Le silence est d'or. [PV Aymeric]

Aller en bas

Le silence est d'or. [PV Aymeric]

Message  Irina Brawn le Jeu 1 Aoû - 14:51


Irina Brawn



Aymeric Burton'




La journée avait relativement bien commencé pour Irina, pour la jeune fille de septième année la matinée n'avait pas été bien fatiguante. Elle n'avait eu qu'une heure de cours de défense contre les force du mal pour commencer puis potion et enfin métamorphose. Rien de bien compliqué à ses yeux pour cette matinée là. Ce midi là cependant changea l'aspect de sa journée, une pouffsoufle de son année était venue la trouvée et lui avait demander des comptes. En règle générale Irina n'avait aucun problème à régler ses petites affaires personnellement, mais encore fallait-il qu'il y ai véritablement quelque chose a régler.
Effectivement, pendant qu'elle se dirigeait vers la grande salle pour aller manger une élève l'avait retenue, l'insultant a tord et à travers, une bande d'amie derrière elle pour la soutenir. Pendant un moment elle n'avait en rien compris la cause de toutes cette agitation, la colère montait en elle avec une vitesse impressionnante, et ce n'est que quand elle devint presque violente envers cette fille qui l'exaspérait qu'elle compris. Alors baguette sortie elle s'était approchée de son assaillante et lui glissa sur un ton des plus menaçant " Ne m'accuse pas de te pourrir la vie alors que je n'y suis pour rien, mais si tu veux vraiment que je m'y mette prépare les mouchoirs petite, car des larmes tu vas en verser"
Alors bousculant la groupe d'amie elle avança d'un pas décidé en direction de la grande salle, passant la grande porte elle s'avança vers la table de sa maison saisit une pomme et sortie dans la parc sans prendre la peine de saluer la moindre connaissance qu'elle avait dans ce chateau. Une fois à l'extérieur elle se dirigea vers le saule cogneur.

Cet arbre magique l'avait passionné depuis son entrée au château de Poudlard, cet arbre au yeux de la Serpentard était magnifique... Il était craint par la plus part des personnes du personnels de l'école à cause des coups qu'il était capable de mettre a quiconque osait l’approcher de trop près - Irina elle même faisait en sorte de toujours rester à distance quand elle venait observer ce paysage là.- mais il avait également su de faire apprécier des plus anciens professeur pour ce qu'il représentait. C'était une entité magique précieuse au château, qui avait vu passer de nombreuses générations de sorciers venait apprendre dans ce lieu qui même après 7 ans charmait toujours autant la jeune fille. Alors observant cette partie du paysage qu'elle aimait tant elle se mit à penser. Comme cet arbre il lui arrivait de blesser par ce qu'elle le voulait, comme quand un oiseau se posait sur les branche du saule  et que celui-ci n'avait aucune envie de servir de perchoir. Cependant elle n'était pas responsable de tout et même si incapable de croire en la confiance elle s'amusait parfois à séparer des couples par la seule force de ce que chez elle était innée. mais elle détestait être accusée a tord pour quelque chose qu'elle n'avait pas fait. Si cette petite ne supportait par de s'être fait larguer qu'elle aille se morfondre mais ne s'en prenne pas à Irina pour rien, après tout pour une fois la seule chose qu'elle avait eu a voir avec ce couple était d'échanger quelques notes après un cour avec l'intéressé. Et ce garçon n'était rien pour elle, encore moins que rien d'ailleurs. Perdue dans ses pensée elle s'assit non loin de l’entité magique et pris le temps de respirer pour se calmer. En ce début d'après midi le soleil illuminait la cour et en s'éloignant du château il était simple d'entendre les doux bruits de la nature s'élever dans le ciel.

Ce calme lui plaisait, cette solitude lui convenait, les traits de la colère avaient disparut petit a petit de son visage, lui rendant son apparence d’innocence. Mais seulement son apparence... Loin des yeux loin du cœur, voila comment fonctionnait Irina, elle fuyait volontairement le contact de tant d'élèves depuis son entrée dans le château. Depuis plusieurs années elle avait refusé de ressentir.

- seule se murmura-t-elle à elle même, on est si bien seul...

Ses paroles perdue dans le vent de printemps ne s'adressaient à personne d'autre qu'a elle même comme pour se convaincre qu'elle n'avait jamais eu tord de se conduire ainsi. Comme si le fait de prononcer ses paroles rendraient plus raisonnable la décision qu'elle avait prise. Elle avait déjà eu quelques personne qu'elle appréciait, mais ce gens la lui faisaient peur. Elle avait peur de leur faire confiance, elle redoutait d'être déçue...
Alors elle aperçus une simple plume blanche devant elle, elle sortie sa baguette fit le mouvement nécessaire avec son poignet et celle-ci s'envola, dessinant dans le ciel de mouvement fluides Irina se perdit dans la contemplation de son art. un sortilège très simple qu'elle utilisait souvent dans des moments comme celui-la un des premiers sortilège qu'elle avait véritablement maitrisée.

Les minutes passaient et le calme l'avait totalement détendue, au moment ou elle entendit des bruits de pas froissés feuilles et herbes derrière elle, alors d'un mouvement rapide elle agita sa baguette en direction de la plume et elle pris feu, retombant en cendre au pieds du saule cogneur. Un instant elle s'attendit à revoir celle qui voulait apparemment des problèmes mais ne s'énerva point. Elle tourna la tête d'un mouvement fluide faisant voler ces cheveux noirs sur le coté avec une grâce propre au vélanes et sans savoir qui pouvait bien être la personne présente préféra montrer son plus beau sourire, le plus charmeurs possible. Elle ne voulait pas montrer la moindre faiblesse devant qui que ce soit, et elle aimait trop cet endroit pour s'énerver directement.
Elle aperçus alors le nouveau venu, une personne qui ne lui avait encore attiré aucun problème. Un garçon avec lequel elle avait déjà voulu jouer et qui lui avait simplement résister. Elle avait vite arrêter de jouer, car rare était ceux qu'elle n'attirait pas facilement et n'avait pas voulu perdre de temps. Il ne l'avait jamais fait souffrir et elle n'avait donc pas jouer avec lui. Cette relation étaient saine et les deux jeunes gens s'entendaient bien désormais, sans dire qu'ils étaient amis, car Irina ne l'aurait jamais avoué de toute façon. Mais a son approche elle ne baissa pas son sourire, son regard resta calme, aucune étincelle de haine ne s'y était allumée. D'un mouvement de tête elle lui adressa un petit " salut" chuchoté qu'elle s'en demanda même si il était possible qu'il l'ai entendu mais sans y porter plus d’intérêt elle se tourna de nouveau du coté du saule, assise sur l'herbe et fixait l'horizon. Se demandant pourquoi il était ici.

avatar
Irina Brawn

Messages : 38
Date d'inscription : 19/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence est d'or. [PV Aymeric]

Message  Aymeric Burton le Sam 3 Aoû - 0:53

Journée normale aujourd'hui pour Aymeric. Il avait séché l'histoire de la magie parce qu'il avait autre chose à faire. Il avait assisté à la métamorphose évidemment ainsi qu'au cours de potion, parce que... Cette fois il n'avait rien à faire ! Mise à part ça, c'était une belle journée. Très belle même. Du moins, belle pour l’Angleterre. Il y avait du soleil quoi. Et puis la température atteignait sans doute les 25°C à l'ombre. Et le plus beau, il ne pleuvait pas ! Ok, arrêtons tout de suite là les vieux clichés sur l'Angleterre (au combien fondés). Du coup, après les cours, Aym avait décidé de flâner. C'est sûr qu'il y avait pas mal de coin où se reposer tout en prenant le soleil mais le Serdaigle aimait bien aller près du saule. D'une part parce que dans les environs du saule, il n'y avait aucune 1ère année qui trainaient. Et qui disait "aucune 1ère année" disait tranquillité ! C'est vrai quoi ! Les mômes de 11 ans étaient braillards et chieurs au possible. Aym ne se souvenait pas d'avoir été comme ça à leur âge. D'ailleurs c'était impossible, à 11 ans, le jeune garçon était déjà bien différent des autres. Il était du genre à éviter toute l'agitation puérile et se disait qu'il fallait mieux être seul que mal accompagné. Seul... Ouais c'était pas mal. Être seul parfois servait à réfléchir, à se poser ou tout simplement à se reposer. Et là, c'est de ça qu'il avait besoin ! Juste s'allonger, regarder le saule et peut-être dans le meilleur des cas voir un oiseau un peu c*n se faire pulvériser par l'arbre. C'était très divertissant ! Le plus marrant c'est quand des élèves se mettaient en tête de toucher le tronc ! Pari un peu débile car il n'y avait rien de plus simple. Du moins quand on savait s'y prendre ! Et la plupart ne savaient pas et s'en tirait au mieux avec quelques hématomes, au pire avec des côtes cassées, ou une jambe, ou un bras... Ou les trois ! Mais il fallait pas trop rêver non plus ça devenait de plus en plus rare ! Les élèves de cette école n'étaient pas fous. Du moins pas TOUS fous ! Les fous avaient déjà testé depuis bien longtemps et avaient pris la bonne résolution de ne pas recommencer avant quelques années.

En déambulant dans les couloirs de Poudlard, Aym jonglait avec une petite balle. Une balle de tennis. Un jeu moldu où il fallait s'équiper d'une raquette pour jouer sur un terrain d'environ 24 mètres sur 9. Dans sa vie résolument moldue imposée par sa mère c'était la seule chose bien dont il se souvenait. Jouer au tennis. D'ailleurs depuis qu'il connaissait le Quidditch il se demandait si le jeu ne pouvait pas être transposée mais sur un balai ! Avec un terrain un peu plus grand, un filet un peu plus haut et... Des personnes encore plus folles ! Pendant un rebond de la balle, il sortit sa baguette et la transforma en vif d'or. Tout était parfait. La moindre gravure était reproduite. Oui, tout était parfait. Ou presque. Malheureusement, il avait oublié un détail, le vif ne s'anima pas et tomba simplement dans sa main. Encore raté ! Il annula son sortilège en pestant intérieurement et en se promettant de réessayer plus tard en pensant à tous les détails que pouvait comprendre un foutu vif, à commencer par l'enchantement bizarre que le faisait ressembler à l'oiseau qui était anciennement utilisé. Sauf qu'Aym ne maitrisait pas encore assez les enchantements et la métamorphose pour combiner les sorts... Mais la persévérance était l'un de ses grands défauts dans des cas de ce genre ! Il remit la balle dans sa poche ensorcelée avec ses pensées tout en continuant de marcher

Il sortit donc dans le parc et se dirigea vers le saule cogneur qu'il pouvait déjà distinguer au loin. Cette fois il était calme et paisible. En gros il ressemblait à un arbre tout à fait normal. Malheur à celui qui était assez naïf pour y croire et vouloir trouver un coin d'ombre à ses côtés ! Cet arbre était décidément très bizarre. Une allure bénigne qui pouvait se révéler comme votre plus grand cauchemar !... Un peu comme Aymeric ! Il avança encore et hélas il vit qu'il ne serait pas seul pour cette promenade en solitaire... Qui du coup n'était plus vraiment solitaire c'est sûr.

Il s'approcha doucement, il lui semblait connaitre cette silhouette mais il n'en était pas certain. Pour ne pas se foutre la honte il préféra donc attendre un peu avant de se manifester. Puis, si c'était bien la personne à laquelle il pensait, elle allait de toute manière être sur ses gardes aux moindres mouvements. Et aux moindres bruits. Et bingo, Aym venait de marcher sur une branche sèche qui avait craqué. Il vit alors la jeune fille qui faisait voler une plume, la faire flamber et se tourner vers lui, la baguette prête à servir. Sans aucun doute c'était elle ! Quelle parano quand elle s'y mettait. A tous les coups elle s'était encore attirée des ennuis.


    - On révise ses classiques ? demanda Aymeric avec un sourire espiègle sur le visage. Wingardium Leviosa... Très difficile c'est vrai ! il continuait sur le même ton et avait prononcé la formule en accentuant les syllabes comme il l'avait fait lors de l'apprentissage. Tu me déçois je pensais que tu révisais des sorts bien plus sombres pendant tes heures perdues.

La Serpentard se détourna vers le saule, se remettant dans la position dans laquelle elle était quelques secondes plus tard. Apparemment, elle aussi était déçue de ne pas être seule. Mais là, il fallait se rendre à l'évidence c'était complètement foutu ! Même avec la plus grande volonté du monde, il était tout simplement impossible de faire "comme si". Mais en attendant, Aym se posa à quelques pas d'Irina sans en dire plus. Cette fille était du genre à avoir plus d'ennemis que d'amis et à vrai dire il n'avait jamais trop sut pourquoi. Certes, il avait bien entendu quelques trucs la concernant mais il ne l'avait jamais vu à l’œuvre et la connaissait trop peu pour discerner le vrai du faux dans tout ça. En gros, la Serpy n'était pas beaucoup plus qu'une connaissance pour Aym. Assez proche d'elle pour avoir put éviter un sort quand elle l'avait vu mais sans doute pas assez pour taper la discute tranquillement au pied du saule cogneur. Quoi que, "tranquillement" et saule cogneur" allaient un peu mal ensemble. Bref, il attendit simplement en regardant dans la même direction qu'elle. Mais que regardait-elle en fait ? Malgré tout il rajouta


    - Je venais ici sans doute pour les mêmes raisons que toi...
avatar
Aymeric Burton

Messages : 22
Date d'inscription : 09/06/2013
Age : 25
Localisation : A ton avis ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence est d'or. [PV Aymeric]

Message  Irina Brawn le Sam 3 Aoû - 3:13


Irina Brawn



Aymeric Burton'




La septième année avait perdu son regard dans un horizon dans lequel elle semblait chercher a comprendre les raisons qui faisaient d'elle cette fille marginale, qui c'était toujours sentie parfaitement heureuse loin de autres. Elle se posait également de nombreuse question dans ce cas, sur les raisons qui pourraient justifié qu'elle ne se soit pas venger sur lui comme sur n'importe qui d'autre de la fin de matinée qu'elle avait eu. "une personne, comme une autre" ... Cela avait été sa façon de penser depuis son arrivée. Il est souvent arriver que la demi-vélane se soit attaquer à une personne, pour calmer sa rage d'une autre. Elle était étrange c'était vrai... En vérité c'était à se demander si elle ne vivait pas dans une bulle et que laisser une personne la pénétrer la rendait folle. Sans dire qu'elle était agoraphobe loin de la, elle aimait avoir son espace à elle.
Cependant elle l'avait entendue arrivée et ne l'avait menacer de rien d'autre qu'une baguette a la main et un sourire ravageur. Il s'était approché d'elle par la suite et elle ne s'était pas écartée non plus. Un instant elle se demanda si les paroles de cette id**te de ce matin l'avait affecté oh point qu'elle en soit au point de vouloir parler à quelqu'un, de quoi que ce soit. Puis d'un bref mouvement de tête elle chasse cette pensée.
" Après tout, c'est quelque chose de normal, je n'ai pas que maltraité les gens de se château ". Pensa-t-elle pour se justifier comme pour se rassurer de ses changement d'humeur du moment.

Elle avait bien entendue, malgré l'avoir détourné de son champ de vision, il avait donc entendu parlé d'elle... Que pouvait-on lui avoir dit sur elle ? rien de bon, elle en était certaine. Mais elle ne rangea pas sa baguette et eu un petit sourire quand du coin de l’œil elle le vit s'assoir elle se tapota la main avec celle-ci. Ne lâchant pas son point dans l'espace qu'elle ne cessait d'observer. Elle était en septième année, mais elle était certaine de pouvoir le bluffer avec autre chose, quelque chose de bien plus simple que ce que les cours lui enseignaient pendant cette année. Elle se souvint alors du premiers sors qu'elle avait trouvé en fouinant a la bibliothèque lors de sa quatrième année. Ce sort était tout a fait accessible a son année à l'époque, et pour la première fois elle avait lu des indication sur la magie noire à leur coté. Une petit magie noire, et en rien illégale. Détachant alors son regard qu'elle avait bien fixé droit devant elle, elle balaya la terre du regard le sol non loin du pieds du saule cherchant sa cible. Et au bout d'un moment elle se tourna vers lui, l'observant simplement au début cherchant a découvrir ce qu'il pensait d'elle en ce moment, était-il comme les autres ? Serrant alors sa baguette dans sa main elle sourit avant de prendre la parole et rompre un silence gênant qui avait eu le temps de s'installer.

      - Serais-tu entrain de me sous estiment Aymeric ? lui demanda-t-elle avec une voie chantante et qui n'avait rien de désagréable. Elle se racla la gorge et ne lui laissa pas vraiment le temps de répondre. Elle pointa alors sa baguette sur le rocher qu'elle avait aperçus non loin de là, mais assez pour qu'il n'y ai pas de dégât, pour eux comme pour rien autour.
-Celui-ci tu le connais ?  Puis sèchement elle fit virvoletée sa baguette dans l'air et pris la peine de prononcer son sort " Exicidium !"  
La pierre explosa alors dans un grand bruit, et Irina sourit, elle aimait surtout se sortilège, elle l'avait parfois utilisé lors de disputes avec ses camarades de chambre, faisait exploser un de leur bien... Mais le plus intéressant c'était que contrairement à un sort de destruction banal celui-ci inreconstructible ce qui à été détruit.


Elle aurait pu ne pas prononcer la formule, mais alors il pouvait dans l'apparence du résultat être confondu avec un simple "cracbadabum"  et ce n'était pas du tout ce qu'elle voulait, car peu de gens osaient prétendre connaitre des sortilèges de magie noir, mais celui-ci était également l'un des moins violent et dangereux qui puisse exister, et l'un des seul qu'irina imaginait vraiment utiliser pendant ses études... Elle sourit comme fière de sa petite explosion, un sourire presque enfantin mais radieux, à ce moment là le vent se leva, tout doucement  s'engouffrant dans la chevelure de la semi-vélane. Elle aimait le contact de la nature, et reposa ses mains derrière elle, dès lors confortablement installé et le nez dans le vent elle enchaina.

- Toi aussi tu es venue pour ne pas arracher les yeux d'une élève ?
Son ton avait été d'une méchancetés feinte , mais on pouvait y sentir qu'elle avait tout de même des choses a faire regretter à cette andouille.
Ou bien par ce que tu déteste cette bande de " babouin braillard et empoté "  finit-elle en imitant une grimace tout a fait rigolote et mignon pour imiter ces filles du château qu'elle ne pouvait pas supporter ? Leur beauté était sans doute trop superficiel pour une vélane, ou alors leur attitude de fille modèle et en troupeau était véritablement insupportable comme leur jérémiade agaçante... Oui Irina n'était pas fan du fait d'être avec un groupe de fille... Les sujets tournant trop vite a la répétition en bande de fille... Et désormais même les garçon avaient eu vent de certaines de ses mésaventures... qui avait tourné a son avantage.

Elle se sentait comme lovée dans le vent , se concentrant sur la douceur de l'instant elle relâcha toute pression, laissant alors sa beauté prendre le dessus sur le moindre de ce que les vélanes de sang pur considèrent sans doute comme " les défaut des humains "

avatar
Irina Brawn

Messages : 38
Date d'inscription : 19/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence est d'or. [PV Aymeric]

Message  Aymeric Burton le Sam 3 Aoû - 16:29

Sans doute pour le contredire, Irina lui fit une démonstration d'un sortilège qu'il ne connaissait pas mais qui s'apparentait grandement au Confringo. Ce sort qu'elle avait utilisé, avait l'air d'avoir la même particularité que le Confringo, il était irréparable. Tout objet cassé, est un objet perdu. La seule différence était que le trait de magie qui était sorti de la baguette était un trait de magie noire. Enfin, magie noire c'était vite dit, vu les dégâts que ça avait fait. Un simple bombarda aurait été plus dangereux ! Moins irréversible mais plus dangereux, puisque jusqu'à preuve du contraire une explosion assez importante pouvait être fatale. Et la mort est irréversible, même dans ce monde bizarre où tout n'était que magie.


- Non, mais à vrai dire je connais beaucoup mieux ! il sortit sa baguette et lança un Bombarda Maxima informulé sur les restes de la caillasse en concentrant le maximum de magie. Les débris des débris (des débris des débris... Hum) s'envolèrent jusqu'à cogner violemment le tronc de l'arbre au point de lui arracher un peu de bois. Oups. Heureusement l'arbre n'eut qu'un petit frisson. Parfois les sorts les plus simples sont bien plus dangereux. La magie noire choisit la facilité, la magie blanche demande juste un peu plus d'entrainement et de persévérance pour des effets bien plus dévastateurs quand ses sorts sont bien maitrisés. Et puis, une illusion et... il agita sa baguette pour faire ré-apparaitre le caillou - à quelques détails près - qui venait d'être explosé, à l'aide du sortilège d'apparition propre à la métamorphose. Tout ce qui vient de se passer n'existe plus.
Il ponctua sa phrase d'un petit sourire entre la joie d'avoir réussi sa petite démonstration et une pointe de défi envers la Serpentard. Le vent continuait de souffler doucement sur le duo faisant voler les cheveux de la belle jeune femme. Magie noire contre magie blanche. Éternel combat mais dans tout ce capharnaüm, les idées se rejoignaient en un point : la liberté. Malheureusement, la liberté de l'un s'arrête quand la liberté de l'autre commence et c'était là le principal problème. Quand certains prônaient la liberté de chacun, d'autres prônaient la liberté individuelle ou au mieux la liberté d'un petit groupe. C'était en gros, la grande trame de l'Histoire. La grande histoire. De tout temps, que ce soit chez les moldus ou chez les sorciers, il y avait eut des périodes où ces deux points de vue s'affrontaient, se confrontaient et finissaient par faire tout éclater. Et ce jour semblait approcher chez les sorciers en ce moment. Un perpétuel recommencement du bien contre le mal ? Non pas vraiment puisqu'il était difficile de savoir où était cette limite finalement. Tout dépendait du point de vue, des livres d'histoire ou juste de la perception de celui qui voit ou qui lit. L'histoire prenait pour "gentil" le gagnant car il était toujours mieux de dire que les gentils gagnaient mais comment être sûr que cette vision des choses étaient la bonne ?

- Toi aussi tu es venu pour ne pas arracher les yeux d'une élève ? Ou bien par ce que tu déteste cette bande de "babouin braillard et empoté".
Sa voix était un peu méchante mais Aymeric comprit rapidement que ce n'était pas véritablement envers lui. Sans doute envers un de ces babouins braillard et empotés comme elle le disait si bien ! En d'autre terme ils cherchaient tous les deux la solitude et le calme mais pour une raison un peu flou ils étaient quand même en train de parler. Bien sûr, aucun des deux ne hurlaient pour se faire entendre puisque autour deux tout était silencieux, mise à part les deux explosions qui avaient un peu retenti dans la nature bien entendu ! Pas de quoi affoler le garde, ils allaient normalement pas être inquiétés par leurs petites expériences et rester "tranquilles".

- Plutôt pour être seul. Mais je ne pensais pas te trouver là. Donc c'est un peu raté. dit-il le plus simplement du monde.
Ce n'est pas qu'elle était indésirée, loin de là, mais juste qu'il était surpris. De là à dire qu'il était agréablement surpris, il y avait un pas qu'il refusait de franchir peut-être un peu par orgueil. On était jamais mieux servit que par soi-même non ? C'était un peu la devise d'Aym en ce moment. Il aimait bien être seul. Juste seul. Sans rien ni personne pour le contredire ou le provoquer. Il aimait bien contrôler la situation et donc il aimait avoir de la compagnie quand il le voulait. Dans le cas contraire il le faisait rapidement comprendre. Mais là, la surprise aidant, il n'avait même pas pensé à s'écarter d'Irina où à lui lancer un simple bonjour pour partir vers un endroit vraiment vide. Mais c'était Irina. Aymeric la soupçonnait d'avoir du sang vélane dans ses gênes car elle avait ce petit truc qui l'obligeait à rester près d'elle quand ils se croisaient. Attention, pas de là à la suivre comme un petit chien hein ! Juste que c'était sans doute la seule personne qu'il ne fuyait pas quand il était dans cet état d'esprit et c'était presque un exploit ! Il arracha un brin d'herbe qui dépassait du lot tout en contemplant l'horizon. C'est vrai qu'il n'y avait pas grand chose à regarder mais pour une raison obscure c'était plaisant à regarder. Les yeux dans le vide, il laissait le vent lui fouetter le visage et rafraichir un peu l'atmosphère qui devenait un peu plus lourde de minute en minute.
avatar
Aymeric Burton

Messages : 22
Date d'inscription : 09/06/2013
Age : 25
Localisation : A ton avis ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence est d'or. [PV Aymeric]

Message  Irina Brawn le Dim 4 Aoû - 3:56


Irina Brawn



Aymeric Burton'




Ce garçon avait quelque chose qui l'énervait. Mais elle était bien incapable de dire de quoi il s'agissait. Il était l'un des rares a avoir oser se mesurer à elle après qu'elle ai utilisé la magie noire. Cette chose effrayait la plus part des personnes, et ceux qui trouvaient ça cool Irina utilisait alors un autre subterfuge pour qu'ils l'évite. Elle n'avait pas encore choisie son camp, car l'un lui permettrait de se venger, l'autre de conserver ce qui l'avait rendue heureuse enfant...  A ce moment la elle voulait juste tester le garçon, pour savoir de quel genre il était, et son manque de réaction la conforta dans son doute, faisait-il partit comme elle de ceux qui n'avaient pas encore choisit les valeurs qu'ils souhaitaient représenté, ou alors avait-il simplement décider d'éviter ce conflit ? Elle n'en savait rien.
Il lui avait annoncé connaître mieux, elle était certaine qu'il avait raison mais le regarda attentivement œuvrer. Alors les quelques bouts de pierre qui restaient au sol après le sortilège qu'elle avait lancé éclatèrent une nouvelle fois rebondissant dans tout les sens, en faisant frémir le saule lorsqu'ils l'avaient heurtés. A ce moment les sens d'Irina s'étaient réveillés instantanément prête à reculer si l’entité manifestait son mécontentement, mais ça n'alla pas plus loin qu'un soubresaut. Et par ce qu'il dit par la suite il avait totalement raison, il était doué de sa baguette et avait plus de jugeote que bien d'autre, il était mieux que les autres aux yeux d'Irina, et même si elle ne l'avait pas désirer à ces cotés à ce moment la elle ne voyait pas en lui une véritable gêne. Et d'ailleurs ses paroles lui firent pensé qu'il était sans doute plus proche de la magie blanche que de la magie noire, même si elle s'en fichait bien et que même si cela ne la fasse pas changé d'avis sur la personne vu ses hésitation à choisir. Mais lorsque Aymeric utilisa brillamment un sortilège de métamorphose elle ne put s'empêcher d'afficher un sourire franc et massif, à ses yeux la métamorphose était tout un art et elle aimait observer des personnes réussir des tours exécuté avec Talent.

Il lui adressa un sourire qu'elle apprécia, comme si l'un l'autre se défiaient amicalement, comme s'il s'agissait d'un jeu. Elle lui rendit un sourire remplis de charmes et de douceur, mais dans son regard on pouvait lire la réponse à un défi, comme si ces yeux parlaient pour elle, tentant de dévoiler un " ah oui, tu veux jouer?"


                          - Joli, commenta-t-elle, alors comme ça tu aime la métamorphose ? cette question n'en était pas vraiment une , mais elle se retenait de jubiler, car elle avait toujours adoré cette matière. Après tout pouvoir changé la forme d'une matière organique ou simplement matériel était quelque chose qu'elle aimait beaucoup. Alors elle se racla la gorge et articula le premier sort " serpensortia"  visant calmement un endroit à quelques mètres d'eau en direction du saule pleureur. A peine le serpent eu-t-il apparut, que d'un geste vif guidé par son envie de réussite - mais aussi par une étrange phobie des reptiles qu'elle gardait pour elle étant à serpentard- et lança un sortilège de métamorphose,  et c'est sous une forme de lapin que ce serpent venu de nul part s'empressa de déguerpir.

                          - Alors quesque tu en pense ? lui demanda la septième année sur un un air de petite gamine attendant la note donnée par un professeur, tout cela souligné d'ironie et d'un petit sourire bien entendu. En fait Irina aimait sourire , juste pour ne pas paraître faible, mais ce n'était pas tout à fait le même de ceux qu'elle adressait au autres élèves sans le vouloir, juste pour rire du malheur de ceux qui ne souhaitaient que le siens.

Tout était calme, doux et même si Irina avait pour habitude de détester la compagnie elle se sentait bien, d'ailleurs quand Aymeric lui avait dit " - Plutôt pour être seul. Mais je ne pensais pas te trouver là. Donc c'est un peu raté."..
Elle ne lui avait pas sauter dessus en lui faisant comprendre que s'il était ici c'était de son plein gré et que si par tout hasard sa présence le dérangeait il n'avait qu'a aller ailleurs... Elle était d'ailleurs resté de marbre, se renferment sur elle même cependant, prête à lui faire ravaler le moindre mot de travers... Car après tout elle n'avait rien contre lui, mais si il cherchait les ennuis dans ce cas Irina serait ravie de lui en donner. Cependant quelque chose en elle la gênait dans ses paroles, on aurait pu dire qu'elle commençait a s'amuser, elle aussi d'ailleurs si elle ne refusais pas d'admettre que la compagnie avait de très bons cotés. Alors pensant qu'il était bien assez intelligent pour savoir que s'il était la c'était par ce qu'il l'avait voulut et qu'elle n'avait sans doute pas besoin de lui rappeler qu'elle ne lui avait rien demander - enfin il espérait qu'il n'était pas si bê*te- elle lui répondit sur un ton tout aussi calme, faisant comme si rien ne pouvait la perturber elle répondit.

- Pourtant tu es là non ? es-ce par ce que cet endroit et précieux à tes yeux ? calme et impassive elle avait pausé ses deux question. Puis sentant se créer une atmosphère lourde et étrangement désagréable pour elle qui aimait mettre cour a toute conversation, la demi-vélane pris un air taquin sans être enfantin avant de poursuivre " A moins que la solitude ne t'ai pas parut si attractive ."  

avatar
Irina Brawn

Messages : 38
Date d'inscription : 19/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence est d'or. [PV Aymeric]

Message  Aymeric Burton le Mar 6 Aoû - 0:51

Le petit sort avait fait son effet sur Irina et elle sembla entrer dans le jeu. Elle lui demanda si il appréciait la métamorphose. Et comment ? C'était sa matière préférée ! La matière dans lequel il excellait, bien sûr en toute modestie ! Modeler le monde comme on le voulait, faire apparaitre un objet provisoirement, en faire disparaitre un quand il était un peu gênant, le transformer simplement pour lui trouver une autre utilisation et même changer l'eau en vin ! Et ouais, Jesus était sans doute un fan de méta ! Bien que la transformation d'aliment était... Dangereuse. Les lois de Gamp, toujours les lois de Gamp. Sans ces lois, la faim dans le monde était finit ! Besoin d'une aide humanitaire ? Un sorcier discretos se glissait dans l'organisation et les denrées sont en illimités ! Mais non, les lois de Gamp empêchaient purement et simplement l'apparition de nourriture. Dommage quand même non ? Sans parler d'humanitaire, en cas de faim dans la nuit ça pouvait être bien pratique ! Mais Aym' n'eut pas le temps de répondre, déjà parce que ce n'était pas réellement une question, la Serpy connaissait la réponse et d'autre part parce qu'elle lança un serpentorsia. Ouais, bon ça restait assez simple. Une petite incantation, et voilà un grand méchant serpent devant vous. Seul soucis, il n'avait aucune âme ! Un peu con quoi... Il s'attaquait un peu à tout ce qu'il bougeait en imitant plus ou moins le comportement agressif d'un serpent. Mais finalement ce n'est pas ça qui intéressait Irina mais bien autre chose. Un autre aspect de la métamorphose : le transfert inter-espèce ! Effectivement, au moment où le serpent apparut, il fut frappé par un sort de métamorphose et se transforma en lapin. Un joli lapin, tout mignon qui contrastait avec le serpent qui l'avait précédé. Mais le lapin déguerpit. Ah non, leur nouveau jouet n'allait pas les quitter aussi rapidement quand même ! Aym lança un sortilège de lévitation et le ramena vers eux tout en répondant à la jeune Serpentard.

- Pas mal. Ce n'est pas le sort le plus facile de la méta. J'en déduis que t'aime ça aussi.

Puis d'un coup de baguette il annula le sort, pour rapidement le changer en dragon ! Bien entendu pas en gros dragon. Le serpent de départ n'était pas assez gros pour cela, mais disons qu'ils avaient à présent en face d'eux un beau bébé dragon ! Comme pour prouver qu'il était bien un dragon la créature cracha un petit jet de flamme. Pas de quoi les bruler, mais assez pour cramer l'herbe qui était à proximité. Il jeta un coup d’œil vers la jeune femme qui affichait toujours une mine presque enfantine. C'était marrant comme une personne crainte pouvait se révéler... Normale. Elle pouvait tout simplement entrer dans un jeu et partager une certaine complicité avec quelqu'un.

- Pourtant tu es là non ? Est-ce parce que cet endroit est précieux à tes yeux ? A moins que la solitude ne t'ai pas parut si attractive
... Là elle marquait un point. Pourquoi était-il ici ? Bonne question. C'était sa destination depuis le début et il n'avait pas changé d'avis en cours. Il n'y a que les c*ns qui ne changent pas d'avis ? Peut-être bien, il voulait bien se faire traiter de la sorte si c'était pour ça. C'est sûr il aurait put changer d'avis en la voyant et choisir un autre coin mais... Mais non. Il savait qu'Irina ne lui poserait aucun problème s'il s'approchait d'elle et puis... Elle avait ce petit truc en plus qui empêchait Aym' de l'éviter quand il la voyait. Non pas qu'il se comportait comme une mouche collante, mais disons qu'il ne pouvait pas l'ignorer. C'était sans doute sa beauté qui laissait aucun homme indifférent. Il savait qu'il n'était pas seul, car au milieu des récits plus ou moins glorieux d'Irina, il avait entendu des types souligner sa beauté... Beauté se révélant trompeuse à leurs yeux. Mais... Pas tant que ça au final ! Elle semblait avoir un certain penchant pour la magie noire mais bon, elle aimait la métamorphose. Et ça ce n'était tellement de la magie noire ! C'était une serpentard ouais et puis quoi ? Une loi disait que tous les Serpys avaient forcément un mauvais cœur ? Elle avait été choisi par le choixpeau pour les qualités qui ressortait. L'ambition, la détermination et enfin la ruse. Les trois traits principaux pour un Serpentard. En rien être Serpentard obligeait à être mauvais. Du moins pas à sa connaissance. Mais tout cela ne répondait pas au pourquoi Aym était là... A relever une sorte de défi magique. Et à se surprendre à se sentir bien. Bizarrement son envie de solitude s'était effectivement fait la malle. Peut-être que oui, ça lui était apparut moins attractif qu'au départ. Mais il y avait toujours cet éternel "Pourquoi ?".

- J'aime bien cet endroit parce qu'il n'y a personne d'assez fou pour s'approcher autant de cet arbre... A part toi il faut croire. La tranquillité me permet de me vider la tête la plupart du temps. Mais je ne sais pas trop pourquoi, je préfère rester là malgré ta présence. Il chercha quelque chose à rajouter car, il ne pouvait pas finir sur cette note trop personnelle. Et sinon, t'as quoi d'autres à me proposer ? finit-il finalement avec un sourire qui avait perdu de sa superbe...
avatar
Aymeric Burton

Messages : 22
Date d'inscription : 09/06/2013
Age : 25
Localisation : A ton avis ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence est d'or. [PV Aymeric]

Message  Irina Brawn le Mar 6 Aoû - 19:45


Irina Brawn



Aymeric Burton'




C'est alors qu'un lapin volant revint vers eux, et à la vue de cette image Irina dût retenir un petit rire d'amusement. Elle était fière de son sortilège, il avait parfaitement fonctionné et ce petit lapin était vraiment adorable. Et pendant qu'elle contemplait avec une certaine fierté le résultat de ce changement de forme Aymeric fit une déduction qu'elle ne put qu'affirmer avec un sourire amical – si rare venant d'elle- et un hochement de tête. Et c'est ensuite que ce mignon petit animal redevint cet horrible serpent. N'aillant pas vu le cou de baguette d'Aymeric elle ignorait que ce retour a sa forme initiale venait de lui, et sa mine réjouit disparut subitement pensant que son sortilège avait raté, elle se tourna vers lui et le vit, baguette pointé sur l'animal et compris, et c'est alors que regardant de nouveau dans la direction de l'animal elle vit qu'il avait changé la forme reptilienne de leur amusement. Aussi vite qu'il avait rendu sa forme au serpent il l'avait transformé en un adorable bébé dragon, et malgré sa petite tête étrange Irina le trouvait adorablement mignon.
Et alors que celui-ci souffla une flamme maladroite sur l'herbe elle ne put se retenir … Les commissures de ses lèvres se levèrent vers le haut, son sourire s'élargit... Et elle laissa échapper un petit rire. Une rire sincère, doux, franc et cristallin. Elle se sentait bien, n'avait rien à reprocher à ce garçon et se surpris même a l'observer en souriant. Elle tourna alors la tête pour observer ce petit dragonnait. Tout en se réprimandant elle même de se laisser aller à la confiance alors qu'elle n'était pas seule.

Cependant elle cherchait vraiment une réponse à ma question qu'elle avait posé... Tout en la posant elle avait retrouvé sa garde, n'était pas devenue méchante, agressive ni froide... Non elle c'était temporairement enfermé dans une bulle. Aymeric faisait-il partit de ces gens qui viennent vers elle pour tenter de lui faire du mal... Etait-elle tomber dans le panneau comme une débutante en relation humaines... La glaciale Irina Brawn était-elle devenu la victime d'être être encore plus froid qu'elle ? Elle refusait d'y croire, autant par fierté, que par ce qu'elle pensait avoir trouvé du bon en la personne de Aymeric. -Enfin de ce que Irina trouvait bon-.

                                       -J'aime bien cet endroit parce qu'il n'y a personne d'assez fou pour s'approcher autant de cet arbre... A part toi il faut croire. La tranquillité me permet de me vider la tête la plupart du temps. Mais je ne sais pas trop pourquoi, je préfère rester là malgré ta présence.

Non, la réponse à sa question ne lui donnait pas de réponse précise. Si ce n'est a des questions qu'elle n'avait pas formulées. Ils avaient effectivement tout deux quelques points communs, lui aussi semblait aimer le calme et la solitude, et il avait trouvé en l'un des endroits préférés d'Irina le même havre de paix qu'elle. Une question revenait sans cesse dans l'esprit de la demi-vélane : " Et si tu pouvais devenir amie avec lui" . Et à cette question une partie d'elle répondait qu'elle n'avait pas besoin d'ami, que ça ne lui apporterait rien. Et un autre n'osait rien répondre, caché par sa peur de l'étranger. Pourtant il n'était pas aussi collant que les autres garçon face à elle, comme si il était moins sensible à son coté vélane qu'à son ascendance humaine, et étrangement... Elle aimait ça. Elle ne contrôlait pas tout ça ne la dérangeait pas. Elle ne se reconnaissait pas vraiment mais tant pis. Elle ne répondit à sa réponse , ne sachant véritablement ce qu'elle avait envie de lui dire elle se contenta de quelques mots anodins.

                                      -Il est vrai que tu es l'un des premiers que je vois prendre du bon temps par ici.

Alors il avait repris le sujet de leur petit défi magique. Alors elle pris le temps de réfléchir quelques secondes, observant les environs. Elle tendit sa baguette dans la direction opposé et en fit voler une belle branche, qui n'avait rien de petit et fin mais qui n'était pas non plus apte à devenir un gourdin. Elle la laissa tomber à coté du jeune dragon, et le transforma en une cage à peine capable de contenir cet animal qui semblait se sentir bien mal à l'aise dans l’édifice de bois qui venait de l'emprisonner, et rapidement, avant que le bambin à écaille se décide a tout faire brûler elle le transforma lui aussi. L'animal ailé rétrécis, ses écailles se changèrent en de belles plumes bleu roi et un bec lui avait poussé. La cage contenait un petit oiseau désormais.


                                      - Alors ? Lui demanda-t-elle. Puis regardant la cage elle annonça " je n'aime pas voir mes créations réduites à néant,alors j'évite de les envoyés droit sur un arbre tueur"  . Elle se tourna alors complètement vers le jeune homme et continua : " Alors, tu peux faire mieux ? Ou on en reste la ?"  

avatar
Irina Brawn

Messages : 38
Date d'inscription : 19/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence est d'or. [PV Aymeric]

Message  Aymeric Burton le Dim 11 Aoû - 1:18

Leur petit jeu continuait tranquillement, presque dans la joie et la bonne humeur ! A tel point, qu'Aym fut surpris d'entendre le rire d'Irina quand elle vit le dragon cracher la petite flamme. Un rire si cristallin que le Serdy en fut déconcerté. Un rire à la mesure de la beauté de la jeune femme. Beauté qui devait forcément venir d'origine vélane, Aymeric en était certain. Après cela, la Serpy transforma un assez gros bout de bois en cage pour dragon. Pas très malin ça. Le bois c'était pas LA matière inflammable par excellence ? Mais elle ne s'arrêta pas là. Une fois la petite cage finit, Irina transforma le dragon en mignon petit oiseau bleu roi. Ah ouais, comme ça, ça marchait mieux ! Après avoir vu ça, Aym s'arrêta un peu sur la phrase qu'elle avait prononcé juste avant. Prendre du bon temps ? Ouais c'est vrai que pour la première fois il passait vraiment du bon temps. Pas dans le sens, passer du temps tranquillement allonger à l'ombre à regarder les nuages. Mais plutôt dans le sens, d'être en agréable compagnie dans un contexte tout aussi agréable... Malgré ça, il préféra ne rien répondre à la jeune Serpy. D'ailleurs, même s'il l'avait voulu, il n'aurait pas put, puisqu'elle enchaina :
- Alors ? Je n'aime pas voir mes créations réduites à néant, alors j'évite de les envoyés droit sur un arbre tueur. Alors, tu peux faire mieux ? Ou on en reste la ?
Aymeric la regarda à son tour dans les yeux. Un regard presque heureux. Des yeux marrons simples mais magnifique. Grmm décidément, cette fille avait un côté trop belle pour être vraie ! Tout, absolument tout était parfait chez elle. Les yeux, le sourire, le visage, les formes tout ! S'en était presque agaçant ! Pas moyen de trouver un défaut sur lequel il était possible de l'emmerder un peu !

- Sage précaution. dit-il simplement les yeux un peu dans la vague. A vrai dire, on peut toujours faire mieux. On dit que la perfection n'existe pas et ça implique que l'amélioration est toujours possible... Cet oiseau peut devenir un phénix, un lionceau ou même un chat... Chaque animal, aussi beau soit-il aura forcément un défaut ; dans sa personnalité, ses déplacements ou son cri. Vu ta création, je peux te dire que, non je ne ferais sans doute pas mieux, comme toi tu n'as pas fait mieux que moi ! conclu-t-il avec un sourire en coin.
Hé ! Il n'allait tout de même pas dire qu'elle l'avait battu. Et puis de toute manière c'était faux ! Aymeric mentait très peu, ce qu'il disait il le pensait. Et ce qu'il venait de dire, n'était pas l’exception qui confirmait la règle. Cet oiseau qui caquetait avait forcément un défaut. Apparemment, son niveau en méta était équivalent à celui d'Aym' et ce défaut devait être très discret. Il pouvait se dévoiler sur la durée, un vol plané loupé par exemple. Il se souvenait encore d'un jour où il s'était retrouvé un chat qui aboyait comme un chien. Ainsi, il avait réédité pour transformer la bête en chien, en espérant que le cri ne changerait pas... Hélas, ce chien avait barri. Oui oui barri ! Comme un éléphant. Il avait donc préféré supprimer ces drôle de bêtes et avait décidé de remettre ses petites expériences à plus tard. Se fut d'ailleurs l'un des nombreux éléments déclencheurs de sa passion pour la méta. Atteindre inatteignable, la perfection. A chaque apparition, chaque métamorphose, il scrutait les moindres défauts et pouvait bosser plusieurs heures pour le régler.

C'était sans doute ça qu'il l'avait envoyé chez les Serdaigles d'ailleurs. Soif de connaissance qu'y disaient ! Si ça se trouve, s'il ne s'était pas trouvé cette passion dévorante pour la méta et donc pour le savoir, les places auraient été bien différentes aujourd'hui. Quoi que. Le fait est que c'était comme ça. Et aujourd'hui, Irina était une fille qu'Aym fréquentait sans vraiment connaitre. Tout ce qu'il avait appris sur elle était qu'elle aimait la métamorphose. Le reste, il le savait de la bouche des élèves qui avaient tendance à la trouver odieuse. Mais sinon que savait-il ? Puis, que pouvait-il savoir sur elle ? Elle n'avait pas vraiment l'air d'être du genre à se confier à n'importe qui. Elle n'avait pas du genre à parler tout simplement.

- Et sinon, tu aime quoi d'autres ? demanda-t-il en regardant l'oiseau
Oiseau pour qui il restait sans doute très peu à vivre. Quelques minutes, une dizaine maximum, selon la volonté qu'Irina avait mis à créer le serpent de base.
avatar
Aymeric Burton

Messages : 22
Date d'inscription : 09/06/2013
Age : 25
Localisation : A ton avis ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence est d'or. [PV Aymeric]

Message  Irina Brawn le Lun 9 Sep - 14:10




Irina & Aymeric


Tout semblait bien plus simple à ce moment précis. Comme deux enfants, ils venaient de se défier sans la moindre raison.
Une course au talent à laquelle ils avaient participé sans tout donner pour gagner.
Un duel dont l’issue était prévisible, mais intérieurement, Irina ne pouvait s’empêcher de penser que si la réalité de l’extérieur venait à les rattraper, rien de ce qu’ils venaient de réaliser ne leur serait d’aucun recours. Et elle détestait cette réalité. Cette guerre qui approchait n’aurait rien d’amusant.
Dans son genre, Aymeric était plus tôt pas mal, mais qui mieux qu’une fille comme Irina pouvait savoir qu’on ne juge pas un livre sur sa couverture. Bien qu’elle ne veuille pas lui faire confiance, elle ne trouvait pas le moindre prétexte pour ne pas l’aimer…hermn…
Elle chercha alors dans ses yeux un indice permettant de décider ce qu’elle ferait de lui. Mais lorsqu’elle parvint, pendant quelques secondes, à plonger son regard dans le sien, elle se sentit  gênée.
Elle qui, d’habitude, prenait un malin plaisir à observer la frayeur naissante dans le regard de ces adversaires… L’animosité qu’elle mettait généralement dans ce geste changeait-il vraiment quelques choses.
Ravalant un sourire gêné, Irina restait de marbre comme elle le pouvait.

- Sage précaution, répondit-il à sa remarque. A vrai dire, on peut toujours faire mieux. On dit que la perfection n’existe pas et ça implique que l’amélioration est toujours possible…
Cet oiseau peut devenir un phénix, un lionceau ou même un chat… Chaque animal, aussi beau soit-il, aura forcément un défaut : dans sa personnalité, ses déplacements ou son cri. Vu ta création, je peux te dire que, non je ne ferais sans doute pas mieux, comme toi tu n'as pas fait mieux que moi !

Habituellement elle aurait tout fait pour lui montrer qu’elle était la meilleure, quittant le domaine du jeu pour mettre tout son cœur dans le moindre sortilège ou aurait tenté de faire manger sa baguette histoire qu’il comprenne a qui il avait affaire. Mais la Serpentard n’avait pas la moindre envie de se faire un ennemi la tout de suite… Elle avait commencé à souffrir de sa solitude et son attitude changeait " Émotion a la noix" pensait-elle. Mais si on regardait la chose d'un œil plus serin il est vrai que Aym' se débrouillait très bien, ce qui faisait monter le Serdaigle dans l'estime de Irina. Mais voila, elle était incapable de trouver quelque chose a lui répondre. Simplement par ce qu'elle n'avait pas l'habitude de reconnaître le talent d'un autre, ne voulant se montrer vulnérable devant personne. La seule chose qu'elle trouva à faire alors fut de hocher la tête, un signe d'accord qu'elle n'avait pas a prononcer, et ainsi évitant tout risque de laisser paraître de la froideur dans sa voie.

- Et sinon, tu aime quoi d'autres ? lui demanda-t-il

La question était vague et tant de réponse étaient envisageable qu'elle pris son temps pour y répondre. Sa création revint alors dans son champs de vision, et de plus en plus elle lui trouvait des airs reptiliens, elle s'était amuser, rien de ce qu'elle venait de faire n'était fait pour durer. mettant en lien la succession de métamorphose qui avait eu lieu sous leurs yeux et la dernière question d'Aymeric... En fait ce qu'elle aime c'était ça... Caché la vérité... Et en profiter pour faire tomber les masques des autres. Elle se cachait comme une criminel et peaufinait une identités qui ne lui correspondait pas totalement même si elle s'était éprise d'une bulle de confort, loin de la douleur du monde, et ce n'était déjà pas si mal.

- Ce que j'aime... Ce que nous venons de voir en est un exemple, toutes véritées ne sont pas bonnes à voir. Alors je les cache, comme cet horrible serpent qui est devenu un oiseau... Et toi alors ? quel sont tes occupation habituellement.

Elle avait penser a voix haute, elle s'en était rendu compte trop tard, alors se rattrapant au branches comme elle le pouvait elle lui avait retourné sa question, espérant qu'il ne réaliserait pas trop de choses sur elle. Pourquoi était-elle si aimable aujourd'hui...
avatar
Irina Brawn

Messages : 38
Date d'inscription : 19/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence est d'or. [PV Aymeric]

Message  Aymeric Burton le Mer 11 Sep - 23:53

- Ce que j'aime... Ce que nous venons de voir en est un exemple, toutes vérités ne sont pas bonnes à voir. Alors je les cache, comme cet horrible serpent qui est devenu un oiseau... Et toi alors ? quelles sont tes occupations habituellement.
Aymeric fut surpris par la première partie de sa phrase. Se cacher ? Horrible serpent ? Quelle horrible serpent ? Ah oui ce truc ! Mais il n'a rien d'horrible !! C'était un serpent quoi ! Bon ok, c'est pas super sympa mais à part ça ? Il n'a rien d'horrible ! Et puis, pourquoi parlait-elle de se cacher ? Et de vérité ? En quoi la métamorphose était l'art de se cacher ? De modifier la réalité oui mais de la cacher ? Il était impossible de cacher la réalité, du moins pas longtemps. La réalité revenait toujours plus rapidement qu'on le voulait et cette réalité se dévoilait... Au final, dit comme ça, ça sonnait comme une allégorie. Puis une autre question venait encore dans la tête d'Aym. Pourquoi elle avait dit cette phrase avec cette voix ? Comme une pensée émise à voix haute. Elle avait d'ailleurs rapidement changer de sujet, comme si cette phrase n'aurait jamais dût être prononcée. Le Serdy garda cette info dans un coin de sa tête. Peut-être n'était-ce pas le moment d'en parler. Ils se connaissaient depuis trop peu de temps pour parler d'autres chose que... "Ça" : Leurs passions.

Bref, qu'est-ce qu'il pouvait répondre à ça ? Qu'il aimait bien les défenses contre les forces du mal ? Lire ? Le Quidditch ? Parler avec elle ? Euuh... Non, ça fallait peut-être éviter. Il y avait tellement de choses qu'il appréciait qu'il ne savait pas trop quoi répondre. Puis il y avait aussi tellement de choses qu'il détestait qu'il était dur de ne pas en parler ! Mais malgré ça, une phrase revenait "Alors je les cache...". C'était peut-être ces fausses vérités que les autres voyaient. Ce qu'Aym entendait. Ces bruits de couloir qu'il avait du mal à croire en la voyant. Voyait-il en ce moment l'une des vérités qu'elle cherchait à cacher ? Peut-être une partie. Elle était en fait une personne simple, avec qui on pouvait parler tranquillement. Comme avec tout le monde. Rien de terrible à ça, pourquoi le cacher ? Cette fille était vraiment étrange quand même...

- J'adore le Quidditch et j'y joue quand j'ai l'occasion. C'est un sport de grand malade mais c'est génial !
Il avait pris un ton enjoué pour cette phrase mais malgré tout il n'en avait pas oublié toutes ses questions. Puis, ce regard qu'elle lui avait lancé l'avait marqué au fer rouge. Ce n'était pas un regard comme toutes ces filles qui trainaient à Poudlard. Brune un peu fadasse, blonde décolorée ou rousse complexée tournant plutôt blond Vénitien selon elle. Irina ne faisait parti d'aucune de ses catégories. Pourtant elle était aussi brune que la Joconde, côté victime de la mode. Mais elle ne semblait pas vraiment heureuse, côté victime du système. De son système. Se cacher, cacher la vérité comme elle venait de le dire. Tout cela ne lui avait apporté que la haine. Bilan, aujourd'hui elle en était réduite à se pointer sous le saule pour trouver encore un peu plus de solitude. Pas de bol, aujourd'hui elle n'avait finalement pas été seule. Un jeune c*n avait choisi le même endroit et pour une raison bizarre c'était mis à lui parler ! Et ce dernier, en ce moment voulait poser une question qui lui brulait les lèvres mais il savait qu'il n'aurait pas de réponse. Alors il cherchait un moyen détourné de parler de ça. Il enchaina alors :

- Les vérités ne sont peut-être pas bonnes à voir mais souvent sont bien utiles. Combien de personnes se sont voilés la face et sont finalement mort à cause de ça ?
Finalement il reprit sa baguette, pointa sa baguette sur l'oiseau coincé dans sa cage. Il se concentra quelques secondes puis lança son sort. L'oiseau commença à trépigner puis il se posa tranquillement, comme si quelque chose avait changé. Puis, d'un coup, il s'évapora en tas de cendre dans un léger "pouf".

- On ne vit qu'une seule fois après tout. Il faut voir les choses en face. Rares sont ceux qui renaissent de leurs cendres... Autant profiter de la vie en connaissant la vérité et en l'admettant qu'en se la cachant et mourir avec plein de regret. Non ?
Puis les cendres s'animèrent. On y vit une silhouette avec un bec. Puis des ailes battirent faisant voler un petit tas de cendres. Et enfin, un petit oiseau couleur or sauta dans la cage en piaillant. Aymeric ne put s'empêcher d'admirer cette renaissance. Bien que factice, ce moment avait toujours un côté magique. Du moins, encore plus magique que ce monde de magie. C'était presque divin de voir ça. Il sourit, content de lui et observa la réaction de la Serpy.
avatar
Aymeric Burton

Messages : 22
Date d'inscription : 09/06/2013
Age : 25
Localisation : A ton avis ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence est d'or. [PV Aymeric]

Message  Irina Brawn le Lun 16 Sep - 0:20




Irina & Aymeric



Complètement perdue, apeurée par son besoin de se confier, de parler et de se réfugier loin de ce qu'elle aurait préféré oublier. Tentant de remettre son bouclier personnel en place, plus elle essayait de redevenir cette garce sans cœur qu'elle est en général, plus elle s'en éloignait, ou alors elle se rapprochait de l'envie de se débarrasser de son interlocuteur violement. C'est au beau milieu de ce combat intérieur qu'Aymeric répondit, interrompant ainsi cette introspection.

- J'adore le Quidditch et j'y joue quand j'ai l'occasion. C'est un sport de grand malade mais c'est génial !

Pourquoi ne lui avait-elle donc pas donné une réponse dans ce genre, pourquoi réfléchissait-elle toujours autant avant de parler bon sang. Si elle était seule elle se serait sans doute frapper la tête contre un mur. Elle n’aurait sans doute pas choisi le Quidditch, car bien qu’elle adorait regarder ce sport elle était loin d’être doué en vol. Entrainée par le ton enjoué de beau Serdaigle, et persuadé qu’il était passé outre sa réponse bien compliquée, elle voulut profiter de la brèche pour échapper au sujet qu’elle avait failli lancé.

-C’est une façon d’avoir la tête dans les nuages au sens propre du terme, répondit-elle donc avec humour.

L’idée de monter sur un balais et de pouvoir s’envoler loin  la faisait rêver, non pas qu’elle veuille fuir, ce n’était pas son genre… Et elle n’avait pas non plus l’envie de partir, enfin elle ne l’avait plus. Quand il était arrivé elle avait hésité à trouver une échappatoire pour s’en aller. Et au final elle avait changé d’avis, se persuadant petit a petit qu’il n’était pas comme les autres. Espérant simplement éviter de se bruler les ailes. Cette étrange jeune fille qu’elle était voulait garder les apparences intactes. Douce sorcière ne souhaitait pas apparaitre au grand jour… En espérant que cette fois ce ne soit pas trop tard.

- Les vérités ne sont peut-être pas bonnes à voir mais souvent sont bien utiles. Combien de personnes se sont voilées la face et sont finalement mort à cause de ça ?

Ces paroles firent l’effet d’un coup de poing à Irina, son cœur se serra violement, et elle dû serrer les dents pour ne pas lui hurler de se mêler de ses affaires. Elle avait pris ces mots pour elle alors qu’en rien elle n’avait pas été mentionnée. Résister à la vérité avait toujours été très dur pour elle. Elle le fixait, son regard mélangeant haine, tristesse, détresse. Elle l’aurait baffer pour ce qu’il lui faisait ressentir sans même le vouloir. Elle le vit alors pointer sa baguette en direction de sa création, se concentré un instant, ce qui laissa le temps à Irina de se reprendre. C’est alors qu’elle entendit un léger bruit du côté de la cage, alors elle tournant rapidement la tête, juste pour voir cet oiseau tomber en cendre. Alors un silence sembla tomber sur eux. Elle reposa son regard sur lui, sans même vraiment le voir. Perdue dans son monde elle en avait même oublier qu’il y a peu elle l’avait rendu nerveuse, elle avait été faible… et refusait de l’être de nouveau.

-La vie est faite de mensonge, un tissu de mensonge que chacun entretiens tu sais commença-t-elle.  Ils se voilent tous la face, ne comprennent pas ce que peut être la vie loin de ce château pour la plus part. Parmi ces valeurs qu’on nous enseigne comme : la franchise, l’amitié sincère et l’amour dis-moi ce qui existe vraiment dans ce monde ?

Cette question était autant posé pour lui que pour elle, c’est cette vision du monde qu’elle avait, elle avait comme banni ces notions de son monde. C’était ce qui la poussait depuis toujours à agir de la sorte. Elle détourna la tête pour observer l’oiseau renaitre, la tempête c’était calmé, son souffle reprenait un rythme normal. C’est ce moment-là que le Serdaigle avait choisi pour reprendre la parole. Ces mot illustrèrent parfaitement ce spectacle. La réanimation du phœnix…

- On ne vit qu'une seule fois après tout. Il faut voir les choses en face. Rares sont ceux qui renaissent de leurs cendres... Autant profiter de la vie en connaissant la vérité et en l'admettant qu'en se la cachant et mourir avec plein de regret. Non ?


Il était doué, c’était une vérité qu’elle ne pouvait plus nier, elle devrait désormais vivre avec ça, elle avait trouvé une personne aussi capable qu’elle d’utiliser l’art de la métamorphose. Elle appréciait ce garçon… Enfin il avait évité de faire partit des victimes d’Irina. Car une chose la dérangeait beaucoup chez ce garçon qui possédait un certain charme : il la faisait réfléchir et elle n’aimait pas ça.  Mais elle ne put s’empêcher de sourire devant ce nouveau petit oiseau. Il était si mignon…
Cependant elle se demandait bien ou il voulait en venir. Avait-il compris trop de chose sur elle, en trop peu de temps ? Devait-elle le faire passer du côté de ceux qu’il fallait éloigner ? Ou se faisait-elle des idées. De toute façon il était trop tard pour reculer. Alors sans parler d’elle et de ce masque qu’elle aimait tant, de son habitude de garder toutes les informations sur chaque personne, et découvrir leur secret, pour pouvoir en faire ce qu’elle voulait, elle devait poursuivre cette conversation.
Elle était curieuse et voulait savoir, et par-dessus tout… voulait savoir ce que Aymeric pouvait bien avoir compris de ce qu’elle avait dit. Sans perdre son sourire elle l’observa de nouveau et cette fois sans fléchir. Non pas qu’elle lui en voulait ou qu’elle avait retrouvé cette rage envers les gens qu’elle fixait volontairement habituellement. Elle avait juste compris qu’il ne lui servait à rien de détourner les yeux, il verrait peut être ce qu’elle ressentait… Mais elle avait cessé de pensé, baissait une partie de sa garde alors que ce qu’elle voulait vraiment c’était se protéger…

-Joli sort… Mais si ce petit – si il était vrai – resterait à jamais vulnérable si il ne cachait pas une partie de sa fougue en grandissant. Je pense que c’est la même chose pour Nous. On cache ce que l’on ne veut pas montrer, on s’endurcit. On montre une face qui ne nous correspond pas forcément et on se perd dans cette irréalité. C’est ainsi que le plus gros mensonge, devient une minable réalité.
Elle plongea son regard dans celui d’Aymeric, n’avait pas perdu son sourire et attendait de voir ce qu’il pourrait bien lui répondre.
[HJ- grande inspiration cette fois si  ]






avatar
Irina Brawn

Messages : 38
Date d'inscription : 19/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence est d'or. [PV Aymeric]

Message  Aymeric Burton le Ven 20 Sep - 0:16

Le Quidditch une façon d'avoir la tête dans les nuages ? Hm... C'est vrai. Surtout une façon de se foutre la trouille toutes les 5 minutes à cause d'un cognard qui te frôlait ou d'un poursuiveur qui avait décidé de se servir de son bras comme d'une arme ! Bref au Quidditch, vous n'aviez pas vraiment le temps d'avoir la tête dans les nuages. Pas le temps de rêver. Trop plein d'adrénaline, le cœur qui bat la chamade, les réflexes au top, les 5 sens aux aguets. C'était ça le Quidditch ! Un sport violent, complètement fou et sans règle.

- La vie est faite de mensonge, un tissu de mensonge que chacun entretiens tu sais. Ils se voilent tous la face, ne comprennent pas ce que peut être la vie loin de ce château pour la plus part. Parmi ces valeurs qu’on nous enseigne comme : la franchise, l’amitié sincère et l’amour dis-moi ce qui existe vraiment dans ce monde ?
Ce qui existe vraiment ? Tout existe, il suffit d'être attentif aux bonne choses. La franchise ? Bien sûr qu'elle existait ! Il fallait l'être dans la vraie vie. Celle du monde du travail. Ici, tout le monde pouvait s'inventer une vie, c'était tellement facile ! Personne n'allais rentrer chez toi pour vérifier si tout ce que tu disais était vrai ! Mais après, quand tu sortais de Poudlard, plus le droit de mentir. En même temps, tu ne pourra plus vraiment puisque ta vie tournera autour de ton boulot. Puis en plus, t'aura une femme (ou un homme...) avec qui te partagera tout. Du moins ce que tu ne partage pas avec ton amant(e) ! Un mensonge ? Maiiis non, simplement une omission ! La plupart de ce monde, une fois sorti de Poudlard était tourné vers la franchise ! L'amitié sincère ? Heureusement qu'elle était là ! Cette amitié qui te permet de gravir des montagnes, qui te permets d'avancer dans les moments les plus durs, celle qui est là aussi quand ça va bien (heureusement). Oui, cette amitié existait et sans elle, il n'y avait plus aucune raison de vivre. Malheureusement, cette amitié, comme l'amour d'ailleurs était sans doute le point faible de toutes personnes normalement constituées. Mais, faire de ses points faibles un points forts, c'était ça la vraie force. Faire de cette amitié solide, un roc incassable et à tout épreuve. Faire de cet amour si puissant, un nuage qui pouvait te transporter aux quatre coins de la planète aussi ronde et bleue qu'une orange (Excusez-moi pour ce pauvre plagiat...). Tout ça existait et bien heureusement ! Sinon que serait le monde sans toutes ses bases ? Oui, certaines personnes passaient outre ces principes mais c'était ceux qu'on disait "marginal" au mieux, "délinquant" ou "voyou" au pire. Il garda toutes ses pensées dans un coin (encore un !) de sa tête.

Il regardait le phénix commencer à s'agiter en affichant une mine joyeuse. Si ça avait été un phénix normal, d'ici quelques mois, la légende dit, qu'il pourra produire un chant qui ferait fuir les plus dangereux malfrats en donnant du courage au plus noble. Ses plumes d'un rouge flamboyant elles, pourront produire des baguettes d'une puissance spectaculaire et ses larmes seraient utilisées dans toutes sortes de potions de guérison. Mais dommage, ce n'était pas un vrai phénix. Le serpent qui était apparu au départ perdait petit à petit de son énergie magique, d'ici quelques minutes - une dizaine grand maximum - il allait disparaitre et avec lui la création qui avait pris sa place...

Il croisa alors le regard de la Serpy. Aym' en eut presque le souffle coupé. Ce n'était pas un simple regard. Encore une fois, elle était complètement différente des autres. Ce regard était même différents du regard qu'Irina avait d'habitude. Quelque chose avait changé. Une prise de conscience peut-être. Ou autre chose de plus sombre et incompréhensible. Mais il n'y avait pas que ça. Cette fille avait un truc de spécial sur lequel Aymeric n'avait toujours pas mis de mot. Si ce n'est la définition même de la beauté.

- Joli sort… Mais si ce petit – si il était vrai – resterait à jamais vulnérable si il ne cachait pas une partie de sa fougue en grandissant. Je pense que c’est la même chose pour Nous. On cache ce que l’on ne veut pas montrer, on s’endurcit. On montre une face qui ne nous correspond pas forcément et on se perd dans cette irréalité. C’est ainsi que le plus gros mensonge, devient une minable réalité.
La belle jeune fille avait complètement plongé le regard dans celui du garçon. Il était comme hypnotisé. Il lui était tout simplement impossible de détourner les yeux. C'était déstabilisant. Il avait du mal à réfléchir, son cerveau était complètement court-circuité. C'était désagréable tout en procurant une sensation de... Plaisir ? Mouais, ce n'était pas vraiment ça mais à cet instant, Aymeric se trouvait tellement c*n qu'il ne trouvait rien d'autre ! Il cligna légèrement des yeux pour reprendre ses esprits le plus discrètement possible et finit par lâcher.

- Merci ! Mais comme tu dis, ce n'est qu'une réalité minable. La vérité est souvent bien plus belle que le mensonge. Que serait ce phénix sans sa fougue qui le caractérise ? Apprendre de la réalité et l'affronter nous endurcit bien plus que la cacher. Cacher la réalité c'est se voiler la face, au risque de perdre sa véritable identité... C'est pas ça qui va te permettre d'avancer...
Le Serdy avait dit tout ça dans un souffle, les yeux perdus dans l'horizon des yeux de la jeune fille. Présent sans être là, Aym était... Dans les nuages. Sans être sur un balai. Il se téléportait, sans transplaner. Il était partout et nul part à la fois. Et il finit par conclure, toujours dans un murmure avec une lueur indescriptible dans ses yeux. Il était de retour parmi nous...

- Alors qui est-tu réellement ? La Serpentard pure souche qui fait peur à tout le monde ou... Une fille qui a une histoire à raconter ?
avatar
Aymeric Burton

Messages : 22
Date d'inscription : 09/06/2013
Age : 25
Localisation : A ton avis ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence est d'or. [PV Aymeric]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum