Armée du Phénix - Réunion n°1

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Dorcas Meadowes le Dim 29 Sep - 23:29

Alors qu'elle se remettait à peine de ses émotions, le regard de Dorcas glissa sur la missive posée devant elle, à laquelle elle n'avait même pas touché. Le message devint flou, les lettres se fondirent en une seule bulle noire et se réagencèrent pour former un nouveau message, apparemment une fois encore adressé à elle seule. "Maintenant pose toutes les questions que tu as. Tu auras certainement des réponses ... ou non." La jeune fille grinça des dents, n'aimant guère que l'on joue avec elle. Les deux derniers mots du message indiquaient clairement l'humeur malicieuse de celui ou celle qui dirigeait cette parodie de réunion. Dorcas se demanda pourquoi elle avait prêté le flan à cette mise en scène, pourquoi elle ne s'était pas rebellée comme Lucas ou Sirius... peut-être parce qu'elle espérait, malgré tout, que cela fut une vraie chance pour eux de former un groupe de résistance.

De sauver des vies.
Les leurs.
Et celles des autres...

Dorcas tâcha d'ignorer son cœur en miettes, qui se serraient doucement les unes contre les autres à la douloureuse pensée de ses parents. Dorcas secoua la tête et se reprit. En dépit de toute l'aversion qu'elle éprouvait pour Alexai, ses mots s'imprimèrent en elle : savoir voir au-delà des apparences... mais il n'avait pas le beau rôle, James le lui rappela vertement, en lui sautant presque littéralement à la gorge. Dorcas faillit intervenir mais, heureusement, Remus s'en chargea avant elle, avec son flegme habituel. Il lui semblait pourtant que le visage du Gryffondor s'agitait de petits tics nerveux, quand bien même sa voix reflétait un calme qu'il semblait ne pas posséder intérieurement.

Il parlait d'or, Dorcas était d'accord avec lui : "Oui, il faut savoir qui a mis tout ça en place. Sans transparence, pas de confiance. N'est-ce pas ?" murmura-t-elle dans le vide, en direction de l'auteur de la missive qui l'avait enjoint à poser toutes les questions qu'elle voulait. Ce n'était pas vraiment une question, mais cela engageait le dialogue.

Soudain, Remus lança un sortilège afin de révéler la personne qui les observait sûrement. Dorcas dégaina sa baguette magique et contra le sortilège, consciente que tous les regards n'allaient pas tarder à se tourner vers elle. Son sortilège annula celui de Remus, et la jeune sorcière se leva, baguette en main, baissée, pour répéter puis expliquer :

"Sans transparence, pas de confiance. Le message sur mon parchemin vient de changer : il propose que je pose toutes les questions que je veux. L'auteur n'en garantit pas les réponses mais... ça vaut le coup d'essayer, non ? Tendons d'abord une main pacifique avant d'attaquer une personne qui pourrait être notre meilleur allié. Un allié aux manières étranges, certes, mais un potentiel allié tout de même..."

Elle n'avait pas l'habitude d'être le centre de l'attention, aussi ses pommettes se colorèrent-elles de rose. La jeune femme embrassa les occupants de la table du regard avant que de poursuivre, à l'adresse de leur mystérieux interlocuteur aussi bien qu'à ses amis en face d'elle :

"L'Armée du Phénix... un nom révélateur. Vous ne pensez pas que c'est un allié de Dumbledore ? Voire le directeur ou l'un des professeurs ? Sincèrement... mis à part nos professeurs, je ne vois pas qui serait assez influent ici, à Poudlard, pour agir par devers Dumbledore et convoquer une réunion dont il n'aurait pas eu vent. Je suis quasi certaine qu'il est au courant. Ça n'aurait pas de sens, sinon."

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Dorcas Meadowes le Lun 30 Sep - 16:10

[HJ : suite à un souci avec son ordinateur, Cécilia ne répondra qu'à la fin du tour et, si d'ici là son souci n'est pas résorbé, elle ne répondra alors qu'à partir du tour suivant]

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Maître Jeu le Sam 2 Nov - 17:59

Sirius s'installa dans l'un des fauteuils disséminé dans la pièce, jambes croisées, port altier, et l'air plus provoquant que jamais : ah, qu'avaient-ils à répondre à ça, ces pauvres hères naïfs et tellement faciles à berner ? Sirius avait vécu dans une famille de Mangemorts, il savait ce que c'était et, non, il ne pourrait jamais faire confiance à quelqu'un qui entretenait volontairement une ambiguïté sur son allégeance. Comme Mikhaïlov ou Romanov, dont la présence ici restait à ses yeux inexplicable.

Au même instant, un nouveau venu fit son entrée : Lucas Crawd. L'autre meilleur ami de Gabrielle, qui leur manquait tant... Sirius savait qu'il pouvait faire confiance au poufsouffle, et ce sentiment se renforça quand ledit Poufsouffle lut la missive et fut catégorique : NON ! Il ne montrerait PAS ses peurs. Sirius hocha la tête fermement, adressant un regard satisfait à Lucas. Ils étaient sur la même longueur d'onde magique, pour une fois.

Cela dit, c'était sans compter Mikhaïlov et sa langue de vipère : "Il faut savoir voir au-delà des apparences et certaines personnes en sont apparemment incapable." Inutile d'être devin – ou Serdaigle – pour comprendre qu'il faisait allusion à Lucas et, plus particulièrement, à Sirius qui avait lancé les hostilités. Le Gryffondor n'avait qu'une envie : le voir disparaître de la surface de la Terre, lui et toute son engeance. Oh, il en avait soupé des sangs purs et de leurs idées à la noix !

Heureusement que James n'était pas de ceux-là, d'ailleurs il rabattit le caquet de Mikhaïlov. "Oui, Mikhaïlov devrait se barrer avant que son insistance à rester sur place ne devienne... plus que suspecte. Autant pour toi, Romanov !" ajouta-t-il à l'adresse du Gryffondor qui n'était pas vraiment qui il prétendait être. Quel que soit le jeu que Xenia jouait, il ne voulait pas en faire partie. Les manigances n'avaient pas leur place ici. Sirius lui-même commençait à se demander pourquoi il était seulement venu, alors que toute cette réunion tournait à la farce... Encore une fois, lui et James pensaient la même chose, car quand Prongs vint s'asseoir près de lui, il lui glissa, l'air complice : "J'ai l'impression que c'est vraiment une énorme blague cette réunion, cela ne m'étonnerait même plus qu'on ce soit fait piéger"

"Et comment, Prongs, et comment..."

Remus, la voix de la sagesse comme à l'accoutumée, lança un sort sur la pièce pour révéler l'instigateur... mais Dorcas Meadowes s'interposa, ce qui attira immédiatement la suspicion sur elle, du moins aux yeux de Sirius. Pourquoi cherchait-elle à dissimuler l'instigateur de tout cela ? Sirius ne voyait qu'une raison : elle savait qui c'était, ou tout du moins était-elle dans la confidence et en savait-elle plus qu'eux tous réunis.

Il soupira : non, Dorcas n'était pas comme ça... pas elle. Elle était dans la cabane hurlante lors de l'attaque, elle aussi, il ne voyait pas de raison valable pour qu'elle soit liée à l'instigateur de cette réunion. Par contre, elle avait de drôles de réactions !

De son siège, Sirius la fusilla du regard : "Ce qui n'a pas de sens, c'est que toi tu empêches Remus de révéler l'identité de la personne qui nous a réunis ici. Franchement, c'est suspect, et si je ne te connaissais pas aussi bien, je ne te laisserais même pas l'embarras du doute, Dorcas..."

Il marqua une pause puis poursuivit : "Enfin c'est pas comme si aucun d'entre nous n'était à l'abri des soupçons et, franchement, moi, je ne sens toujours pas Mikhaïlov et Romanov. Vous n'étiez pas à la Cabane Hurlante le jour de l'attaque. Votre allégeance est franchement floue. Et sérieusement, je n'ai aucune envie de vous faire confiance, quand bien même vous seriez vraiment de notre côté : vous me débectez pour tout ce que vous êtes !!" acheva-t-il enfin, hors de lui. Il s'était mis en colère sans s'en apercevoir, comme souvent...
avatar
Maître Jeu

Messages : 650
Date d'inscription : 08/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://les-maraudeurs-rpg.forums-actifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Xenia P. Romanova le Dim 3 Nov - 1:39

Xenia resta silencieuse. Elle observai. Elle avait eut peur d’aller devant l’Epouventard car elle connaissait sa plus grande peur. Si le visage de Lucas comme celui de Lily pour James était apparut, elle aurait été grillée. Il n’allait restait qu’elle est Sirius quand son cousin Alexeï arriva. Elle eut un frisson d’effroi. Que faisait-il là ? Elle le connaissait assez pour savoir qu’il n’avait rien à faire ici. C’était un sociopathe qui adorait faire du mal aux autres. Son cousin était le diable en personne. Même Evan n’arrivait pas à sa cheville et elle le savait maintenant qu’elle trainait avec les futurs toutous de Voldemort…

Il fallait maintenant montrer sa peur, mais Sirius en décida autrement. Il refusa de la montrer et pointa du doigt son cousin et elle-même. Le Mikhaïlov et le Romanov comme il disait. Elle comprenait pourquoi il faisait ça, que se soit à l’encontre de son cousin ou de son frère. Pour Sirius, qui était son protecteur depuis la première année, elle était une traitre. Et même si son frère jumeau avait toujours été différent d’elle, il ne pouvait pas échapper à son lien de parenté avec une traitresse. Elle encaissa les paroles de Sirius sans rien dire, mais elle était tendue et triste. Elle aurait voulu allait vers lui, comme quand cela n’allait pas et lui dire qu’elle ne l’avait jamais trahit et qu’elle faisait ça aussi pour lui d’une certaine manière, pour que Gabrielle soit vengé.

Elle se détendit un peu quand elle vit Lucas arriver. Elle savait qu’il allait s’asseoir près d’elle. Elle le suivit du regarde, se réjouissant intérieurement de pouvoir le voir et de pouvoir lui parler un peu même sous les traits de son jumeau. Elle lui ferait un signe pour qu’il comprenne de toute façon. Elle lui montrerait son bracelet qui était caché sous la manche de sa chemise ou quelque chose dans le genre. Mais alors qu’il venait vers elle, il posa sa main sur l’épaule de Dorcas avec une certaine tendresse et de la chaleur dans le regard. Xenia se renfrogna. Pourquoi est-ce qu’il lui avait touché l’épaule ? Que se passait-il encore entre Dorcas et Lucas. ? Xenia savait d’habitude qu’elle n’avait pas a être jalouse de Dorcas. Cette dernière pensait qu’elle la voyait comme une menace, mais ça n’avait jamais été le cas. Elle avait même regrettait que sa relation avec Dorcas se soit de nouveau dégradée à cause de sa relation avec Lucas. Mais ces derniers jours, Xenia était en proie aux doutes et à la peur de se faire prendre, de se mettre en danger, de mettre Lucas en danger et de le perdre. Elle avait toujours pensée qu’elle pouvait le perdre en le voyant mourir, mais elle n’avait jamais pensée qu’elle pouvait tout simplement perdre le cœur du poufsouffle en s’éloignant de lui pour leur cause … Cause qu’elle avait choisit pour lui en plus !!! La rage monta en elle. Sa mâchoire, ou plutôt celle de son frère se serra.

Lucas aussi refusa de montrer sa peur en disant qu’il n’avait pas vu la peur des autres. Puis il se pencha vers ce qu’il pensait être Luka pour lui demander ce qu’il faisait là. Xenia, agacée et blessée par le geste qu’il avait pour Dorcas alors qu’il pensait qu’elle n’était pas là, lui chuchota avec dédain comme elle savait bien le faire, mais que Luka ne faisait jamais :

« Je sais mieux que toi ce que je risque avec ma famille ! »

Xenia tourna la tête et s’enfonça dans son fauteuil, l’air renfrognée. Même énervée elle gardait le contrôle sur sa métamorphose. La seule chose qui changea pendant qu’elle s’adressa à Lucas droit dans les yeux, ce fut justement, la couleur de ses iris. Ceux de son frère jumeau étaient d’un bleu océanique profond. Ceux de Xenia étaient plutôt d’un bleu acier. Ils étaient plus clairs.

La discussion et les suspicions contre elle sous les traits de son frère vint ensuite de partout. A son grand étonnement, seule Dorcas semblait sage dans l’affaire.  Xenia savait mieux que personne que les apparences étaient trompeuses, mais elle n’arrivait pas non plus à faire confiance à son cousin. Elle prit la parole pour la première fois depuis le début.

« Je peux comprendre vos suspicion envers moi. Je sais mieux que personne ce qui vous fait pensée que je ne suis pas digne de confiance. Mais … N’oubliez pas que Xenia était avec vous à la Cabane Hurlante elle … »

Sa voix se brisa avec l’émotion car les images lui revinrent en tête.

« Elle me l’a racontée, elle me l’a expliquée. Je suis son jumeau, je sens plus que personne la douleur et la peine qu’elle a pu ressentir ce jour là et après ça. Vous ne savez pas quelle pression elle a subit depuis ça ! Au lendemain de l’événement, nous avons reçu une lettre de nos parents. Xenia a dut faire des choix. Soit elle reprenait son rôle, sa place, soit nous étions séparé et elle aurait envoyé à Durmstrang. Et ça ce n’est que le côté sympa de ce qu’elle risquait ... »

Elle posa alors un regard lourd de sens sur le Poufsouffle qui était assit à côté d’elle.

« De plus, il n’y avait pas qu’elle et moi qui risquait d’être blessé si elle ne cédait pas à notre famille. Je n'ai pas autant de pression car je ne suis pas l'ainé. Et puis, j'ai toujours été déviant pour ma famille, je n'ai jamais aimé être un sang pur ou un prince sans patrie. »

Elle se leva et se tourna vers Sirius et James qui étaient allée au fond de la salle.

« Toi Sirius, tu devrais comprendre mieux que personne ici, ce qu’est la pression familiale il me semble ! Si tu as pus t’en extirper, ce n’est pas son cas. Les Romanov ne sont pas les Black. Vous ne savez pas ce que c’est que d’être dans une famille russe une vraie ! Pour ceux qui connaissent la mafia russe moldu, dite vous que c’est pire ! Là, c’est une famille aristocratique et princière avec du pouvoir. Le seul qui peut savoir ce que c’est que d’avoir une telle famille, c’est Alexeï. »

Elle posa son regard sur son cousin.

« Mais je suis désolé Alexeï, j’ai aussi du mal à avoir confiance en toi. Je te connais encore mieux que les autres et je sais que tu es cruel, que tu es sadique ! Xenia et Svetlana m’ont raconté tout ce que tu as pu leur faire… »

Cela lui faisait bizarre de parler d’elle à la troisième personne, mais elle elle endossait plutôt bien le rôle de son jumeau. Elle poursuivit en dirigeant vers l’Epouventard.

« J’ai du mal à lui faire confiance, mais je suis d’accord avec Dorcas. Cette réunion n’a pas put être faite sans que notre directeur ne s’en aperçoive. Peut-être, et je dis bien peut-être, car je suis encore plus suspicieux que vous car je connais mon cher cousin … Peut-être qu’Alexeï est l’allié que nous ne pensions pas avoir, car il a un pied dans ce que nous voulons combattre et ce que nous détestons le plus. »

Xenia voulait un peu y croire. Si Alexeï retournait sa veste comme elle, peut-être qu’elle pouvait avoir un soutient à l’intérieur de ce cauchemar.

« De ce fait, je vais faire ce que disent les messages pour ce soir. Je lui laisse une chance et je vais vous montrer ma peur. Mais celui qui se cache derrière tout ça devra être plus convainquant pour la suite.. »

Elle se plaça alors devant l’Epouventard et attendit que la porte s'ouvre. Elle pensait y voir sortir Lucas qui allait se faire frapper par un sortilège impardonnable. Elle ne se trompa qu’à moitié. Elle pensait connaître sa peur, mais elle ignorait que cette dernière venait de changer quand elle avait vu Lucas toucher l'épaule de Dorcas.

Effectivement, une réplique du Poufsouffle sortie le sourire aux lèvres de l’armoire, mais une réplique exacte de Xenia, d’elle-même le suivait. La scène l’estomaqua. Elle vit le poufsouffle plonger sa main dans sa poitrine et en une masse rouge qui battait. Il l’écrasa violement, lui brisant littéralement le coeur. Ceux à quoi son image en pleure répondaient en le tuant avec un Avada Kedavra. Le poufsouffle tomba lourdement sur le sol et elle se voyait, s’entendait pleurer puis rire à tour de rôle, comme une folle en regardant le cadavre. Son image releva ensuite sa manche et pointa sa baguette sur le fameux tatouage magique des mangemorts. Sa réplique la regarda ensuite avec des yeux d’aliénés mais ampli d’une énorme tristesse et d’un désarroi profond. Xenia était sous le choc, elle avala sa salive. Elle tenta de repenser au moment où Lucas lui avait dit qu’il l’aimait aussi ce jour d’automne près du lac. Elle cria alors :

« Ridikulus ! ».

Son image se para alors d’une grosse robe rose meringuée et se pencha sur le poufsouffle pour lui faire un baiser comme dans la Belle au Bois dormant. Les deux ses transformèrent alors en grenouilles et se dirigèrent dans l’armoire, patte dans la pattes en sautillant. Sans rien dire, elle ne savait pas si quelqu’un avait comprit ce qui venait de se passer, elle marcha vers la table ronde et se laissa tomber lourdement dans son siège … Sa plus grande peur était de perdre Lucas de deux manières : qu’il la quitte et qu’il finisse par mourir par sa propre main car elle serait devenue mauvaise …


Spoiler:
La peur de Luka serait donc au yeux des autres : voir sa soeur devenir une mangemort et tuer des gens qu'elle aime. Je préfère préciser. Xenia ne perd pas le contrôle d'elle même. Elle ne se livre pas. J'ai justement incorporé l'image même de Xenia.

_________________

Métamorphomage

Spoiler:
avatar
Xenia P. Romanova
Her Royal Highness Princess Xenia Petrovna Romanova of Russia


Messages : 570
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 26
Localisation : Paradise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Lucas Crawd le Mer 11 Déc - 1:04

Lucas ne savait pas vraiment quoi s’attendre de cette réunion. Il craignait avoir créé une tension dans la salle avec son refus de suivre le mouvement. Il n’en avait que faire. Il n’avait pas envie de se mettre en danger juste parce qu’il était arrivé après. Il avait bien le droit d’hésiter sur le fait de venir après tout. Pourtant, il put voir que Sirius semblait en accord avec lui. En même temps, ils avaient vécu la même chose quelques semaines auparavant. Ils avaient tous les deux plus de doutes que jamais dans ces temps sombres. Les autres semblaient s’accrocher à leur monde de boursoufflets. Pourtant, ils étaient là eux aussi. Ils étaient à la cabane. Ils avaient été chamboulés aussi. Le poufsouffle ne comprenait pas pourquoi ils continuaient à avoir l’espoir que tout irait bien. Il était temps se battre, mais aussi de vérifier avec qui on était ami. On ne pouvait se confier à des inconnus qui n’ont pas fait leur preuve sur leur honnêteté.

D’ailleurs, alors que le jeune homme essayait de comprendre ce que Luka faisait là, il fut surpris de la réponse. Plus que ça, c’était le ton qu’il prit qui semblait étrange. Il ne l’avait pas souvent rencontré, encore moins parlé, pourtant il était presque certain que ce n’était pas sa façon de parler habituelle. Il n’aurait rien dit si c’était Xenia à sa place car il la connaissait ainsi que ses manières. Mais là c’était son jumeau, le gentil frère loin de toutes ces idées tordues sur le sang. Il fronça les sourcils alors qu’il l’observait. Peut-être que les derniers événements et le changement de comportement de Xenia l’avait perturbé et changé considérablement. Lucas ne pourrait pas dire grand-chose contre ça vu comment lui-même était différent.

Luka ressemblait tellement à sa sœur en cet instant. C’en était perturbant. Lucas ouvrit grand les yeux lorsqu’il vit que ceux de son « beau-frère » changèrent de couleur. C’était une métamorphose minime mais il le vit clairement. Ils s’éclaircirent d’un coup. Ils prirent l’exacte couleur de ceux de sa princesse lorsqu’elle n’était pas de bonne humeur. Il en resta pétrifié. Tout ce qu’il se passait autour fut flouté dans son cerveau. Il ne comprit même pas que l’ambiance devenait orageuse. Une propre guerre commençait à montrer son visage à l’intérieur du château pendant qu’il ne pouvait que rester bouche bée face au minuscule détail qui semblait tout changer dans son esprit. Il eut soudain un doute sur l’identité de son voisin. Il savait qu’il ne faudrait pas longtemps à le regarder pour savoir s’il avait raison ou non. Seulement, Luka décida de tourner la tête pour faire face au groupe et son agression.

Lucas les regarda à son tour. Il les observa chacun à tour de rôle. La plupart semblait énervé et sur les nerfs. Le serpentard était sur une défensive incroyable. En même temps, quelle idée de venir dans une réunion de pro-moldu quand on veut rejoindre le camp des mangemorts. Les maraudeurs, dans leur rôle de tous les jours, l’attaquaient avec violence. Cela pouvait se voir dans leurs regards. Seul Remus mettait un peu de distance dans ses propos. Dorcas ne semblait plus elle-même depuis l’enterrement. Le poufsouffle aurait pensé qu’elle se serait beaucoup plus méfiée, mais elle était tout le contraire. Elle cherchait de l’espoir. Elle s’accrochait à cette touche de bonheur et de révolution du monde. Elle devait vouloir mettre toutes les chances de son côté. Le jeune homme eut de la peine pour elle. Il ne pouvait pas lui en vouloir. Elle avait peut-être raison d’ailleurs mais il en doutait.

Il ne restait que Lily, bien silencieuse depuis le départ. Elle semblait chamboulé, triste presque. Elle n’était même pas présente dans la pièce. Le blaireau reconnaissait cette expression. Il l’avait trop souvent porté pour ne pas le faire. Elle se rappelait de quelque chose. Elle essayait de comprendre une scène personnelle. Lucas aurait bien voulu savoir ce qu’il pouvait se passer dans sa tête. Sans même la connaître, il savait qu’il pouvait lui faire confiance. Le fait qu’elle ne s’intègre pas dans les combats du moment lui faisait se poser des questions. Peut-être il y avait une autre solution. Mais pourquoi ne pas la donner alors ? Pourquoi ne pas partager son avis ?

Finalement, Luka prit la parole. Le poufsouffle écouta attentivement pour essayer de percer le mystère qui l’entourait. Il baissa la tête en entendant le ton brisé. Le souvenir du dernier combat contre les mangemorts lui revint en mémoire. Malgré sa douleur et son inconscient, il avait pu voir à quel point Xenia s’était inquiétée pour lui. Elle s’était battue pour lui au point d’en être blessée. Il en était responsable. Pourtant, il n’était pas sûr d’avoir agi autrement s’il l’avait pu. Cependant, à cause de ça, sa famille avait été particulièrement sévère avec elle. Certes elle agissait selon son propre choix, mais Lucas savait qu’il y avait une peur pour lui dessous. Et son frère le lui faisait bien comprendre. Il ne releva pas la tête, il savait qu’il y avait un regard lourd de reproche posé sur lui.

Il ne la releva que lorsqu’il comprit ce que le russe allait faire. Il pensait que cela avait déjà été fait. Seul le poufsouffle restait à passer devant cette armoire pour lui. Sa démarche était sans hésitation comme celle de sa sœur. Ils semblaient plus se ressembler qu’on ne pouvait le croire au final. Il fut troublé en voyant son propre reflet sortir de l’armoire. Il ne comprit pas ce qu’il faisait là. En quoi faisait-il parti de la peur la plus profonde de Luka ? Xenia sortit à sa suite. Il s’agrippa violement à sa chaise lorsqu’il vit son propre corps arraché le cœur de sa bien-aimé. Il se vit l’écraser. Un frisson d’horreur l’envahit, des larmes lui montèrent aux yeux. Son propre cœur se contracta essayant de se défendre contre l’empressement qui l’atteignait. C’était comme si on le détruisait de l’intérieur. Et soudain, il vit sa princesse le tuer de sang-froid. Elle était transformée par la douleur et la haine. Elle avait franchi la ligne terrible pour le détruire comme il l’avait détruite. Elle n’était plus elle-même. Un craquement immense retentit dans la pièce alors que Lucas se crispait comme jamais devant cette scène. Il allait changeait son amour à cause de sa détresse.

Des larmes se mirent à déferler sur son visage. Il n’arrivait pas à s’arrêter. Son souffle fut coupé net. Il n’était plus dans son état normal. Des petits craquements continuaient à se faire entendre tandis que la chaise se battait contre la colère qu’il retenait. Il croisa le regard de Luka et en fut bouleversé. Il savait maintenant que ce n’était pas lui. Alors que l’épouvantard se métamorphosait pour effacer la peur, il restait fixé sur le visage du gryffondor. Ce ne pouvait pas être lui. Il n’y avait qu’une personne pour comprendre ce qu’il y avait entre lui et Xenia et ce n’était définitivement pas son frère. Il ne savait rien de leur relation. Il ne pouvait pas. Il revint vers lui, vers sa place. Alors qu’il s’asseyait, le poufsouffle se releva d’un coup. La chaise explosa en mille morceaux.

Lucas se retint un instant contre la table pour ne pas tomber. Il avait la tête qui tournait par ce qu’il venait de se passer. Le visage transformé, il se déplaça lui aussi vers l’armoire. Il ne savait pas ce qu’il faisait. Il ne savait pas pourquoi il suivait le russe dans son acte. Il ne savait pas ce qu’il voulait prouver, ni à qui. Il se tint juste debout devant cette grande boîte en bois.

La porte s’ouvrit dans un grincement, laissant échapper quelques fumées grises. Une terrible version de sa bien-aimée sortie avec une grande fierté de ce qu’elle était devenue. Aucune pitié ne semblait percée ses yeux. C’était plutôt un véritable plaisir qui l’envahissait. Elle pointa sa baguette vers une version défaite de lui. La lumière de la pièce se réduit au minimum de visibilité. Une lueur verte transperça les murs pour assombrir un peu plus la scène. La Xenia mangemorte, dans sa grande robe noire, rigolait diaboliquement. De nouveaux arrivants rejoignirent les deux premiers, dont Dorcas et toutes les victimes de la cabane. Svetlana était également présente. Ils étaient ligotés et furent jetés sur le côté. Sans aucune hésitation, la princesse de Russie les tuèrent un par un, laissant juste Dorcas en vie. Elle la dévisagea et hurla de rire. Puis dans un ordre démoniaque, elle obligea Lucas à se relever. Sans pouvoir résister, elle l’ensorcela. Dans un geste de sa baguette, elle le mena vers la gryffondor. Elle lui hurla de la tuer. Il semblait hésiter et pourtant, sa puissance eut vite le dessus sur lui. Il leva sa baguette et prononça le sort impardonnable.

Le vrai Lucas s’effondra à genoux. Il était impuissant face à ce qu’il voyait. Xenia n’était plus celle qu’il aimait. Leur mission avait fait d’elle un monstre. Et lui n’était qu’un misérable médiocre. Elle le fit se déplacer jusqu’à elle et l’embrassa avec passion. Pourtant le poufsouffle savait qu’il n’y avait aucun sentiment dans ce geste, juste de la torture. Elle n’en avait que faire de lui. Elle l’avait oublié. Elle avait rejoint sa famille, cassé sa promesse. Elle le repoussa avec dégoût et le provoqua en duel. Par des sorts informulés, elle le repoussa, le fit tomber, le fit traîner dans la boue.
Rejoins ta meilleure amie ! Tu ne mérites que ça !

La princesse le mitrailla de doloris. Lucas ne put que détourner le regard alors qu’une douleur l’empêchait de respirer. Il n’arrivait pas à remonter la pente. Il n’arrivait pas à voir que tout ça était faux. Il était tellement persuadé que tout ça allait mal finir que c’était réaliste pour lui. D’une voix brisée, il perça le vacarme présent pour lancer au prince :

Je crois que je sais mieux que toi ce qu’elle risque ! Elle ne sera plus jamais elle…

Spoiler:
vous avez le droit de me taper   
avatar
Lucas Crawd

Messages : 511
Date d'inscription : 20/09/2010
Age : 24
Localisation : dans les coins isolés du château

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Maître Jeu le Mar 4 Fév - 17:45



Je sais ce que tu penses. Je sais ce que tu as envie de faire au fond de toi. Je sais dans quel camp tu es. Ne t’en fait pas, je ne le dirai à personne. Penses-tu réellement que seul tu y parviendras ? Des personnes sont déjà mortes. Pense à Gabrielle. Pense aux parents de ceux qui se sont dressés contre Lui. Imagine que le prochain c’est toi. Imagine que le prochain sera l’être le plus important pour toi. Celui qui est le plus cher à ton cœur.

Je sais ce que tu penses. Je sais ce que tu as envie de faire contre Lui. Alors rejoins-nous. Si tu veux vraiment faire quelque chose, tu pourras nous rejoindre en y pensant très fort en fouillant le 5e étage. Si tu ne veux pas, ne prend même pas la peine de nous chercher. Il faut que tu saches que quand tu passeras cette porte tu seras à jamais liée par un lourd secret. Tu pourras y perdre la vie. Tu es jeune. Prend le temps de réfléchir. Tu peux très bien continuer de vivre comme si rien ne se passait. Tu seras sûrement à l’abri si tu ne cherches pas les ennuis.

Je sais ce que tu penses. Je sais ce que tu te dis. Qui m’envoie cette lettre ? Je te répondrai que je suis celui qui nous guidera vers un monde plus juste. Un monde où la peur de naître dans une famille non élue n’est pas un péché. Un monde où les nés moldus ne subiront plus de pogrom. Un monde où il n’y aura plus d’opprobre sur aucune famille.

Je sais que tu auras surement peur. Je sais que tu te poseras des questions. Je sais que tu pourras être triste. Je sais que tu pourras perdre beaucoup dans cette guerre. Car nous sommes en guerre et je sais que tu veux devenir un soldat. Alors, commençons ta formation. Commençons à construire ensemble : l’Armée du Phénix.



Contexte :

La révélation des peurs de Luka (alias Xenia) et Lucas semblent avoir créer un choc à travers la salle. Celle-ci fini par éliminer l'épouvantard vers l'armoire à la place du poufsouffle désemparé. Il faudrait sans doute que quelqu'un l'aide à s'en remettre.

Svetlana commence à sentir les effets du polynectar prendre fin. Elle doit garder son secret le plus longtemps possible pour ne pas qu'on la découvre. Il n'est pas encore temps pour elle de changer d'apparence.

Une dernière phrase vint s'inscrire sur le parchemin de Dorcas : "Ne trouves-tu pas que ton amie Lily est un peu trop silencieuse? Demande-lui son avis!"

- Dorcas Meadowes
- Lily Evans
- James Potter
- Rémus Lupin : la pleine lune est toujours aussi proche.
- Cecilia A. Hill
- Svetlana Mikhaïlov a une lettre spéciale. En plus de sa missive, elle a reçu un uniforme de Serpentard et du Polynectar. La missive lui demande de la boire avant de se rendre à la salle. Cela lui donne les traits de son cousin détesté Alexaï Mikhaïlov, un serpentard soupçonné d'être pro-mangemort.
- Sirius Black  (joué par le MJ)
- Xenia Romanova (sous les traits de son frère jumeau Luka)
- Lucas Crawd Il reçu une missive spéciale, lui disant de se rapprocher de la Russie
- Intervention du MJ

ATTENTION !! La règle change. Comme pour beaucoup les cours ont commencés, le MJ accorde à tous des délais supplémentaires. Vous devez répondre non plus en 72H, mais 84H (+12h) sauf si vous êtes officiellement absent. Si vous ne pouvez répondre à votre tour, envoyer un MP au MJ. Il tentera de vous trouver un moment où répondre.

Le MJ est comme son nom l'indique, Maître du Jeu. En acceptant de participer à ce RP, tout peut arriver, sauf la mort bien sûr.
avatar
Maître Jeu

Messages : 650
Date d'inscription : 08/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://les-maraudeurs-rpg.forums-actifs.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armée du Phénix - Réunion n°1

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum