, il resterait à étudier tout en réprimant le loup à l’intérieur de lui. Mais alors que Sirius s’éclipsait, il tomba sur une scène peu habituelle. Il savait que dans l’enceinte de l’école il y avait une métamorphomage. Il la connaissait même très bien puisqu’il c’était prit d’affection pour elle dès la première année. D’ailleurs, dès qu’il l’avait vu dans le rang des élèves, il voulait la protéger. Elle était alors petite, très fine voir maigrichonne. Elle était devenue sa protéger. Une relation étrange était née entre eux deux. Une chose qui ressemblait à ce fameux dicton : "suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis". Il avait déjà vu son visage changer, son corps grandir, palir pour devenir quelqu’un d’autre, mais il fut stupéfait de voir Xenia se changer en son frère jumeau, en un clin d’œil. Sans un bruit, sans même s’arrêter de marcher. Des cheveux blonds et longs qui deviennent brun, de la barbe qui lui poussent au menton... Elle était un vrai homme, il savait que même sa voix pouvait être modifié. Sirius était troublé, la jeune fille avait totalement changé de camp depuis l’attaque. Elle avait retournée sa veste et avait pactisé avec ces horribles serpentars. Il ne savait quoi penser. Pourquoi celle qu'il avait protégé depuis leur 1er année, qui lui ressemblait beaucoup sur de nombreux points, avait-elle finit par devenir si différente et si distante ?

Il se disait de plus en plus que la lettre qu’il avait reçue était un piège. C’est donc baguette en main qui se dirigea vers la salle sur demande. Il l’a connaissait pour avoir cacher des choses à l’intérieur. Avant de l’avoir trouvé par lui même, il en avait aussi entendu parlé. Ainsi, il n’eut pas de mal à trouver la salle. Il y pensa très fort en passant plusieurs fois là où la porte devait apparaître. Il posa sa main sur la poignée et respira profondément avant de l’ouvrir. La lumière et la chaleur qui l’enveloppa le surprit. Il s’attendait à entrer dans un endroit sombre, froid et humide. Une pièce à l’image de la Cabane Hurlante, comme dans ses souvenirs. Il fut aussi surprit de voir une énorme table ronde avec des chaises à dossiers hauts. Mais ce qui le surprit le plus, ce fut de voir James et Lily assit l’un à côté de l’autre. Il rangea rapidement sa baguette dans un geste très discret et fit un grand sourire. AU fond il était soulager que ce ne soit pas un piège. En tout cas, pas encore. Il enfila le masque du Sirius enjôleur et lança un regard au couple. Il s’avança vers la table et remarqua les noms qui y étaient gravé. Il trouva un magnifique Black graver en lettre d’or entre Lupin et Petigrow. Rémus était déjà là et regarder Cécilia avec des yeux amoureux. Il rêvait où il n’y avait que des couples ici ? Bon certes James et Lily ne se regardaient pas, mais l’alchimie qu’il y avait entre eux était évidente. Il n’y avait que Lily qui n’arrivait pas à la voir. Sirius lança un :

« Vivement que y’ai d’autres filles qui arrivent là, parce que je vais pas tenir la chandelle toute la nuit je vous préviens. »

Egale à lui même ce Sirius. Peut-être en faisait-il même un peu trop pour retrouver celui qu’il était avant l’épisode de la Cabane Hurlante. Ses yeux se posèrent sur la missive qui était posée devant lui à sa place. En lisant les mots, il pensa à toutes ces choses qui s’étaient passées ces derniers mois. Connaître qui ? Sirius se leva donc et regarda les autres noms. Il connaissait déjà presque tous les autres. A part les Maraudeurs et Cécilia, Sirius avait vécu l’affaire de la Cabane Hurlante avec eux. Ils savaient que ces gens étaient traumatisés. Enfin, plus ou moins … Sirius se rassit et regarda James qui semblait moins enclin à faire les yeux doux à Lily que Rémus à Cécilia.

« Tu as une idée de qui nous a rassemblé ici ?  Pour l’instant j’ai de l’animosité pour personne moi. Se serait dommage si je ne dois faire aucun effort alors que toi tu as du boulot de ce côté là mon vieux. »

Il pointa alors Lily Evans du menton et fit un clin d’œil. En attendant de voir ce qui allait se passer. Sirius se mit à se balancer sur sa grosse chaise. Il songeait. Qui allait rentrer à sa suite ? Il avait une idée. Quelque chose lui disait que c’était une russe, où plutôt, une russe déguisé en homme …

HJ : Sirius n'ayant toujours pas répondu, Le MJ jouera son rôle.
avatar
Maître Jeu

Messages : 650
Date d'inscription : 08/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://les-maraudeurs-rpg.forums-actifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Xenia P. Romanova le Jeu 25 Juil - 18:06

Quand elle avait reçu cette lettre Xenia s'était dite que c'était un piège. Assurément, c'était un coup de son cousin et de sa bande de fous pour encore la piéger et voir de quel côté elle était. On lui menait la vie dure en se moment. Ni l'un ni l'autre des deux camps étaient cléments avec elle. Dans ceux qui étaient contre Lord Voldemort elle était une traite. Elle avait retournée sa veste, tournée le dos à ceux qui avaient vécu la même tragédie qu'elle. Pire, elle leur crachait aujourd'hui au visage, se moquait d'eux où les ignorait totalement. Elle les appelait "mes amis" auparavant. Maintenant, elle ne devait même plus les nommer. Dans l'autre camp, celui des sangs purs servant la cause de Voldemort, elle n'était pas mieux vu. Traitre à son sang pour être sortie avec Lucas Crawd, un sang mêlé, elle était tout les jours testée pour voir si elle était guérit de cette ancienne maladie d'amour. Cette situation était dure pour Xenia qui savait pertinemment qu'elle en sortirait grandement changer et blesser des deux côtés.

Elle le faisait pour son amour. Sa plus grande maladie comme lui avait dit les serpents, c'était Lucas. Il était le seul à être au courant de ce doubles jeux, de ce manège qu’elle jouait quotidiennement.  Si Lana, sa cousine était connu sous le nom de Reine des Glaces, Xenia ne devait pas être très loin derrière en se moment. La princesse russe avait finit par figer son visage dans les glaces sibériennes de son pays d’origine. Elle avait mit énormément de temps à contrôler son pouvoir de métamorphomage et cela n’était jamais à 100% efficace. Elle devait toujours canaliser ses émotions les plus fortes et les plus violentes. Elle tentait toujours de faire apparaître un visage des plus dure et des plus serein, sans aucunes émotions, mais avec beaucoup de fierté et de vanité qui allait de paire avec son soit disant rang de sang pur. Elle qui avait toujours des couleurs de cheveux extravagantes - rouge ou rousse pour la colère, grise pour la déprime, noir pour la peur, blond paille pour tout ce qui était joie intense – avait finit par abandonner le bariolé pour un blond licorne. Sa longue crinière toujours bien lissé et presque blanche, glacé encore plus son visage.

Tout le monde le savait. Tout le monde était au courant que maintenant, elle avait tournée le dos à sa maison, ses anciens amis et même à son frère jumeau, pour pactiser avec les serpents. Alors, elle ne voulait pas prendre le risque de gâcher des mois de couverture. Xenia avait pensée à un piège jusqu’à la veille de la Réunion. Elle eut cependant une missive particulière, qui semblait être adressé qu’à elle car la lettre demandait à Xenia de venir "paraît de son plus beau déguisement" et l’expéditeur savait qu’elle en avait "beaucoup". Xenia hésita jusqu’à la dernière minute. Elle fouilla dans sa mal et trouva une vieille chemise rayé de son frère. Même si elle ne devait plus vraiment lui parler et elle alla le voir et lui demanda de lui passait un jean et des chaussures, ainsi qu'une robe de sorcier à sa taille. Son frère n’était pas dupe. Normalement, Xenia et lui faisait a peut près la même taille a ceci près qu’il avait peut-être trois à quatre centimètre de plus qu’elle. Leurs gabaries était peut différent sauf que les vêtements de Xenia était forcément trop petit pour lui, surtout quand il était fait sur mesure. Il savait exactement pourquoi sa soeur lui demandait cela. Même s’il avait du mal à comprendre le comportement de sa jumelle ces deniers temps, il avait confiance en elle. Difficilement certes, mais il avait toujours eu confiance en elle. La jeune fille enfila les vêtements de son frère et se mit en route pour la salle sur demande qu’elle connaissait par cœur. Elle se demandait bien ce qui allait se passer. Qui était derrière tout ça ?

Quand elle arriva devant la porte elle respira un bon coup et l’ouvrit. Elle fut surprise de trouver déjà autant de gens. Quelque chose lui sauta au yeux : elle devait devenir déguisé non pour ne pas se faire prendre par les serpents, mais pour ne pas éveiller les soupçons des gryffondor. James semblait dire quelque chose à Sirius alors que ce dernier se balancé sur sa chaise. Entre eux, il y avait Lily Evans qui semblait faire comme si elle n’était pas là, où que les deux autres n'existaient pas. Remus parlé avec une Serdaigle que Xenia ne connaissait pas du tout. Elle était nerveuse et s’avança vers la table. Xenia remarqua vite qu’on ne se placé pas selon son bon vouloir et que sur les chaises il y avait leur nom de famille en lettre doré. Elle se demanda comment ferait son frère pour les saluer. Elle ne savait même pas quelle était la relation que son frère avait avec chacun d'entre eux. Elle n’avait pas connaissance du fait que l’un d’entre eux étaient un de ses grands potes ni un de ses grands ennemis. Elle lâcha juste un :

« Salut » à l’assistance et s’assit sur sa chaise en regardant devant elle le mot.

Elle le saisit et le lit encore et encore avant de le reposer songeuse. Elle était mal alaise et pianoter sur la table nerveusement.

_________________

Métamorphomage

Spoiler:
avatar
Xenia P. Romanova
Her Royal Highness Princess Xenia Petrovna Romanova of Russia


Messages : 570
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 26
Localisation : Paradise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Maître Jeu le Lun 29 Juil - 8:00

HJ : Leroy étant toujours en vacance, le tour se poursuit comme prévu. Il postera à la fin s'il est revenu.
avatar
Maître Jeu

Messages : 650
Date d'inscription : 08/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://les-maraudeurs-rpg.forums-actifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Dorcas Meadowes le Sam 3 Aoû - 14:38

Comme d'autres personnes sûrement, Dorcas avait reçu une mystérieuse missive l'invitant à se rendre dans une salle non moins mystérieuse... celle-ci se trouvant à l'intérieur de Poudlard, Dorcas ne soupçonnait pas un seul instant que cela puisse être un piège mortel : au pire serait-elle la cible de plusieurs Serpentards et cela lui donnerait alors l'occasion de se défouler sainement en leur éclatant le nez à chacun. Il n'était pas exclu qu'elle se prenne quelques coups elle aussi, un sortilège mal placé également, mais la douleur ne lui faisait plus peur. Elle avait dépassé le stade de la proie qui tremble dans l'ombre, dans l'attente du sortilège qui l'achèverait...

Et si ce n'était pas un piège, Dorcas voulait s'y rendre quand même. Les mots de la missive faisaient parfaitement écho à ce qu'elle ressentait. Elle aurait pu l'écrire elle-même – mais elle ne l'avait pas fait et elle s'interrogeait depuis sur l'identité de la courageuse personne qui avait lancé cet appel. Un Maraudeur ? Non, ce n'était pas leur genre d'être aussi secrets... à moins qu'elle n'ait mal jugé leurs personnalités. Elle les trouvait trop francs pour ce genre de manœuvre qui empruntait un chemin dérivé.

Cela étant dit, Dorcas ne savait pas non plus quel genre de salle se trouverait au cinquième étage. Une salle secrète, là bas ? Encore une preuve de plus pour lui montrer qu'elle n'avait que peu exploré Poudlard... Assise dans la salle commune près du feu ronronnant, Dorcas vit successivement Lily, James, Sirius et Remus quitter la salle, chacun seul, avec un faux air innocent sur le visage... Xenia aussi quitta les lieux, mais cette vipère avait l'air aussi impassible que de coutume. Ah, ça, elle les avait bien eux avec sa comédie. Elle avait retourné sa veste depuis l'attaque de la cabane hurlante, passant dans le camp ennemi, et Dorcas avait de plus en plus de mal à se retenir de lui hurler dessus depuis. La trahison... la pire des choses.

Dorcas se leva à son tour et s'employa à suivre Remus, car Xenia s'était apparemment évaporée. Le Gryffondor s'engouffra effectivement au cinquième étage et Dorcas ne douta plus : lui aussi faisait partie des élèves appelés. Elle le vit s'engouffrer dans une porte que la jeune femme n'avait jamais vue, sûrement l'entrée de la pièce secrète. Dorcas attendit quelques minutes ; la dernière fois qu'elle avait foncé tête baissée, tout le monde avait vu ce que cela avait donné... mais comme personne d'autre ne se manifestait et que tout semblait calme dans la pièce secrète, la jeune femme y pénétra à son tour, anxieuse.

Elle resta un long moment sur le seuil, dévisageant les personnes présentes. Beaucoup de Gryffondors, y compris un charmant jeune homme qu'elle ne connaissait que ce vue, le cousin de la traîtresse. Dorcas remarqua les noms inscrits sur les sièges et, fébrile, alla trouver le sien. Elle adressa un regard neutre à ses amis, se demandant ce qu'elle faisait vraiment là. La lecture de la missive posée sur la table acheva de la troubler : tout ce tralala officiel, cela la mettait mal à l'aise. Dorcas trouva sa place et s'y assis. Elle ne manqua pas de remarquer le nom de Leroy mais le Serdaigle semblait pour l'heure absent...

"Quelqu'un sait qui est à l'origine de tout ça ?" interrogea-t-elle, toujours aussi soupçonneuse qu'à l'accoutumée.

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Maître Jeu le Mar 6 Aoû - 17:30



Je sais ce que tu penses. Je sais ce que tu as envie de faire au fond de toi. Je sais dans quel camp tu es. Ne t’en fait pas, je ne le dirai à personne. Penses-tu réellement que seul tu y parviendras ? Des personnes sont déjà mortes. Pense à Gabrielle. Pense aux parents de ceux qui se sont dressés contre Lui. Imagine que le prochain c’est toi. Imagine que le prochain sera l’être le plus important pour toi. Celui qui est le plus cher à ton cœur.

Je sais ce que tu penses. Je sais ce que tu as envie de faire contre Lui. Alors rejoins-nous. Si tu veux vraiment faire quelque chose, tu pourras nous rejoindre en y pensant très fort en fouillant le 5e étage. Si tu ne veux pas, ne prend même pas la peine de nous chercher. Il faut que tu saches que quand tu passeras cette porte tu seras à jamais liée par un lourd secret. Tu pourras y perdre la vie. Tu es jeune. Prend le temps de réfléchir. Tu peux très bien continuer de vivre comme si rien ne se passait. Tu seras sûrement à l’abri si tu ne cherches pas les ennuis.

Je sais ce que tu penses. Je sais ce que tu te dis. Qui m’envoie cette lettre ? Je te répondrai que je suis celui qui nous guidera vers un monde plus juste. Un monde où la peur de naître dans une famille non élue n’est pas un péché. Un monde où les nés moldus ne subiront plus de pogrom. Un monde où il n’y aura plus d’opprobre sur aucune famille.

Je sais que tu auras surement peur. Je sais que tu te poseras des questions. Je sais que tu pourras être triste. Je sais que tu pourras perdre beaucoup dans cette guerre. Car nous sommes en guerre et je sais que tu veux devenir un soldat. Alors, commençons ta formation. Commençons à construire ensemble : l’Armée du Phénix.



Contexte :

Tous les élèves ne sont pas encore arrivés. Il y a des chaises qui sont vides et sans identité. Justement, une de ses chaises dans un tintement se marque d'un nouveau nom de famille sous vos yeux. A côté de la Hill une nouvelle place vient d'être attribué. Cette place est celle d'un Mikhaïlov. Mais lequel ? Certains le savent il y en a deux dans l'école : un Serpentard par très fréquentable, et une Serdaigle qui vient de sortir d'un long sommeil.

De plus, comme si quelqu'un avait entendu la question de Dorcas, la missive de cette dernière change devant ses yeux et un nouveau message à son intention y est écrit :

« Patience Miss Meadowes et souvenez vous que les apparences sont parfois trompeuses. Ceux que vous pensez être vos ennemis peuvent se révéler être de véritables alliées. L'animosité peut aveugler votre jugement. »

Ce message a l'intention de Dorcas disparait. Un autre apparait cette fois sur toutes les circulaires :

« Pour instaurer la confiance, il faut parfois livrer aux autres ses sentiments les plus enfouies, ses plus grandes craintes et ses plus lourds secrets. A tour de rôle, confier aux autres, même à ceux que vous appréciez le moins, quel est votre plus grande peur. Et montrez là à tout le monde grâce à l'Epouventard qui se trouve dans le placard au fond de la salle. »

HJ : Tous les membres ne sont pas là. Il y aura donc l’intervention du MJ selon le tour de jeux. Voici le second tour :

- James Potter est et le premier à parler. Il peut décider de dire la vérité ou mentir. Il peut également refuser de répondre à la question de la missive.
- Lily Evans est la seconde personne à parler. Même consigne que précédemment.
- Svetlana Mikhaïlov a une lettre spéciale. En plus de sa missive, elle a reçu un uniforme de Serpentard et du Polynectar. La missive lui demande de la boire avant de se rendre à la salle. Cela lui donne les traits de son cousin détesté Alexaï Mikhaïlov, un serpentard soupçonné d'être pro-mangemort.
- Rémus Lupin : la pleine lune est toujours aussi proche.
- Dorcas Meadowes
- Cecilia A. Hill
- Sirius Black  (joué par le MJ)
- Leroy de Louvière
- Xenia Romanova (sous les traits de son frère jumeau Luka)
- Lucas Crawd Il reçu une missive spéciale, lui disant de se rapprocher de la Russie
- Intervention du MJ

Tous les participants ne sont pas encore arrivés. Certains pourront intervenir au milieu du sujet où même arriver à la fin.

Vous devez répondre dans le 72H sauf si vous êtes officiellement absent. Le MJ est comme son nom l'indique, Maître du Jeu. En acceptant de participer à ce RP, tout peut arriver, sauf la mort bien sûr.
avatar
Maître Jeu

Messages : 650
Date d'inscription : 08/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://les-maraudeurs-rpg.forums-actifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  James Potter le Mar 6 Aoû - 18:37


James Potter adosser au départ contre un mur en attendant l'arriver des personnes qui étaient annoncées sur chacune des chaises avaient finis par s'asseoir dans sa propre chaise à côté d'Evans et l'on peut dire qu'ils s'ignoraient cordialement, puis il vit l'arriver de Remus qui se précipita vers sa petite amie Cécilia au grand damne du maraudeur. Il allait devoir encore attendre avant d'ouvrir la conversation et il soupira avec dépit, il s'ennuyait.. L'arrivée de son frère de coeur cependant lui mit du baume au coeur et même sa remarque le fit rire et il décida de s'installer à la place avec le nom de Lupin et rit à la seconde de son ami ajoutant avec un ton faussement triste : « Je sais, peu de personnes ne vont m'aimer ici, j'ai tant d'effort à faire.. Enfin, fais gaffe je sens que t'en auras à faire aussi Pat' ! » avant d'ajouter plus sérieusement avec un regard perplexe : « Franchement je ne sais pas, ça a l'air quand même vachement bien organiser, qui sait, peut-être Dumbledore, même si ça m'étonnerait qui demande à des élèves pour lutter contre ces heures sombres. T'en penses quoi toi ? » puis ils continuèrent leur conversation puis il y eut l'arrivée du jumeau de Xenia Romanova, la traître et il avait l'air étonnement mal à l'aise, mais le jeune Potter ne releva après tout il ne connaissait pas beaucoup Luka. La dernière arriver fut celle de Dorcas, la Gryffondor qu'il n'était pas du tout étonner de voir et il lui lança un sourire en haussant les épaules à sa question pour réponse, puis étrangement plus personne n'arriva et la phrase présente devant chaque chaise changea et James finit par le lire plusieurs fois de suite..

Ce message n'était vraiment pas bon pour lui et sans doutes pour Sirius et Remus eux aussi présent, les Maraudeurs possédaient trop de secrets impossibles à dévoiler, leur carte, l'histoire des animagus, le problème de fourrure de Remus et bien entendu la cape d'invisibilité de James. Avouer tout leur méfaits ici n'était vraiment pas une bonne idée, même s'il n'avait aucune animosité pour les personnes présentes, leurs secrets étaient trop importants.. Il ne voulait pas de problème avec la loi, il croisa donc le regard de Sirius en tournant la tête et il put lire la même chose qu'il pensait et il hocha la tête, puis il tourna la tête vers Remus qui semblait un peu plus inquiet d'un coup, non c'était une mauvaise chose de donner leurs secrets. Il se leva donc et réfléchit avant d'enfin prendre la parole avec un sourire : « Bon vous me connaissez tous, donc pas besoin de présentation.. tout ce que je peux vous dire c'est que je ne comprends pas qui nous a tous réunis ici. Et je suppose ne pas être le seul perplexe, si je le suis, je ne comprendrais pas ! » puis il rit légèrement suite à sa dernière phrase se disant qu'il en rajoutait trop, mais c'était une habitude chez lui, habitude de Maraudeur sans doutes.. Il se passa ensuite sa main dans les cheveux n'ayant pas trop de choses à rajouter. Qu'est ce qu'il pourrait bien leur dire qui ne serait pas entièrement mensonger ?

En réfléchissant bien, il savait qu'il pourrait parler de ses peurs après tout c'était un Gryffondor et il avait le courage de le faire, ses sentiments les plus enfouies ? Bonnes questions, ah oui qu'il avait une haine incommensurable pour tout ce qui touchait à la magie noire ? Qu'il ne supportait pas l'injustice ? Qu'il débarrasserait bien lui-même Voldemort de ce monde ? Ça y est, il avait sa réponse, il leur dirait tout cela en sans doutes plus bref avant de se présenter face à l'Epouvantard qui garderait une part de mystère il suppose, il reprit enfin la parole après dix minutes de silences dans ses pensées où tout le monde le regardait avec perplexité, il prit un ton franc et direct : « Alors.. Alors.. Si j'ai bien lu le message, je dois vous donner mes plus grands secrets ? Ah et bien, je suis réellement mauvais dans tout ce qui touche à la divination, ça vous va ? C'est pour ça que j'en ai pas fait bien sûr ! » avant de rire pour leur faire comprendre qu'il ne livra pas de vrai secret, les gens devaient le savoir puis il dit enfin la vérité avec le même ton qu'au départ : « Je déteste la magie noire, non même je la maudis, tout ce qui s'y rapproche je veux le détruire, tout ça devrait ne pas exister, les mages noirs à travers les siècles sont simplement des monstres qu'on aurait tous du détruire ! Je ne veux pas d'injustice dans le monde même si je suis parfois injuste voire souvent comme certains pourraient dire. Ah et j'aimerais débarrasser le monde moi-même de celui qui se fait appeler Lord Voldemort pour tout le mal qu'il a fait et qu'il compte encore faire ! » puis le jeune homme fit le tour de la chaise et alla se placer devant le placard où il y avait un Epouventard et il soupira, lançant le sort pour l'ouvrir puis l'image prit place devant les yeux de James qui avait perdu son sourire habituel.

Un rat, un chien noir, un loup gris majestueux, une biche aux yeux émeraudes et un homme ressemblant à James, mais bien plus vieux avec des yeux bleus étaient couverts de sang, mort devant lui et le jeune Cornedrue semblait complètement désemparé pour la première fois avant de se reprendre, pensant à une image amusante puis il lança Riddikulus. Tous ces animaux et la personne se relevèrent et léchèrent le sang qui n'était plus que de la sauce tomate apparemment et James éclata de rire malgré son teint devenue très pâle et la créature magique retourna dans le placard que James ferma avec un sortilège attendant de voir les pires peurs des autres. Le jeune homme retourna à la place qui devait être celle de Remus, mais bon ce dernier ne semblait pas vouloir la reprendre à côté de sa copine. Sirius lui remonterait le morale après ces images c'est donc pour ça qu'il était bien content de se mettre à ses côtés, son meilleur ami serait forcément là pour lui.

avatar
James Potter

Messages : 58
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Maître Jeu le Mer 7 Aoû - 8:19

Intervention impromptue :

Alors que James s'éloigne comme un vainqueur après avoir vaincu une peur, de nouveau le placard s'ouvre et l'Epouventard prend la forme d'une nouvelle peur de James. Une peur plus enfouie, dont il n'a peut-être pas conscience, se matérialise dans son dos et aux yeux des autres.  

Un sosie de Lily Evans et de Severus Rogue sortent du placard et attende que James se retourne pour s'embrasser devant ses yeux. La scène dure une poignée de seconde. Severus finalement devient une ombre, une nuée de poussière et y sort un rayon vert qui frappe Lily en pleine poitrine. La fausse Lily s'effondre sur le sol. La scène de la mort de la jeune fille se rejoue sans cesse devant les yeux de James et des autres et surtout de la principale concernée.

Finalement, l'Epouventard change de forme, devient un court instant un homme en noir avant de retourner dans son placard en se dégonflant comme un balon, comme si quelqu'un, quelque part avait lancé le Riddikulus.

HJ : Le tour de jeu continue normalement. Vous devez prendre en compte ce nouvelle élément.
Vous devez répondre dans le 72H sauf si vous êtes officiellement absent. Le MJ est comme son nom l'indique, Maître du Jeu. En acceptant de participer à ce RP, tout peut arriver, sauf la mort bien sûr.
avatar
Maître Jeu

Messages : 650
Date d'inscription : 08/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://les-maraudeurs-rpg.forums-actifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Lily Evans le Jeu 8 Aoû - 1:22

Je regardais tranquillement le monde arriver les uns après les autres. Je n’avais pas envie de me mêler à eux, bien que je connaisse plusieurs personnes présentes. Je me contentais d’être assise à ma chaise et de les détailler tous et chacun. Le regard de Remus ne m’avait pas échappé après qu’il eut vu le message sur la table. J’étais restée de marbre. J’étais prête à bien des choses pour cette Armée, mais l’orgueil me tenait trop pour que je puisse, pour le moment, envisager une quelconque trêve avec Potter. Sur le coup, cette organisation me plaisait plus ou moins. On demandait de s’ouvrir aux autres alors que c’est une chose que je ne voulais pas faire. Il y avait quelques personnes dans celles présentes que je considérais comme des amis, d’autres que je pouvais plus ou moins sentir, tout le monde le savait! Me demander de me faire allier avec eux, ça je pouvais le faire, mais pas de là à ce qu’ils me connaissent tous personnellement… La remarque de Sirius à l’égard de James renforça mon découragement envers les deux garçons. Je m’étais contentée d’un soupir et de regarder ailleurs tout en attendant la suite. Je commençais presque à en avoir hâte. J’avais l’impression que tout le monde nous pointait James et moi pour cette partie-là de la missive…

Je gardai le silence à la question de Dorcas, ignorant également la réponse. Le message à son intention sur la table fit naitre un petit sourire sur mes lèvres, mais lorsqu’il s’effaça pour laisser place au suivant, je me renfrognai de nouveau, repliant mes jambes contre ma poitrine, appuyant mes talons contre le rebord de ma chaise et enroulant les bras autour de mes genoux. Alors ça, il n’en était pas question… Je ne voulais pas. Sur le coup, je n’avais aucune idée de ce que je pourrais leur raconter. Le mensonge pouvait donc être une option, mais à quoi bon mentir? Ça n’instaurerait pas la confiance entre eux et moi, ce ne serait rien pour m’aider. Mordillant ma lèvre inférieure, j’écoutai patiemment James se confier. Je baissai les yeux en réfléchissant à ce que j’allais bien pouvoir sortir. Qu’est-ce que j’avais comme vrai secret qui pourrait toujours être dévoilé? Je ne trouvais absolument rien. Je n’avais pas tant de secret dans ma vie mis à part ce que les gens pouvaient bien me confier… Je ne voyais pas en quoi ça pouvait être très utile… Je me devais d’avouer que ce que Potter disait, je le pensais également, après tout, cette maudite magie noire m’avait bien pris mon meilleur ami qui maintenant était devenu une connaissance voir même un possible ennemi…

Tournant la tête pour voir l’épouventard du rouge et or, je fronçai les sourcils. Je retins une grimace de dégoût en voyant tous ces gens mort, tentant d’ignorer la biche. Ainsi je n’étais pas la seule personne à avoir ce genre de peur bien que je m’en étais douté que je ne serais pas seule. Cependant, la suite me donna un teint verdâtre. Le cliquetis de la porte qui s’ouvrait à nouveau pour libéra l’épouventard attira mon attention, mais je n’aurais pas imaginé voir cela. Au début, je devais avouer que ça m’avais choqué. Mon sosie qui embrassait Severus… Cela aurait pu être une possibilité s’il ne m’avait pas insulté à la fin de l’année précédente. Après tout, Severus… je le connaissais depuis que j’étais enfant et il connaissait tant de moi que… Il avait toujours eu le don de me faire rire et de me consoler lorsque Tunie me faisait vivre l’enfer à la maison. Je secouai la tête pour me sortir l’image de la tête, mais la suivante qui se pointa devant mes yeux me tétanisa sur le coup. Je sentis mes membres s’alourdirent en voyant ma mort répétée encore et encore. Je n’arrivais pas à détourner mes yeux de la scène. J’avais la nausée. L’image finie par disparaitre en se dégonflant et je déglutis avec difficulté. Les yeux toujours posées sur le placard qui était à nouveau fermé. Je clignai plusieurs fois des paupières espérant que l’éclair verdâtre disparaîtrait de mes yeux. Voir sa propre mort… on s’en passerait grandement…

Je fini par m’arracher à la vision du placard, me sentant toujours nauséeuse et je fixai James un court instant. Je passai une main sur mon visage avant de reformer une sorte de carapace et de se reprendre mentalement. Elle jeta un coup d’œil à tous ces gens dans la salle sur demande. C’était bien une peur de James ça? Je n’avais plus envie de prendre la parole. Je voulais partir, revenir plus tard lorsque je serais rétablie… Je tortillai mes doigts ensemble avant de soupirer et de baisser les yeux à nouveau. Je me devais d’ouvrir la bouche, de continuer. J’inspirai profondément et j’eus un sourire pâle, le teint toujours de la mauvaise couleur. «Ehum… » Je me grattai la nuque. « Pour être honnête, je… ce qui vient d’arriver disons que ça me fou un peu le frousse… ouais…hum… » Je pris une grande inspiration, n’appréciant pas bégayer. J’étais une personne forte, je ne devais pas trop me laisser submerger par mes émotions. Il me fallait me reprendre! Allez Lily! Posant mon regard à nouveau sur les élèves. Je n’avais pas envie d’ouvrir la bouche. J’étais déjà assez affectée comme ça, je finis par simplement me lever et d’aller vers le placard.

Je me contrôlai pour pouvoir lever ma baguette et pour que ma main ne tremble pas. L’épouventard sortit à nouveau prenant l’aspect du spectre de la mort devant mes yeux. La créature squelettique et verdâtre poussa une longue plainte stridente avant que je ne lance le sort et que le spectre se transforme en une mascotte que j’avais vue dans une fête foraine enfant qui m’avait bien fait apprécier la journée. Je jaugeai d’un œil vide l’épouventard avant de tourner les talons et de me rasseoir dans ma chaise, toujours un peu déboussolée. Je finirais par passer par-dessus tout cela, mais pour le moment, comme tous les évènements me concernant étaient très près les uns des autres, j’avais besoin d’une pause et de calmer mes nerfs qui étaient stressés maintenant. C’était surtout de m’être vu mourir plus d’une fois à cause de cet éclair verdâtre qui me mettait dans cet état. Je n’avais pas prévu ça, mais il fallait avouer qu’en s’embarquer dans cet armée c’était peut-être ce qui risquait d’arrivé… Je devais me ressaisir, c’était tout ce qu’il me fallait… Du moment que je ne me voyais plus mourir… ça pouvait aller…
avatar
Lily Evans

Messages : 55
Date d'inscription : 23/04/2013
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Svetlana Mikhaïlov le Ven 9 Aoû - 16:05

J'ai l'habitude de porter un masque, mais celui ci m'effraie. Il m'a toujours faire peur. Être lui semble être la pire chose qui puisse m'arriver.
I'm not him


Un balancement des bras réguliers, suivant le rythme parfait de son pas lent et tranquille. La main droite enfouie dans la poche de son uniforme lui donne une nonchalance presque arrogante, et c'était sans compter cet air supérieur affiché en permanence sur ce visage dur et froid, une attitude typiquement russe et assurément Mikhaïlov. Sa barre naissante et ses traits glacials lui donnent un air mauvais et infiniment sadique. Il ne vit que pour faire souffrir les autres, principalement les sang de bourbe et sa très chère cousine, Svetlana. Cependant, cette image n'est qu'une illusion et l'âme qui habite ce corps est bien différente.

Le polynectar fait des miracles mais il est également éphémère. Combien de temps l'illusion tiendra-t-elle et qu'attendait-il réellement d'elle. Elle … Svetlana. Oui, c'était bien elle, dissimulée sous les traits de son cousin détesté. Et ce « il » … l'auteur de cette étrange lettre qui était parvenue entre ses mains. Il lui demandait de lui faire confiance et de venir dans la salle sur demande au cinquième étage, mais ce n'était pas tout. Dans le colis se trouvaient également un uniforme de Serpentard et une dose de polynectar contenant un cheveux d'Alexaï. Lana était restée muette, surprise par ces mots qui lui étaient parvenus. Armée du Phénix. Se Batre, n'était-ce pas ce qu'elle voulait au fond, se battre pour éviter que cette situation à Pré-Au-Lard ne se reproduise. Evidemment … même si elle était nulle en Défense, sa force résidait autre part, dans la confection de potion en tout genre et dans les sortilèges. Le combat, ce n'était pas son truc. Peut être qu'avec cette armée …

Et voilà qu'elle se retrouvait dans un corps qu'elle haïssait au plus profond d'elle même. Lorsque Lana aperçut son reflet dans le miroir, elle dut se faire violence pour ne pas vomir, dégoûtée par les traits qui se reflétait devant elle. Elle devait être lui. Porter un masque … Pendant plus de 7 ans, elle avait porté ce masque froid qui lui avait valu le surnom de Reine des Glaces. Cacher ses sentiments jusqu'à parfois les oublier … elle en avait l'habitude. Mais depuis son réveil, elle n'avait plus la force d'en porter, laissant ses expressions teinter son visage un peu trop pâle. Porter le masque d'Alexaï allait être difficile … mais ce n'était que pour quelques minutes. Elle pouvait le supporter pendant une heure.

Les images de son cousin lui vinrent en tête et Svetlana calqua son comportement et ses expression sur les souvenirs qui lui parvenaient. Un regard sombre, une malice malsaine brillant dans les yeux, une aura perverse et attirante et un sourire supérieur. Les portes se dévoilent enfin et s'ouvre devant un étrange spectacle. Lily … sa tendre amie qui lui donnait tant de bons conseil et tant de courage, face à un spectre osseux, tenant une faux entre ses mains. La voir face à la mort fut un choc qui l'affecta plus que de mesure. Non, elle ne pouvait pas mourir. Pas elle. Par habitude, ses vrais sentiments se cachèrent derrière le masque de froideur qui lui saillait à merveille habituellement. Mais elle n'était plus la reine des glaces, elle ne voulait plus l'être. Elle voulait être Svetlana, tout simplement. Mais aujourd'hui, elle était Alexaï, alors elle afficha un sourire moqueur bien qu'il sonnait affreusement faux.

La méchanceté pure n'était pas dans ses habitudes, comment chasser le naturel alors qu'il tend à revenir au galop. La main toujours dans la poche qui lui donne cet air nonchalant est aussi là pour dissimuler ce tremblement qui agite ses doigts continuellement depuis son réveil. Ce détail, peu de gens le savent. Lily … Dorcas la peut-être remarqué lors de leur précédente rencontre. Leroy aussi. Mais les autres ? Peut être que s'ils faisaient attention à elle mais elle en doutait. La discrétion était de rigueur pour son bien être moral.

Alors qu'elle pensait s'asseoir, Lana découvrit une missive qu'elle survola rapidement. Confiance, livrer ses sentiments, peur, Epouventard … Son regard se relève et elle voit les autres occupants la fixer avec intensité. Ce devait être son tour, lui, le Serpentard odieux qui ne cessait d'insulter les nés moldus, lui le pro mangemort assuré. Avec un sourire en coin, il leur présente son dos pour faire face à l'armoire. Ils ne peuvent voir ses traits troublés par une inquiétude grandissante. Lana savait ce qui allait en sortir et cela l'effrayait un peu. Sa peur ne s'était jamais atténuée avec le temps, elle restait une phobie dont elle ne parvenait à se débarrasser. Sa main tremblante sort sa nouvelle baguette, si neuve que le bois brille légèrement, parfaitement lisse et sans défaut, ni coup. Avec son directeur de maison, elle avait eu l'autorisation de se rendre chez Olivander pour acheter une nouvelle baguette, l'autre ayant été brisée par un mangemort.

Le bras se tend. Il tremble et il ne peut s'en empêcher. Le placard s'ouvre et soudainement, les lumières présentent dans la salle se mirent à grésiller, plongeant peu à peu la place dans l'obscurité la plus totale. « Ridiculus » Lana prit sa voix la plus grave pour tenter de la calquer sur celle de son cousin. Réussite ou pas, elle était trop concentrée sur l'épouventard pour s'en rendre réellement compte. Tel un rideau, un voile se détache autour d'eux, se rétrécissant à vue d’œil pour forme une petite boule de poils sombre aux grands yeux humides. Un faible sourire étire ses lèvres tandis que le petit monstre retourne au fin fond de son placard.

Sans un regard pour les autres, Mikhaïlov retourne s'asseoir à sa place, poussant un léger soupir de satisfaction. Il était dur de se remettre dans le bain de Poudlard alors que le coma l'avait entraîné pendant plusieurs mois. Pas de regard pour Luka qui la trahirait, ni pour Lily … pour personne. Se taire et ne pas se trahir.
made by pandora.
avatar
Svetlana Mikhaïlov
    La Reine des Glaces

Messages : 242
Date d'inscription : 30/08/2011
Age : 27
Localisation : Tout près de toi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Remus Lupin le Sam 10 Aoû - 16:44

Sirius fait son apparition après moi et avec son tact habituel réussit à renfrogner encore un peu plus Lily. Je me contente de lever les yeux au ciel un instant, trop habitué aux mimiques de mes meilleurs amis pour leur porter plus d’attention que cela, surtout qu’à ce moment-là, la chaise sur laquelle je me tenais assis jusqu’alors perd sa virginité pour voir s’inscrire en magnifiques lettres dorées le nom de Mikhaïlov. Mon esprit cherche rapidement à conjurer le visage à associer à ce nom et un Serpentard dans toute sa splendeur ainsi que celle qu’on surnomme la Reine des Glaces apparaissent devant mes yeux. C’est surement cette dernière qui va faire prochainement son apparition car je vois très mais alors très mal Alexaï se pointer à cette réunion alors qu’il ne semble attendre que le jour où la Marque des Ténèbres adornera son avant-bras. Quoiqu’il en soit, il est de mauvaise éducation de voler la chaise d’un autre, je dépose donc un dernier baiser sur les lèvres de Cécilia et prend congé d’elle pour aller m’assoir à côté de Sirius, à ma place originelle.

Pendant ce temps-là, le jumeau de Xenia fait son entrée dans la pièce et salue l’assemble. Je lui renvoie donc un sourire poli, on a beau ne pas avoir beaucoup de relations, il n’en reste pas moins une connaissance et, si sa sœur semble avoir effectué un virage à 180 degrés assez incompréhensible depuis l’attaque de la Cabane Hurlante, ce n’est pas une raison pour lui en vouloir à lui. Après tout, personne n’est responsable des actes de sa famille, tout ami de Sirius en est intimement convaincu. Puis, c’est au tour de Dorcas de nous rejoindre et je suis franchement heureux de la voir. Depuis notre rencontre nocturne peu après mon anniversaire, je me suis quelque peu informé sur la mort de ses parents et je comprends mieux la colère qu’elle m’avait dit ressentir, alors sûrement que ce groupe pourra lui faire du bien. Du moins ainsi l’espère-je. Par contre, lorsqu’elle interroge le groupe pour savoir qui est au courant de l’origine de notre rassemblement, je suis aussi démuni que les autres pour lui répondre.

Heureusement – ou malheureusement, à vrai dire je ne sais pas trop car l’idée qu’une puissance invisible nous observe tous sans se montrer me met plutôt mal à l’aise – le parchemin posé devant chacun de nous change soudain de discours et nous invite à faire plus ample connaissance les uns avec les autres à travers l’usage d’un Epouvantard. J’en ai presque un arrêt cardiaque. Ça ne va pas la tête ou bien ? Il est AB-SO-LU-MENT hors de question que je montre mon Epouvantard en public car étant donné toutes les têtes bien faites présentes dans l’assemblée, il n’en faudrait pas plus pour qu’ils devinent tous la raison de mes absences si répétées. Un double de moi-même se transformant soudain en bête féroce et attaquant tout ce qui trouve à portée de griffes, c’est assez limpide comme explication, non ?

Je sens alors mon taux d’anxiété monter à des niveaux extrêmes et mon regard croise un instant celui de James puis de Sirius, sentant qu’eux aussi ont été mis mal à l’aise par la tournure qu’ont pris les évènements. C’est simple nous avons bien trop de secrets qui pourraient nous amener droit jusqu’à une cellule d’Azkaban pour prendre les choses à la légère. Car si mon cas est déjà critique, que dire des garçons qui sont devenus des Animagi non déclarés alors qu’ils étaient encore mineurs, le tout pour m’aider ? Non, je préfère ne même pas l’imaginer ! Néanmoins, ce n’est pas parce que je refuse que les faits se déroulent que la Terre s’arrête pour autant de tourner et par conséquent, James prend la parole, tentant vainement de détendre l’atmosphère avant de se rendre devant l’Epouvantard.

Les figures qui se matérialisent me donnent alors soudain la nausée. Pourquoi, mais pourquoi fallait-il que je me vois à si peu de nuits de la pleine lune ainsi représenté ? Qui plus est, ça excite Moony qui croit voir là un autre mâle menaçant sa position d’alpha et en commence donc à s’agiter fortement dans mon esprit. J’en suis si tourneboulé que je remarque à peine qu’une fois James retourné à sa place, l’Epouvantard sort à nouveau de sa cachette pour nous dévoiler à tous une scène bien plus apocalyptique que la précédente. Je vois ainsi Lily mourir encore et encore devant mes yeux, sans que personne ne soit capable d’y faire quoique ce soit jusqu’à ce que l’Epouvantard s’évapore enfin.

Dans mon cas, c’est la voix peu assurée de Lily qui me tire définitivement de ma torpeur. J’essaye alors de me concentrer à nouveau sur ses peurs à elle de façon à chercher à oublier ainsi les miennes. Autant vous dire que ça ne marche pas du tout. Je vois d’un œil hagard l’Epouvantard prendre la forme du spectre de la mort avant que Lily ne s’en débarrasse mais, très honnêtement, ça me laisse assez froid, trop préoccupé que je suis égoïstement par mes propres problèmes. Et, pour ne rien arranger à la situation voilà que Mikhaïlov fait son entrée, mais non pas la Serdaigle que j’attendais, non bien le Serpentard que tout le monde croyait pro-Mangemort. Mais alors que fait-il ici ? Comment a-t-il pu être contacté ? Et pire encore, quelle sera sa réaction à lui si ma nature venait à être découverte lorsque je passerais devant l’Epouvantard.

Ma terreur ne fait qu’augmenter d’un cran et je déconnecte totalement de la réalité tandis que le Russe passe devant l’Epouvantard. C’est ma façon à moi de délayer, de tromper mon esprit, si je ne fais pas face à la réalité, peut-être qu’elle m’oubliera elle aussi ? Cependant, ce n’est pas ainsi que fonctionnent les choses et, pour autant que j’aurais aimé arrêter le temps, il semble bien que ce soit soudain mon tour de me confronter à l’Epouvantard. Je sens alors une bouffée d’angoisse me submerger de nouveau et je suis sur le point de prendre mes jambes à mon coup mais je m’en sens incapable, car le moindre geste me coûte. C’est comme si mon corps s’était soudain transformé en plomb. Pourtant, il faut bien que je me lève et c’est ainsi que, tel un automate, sans croiser le regard de personne, je me dirige vers l’armoire maudite.

Puis, me préparant au pire, je sors ma baguette. L’armoire s’ouvre alors d’un seul coup et un loup aux pupilles jaunâtres brillantes et aux babines dégoulinantes de sang se jette sur moi. Instinctivement je recule d’effroi pour l’éviter et je sens Moony s’agiter en mon intérieur, comme pour montrer à cette pâle copie qui est le plus fort. Je retiens d’ailleurs avec difficulté un grognement menaçant et, tremblant comme une feuille, lance un Ridikulus. Le canidé se met alors soudain à courir en cherchant à attraper sa queue comme Sirius aime tant à le faire sous sa forme animale et j’éclate d’un rire nerveux. Merci mon vieux, sur ce coup tu viens de me sauver la mise sans même le faire exprès. Je me remets ensuite de mes émotions doucement et me dirige de nouveau vers ma place, avec une démarche tout aussi automatique qu’à aller, remerciant Merlin, Viviane, Circée et toutes les autres déités connues et inconnues que mon Epouvantard n’ait pas été pire. Au moins, personne n’a vu la transformation, les gens pourront donc s’imaginer que c’est des loup-garou que j’ai peur et non pas du lycan en moi. Cela, seules trois personnes dans la pièce le savent et c’est bien mieux ainsi quoi qu’en dise un vulgaire parchemin.
avatar
Remus Lupin
Resident werewolf


Messages : 233
Date d'inscription : 04/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Dorcas Meadowes le Lun 12 Aoû - 18:56

Patience, patience... qui que soit le rédacteur de ces mystérieux messages, il ou elle en avait de bonnes ! Dorcas croisa les bras sous sa poitrine, affichant un air renfrogné de rigueur, qui se mua en expression curieuse dès lors que le message fit place à un autre. Un épouvantard ? Tiens donc... Alors que James Potter se levait le premier – comme toujours, le Maraudeur souhaitait être le premier en tout, surtout quand il était question de courage –, Dorcas songea aux failles de son propre courage... qu'est-ce qui pouvait la briser, désormais ? Jadis, elle craignait de perdre sa famille, ses amis... maintenant qu'elle avait dû dire adieu à père et mère, que lui restait-il à craindre ? Pour ses amis, bien sûr, mais était-ce là sa plus grande peur ? Après tout, tout le monde avait peur de perdre ses proches. Pour preuve, quand la plus grande peur de James Potter s'afficha au grand jour, cette intuition fut largement confirmée. Après la vision apocalyptique de sa propre mort répétée, Evans dévoila sa pire peur, sans surprise : le spectre de la mort. Le visage de Dorcas se ferma à la perspective d'affronter ses propres peurs. Elle avait déjà traversé et survécu à son pire cauchemar, quelle nouvelle vision s'afficherait dans la psyché de son inconscient ?

L'arrivée d'Alexaï Mikhaïlov l'extirpa de ses pensées : que faisait ce cloporte dans leur assemblée ? Ouvrir son cœur, son âme, et montrer ses peurs à ce misérable opportuniste qui ne manquerait pas d'exploiter leurs pires cauchemars pour les rendre réels ? Plutôt mourir ! Dorcas espéra en apprendre plus sur les peurs du cousin Mikhaïlov, mais elle n'en tira rien de concluant : il avait peur d'une sombre silhouette à peine esquissée dans des ténèbres grandissantes ? Dorcas fronça les sourcils : les ténèbres ne voulaient sûrement rien dire, ce n'était qu'un contexte. Ce qui importait, c'était de connaître l'identité de la personne cachée par le voile d'obscurité...

Le tour de Remus arriva alors. Le Gryffondor affichait un visage impassible, mais quiconque le connaissait un peu pouvait apercevoir ce léger tic nerveux au coin de ses lèvres. Dorcas compatissait et, pire, redoutait le tour suivant... car ce serait le sien. Elle n'avait pas envie de se lever, aucun désir d'affronter ses peurs. Elle n'avait strictement aucune idée de la forme que cet épouvantard allait prendre. Mais vraiment aucune idée. Le spectre de la mort surgirait-il pour elle aussi, comme il l'avait fait pour Lily Evans ? Elle allait bientôt le savoir. Dorcas refusait de perdre la face devant ses amis et, à plus forte raison, devant l'une des personnes qu'elle détestait le plus. Elle prit donc sur elle et, inspirant profondément, se leva à son tour.

Sa main tremblait, les phalanges de son poing serré autour de sa baguette avaient blanchies. Elle s'attendait presque à voir surgit de terre la tombe de ses parents. La visite au cimetière pour leur rendre un dernier adieu... elle ne s'en remettait toujours pas.

Sentant sa prochaine victime s'approcher de lui, l'épouvantard fit trembler l'armoire sur ses pieds.

"Presque en rythme avec mes dents qui claquent et mes genoux qui jouent des castagnettes..." songea-t-elle, désabusée. Elle faisait un bien piètre exemple du courage des Gryffondors, en cet instant. Dorcas ferma les yeux, en attendant que sa peur ne prenne forme. Elle s'efforça de respirer calmement, en pure perte. Un bruit métallique se fit entendre, Dorcas rouvrit les yeux.

Pour contempler son double, en guenilles, affamé, les yeux caves, le masque du désespoir le plus absolu posé sur le visage. Enfermée dans une cage pas assez grande pour se lever et pas assez large pour s'asseoir, enchaînée à ses barreaux d'acier, son double l'observait, pitoyable, et dans son regard ne se lisait qu'un seul désir : qu'on mette fin à ses souffrances. Dorcas cilla, incapable de soutenir cette vision. Une cage, on l'avait mise dans une cage, réduite à un animal, à moins que rien, moins qu'un humain... Sans même regarder sa peur en face, Dorcas leva le bras et prononça : "Riddikulus."

Les barreaux de fer se transformèrent en brume grise, et son double prit la forme d'un papillon évanescent, qui disparut dans l'ouverture du placard, l'épouvantard retournant à sa cachette. Elle-même elle retourna s'asseoir sur la chaise à son nom, trop secouée pour ne serait-ce que prétendre le contraire. Toute fierté s'était envolée d'elle.

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Cécilia A. Hill le Jeu 15 Aoû - 9:22

[hj : désolée du retard, changements dans vie IRL]

Juste après l'arrivée des derniers participants, Rémus, qui était assis à côté de Cécilia, alla s'asseoir à la place qui lui était normalement destinée. Non sans faire un petit baiser à Cécilia. Quelques minutes plus tard, le parchemin qui était devant chacun d'eux eut son texte qui se métamorphosa. La Serdaigle pu constater qu'il fallait montrer ses peurs à toutes les personnes dans la salle. Mais, elle ne voulait pas que quiconque sache quelle était, en réalité sa peur et encore moins à Alexaï, c'était un Serpentard, qu'est-ce qu'il faisait ici ? James Potter passa en premier, ensuite, c'était le tour de Lily Evans, puis celui du Serpentard. Quand vint le tour de Rémus, Cécilia se dit que sa peur serait sûrement liée à son statut de loup-garou. Elle ne s'était pas trompée, elle aurait voulu s'approcher de lui pour le réconforter, lui montrer qu'elle était avec lui ; mais, vu qu'il ne lui avait encore rien dit, elle eût peur qu'il comprenne immédiatement. Cécilia vit Dorcas passer devant l'épouvantard. Elle se rendit compte que c'était son tour de passer devant l'épouvantard. Elle se leva, quelque peu tremblante, tout en essayant de ne pas penser à sa plus grande peur.

Elle s'approcha du placard, sa baguette fermement dans sa main et le cliquetis du placard s'entendit. La porte s'ouvrit sur un jeune homme que Cécilia connaissait bien. Un jeune homme brun, aux yeux presque noirs la regardait de haut en bas. Il avait un regard de fou et s'approchait dangereusement de Cécilia, qui tremblait de plus en plus. Il tenait un mouchoir blanc tâché de sang qu'il humait avec un sourire sadique, elle savait que c'était son sang à elle, c'était ce qu'il avait fait juste après lui avoir fait du mal. C'était lui, John, son cousin, qui lui avait fait du mal il y a quatre ans. Il l'avait violée la première fois qu'ils s'étaient rencontrés. C'était un cousin par alliance du côté de son père. Mais, vu qu'il avait été élevé dans l'esprit de la magie noire et qu'en plus, il avait des problèmes psychologiques, il ne s'était rappelé de rien juste après avoir terminé. Cécilia ne l'avait jamais dit à personne, même ses parents ne savaient rien. Comment dire ça à ses parents, quand on sait qu'il fait partie de la famille et que le père de Cécilia avait essayé de se rapprocher d'une partie de sa famille. La Serdaigle avait des larmes dans les yeux, respira difficilement et voulut prendre ses jambes à son cou. La jeune fille se concentra sur le lieu où elle était, tenait fermement sa baguette la levant et prononça froidement


- Riddikulus

Tout d'un coup, le jeune homme face à elle se transforma en un énorme pruneau avec des jambes et bras, et ses mit à danser la valse de Poudlard. Cécilia se retourna et vit que Rémus n'était pas loin. Elle se précipita presque dans ses bras, toujours tremblante. Elle avait passé l'épreuve avec pas mal de difficultés. Elle espérait qu'il comprenne un peu sa peine sans trop lui poser de questions, en tout cas, pas immédiatement.
avatar
Cécilia A. Hill
    Serdaigle Rêveuse

Messages : 129
Date d'inscription : 03/01/2013
Age : 29
Localisation : Nice, France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Maître Jeu le Lun 19 Aoû - 9:26

HJ : Normalement Sirius est revenue. Il a jusqu'à ce soir pour répondre, sinon le MJ continuera de le jouer comme pour le 1er tour.
avatar
Maître Jeu

Messages : 650
Date d'inscription : 08/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://les-maraudeurs-rpg.forums-actifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Maître Jeu le Jeu 22 Aoû - 8:18

Sirius était plongé dans ses pensées. Il ne décrocha plus un mot après avoir fait une blague sur James et Lily. Il observa la peur de ses compatriotes. Il connaissait déjà celle de James, mais il ne savait qu’il en avait peut-être une plus enfouie dont lui même n’avait peut-être pas conscience. Lorsque la porte se rouvrit et que l’Epouventard prit la forme de Lily et de ce vers de Severus, il faillit tomber de sa chaise en équilibre. James n’eut pas le temps de lancer son propre Ridikulus, la peur disparut et retourna se nicher dans son antre. Le Gryffondor observa les traits de Lily. Elle semblait choquée. Qui ne l’était pas en voyant sa propre mort, encore et encore ? Elle avoua d’ailleurs qu’elle avait peur de la mort et son Epouventard se matérialisa sous la forme de la Faucheuses. Il avait envie de parler et de dire une connerie pour y aller quand un nouveau venu entra. Il avait faillit encore tomber de sa chaise en équilibre et décida donc d’arrêter de se balancer. Cette soirée comportée trop de surprise pour lui. Il regarda le Mikhaïlov entrer alors que dans un tintement son nom semblait s’être graver dans le dossier de sa chaise. Sirius fronça les sourcils. Personne ne trouvait ça bizarre qu’un Serpentard arrive comme ça, sans rien dire ? Tout était totalement et parfaitement normal. Sirius était plus que confus. Il ne savait plus quoi penser de cette fameuse réunion. Il avait vu sa traitre de protégée changer pour prendre les traits de son frère présent à quelques mètres de lui et maintenant on avait un serpentard qui ne se cachait même pas d’avoir des idées pro-mangemort. Le monde ne tournée plus rond dans cette pièce. Personnes ne semblait y faire attention.

Rémus se présenta ensuite. Il connaissait déjà son Epouvantard. En faite non, il ne le connaissait pas. C’est avec surprise que Sirius vit un loup sortir du placard. Sirius aurait mit sa main à couper que Rémus avait peur de la Lune.  De plus en plus mal alaise, Sirius se mit à pianoter sur un coin de table en observant ses camarades. Tous semblaientt suivre les instructions. Dorcas avait peur d’elle-même dans une condition pitoyable et Cecilia d’un mystérieux d’un jeune homme brun. Puis, plus rien. Ceux qui restaient n’avait semble-t-il pas encore envie d’aller voir l’Epouventard. Et il devait avouer que lui aussi. Il saisit le moment pour parler et faire part de ses pensées.

« Non mais vous trouvez pas que tout ça c’est de la connerie ! En plus, vous vous jouez le jeu comme ça, sa vous posez de question ? On a un Serpentard qui n’a jamais caché ses intentions envers Vous-Savez-Qui et vous vous l’accueillait à bras ouvert comme si de rien n’était ? »

Sirius eut un sourire amer.

« Vous faites ce que vous voulez mais moi je me dévoile pas devant ce mec ! Je m’en fou de ce que disais la lettre. Je sais sur qui je peux compter. Excusez moi, mais je pense pas que je puisse le faire sur vous tous surtout pas sur un Mikhaïlov, un Romanov. A moins que Monsieur Alexeï ait un truc à nous dire, et de bonne raison d’être là, et que Monsieur Romanov nous explique pourquoi sa sœur a retourné sa veste, je ne dirais rien. »

Sur ses mots Sirius se leva et se dirigea vers les petits fauteuils plus confortable.
avatar
Maître Jeu

Messages : 650
Date d'inscription : 08/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://les-maraudeurs-rpg.forums-actifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Lucas Crawd le Ven 30 Aoû - 14:38

Lucas avait bien entendu reçu la missive l’invitant à se battre mais il ne savait pas quoi faire. Il voulait se battre, ça c’était sûr. Seulement, il était clair que s’il acceptait, il devrait faire confiance aux autres pour ne pas le trahir et il ne savait pas s’il allait y arriver. S’il n’y avait que ceux de l’attaque, à la limite ça pourrait le faire. Cependant, il ne savait pas qui serait là. Autre chose, pourquoi ferait-il confiance à une lettre anonyme ? Ce pouvait être un piège. Il n’était pas stupide. La guerre avait été lancée et des partisans de ces monstres se trouvaient dans l’enceinte même du château. Il aurait voulu en parler à quelqu’un. Le problème était qu’il ne savait pas qui. Il ne pouvait voir Xenia sans lui créer de soucis avec cet Evan. Dorcas était dans sa période sombre. Il n’était même pas sûr qu’elle soit au courant. De plus, ce n’était pas comme si Xenia apprécierait. Il n’avait parlé à aucune des deux depuis l’enterrement. Il ne savait pas comment elles réagiraient toutes les deux après cet événement. Alors allez à cette soi-disant réunion risquait de compliquer les choses un peu plus. Ainsi, la meilleure solution était peut-être de la louper cette réunion. Il se débrouillerait tout seul et il verrait plus tard. Il pouvait peut-être voir avec Dorcas pour qu’elle l’aide durant ces heures perdues.

Tout était bien clair dans sa tête et il ne comptait pas changer une seule pensée. Enfin c’était ce qu’il croyait. Seulement, arrivé au soir de la journée, tout son être se posait des questions sur cette lettre. Il avait peur de louper ce qui pourrait l’aider au plus haut point. Mais s’il y allait, il avait peur de le regretter à jamais, ou au contraire de ne plus pouvoir le regretter. Il ne put donc s’empêcher de retourner dans son dortoir et rechercher cette missive dans son sac. Il la relut attentivement. Un détail particulier le frappa. Il n’avait pas dû être très concentré la première fois parce que c’était quand même un détail assez énorme. D’après ce qui était marqué, durant la réunion, il devait se rapprocher de la Russie. La pensée directe qui l’envahissait était Xenia. Il ne voyait personne d’autre à part elle. Elle n’était pas la princesse de Russie pour rien. Alors comme ça elle serait là-bas. Quoique, ce pouvait être un piège encore une fois. Il était évident pour tout le monde que Lucas ne l’avait pas oublié. Il était donc facile de l’attirer avec ce genre de phrase. Cela le perturbait tout de même. Il savait qu’il ne pourrait pas dormir s’il ne découvrait pas la vérité sur cette affaire. Une seule solution était donc concevable.

De nouveau décidé, il prit un pull blanc, sortant comme si de rien n’était. Il passa par la grande salle pour regarder qui était présent. Il s’installa et mangea quelques morceaux de viande. Il attendit une dizaine de minutes mais Xenia n’apparaissait pas. Ce n’était pas forcément étonnant de sa part, mais au moins ça ne rejetait pas l’idée d’une vraie aide pour la guerre. En regardant un peu mieux, il put voir qu’il n’y avait aucune tête des victimes de l’attaque dans la pièce. Ce qui ne voulait rien dire en fait. Il finit par se lever et se diriger vers les escaliers. Il commençait à stresser. Il sentait que quelque chose n’allait pas. Il ne se sentait pas bien. Il ralentit le rythme. Il passa sa main dans sa poche pour saisir sa baguette. Il voulait être préparé à tout. Il arriva bien trop vite devant le mur de la salle sur demande à son goût. Il inspira un bon coup puis visualisa dans sa tête ce qu’il fallait pour pénétrer dans la pièce. Une porte apparue rapidement devant lui. Il avança doucement, attrapa la poignée et finit pas l’actionner.

Il passa rapidement la porte pour la refermer derrière lui. Toujours la baguette dans sa poche, la main dessus, il eut un regard tout autour de lui. La pression retomba en voyant Dorcas ou même Sirius. Il devinait qu’aucune des personnes présentes ne lui voulait de mal. Jusqu’à ce que son regard tombe sur ce serpentard. Il ne le connaissait pas, mais il savait qu’il était relié à Xenia d’une certaine manière. Surtout, il avait très bien compris qu’il n’était pas digne de confiance. Il vit également Luka, le frère jumeau de la gryffondor. Il fronça les sourcils. Il ne s’attendait pas à cela. Il ne lui avait jamais vraiment parlé au final, mais il n’avait jamais entendu dire qu’il voulait se battre. En observant toutes les personnes, il fut déçu. Xenia n’était pas là. Elle ne voulait sans doute pas mettre en péril son plan, mais il aurait bien voulu la voir. Au moins, ce n’était pas un piège, c’était déjà pas mal. Il fit un signe de la tête pour saluer tout le monde. Il ne dit pas un mot, ne sachant que dire. Ça avait l’air d’avoir déjà bien commencé. Il s’avança vers la table. Il vit que des noms étaient placés sur les chaises. Il fit donc le tour pour aller vers les chaises vides. Il trouva vite la sienne : entre Dorcas et Luka. Ainsi, il devait se rapprocher de Luka ? Au passage, il posa sa main sur l’épaule de la jeune fille, essayant de lui donner du courage. C’était courageux de sa part de venir ici vu ce qu’elle avait vécu. Il s’assit et vit le mot posé devant lui. Il fronça les sourcils. Il leva les yeux et vit qu’on le regardait, comme si on attendait à ce qu’il agisse.

Rêvez pour que je vous montre mes faiblesses. Je crois comprendre que tout le monde l’a déjà fait sauf que moi je n’ai rien vu. Je ne vous montrerai rien tant que je n’aurais rien vu. Oh et même si vous me le dites, je ne vous croirai pas… On a beau dire, la confiance ça ne se donne pas, ça se gagne alors je passe mon tour.

Il croisa les bras et attendit. Il devait bien y avoir quelqu’un d’autre qui avait quelque chose à dire ou faire. En attendant, il se pencha vers Luka et murmura :

Qu’est-ce que tu fais ici ? Tu sais ce que tu risques au moins avec ta famille ? Tout court ?
avatar
Lucas Crawd

Messages : 511
Date d'inscription : 20/09/2010
Age : 24
Localisation : dans les coins isolés du château

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Maître Jeu le Lun 9 Sep - 10:44



Je sais ce que tu penses. Je sais ce que tu as envie de faire au fond de toi. Je sais dans quel camp tu es. Ne t’en fait pas, je ne le dirai à personne. Penses-tu réellement que seul tu y parviendras ? Des personnes sont déjà mortes. Pense à Gabrielle. Pense aux parents de ceux qui se sont dressés contre Lui. Imagine que le prochain c’est toi. Imagine que le prochain sera l’être le plus important pour toi. Celui qui est le plus cher à ton cœur.

Je sais ce que tu penses. Je sais ce que tu as envie de faire contre Lui. Alors rejoins-nous. Si tu veux vraiment faire quelque chose, tu pourras nous rejoindre en y pensant très fort en fouillant le 5e étage. Si tu ne veux pas, ne prend même pas la peine de nous chercher. Il faut que tu saches que quand tu passeras cette porte tu seras à jamais liée par un lourd secret. Tu pourras y perdre la vie. Tu es jeune. Prend le temps de réfléchir. Tu peux très bien continuer de vivre comme si rien ne se passait. Tu seras sûrement à l’abri si tu ne cherches pas les ennuis.

Je sais ce que tu penses. Je sais ce que tu te dis. Qui m’envoie cette lettre ? Je te répondrai que je suis celui qui nous guidera vers un monde plus juste. Un monde où la peur de naître dans une famille non élue n’est pas un péché. Un monde où les nés moldus ne subiront plus de pogrom. Un monde où il n’y aura plus d’opprobre sur aucune famille.

Je sais que tu auras surement peur. Je sais que tu te poseras des questions. Je sais que tu pourras être triste. Je sais que tu pourras perdre beaucoup dans cette guerre. Car nous sommes en guerre et je sais que tu veux devenir un soldat. Alors, commençons ta formation. Commençons à construire ensemble : l’Armée du Phénix.



Contexte :

Les élèves observent les peurs des autres. Deux d'entre trois d'entre eux ne veulent pas le faire. Sirius, Lucas et Luka qui n'est autre que Xenia semble bouder l'activité.

Vous êtes libres pour ce tour. Tenter de convaincre ceux qui résiste du bien fondé de cette démarche ou demandait au Serpentard pourquoi il est là. Le débat est ouvert.  

Sur sa missive Dorcas voit apparaitre de nouveaux mots : "Maintenant pose toutes les questions que tu as. Tu auras certainement des réponses ... ou non." [/quote]HJ : Tous les membres ne sont arrivés. Leroy quitte la Réunion.

- Svetlana Mikhaïlov a une lettre spéciale. En plus de sa missive, elle a reçu un uniforme de Serpentard et du Polynectar. La missive lui demande de la boire avant de se rendre à la salle. Cela lui donne les traits de son cousin détesté Alexaï Mikhaïlov, un serpentard soupçonné d'être pro-mangemort.
- James Potter est et le premier à parler. Il peut décider de dire la vérité ou mentir. Il peut également refuser de répondre à la question de la missive.
- Lily Evans est la seconde personne à parler. Même consigne que précédemment.
- Rémus Lupin : la pleine lune est toujours aussi proche.
- Dorcas Meadowes
- Cecilia A. Hill
- Sirius Black  (joué par le MJ)
- Xenia Romanova (sous les traits de son frère jumeau Luka)
- Lucas Crawd Il reçu une missive spéciale, lui disant de se rapprocher de la Russie
- Intervention du MJ

ATTENTION !! La règle change. Comme pour beaucoup les cours ont commencés, le MJ accorde à tous des délais supplémentaires. Vous devez répondre non plus en 72H, mais 84H (+12h) sauf si vous êtes officiellement absent. Si vous ne pouvez répondre à votre tour, envoyer un MP au MJ. Il tentera de vous trouver un moment où répondre.

Le MJ est comme son nom l'indique, Maître du Jeu. En acceptant de participer à ce RP, tout peut arriver, sauf la mort bien sûr.
avatar
Maître Jeu

Messages : 650
Date d'inscription : 08/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://les-maraudeurs-rpg.forums-actifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Svetlana Mikhaïlov le Mar 10 Sep - 17:50

J'ai l'habitude de porter un masque, mais celui ci m'effraie. Il m'a toujours faire peur. Être lui semble être la pire chose qui puisse m'arriver.
I'm not him

Assise bien droite sur sa chaise, Lana, sous les traits de son cousin détesté et détestable, observe les réactions des autres occupants de le pièce. Les mains croisées sur ses genoux et son port altier rappellent son éducation russe particulièrement stricte. Mais ces choses là peuvent passer inaperçue. Ce qui ne l'est sûrement pas, c'est son comportement, son attitude vis à vis de cette populace anti-mangemort alors qu'Alexaï n'est qu'un fanatique du Lord. Son regard est sombre et malfaisant, alors qu'aujourd'hui il semble plus clair et sans animosité, bien que Svetlana tente de remettre un masque de glace et d'insensibilité sur son visage.

Un bruit de chaise raclant le parquet attire son attention. La prochaine victime de l'épouvantard se lève enfin : Lupin. Son regard reste bloqué et tente d'éviter celui des autres. La honte et la peur semblent guider ses pas et d'un coté, Svetlana le comprend. On n'aime pas être confronté à ces choses là. L'armoire tremble et dans un bruit monstrueux s'ouvre, laissant la peur de Remus prendre la forme d'un loup. Tout comme le jeune homme, la russe eut un mouvement de recul devant cet air menaçant, ces babines d'où un liquide vermeille s'écoule lentement. La tension retombe rapidement lorsque le canidé se met à courir joyeusement après sa queue, arrachant un sourire léger et furtif sur les lèvres du pseudo serpentard. L'esprit de la jeune femme ne s'attarda pas plus loin.

Ce fut ensuite au tour de Dorcas de se lever à contre-coeur également. Lana se demanda si son état était simplement dû au fait d'exposer sa peur ou si sa présence sous les traits d'AlexaI accentuait cet esprit. D'un coté, tout le monde était sur le qui-vive depuis son arrivée. Et c'était tout à fait compréhensible. Lana aurait été d'une méfiance accrue en sa présence. Voir son double enfermée dans une cage bien trop petite pour elle fut un choc pour Lana. Dorcas Meadowes, la tête brûlée et l'insoumise. Non ! C'était impensable. Cependant, la rouge et or n'accorda aucun regard à l'épouvantard, et même si sa peur s'envola, les sourcils d'Alexaï demeurèrent froncé. La Dorcas qu'elle connaissait n'était plus. Plus de courage ni de fierté, comme si elle était encore sous le choc de cette peur. Ce n'était pas réel. Elle le savait. Il le savait tous. Et pourtant, ils demeuraient tremblant sur leurs chaises. D'un coté, au fond, Lana restait encore sous le choc de sa propre peur, de cette masse sombre l'encerclant et la plongeant dans une obscurité totale. Sa peur, c'était d'être plongée dans le noir. Pourquoi ? Alexaï en était la principale cause, évidemment. Il était l'une des seules personnes à la faire trembler d'effroi. Et dire qu'elle en avait les traits aujourd'hui. Son regard croisa son propre reflet et elle ne put s'empêcher de frissonner.  

Sa voisine se leva à son tour, une serdaigle dont elle connaissait le nom et le visage puisqu'elle était dans sa maison. Un jeune homme sortit de l'armoire. Lana fut rassurée qu'Alexaï n'en sortit pas lorsque c'était son tour, le laissant dans l'ombre massive. On a tous peur de quelque chose ou de quelqu'un. Tout comme Cécilia, Lana avait peur d'un homme sombre et sadique. Une musique emplit soudainement la salle tandis qu'un pruneau sur pattes se mettait à danser la valse. Étrange tout de même. Lana ne fit aucun commentaire, pas plus lorsqu'elle se précipita dans les bras du maraudeur. Cela était un peu trop mélodramatique pour elle, mais elle était russe aussi. Mikhaïlov de surcroit.

Et puis, soudainement … une voix. « Non mais vous trouvez pas que tout ça c’est de la connerie ! En plus, vous vous jouez le jeu comme ça, sa vous posez de question ? On a un Serpentard qui n’a jamais caché ses intentions envers Vous-Savez-Qui et vous vous l’accueillait à bras ouvert comme si de rien n’était ? » Un sourire en coin étira les lèvres du-dit Serpentard. Et oui, Alexaï n'avait jamais caché ses intentions et il est vrai que sa présence semblait douteuse. Svetlana s'était posé longuement la question avant d'avaler la potion. A quoi cela servait-il puisqu'il ne serait pas crédible. Pourquoi cacher sa véritable identité ? « Vous faites ce que vous voulez mais moi je me dévoile pas devant ce mec ! Je m’en fou de ce que disais la lettre. Je sais sur qui je peux compter. Excusez moi, mais je pense pas que je puisse le faire sur vous tous surtout pas sur un Mikhaïlov, un Romanov. A moins que Monsieur Alexeï ait un truc à nous dire, et de bonne raison d’être là, et que Monsieur Romanov nous explique pourquoi sa sœur a retourné sa veste, je ne dirais rien. » L'allusion à Xenia fit disapraitre son sourire et sa mine s'assombrit. « Rêvez pour que je vous montre mes faiblesses. Je crois comprendre que tout le monde l’a déjà fait sauf que moi je n’ai rien vu. Je ne vous montrerai rien tant que je n’aurais rien vu. Oh et même si vous me le dites, je ne vous croirai pas… On a beau dire, la confiance ça ne se donne pas, ça se gagne alors je passe mon tour. » Et voilà que Lucas s'y mettait.

Avec un claquement de langue agacé, Svetlana se leva et et montra son parchemin encore enroulé. Bien sûr pas question de dévoiler son contenu, sinon tout le monde saurait qu'elle n'est autre que Svetlana. « Un pro-mangemort invité à une réunion anti-mangemort pour créer un ordre et lutter contre un certain mage noir. Celui qui nous a réuni n'est pas fou à ce point là. » Son sourire s'étire un peu plus, affichant une certaine assurance qui lui ressemblait au fond, mais qui était aussi propre au cousin Mikhaïlov. Ils se ressemblaient fortement grâce aux liens du sang. Mais ils n'étaient pas pareil. « Il faut savoir voir au-delà des apparences et certaines personnes en sont apparemment incapable. S'ils ne se plient pas aux règles, qu'ils s'en aillent donc. L'armée du Phénix trouvera d'autres membres. » Voir au-delà des apparences, un message caché, évidemment mais que personne ne comprendra … assurément. Son regard se tourna vers Sirius, boudant dans son fauteuil, Lucas et enfin son cousin Luka. Il était compréhensible qu'ils se méfient tous de lui - ou plutôt elle -  mais ils sauront bientôt qui elle est. Bientôt … il fallait attendre que les effets de la potion s'évanouisse.
made by pandora.
avatar
Svetlana Mikhaïlov
    La Reine des Glaces

Messages : 242
Date d'inscription : 30/08/2011
Age : 27
Localisation : Tout près de toi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  James Potter le Dim 15 Sep - 12:29


Difficile de dire ce que ressentait le jeune Potter à ce moment précis, après le premier Epouvantard, il avait déjà le teint extrêmement pâle et maladif, puis le second Epouvantard se retrouva derrière lui sans qu'il nes'y attende. Cette image, d'abord la fureur, mais avec une pointe d'horreur puis ensuite le néant, il voulut s'enfuir, faire ce qu'il n'avait jamais fait, êtrelâche, et son teint n'était plus blanc et maladif, mais vert à la limite du vomissement, il se remit au côté de Sirius avant de reprendre sa place à côté d'Evans dont-il fuyait le regard lorsqu'elle lui lança. Pendant que les autres passaient, il réfléchissait, sa magie avait-elle été trop faible pour faire fuir le premier Epouvantard ce qui lui faisait réellement horreur ou soit l'Epouvantard avait vu plus en lui que James lui-même ne pouvait le faire. Cette image plus que celle d'être trop faible repassait en boucle et son état ne s'améliorait pas, voir Evans embrasser Servilus l'avait débecté, lui avait donné horreur, mais la voir mourir encore et encore était vomitif, cette envie de s'enfuir était de plus en plus présente, mais il restait pour montrer que son courage était toujours plus fort que ses peurs. Il ne s'intéressait pas aux autres Epouvantard et ne remarqua même pas la présence d'un Serpentard, il s'intéressa juste à celui de Remus et finit par rire envoyant le loup-garou suivre sa queux, James se remettait enfin. Il remarqua enfin le Serpentard et lui envoya un regard glacial, le Gryffondor reprenait du poil de la bête. Les epouvantards ne l'intéressant pas, il ne regarda ni celui de Dorcas, ni celui de la copine de Remus. Ce fut Sirius, son frère de coeur qui le ramena sur terre, ce qu'il disait était vrai, comment ils osaient tous faire confiance au Serpentard ? Heureusement pour le jeune Potter, le serpent n'avait pas vu ses plus grandes peurs.

Il lança un clin d'oeil à Patmol sur ces belles paroles et lança un regard glacial vers la porte lorsqu'il vue entrer Crawd, ce Poufsouffle l'ayant jugé sans même le connaître, mais il comprenait malgré toute sa haine, après tout il s'était servi de la défunte meilleure amie du blond. Il ne voulait pas l'avouer, mais ce que disait le Poufsouffle était vrai tout comme pour Sirius, mais cette fois il ne fit pas de clin d'oeil, il l'approuva juste de la tête.. C'est vrai on ne pouvait faire confiance à personne au final, James à vrai dire ne faisait confiance réellement qu'à deux personnes ici, Sirius et Remus, en y repensant, le cerf se demandait bien quand arriverait Peter surtout que son nom de famille est écrit sur l'une des chaises. Il finit par sortir de ses pensées mieux organiser depuis qu'il avait ri, lorsque le pro-mangemort se mis à parler en s'étant levé, voir au-delà des apparences ? Comment était-ce possible lorsque l'on est tous conscient qu'il aime Voldemort, qu'il le vénère en réalité, ce dernier et ses idées. Impensable pour le jeune Potter qui se leva avec colère de sa chaise et lui répliqua avec toute la haine qu'il avait dans le regard et son ton le plus froid et meurtrier : « Comment tu peux dire ça ? Voir au-delà des apparences alors que toi en bon futur chien-chien de Voldemort tu n'essayerais jamais de connaître un sorcier de naissance moldu ?! Tu veux savoir sur quoi on pourrait tous être d'accord ici ?! C'est sur ce qu'on voudrait te faire, te faire autant de mal qu'à ceux qui sont attaqués par celui qui se fait nommer Lord ! Et franchement celui qui devrait se barrer d'ici, c'est toi ! » , après avoir dit cela d'une traite il reprit sa respiration avec toujours ce regard meurtrier comme il n'en avait jamais eu sauf peut-être une ou deux fois avec Servilus. Pour la première fois depuis longtemps, les regards tourner vers lui ne l'intéressait pas, tout ce qui l'intéressait était que le Serpentard meurt rien qu'avec son regard. Puis il se calma au bout d'une dizaine de minute ou le silence était bien présent..

Il ne se rassit pas à sa place, il se dirigea simplement vers le fauteuil au côté de Sirius en tournant son regard vers lui en ajoutant avec un sourire complice : « J'ai l'impression que c'est vraiment une énorme blague cette réunion, cela ne m'étonnerait même plus qu'on ce soit fait piéger. », puis il soupira en s'installant plus confortablement, en se fichant complètement de ce qui pourrait bien se passer à l'avenir lors de cette réunion pensant bel et bien que c'étais un moyen de piégé ceux prêt à combattre le moment venu..
avatar
James Potter

Messages : 58
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Remus Lupin le Sam 21 Sep - 21:02

[Hj : Avec l'accord de Dorcas, Lily et moi avons échangés nos places donc voici ma réponse I love you ]

Comme si l’apparition publique de mes pires démons ne m’avait pas déjà suffisamment chamboulé, la succession des peurs les plus intimes de Dorcas et Cécilia finissent de me mettre complètement mal à l’aise. Voir ainsi toutes leurs barrières s’écrouler sans leur accord me donne l’impression de violer un secret qui n’aurait jamais dû voir la lumière du jour. Car si l’incident avec James m’avait déjà fait un effet « douche froide » des plus marqués, je connais néanmoins suffisamment mon meilleur ami pour tout au moins imaginer ses pensées les noires, alors que le cas des filles est tout autre. Assister à la décomposition de la fille la plus forte que je connais avant d’apercevoir une ombre qui, pour si peu menaçante qu’elle puisse paraître au premier venu ne peut pas être inoffensive puisqu’elle fait littéralement trembler ma petite amie, n’est pas une expérience que j’apprécie, loin de là. Et, à vrai dire, plus la soirée avance, et plus je me dis que j’ai fait une erreur en venant. Je crains désormais que nous n’ayons tous été piégés par un esprit suffisamment intelligent et retors pour rassembler ceux qui désirent prendre la relève dans la lutte contre les Mangemorts et découvrir ainsi nos points faibles respectifs. Et apparemment, je ne suis pas ? plus ? le seul à en croire les paroles de Sirius.

Lesdites paroles me semblent d’ailleurs soudain remplies d’un bon sens dont je me reproche grandement de ne pas avoir fait preuve plus tôt. Mais qu’est-ce qu’il me prend de me dévoiler ainsi devant des inconnus ? Certes, je fais confiance à certaines personnes de la pièce, mais pas à toutes, loin de là. Et voilà que moi, Monsieur Méfiance incarnée en temps normal, ne voie soudain aucune espèce de problème à dévoiler mes plus grandes faiblesses en public ! C’est à n’y plus rien comprendre. Est-ce ma récente relation avec Cécilia qui causa cette baisse dans mes instincts méfiants ou la cause est-elle plus profonde encore ? Quoi qu’il en soit, je ne peux plus me laisser aller ainsi. J’ai suffisamment merdé pour une soirée, désormais je vais m’en tenir aux propos de Sirius. Soit Mikhaïlov s’explique, soit je le mets dehors à coup de sorts bien placés.

Bien entendu, une part de mon cerveau que je me fais un devoir de ne pas écouter, encore trop tourneboulé par l’apparition de mon Epouvantard quelques minutes plus tôt, me précise que ce revirement d’attitude du tout au tout ne me ressemble pas et que je suis très certainement sous l’influence de la pleine lune approchante, mais je ne prête aucune espèce d’attention. Je me suis montré vulnérable alors que je ne peux pas me le permettre et, désormais, la seule solution que j’envisage à ce problème, c’est de me montrer d’autant plus intraitable avec les nouveaux arrivants. Ou plutôt avec le nouvel arrivant car, malgré ma peur transformée en colère, je suis encore assez maître de moi pour me rendre compte que l’accusation de Sirius vis-à-vis de Luka est injustifiée. D’autant plus que Sirius est mieux placé que personne pour savoir qu’on ne doit pas juger les gens sur les actes de leur famille. Je n’ai néanmoins pas l’occasion de le faire remarquer car Lucas choisit d’apporter son grain de sel à la discussion en refusant net de se dévoiler. Ce que je comprends parfaitement, néanmoins quelque chose dans la façon de s’adresser à l’auditoire du Poufsouffle me dérange fortement. Certes, un Serpentard des plus suspects nous a rejoints mais est-ce pour autant une raison pour critiquer tout le monde en nous accusant de manière plus ou moins voilée de lui mentir concernant nos peurs les plus intimes. Comme si nous avions de toute façon de les répéter pour le plaisir de sa majesté Crawd ! Je dois d’ailleurs me faire violence pour me retenir de lui dire ces quatre vérités au Blaireau, à savoir que s’il était arrivé à l’heure il n’y aurait pas eu de problèmes. Néanmoins, le peu de bon sens qui me reste me souffle que commencer à se critiquer entre « alliés » n’est pas la bonne stratégie. Pourtant ce n’est pas faute d’avoir envie de verses ma frustration et mes inquiétudes sur le premier venu.

Je me contiens donc tant bien que mal, sentant un mal de crâne carabiné poindre alors que Moony s’excite de plus en plus, se nourrissant de ma frustration. Et bien entendu, la nouvelle altercation qui éclate entre James et Mikhaïlov après que ce dernier nous ait lâché un message des plus cryptiques avec un foutu sourire satisfait de lui ne fait rien pour arranger mon humeur déjà dangereusement mauvaise. Alors, avant de craquer définitivement, ce qui ne serait pas une bonne chose si proche de la pleine lune et au vu du nombre de personnes présentes pour assister à l’évènement, je prends une grande respiration et choisit de prendre les choses en main avant qu’elles ne dégénèrent encore un peu plus et que quelqu’un ne finisse par faire plus que menacer de sortir sa baguette.

-Pour le coup James, j’aurais tendance à être d’accord avec toi. Cette réunion m’avait parue suspecte au premier abord en recevant le message d’invitation mais, comme vous tous apparemment, j’ai pris le risque de venir or je commence sérieusement à le regretter. Alors, j’ai envie de dire que la première des choses à faire avant de s’étriper les uns les autres – ce que à quoi je me ferais un plaisir de participer si tout le reste échoue, rajoutais-je dans l’intimité de mon esprit – c’est de découvrir qui en est l’instigateur. Et si j’en crois la fâcheuse manie des parchemins devant nous de changer de message juste au bon moment, je dirais que nous sommes observés, reste à savoir comment. Et la première des vérifications est la suivante, terminais-je en m’écriant : HOMINIUM REVELIO !!!!

M’attends-je à voir soudain apparaître un espion caché quelque part, je n’en sais rien mais j’avais besoin de faire quelque chose et c’est la première idée qui m’est venue à l’esprit.
avatar
Remus Lupin
Resident werewolf


Messages : 233
Date d'inscription : 04/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Lily Evans le Lun 23 Sep - 18:09


Je n’étais plus parmi la réunion. J’étais trop perdue dans mes pensées pour réellement suivre ce qui se passait. Tout ce qui hantait ma tête c’était l’épouventard de James qui avait pris un temps incalculable avant de disparaitre. Certes l’arrivée de Serpentard dans la réunion m’avais fait en partie reprendre position dans la réalité. J’en vins également à me demander ce qu’ils faisaient ici, surtout ceux qu’on considérait comme pro-mangemort, mais d’un autre côté j’étais bien une de leur cible favorites alors qu’est-ce que ça changerait qu’ils sachent ma plus grande peur? Ils ne feraient que s’en prendre à moi sous une autre forme… D’autant plus que… qui était apte à créer un spectre de la mort? Je crois bien que personne ne l’était réellement. Évidemment, j’avais mon orgueil comme tous les autres ici présent, mais je n’avais pas l’énergie nécessaire pour me révolter en ce moment. J’étais plutôt vidée et toujours sous le choc de ce que j’avais vu. Je voulais paraitre forte, mais pour le moment le seul moyen que j’avais trouvé avait été d’être présente physiquement alors que mentalement c’était une toute autre histoire. J’avais regardé les épouventard de tous les autres participants qui avaient voulu se livrer au jeu, mais sans réellement les voir… Personne ne m’en tiendrait rigueur de mon absence mentale. Je ne crois pas qu’ils auraient apprécié être dans ma situation alors autant mieux pour eux qu’ils me fichent la paix en ce moment même.

Évidemment, tout le monde se prêta au jeu, jusqu’à ce que Sirius ouvre sa bouche. C’était trop lui demander! Même James avait fait l’effort de… Bon d’accord, le Serpentard n’était pas encore arrivé à ce moment, mais il n’empêche que l’effort avait été la quand même. Je me calai un peu plus confortablement dans mon siège, trouvant une position où je pouvais enlacer mes genoux de mes bras. Posant mon menton sur mes genoux, je scrutai la salle, le silence ce clouant à mes lèvres. J’écoutai patiemment les gens débattre de la situation. Évidemment les Gryffondor croyaient à un complot, le Serpentard se défendait sur le plan qu’il fallait voir au-dessus des apparences… Je fronçai légèrement les sourcils. Ce genre de discours ne m’était pas totalement inconnu. Je scrutai attentivement les traits du vert et argent, mais je finis par abandonner la course. J’avais moins envie de me mêler à eux. Qu’ils s’obstinent, je n’apporterais mon avis qu’en cas de réel besoin. Tout tournait au vinaigre rapidement. Nous allions tous nous montez les uns contre les autres et nous ne serions pas plus avancé. Ça finirait que plus personne ne se parlerait et adieu l’armée du Phénix… Au moins, en voyant Remus essayer de calmer les choses un peu avant que tous ne se sautent à la gorge, je me dis qu’il restait peut-être un espoir de… Détaillant les personnes présentes, je n’avais aucunement l’intention d’ouvrir la bouche. J’attendais simplement de voir ce que ferait la tentative de Remus. En espérant que cela donne quelque chose…

En attendant, je songeai à une solution de rechange, afin que personne ne s’étripe d’ici la fin de la réunion. Je me disais que dans le pire des cas, les mécontents n’auraient qu’à filer en douce ou faire leur spectacle de départ. Quoique… pourquoi est-ce que je m’en mêlerais? S’ils voulaient tous se sauter à la gorge c’était leur problème… Je ne me laisserais pas écraser par les gens, mais je n’allais quand même pas m’enfler la tête avec cette histoire. Si nous étions piégés, ne pensaient-ils pas que nous étions tout de même plusieurs pour leur tenir tête? Nous étions, pour la plus part, tous des anti-pro-mangemort, alors qu’on soit piéger ou non, on serait capable de leur tenir tête. S’ils savent nos peurs, oui c’était dérangeant, mais ceux qui l’avaient fait c’était sur une base volontaire pas vraie? Alors qu’ils cessent de rechigné sur leurs actes et qu’ils assument! Aussi qu’ils assument leur venue! Ils ont voulu se risquer à venir jeter un coup d’œil alors ils voyaient maintenant ce que c’était. Ils n’avaient qu’à partir maintenant si cela ne faisait pas leur affaire. Toujours muter dans le silence, j’attendais que quelqu’un d’autre prenne la parole afin de peaufiner ma façon de penser sur ce qui se passait. Je ne tenais pas à me prononcer encore n’y voyant pas ce que cela apporterait parce que je me dresserais encore contre une partie des Maraudeurs et je n’en avais pas envie, ça ne donnerait rien….


sorryyyy:
Désolée, j'ai pas grand chose à offrir, mais j'ai la corde au cou pour mes études en ce moment même alors je fais ce que je peux! Affreusement désolée guys...
avatar
Lily Evans

Messages : 55
Date d'inscription : 23/04/2013
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum