Entraînement hebdomadaire : bleus, gros bobos et pansements pour le fun (PV Dorcas)

Aller en bas

Entraînement hebdomadaire : bleus, gros bobos et pansements pour le fun (PV Dorcas)

Message  Xenia P. Romanova le Ven 1 Juil - 16:02

* * *
Entraînement hebdomadaire : bleus, gros bobos et pansements pour le fun
* * *



Aujourd’hui avait été une journée tranquille, Xenia avait enfin réussit à se lever ce matin et n’avait pas été en retard depuis 2 jours. Le soleil était au rendez vous malgré quelques courants d’airs glacés. Les élèves de Poudlard semblaient tous être dans un bon jour, à par quelques serpentards et couples d’amoureux qui se brisaient. Bref un jour comme les autres ou les adolescents apprennent à gérer leurs relations avec autrui ainsi que la vie. Après une bonne douche et s’être habillé Xenia descendit prendre le petit déjeuné avec son frère qui comme à sont habitude depuis 2 jours lui faisait remarquer qu’elle devait surement être malade pour être levé aussi tôt. Après un bon petit déjeuner plein de tartes à la rhubarbes et de jus de citrouilles ce fut le cours de métamorphose, la matière préféré de Xenia. En même temps comment ne pas aimer la matière dans laquelle vous excellez ? Pas besoin de centaine d’heures de préparation pour se transformer chez Xenia, c’était inné. Elle se dit qu’un jour elle essaierait les tours des animagus. Oui un jour peut être mais pour l’instant elle devait encore apprendre beaucoup d’autres choses dans lesquelles elle n’excellait pas comme la Botanique par exemple. Cela tomber bien c’était le second cours de la journée et d’ailleurs ce cours fut assez casse pieds dans le sens littérale du terme (un pot lui était tombé sur le pied, Merci pour tes blagues Black !). Heureusement cela lui avait fait mal sur le coup mais pour le déjeuné tout aller bien.

La jeune Gryffondor retrouva quelques amis à la table des gryffondor dont Dorcas qui lui rappela que ce soir c’était le cours de « sport ». Heureusement, qu’elle l’avait prévenue car cela lui était totalement sortie de la tête. Xenia se réjouit de ce petit entrainement. Auparavant, le sport ne l’intéressait pas du tout ! Pourquoi faire le sport ? Elle n’en avait pas besoin elle avait de la magie après tout ? On lui avait un jour avancé l’argument : pour resté en pleine forme, pour resté mince et jolie, pour resté belle au yeux des autres, pour être bien dans sa peau. Et qui leur disait qu’elle n’était pas bien dans sa peau ? Resté belle aux yeux des autres, peu importe, d’ailleurs belle pour qui ? Et puis rester mince, elle s’en foutait, au contraire elle aurait aimé prendre du poids, elle se trouvait trop maigre. Même son propre frère l’a traité de planche à pain. Elle avait depuis longtemps comprit qu’être plus grande que la plupart des garçons, ( 1m78 ça fait beaucoup pour des garçons qui sont restés bloqués à 1m75 ), ce n’était pas du tout un atout charme. Bien sûr elle avait le corps d’un mannequin de podium, mais ces femme là sont celles qu’on voit sur du papier glacé, justement elles ne sont pas faite d’assez de chaire pour vivre parmi les vrais personnes. De ce fait elle avait l’air toujours frêle, fragile, et peut être que cela était vrai après tout. C’est pour cela qu’au final elle avait décidé de commencer le sport et pas n’importe quel sport. Elle voulait apprendre à se défendre et qui mieux comme professeur que celle qui à frappé fort dans les esprits dès leur premier jour à Poudlard : Dorcas.

L’après-midi passa assez lentement, Et puis à 15 heures elle se rendit à la bibliothèque pour faire ses devoirs. Une fois terminé, c’était déjà l’heure de sont cours avec Miss Meadows. La jeune fille se précipita donc vers le 7 éme étages :

*Mince j’ai pas ma tenue ! Faut que je repasse par la Tours ! Dorcas va me faire souffrir à l’entrainement si j’arrive avec 20 minutes de trop !*

La jeune Gryffondor se précipita jusqu’au 7éme étage, pas le temps de se changer, la magie se charger de tout et alors qu’elle courait, sa robe de sorcière se transforma bientôt en tenu de sport, ses petites chaussure vernis en basquets et se cheveux blond long rétrécirent. Elle avait maintenant une coupe à la garçonne. Elle avait adopté cette coiffure pour les entrainements car quand on combat, les cheveux ça pouvait être gênant et on plus on pouvait vite se faire attraper par là, et se faire tirer les dessus, ce n’était pas du tout agréable.

Elle arriva enfin dans la salle du rendez vous au 7e étage. Dorcas lui avait tellement répété : « 7e étage, devant la porte de la 3e salle à gauche, après le portrait du comte du Val-sans-retour ! » qu’à chaque fois qu’elle était à cette étage elle ne pouvait s’empêcher de se diriger machinalement vers cette salle en entendant la voie son entraineuse le dire. Elle entre. Dorcas était déjà là, elle s’échauffait :


« Salut ! Je suis désolée pour le retard ! J’étais à la bibliothèque j’ai pas vu l’heure passé ! Allons y commençons ! Endurcit moi ! »

Elle jeta son sac dans un coin et lui fit un grand sourire. Finalement le sport elle aimé ça, surtout celui là. En plus elle avait un meilleurs raison que rester mince pour faire du sport, surtout des sports de combat. Elle, elle voulait un de ses jour, pouvoir lui foutre un poing dans le pif avant un bon doloris … mais chut c’est son secret impardonnable et imprononçable.

_________________

Métamorphomage

Spoiler:
avatar
Xenia P. Romanova
Her Royal Highness Princess Xenia Petrovna Romanova of Russia


Messages : 570
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 25
Localisation : Paradise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entraînement hebdomadaire : bleus, gros bobos et pansements pour le fun (PV Dorcas)

Message  Dorcas Meadowes le Ven 1 Juil - 19:56

Dorcas attendait son élève et amie, Xenia. La jeune fille était habituelle à l'heure, et ce léger retard l'inquiétait un peu. Si d'ici dix minutes elle ne la voyait toujours pas arriver, elle irait voir à la tour de Gryffondor si tout allait bien.

Debout au milieu de la pièce, Dorcas fit le vide dans sa tête et se pencha en avant, la tête entre ses genoux, les mains posées à plat contre le sol. Elle plia et tendit ses jambes plusieurs fois d'affilées, puis se releva pour faire quelques torsions du buste. Certes, comme disait son sensei japonais : "le lion se s'échauffe pas avant d'attaquer la gazelle, mais s'il pouvait le faire, ça lui éviterait un claquage". Bien entendu, dans un véritable combat, quand le karaté n'était plus seulement un sport mais un moyen de survie, un claquage était le moindre des maux... La jeune fille poursuivit donc ses échauffements, le souffle réguliers. Elle avait fini de faire tourner ses poignets et chevilles, qui craquaient pas mal soit dit en passant, et passait au sol en grand écart quand la porte s'ouvrit. Le battant repoussé révéla le visage déjà en nage de Xenia, qui avait visiblement couru pour venir.

Dorcas se releva et lui sourit. Quand sa camarade lui présenta des excuses, Dorcas les balaya d'un revers de la main dans les airs.

"Y a pas de souci, tant que tu vas bien !" dit-elle d'un ton amical. "Je terminais de m'échauffer, je vais continuer avec toi avant que l'on commence."'

Dorcas retourna près du sol pour travailler son grand écart, en tirant sur la pointe de ses pieds pour étirer les muscles jusqu'au bout. tandis que Xenia commençait ses étirements, elle demanda : "Je sais que l'été n'est pas loin, et il a dû effacer pas mal de souvenir de nos précédentes séances mais... pour ce cours de reprise, je te propose de réviser le kihon la majeure partie du temps. Autant reprendre en douceur !"

Le kihon, qui signifiait "technique de base", et qui consistait à répéter les mêmes gestes, seul ou en groupes, mais sans aucun contact physique : il s'agissait seulement de répéter les gestes pour que le corps les assimile, pour qu'ils deviennent naturels. Technique, positions et déplacements s'imprimaient alors dans les muscles, devenant des réflexes naturels.

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entraînement hebdomadaire : bleus, gros bobos et pansements pour le fun (PV Dorcas)

Message  Xenia P. Romanova le Sam 2 Juil - 12:52

Lorsque Xenia arriva, Dorcas était au sol. Elle s’étirait. La voir faire un grand écart au sol avait toujours impressionné la jeune blondinette. Elle ne pensait pas qu’à corps humain pouvait être aussi souple. Depuis qu’elle avait commencer l’entrainement avec Dorcas elle avait découvert des propriétés bien impressionnantes du corps. Les Moldus, n’ayant pas de magie avait dût trouver des atouts pour se défendre et le corps receler bien des secrets. Déjà elle avait découvert des muscles bien étranges. Elle les avait découvert d’ailleurs car après ça toute première séance elle avait eut mal à des endroits de sont corps qu’elle ne soupçonné même pas d’exister.

Comme l’avait proposé Dorcas elle commença elle aussi à s’échauffé, elle commença par se pencher en avant pour étiré ses muscles qui venait d’être bien chauffé par la course qu’elle venait de faire jusqu’au 7eme étage. Elle n’était cependant pas aussi souple que Dorcas même si elle avait gagné en souplesse depuis les premières séance. Elle se pencha donc et attrapa ses chevilles et respira profondément. Et dire qu’avant elle ne touché même pas ses chevilles. C’était vraiment une planche de tout les point de vue.

Elle continua doucement à s’étirait toutes les parties du corps, tournant les chevilles, les poignets, les cous. Alors qu’elle terminé, Dorcas lui annonça la couleur du programme. Effectivement elle ne devait pas se souvenir de tout depuis le début de leur entrainement. Revoir les bases lui ferait sûrement du bien. C’est comme tout après tout. Quand les bases sont solides la structure peut atteindre des sommets. Elle lui adressa un sourire avant de lâcher son dernier étirement et lui répondit :


« C’est toi qui vois, moi je te fais confiance. Donc ça me va ! Va pour les bases ! »

Elle se souvenait un peu du kihon, mais pas de tout. Elle se souvenait surtout que c’était assez doux pour le corps, pas de combat, que des mouvements répéter comme des chorégraphies afin de bien assimiler les mouvements, de bien les sentir.

Elle tint droit puis pour commencer la séance elle salua son professeur, lui montrant ainsi le respect qu’elle avait pour son art du corps qui lui avait apporté bien plus qu’elle ne croyait. Xenia eu une lueur féroce dans l’œil, non pas à l’adresse de Dorcas, non elle pensait à ce professeur, cette crotte de dragon, qui ne valait rien. Elle pensait encore et encore au jour ou elle le retrouverait. Elle espérait juste que ses parents ne l’avait pas mit en pièce, elle voulait se venger seul …

_________________

Métamorphomage

Spoiler:
avatar
Xenia P. Romanova
Her Royal Highness Princess Xenia Petrovna Romanova of Russia


Messages : 570
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 25
Localisation : Paradise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entraînement hebdomadaire : bleus, gros bobos et pansements pour le fun (PV Dorcas)

Message  Dorcas Meadowes le Sam 2 Juil - 21:20

"C’est toi qui vois, moi je te fais confiance. Donc ça me va ! Va pour les bases !" s'exclama Xenia avec un entrain lisible sur son visage. Dorcas lui sourit et se releva, pour se placer devant son élève afin que celle-ci puisse copier ses mouvements. La jeune femme commença par enchaîner des gestes lentes, sans jamais arrêter le mouvement. Son esprit se détendit aussitôt, naturellement : la paix que lui apportait cet exercice lui garantissait une paix semblable en cas de combat réel. C'était un état d'esprit dans lequel il fallait apprendre à tomber, et si l'on maîtrisait le corps, alors on maîtrisait l'esprit qui l'habitait. Par voie de conséquence, on devenait également maître de ses réactions réflexes, à défaut de ses émotions les plus profondes.

Les mouvements lents se transformèrent : Dorcas accéléra certains d'entre eux, qui formaient la base de gestes d'attaque, puis de blocage, de contre attaque. Les gestes étaient automatiques, et il fallait leur donner une impulsion puis un ralentissement, comme l'arrivée et le reflux d'une vague sur une plage déserte. Après quoi, elle varia la position, le déplacement, la direction, et soudain s'arrêta. Dorcas ferma les yeux et souffla. Elle n'avait pas eu besoin de se retourner pour savoir que Xenia l'avait imitée. Elle ordonna, d'une voix posée mais d'un ton directif : "Recommence, sans moi cette fois."

Cette fois, elle se retourna pour observer son élève, et garda un visage fermé. Xenia devait être capable de réaliser les enchaînements et les postures dans n'importe quel contexte, même si Dorcas lui hurlait dessus ou lui tournait autour. C'était impératif. Le regard de la Gryffondor se durcit tandis que sa camarade de maison et élève solitaire entamait son kihon. Elle nota quelques imprécisions dans les appuis, mais aussi des améliorations dans certains gestes, dans leur précision.

Bientôt, elle serait aussi précise que Dorcas, et le kihon ne serait plus un exercice mais une simple formalité. De quoi s'échauffer le corps tout en apaisant l'esprit.

Le regard de Xenia restait dur, concentré, mais aussi déterminé. A qui ou quoi songeait-elle avec tant de force ? Elle réfléchissait trop à ses mouvements et à l'intention qu'elle y mettait. Dorcas le lui fit remarquer d'une voix égale : "Laisse ton corps réfléchir pour toi, cesse de penser avec des mots. Fais le avec tes gestes."

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entraînement hebdomadaire : bleus, gros bobos et pansements pour le fun (PV Dorcas)

Message  Xenia P. Romanova le Lun 4 Juil - 21:07

Dorcas se plaça devant notre jeune Xenia et commença à faire les mouvements du kihon. Elle reproduisait les mêmes mouvements. Xenia l’observa attentivement, son visage devint aussi lisse que le marbre, mais il était chaleureux. En faite il semblait apaisé, comme si son esprit était détendu. Xenia faisait les mêmes mouvements qu’elle, sa mémoire revenait de plus en plus. Elle se souvenait de ces mouvements maintenant. Elle se trompait parfois, était un peu plus lente, mais elle suivait le rythme. Son esprit n’était pas aussi détendu que celui de Dorcas, cela n’était pas encore assez automatique pour elle. Mais elle sentait que cela viendrait.

La cadence s’accéléra, on entamait les gestes d’attaques. Xenia sentit une tension en elle. Les gestes d’attaque, c’était ce qu’elle voulait, attaquer tous ceux qui lui feront du mal. Elle suivit les moindres faits et gestes, avec une dynamique farouche et sauvage. Cela n’était pas du tout dans la nature de Xenia. Elle avait toujours était très pacifique, toujours gentille, sauf avec ceux qu’elle n’aimait pas. Beaucoup de chose avait changé ces deux dernières années. Elle se souvenait de son cœur brisé en quatrième année et enfin de son agression en cinquième. Plus jamais personne ne lui ferait de mal aussi bien physiquement que mentale. Peut être que Sirius avait vu juste en devant son protecteur dès sa première année, peut être qu’elle c’était mentit à elle même.


"Recommence, sans moi cette fois."

Elle recommença seule, comme lui avait indiqué Dorcas, elle se concentra. Ses mouvements n’étaient pas aussi automatiques que ceux de son professeur. Mais elle s’appliquait imaginant l’impacte de ses mouvements sur un corps humain, sur le corps d’un homme de la même taille qu’elle au visage triangulaire et sinueux avec des yeux des fous. Elle fronça un moment le nez toute en continuant ses mouvements, elle perdit presque l’équilibre car elle se concentrait trop sur le visage de son pire ennemi et pas assez sur les sensation de son corps, sur les mouvements qu’elle devait faire. D’ailleurs cette dernière le remarqua et le lui fit remarquer. Elle devenait beaucoup trop tendue. Elle respira profondément lors d’un geste de contre-attaque et elle se détendit, enfin un peu. Son professeur en l’observant avait remarqué la tension qu’il y avait dans son corps, son cerveau réfléchissait à deux milles à l’heure, elle pensait à la fois au mouvement, à leur efficacité, à leur puissance ainsi qu’à la personne qu’elle rêverait de frapper avec ce point fermé. Elle entendit la voie de Dorcas claqué, cela l’avait presque surprise, elle ne s’y attendait pas vraiment trop concentrer sur ses mouvements.

"Laisse ton corps réfléchir pour toi, cesse de penser avec des mots. Fais le avec tes gestes."

Xenia fit un petite pose et hocha la tête toute en gardant son regard fixé droit devant elle. Elle essaya de sentir son corps, sentir comment lui réagissait. A un moment elle ferma aussi les yeux pour mieux le sentir. Elle savait que cela n’était pas préconisé en combat mais comme cela elle y arrivait mieux. C’était comme pour le chant lyrique. Au début la respiration avec le ventre lui demandait de beaucoup se concentrer, et au bout d’un moment, sa respiration pour le chant c’était automatisé. Elle savait juste par intuition comment le faire, elle avait retrouvé sa respiration de bébé. Pour le Kihon, cela devait être pareille car elle sentait son corps réagir tous seul… Au bout d’un moment elle eut terminé et ouvrit les yeux. Elle fit un petit sourire à Dorcas et lui demanda :

« C’était mieux pour la fin ? J’ai essayé de me laissait aller à mes instinct comme pour le chant. »

_________________

Métamorphomage

Spoiler:
avatar
Xenia P. Romanova
Her Royal Highness Princess Xenia Petrovna Romanova of Russia


Messages : 570
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 25
Localisation : Paradise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entraînement hebdomadaire : bleus, gros bobos et pansements pour le fun (PV Dorcas)

Message  Dorcas Meadowes le Jeu 7 Juil - 1:00

Dorcas sourit à la jeune fille et hocha la tête, satisfaite des déplacements, et des circonvolutions maîtrisées de son corps. Le père de Dorcas lui-même n'aurait pas mieux accompli ces mouvements !

"Oui, beaucoup mieux."

Dorcas n'aurait pas comparé les exercices de kihon à des exercices de chant, mais si cela pouvait aider la Gryffondor à maîtriser son corps, alors... le maître décrivit un arc de cercle autour de son élève, réfléchissant à la suite des événements. Xenia avait récupéré ses réflexes plus vite que prévu. Peut-être était-il temps de passer au kata ? Il s'agissait d'un enchaînement de gestes, là aussi, mais codifiés, tous destinés à repousser des assaillants imaginaires, qu'ils soient seuls ou en groupe. Si le kihon visait à maîtriser son corps et ses réflexes, le kata, lui, n'avait d'autre but que de tendre vers la perfection du mouvement et de la technique.

"On va travailler les coups de pieds détendus." annonça-t-elle d'une voix chaleureuse, sachant que cet exercice était à la fois facile à maîtriser, à comprendre et à appliquer. "Comme ça." fit-elle en donnant l'exemple. Son buste s'inclina sur le côté, sa jambe de terre se plia, tandis que l'autre se détendait. Le pied s'arrêta à hauteur du menton d'un adversaire imaginaire. Dorcas reprit une position normale et expliqua, avec force détails, le déroulement exact du mouvement, insistant sur l'importance de s'appuyer sur la pointe du pied de terre, et non le talon.

"Sans ça, un souffle de vent peut te déséquilibrer. L'équilibre c'est la clé, pas la souplesse."

Il n'y avait pas besoin d'être souple pour pratiquer le karaté : c'était la voie du vide, pas de la souplesse. Pour cela, il fallait aller voir du côté du judô.

Lorsque l'élève eut exécuté plusieurs fois le mouvement, Dorcas proposa de prendre une pause. Elle prit sa bouteille avec elle et, assise en position du papillon, demanda l'air de rien : "Tu pensais à quoi, tout à l'heure, pendant le kihon ?"

Elle but et ajouta précipitamment : "Bien entendu, rien ne t'oblige à répondre, tu sais..."

Elle eut soudain peur d'avoir posé une question trop personnelle ; après tout, elle ne connaissait pas si bien Xenia, elles n'étaient guère proches en dehors de ces leçons, ni tout à fait des amies, plus tout à fait de simples connaissances. Elle craignit d'avoir outrepassé les limites de leur amitié. Dorcas maudit sa curiosité naturelle et secoua la tête, désolée de sa bêtise.

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entraînement hebdomadaire : bleus, gros bobos et pansements pour le fun (PV Dorcas)

Message  Xenia P. Romanova le Jeu 25 Aoû - 20:25

Xenia faisait vraiment de son mieux, son corps commençait à ne répondre que au karaté et au kihon. Elle fut contente quand ses efforts portent leur fruit et que Dorcas lui dit que cela était mieux. Elle attendait la suite avec impatience. Un grand sourire se dessina sur son visage lorsqu’elle parla de coup de pied détendu. Il y à quelqu’un dont elle rêvait de voir se prendre un coup de pied détendu dans les dents. Notre petite blonde observa bien attentivement les mouvements de son professeur. Elle analysa bien les postures de son corps, l’inclination de son corps. Il fallait imaginait un adversaire, et son adversaire imaginaire était déjà tout trouvé.

Dorcas lui expliqua par la suite que le secret de cet art martial était l’équilibre. Xenia hocha la tête et enregistra tous les paramètres. Une fois la démonstration du maitre terminé la rouge et or exécuta plusieurs fois le même mouvement, en essayant de le faire à la perfection. Au bout d’un moment, son professeur d’art-martiaux lui proposa de faire une pose. Ce qui ne la dérangea aucunement, même si elle n’était pas fatiguée. Au début de leur cour pourtant il lui arrivait d’être engourdie et fatigué bien avant le vrai début du cours. Xenia se mit alors toute droite et s’étira un peu pour garder son corps actif, elle prit son coude et le plaça derrière sa tête. Quelques secondes de chaque côté et elle laissa retomber ses bras le long de son corps, puis elle imita son Senseï et attrapa sa bouteille d’eau dans son sac et avala une gorgée, puis deux elle alla en boire une troisième quand la voix de Dorcas raisonna à ses oreilles, elle pensait que c’était pour reprendre le cours mais en faite elle lui posait des questions sur elle même :


« Tu pensais à quoi, tout à l'heure, pendant le kihon »

Xenia, bougea son nez de gauche à droite, cela montré souvent son embarras. Généralement elle réfléchissait aussi en même temps. Quand quelque chose l’embarrassait elle ne savait pas comment répondre. Elle n’aimait pas vraiment mentir, surtout à un ami, mais en même temps elle ne voulait pas lui parler de ce fou de professeur… Voyons son embarras son Senseï lui dit de nouveau :

« Bien entendu, rien ne t'oblige à répondre, tu sais... »

Xenia la regarda pendant un long moment et se mordit la langue inférieure. Peut être lui dirait elle, peut être pas. Elle ne savait pas. Les seuls au courant étaient Sirius et son frère jumeau, Luka. Les autres élèves avaient été épargné et s’il y avait eu d’autre victime elle en était pas au courant. Mais ce n’était pas une honte après tous, ce n’était pas comme si c’était ça faute, pas comme si elle l’avait provoqué pour qu’il pose ses sales mains sur elle, sa bouche de serpents sur la sienne. Non, elle l’avait juste croisé. Juste le fait d’y pensée la mettait dans une colère noire et elle sera du point. Ses cheveux qu’elle avait raccourcit en un carré pour le cours de karaté changèrent de couleur, de leur blond blanchâtre comme la neige ils devinrent rouge de colère. Xenia passait souvent par cette teinture en se moment. A croire qu’elle était toujours dans cette état en se moment. Finalement elle se contrôla et ses cheveux reprirent un teinte de blond vénitien, mi-roux, mi-blond qui laissait voire un peu de colère mais qui restait sous contrôle. Xenia s’assit alors et croisa les jambes et fini par dire :

« Je vais te raconter, mais dans ce cas là, on ne continus pas le cours… c’est une histoire longue et … compliqué, très compliqué. Un passage sombre de ma courte existence sur cette terre et le pire jour de ma vie à Poudlard. »

Xenia la regarda et fit un léger sourire qui laissait bien présager que ce qu’elle allait raconté n’allait pas être rose. L’acte en lui même était horrible, mais de ne pas savoir ce qu’il avait subis l’était tout autant.

« Quand je suis autant concentré je pense à notre professeur de Défense contre les forces du mal de cinquième année : Monsieur Lightning. J’ai envie de lui faire du mal, de l’écrasé et me dire que … si un jour il réessaie, même si je n’ai pas ma baguette, il finira KO. »

Les mots de Xenia avait claquer dans l’air tels un fouet empoisonné, tel un sifflement de serpents qui ne demander à mordre sa victime afin de lui injecter un poison mortel. Une flamme folle brillé dans se yeux à se moment, Un désir de vengeance ? Peut être bien oui, mais aussi, une satisfaction de ce qu’elle était devenue au niveau physique. Certes elle était toujours frêle, un coup de vent semblait la déstabiliser, mais elle se savait plus forte. Même si sur son bras il n’y avait pas un muscle gonflé, elle avait acquis grâce à Dorcas un technique qu’un pauvre sorcier, vivant dans son monde ne pourrait pas parer sans sa baguette de guimauve.

_________________

Métamorphomage

Spoiler:
avatar
Xenia P. Romanova
Her Royal Highness Princess Xenia Petrovna Romanova of Russia


Messages : 570
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 25
Localisation : Paradise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entraînement hebdomadaire : bleus, gros bobos et pansements pour le fun (PV Dorcas)

Message  Dorcas Meadowes le Ven 26 Aoû - 16:59

Étonnamment, Xenia ne la renvoya pas sur les roses. Elle montra certes quelques signes d'embarras, mais guère plus. Pendant quelques secondes, ses yeux s'agitèrent, témoins extérieurs de l'agitation qui régnait en elle : elle hésitait probablement à se confier. C'est alors qu'il se produisit un phénomène extraordinaire aux yeux de Dorcas : les cheveux de la jeune fille changèrent de couleur ! Elle avait toujours su que Xenia était une métamorphomage, mais elle n'avait jamais assisté à l'une de ses métamorphoses. C'était assez déstabilisant.

Ses cheveux avaient pris une couleur "rouge pompier", ou "rouge Gryffondor" pour davantage coller au monde sorcier. Xenia parut s'apercevoir qu'elle avait perdu le contrôle d'elle-même et sa chevelure reprit une teinte normale, autant que pouvait l'être ce blond presque blanc qui, s'il lui allait très bien, était trop beau et trop brillant pour paraître naturel. Xenia s'assit en face d'elle et commença à se triturer les mains en tout sens. Dorcas, pour sa part, jouait avec le bouchon de sa bouteille.

"Je vais te raconter, mais dans ce cas là, on ne continus pas le cours… c’est une histoire longue et … compliqué, très compliqué. Un passage sombre de ma courte existence sur cette terre et le pire jour de ma vie à Poudlard."

"Ok." répondit Dorcas, sa curiosité piquée. Elle se mordit la lèvre inférieure de crainte de ne paraître trop intéressée. Ce n'était pas le ragot en lui-même qu'elle voulait entendre, en fait... au fond, elle s'en fichait même. Elle s'inquiétait juste pour Xenia. Dorcas faillit soupirer : elle s'inquiétait trop pour les gens autour d'elle. Il fallait qu'elle arrête d'être altruiste, cela ne lui attirait que des ennuis - le dernier en date : cette satanée rumeur à propos d'elle et de Winchester dans un certain placard.

Xenia poursuivit, le regard fuyant, les doigts tremblants :

"Quand je suis autant concentré je pense à notre professeur de Défense contre les forces du mal de cinquième année : Monsieur Lightning."

Dorcas cilla ; elle aussi pensait souvent à un certain professeur de Défense contre les forces du mal. Jeffrey Cartwright, celui de leur quatrième année avec lequel elle avait eu une liaison,et même une révélation. Brève, mais destructrice. Surtout pour elle. Au final, il n'avait été qu'un profiteur doublé d'une enflure, mais Dorcas ne pouvait s'empêcher d'être nostalgique des moments passés ensemble. Elle revint à la réalité en remarquant le ton soudain dur que Xenia prenait. Ses paroles, elles aussi, témoignaient d'une grande colère trop longtemps contenue. Et pas seulement. Abus, injustice, rancœur, vengeance.

"J’ai envie de lui faire du mal, de l’écrasé et me dire que … si un jour il réessaie, même si je n’ai pas ma baguette, il finira KO."

Cette déclaration fut suivie d'un long silence, pendant lequel Dorcas fixa Xenia avec intensité, sans savoir que répondre. Ses sourcils bruns, légèrement froncés au-dessus du regard bleu clair, montraient qu'elle compatissait. Mais les mots ne venaient pas. Dorcas ne pouvait penser qu'à son propre cas, à la manière dont elle avait été, elle aussi, abusée. Dumbledore ferait mieux de revoir ses critères de sélection à ce poste, bon sang de bouse de dragon ! La jeune fille finit par répondre :

"Il fallait me le dire. Je peux t'apprendre les coups qui font mal, ceux de défense en cas de... situation trop rapprochée. On appelle ça les cibles anatomiques. Yeux, sternum, entrejambe, genoux. En un coup tu pourrais mettre n'importe qui par terre, homme ou femme, grand ou petit, costaud ou non."

Elle n'osa pas demander ce qui s'était exactement passé : elle le soupçonnait de toute manière, et voulait-elle vraiment l'entendre au fond ? Dorcas n'en était pas sûre. En revanche, ce dont elle était certaine, c'est d'avoir l'envie, elle aussi, de partager un bout de son secret :

"Mais ça ne suffirait peut-être pas. Je sais tout ça, et ça ne m'a pas empêché d'être prise au piège. Volontairement, en plus. Je me suis littéralement livrée."

Elle baissa le regard sur la bouteille d'eau, la referma, puis s'appliqua à la faire rouler entre ses mains.

"Il ne suffit pas d'être forte comme moi. Il faut aussi être intelligente comme toi."

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entraînement hebdomadaire : bleus, gros bobos et pansements pour le fun (PV Dorcas)

Message  Xenia P. Romanova le Dim 28 Aoû - 14:33

Il sembla à la jeune métamorphomage que son Senseï fut intéressé par ce qu’elle avait à dire. Cela gêna un peu Xénia mais, sans plus, après tous plus elle y pensait et plus elle se disait qu’elle n’avait pas à en avoir honte. Elle lui avoua ses pensées sur le sadique professeur de défense contre les forces du mal de leur cinquième année. En lui confiant aussi son objectif à propos des cours qu’elle prenait Dorcas rétorqua :

« Il fallait me le dire. Je peux t'apprendre les coups qui font mal, ceux de défense en cas de... situation trop rapprochée. On appelle ça les cibles anatomiques. Yeux, sternum, entrejambe, genoux. En un coup tu pourrais mettre n'importe qui par terre, homme ou femme, grand ou petit, costaud ou non »

Xenia redressa alors son visage et son regard céruléen vers son Senseï et lui fit un petit sourire, oui c’est ce qu’elle voulait, apprendre les coups qui font mal. Elle repensa alors à ce fameux jour ou le professeur de défense contre les forces du mal l’avait agressé dans un couloir… Au moment ou il aurait posé ses mains sur sa bouche … Alors qu’elle y pensait Dorcas poursuivit :

« Mais ça ne suffirait peut-être pas. Je sais tout ça, et ça ne m'a pas empêché d'être prise au piège. Volontairement, en plus. Je me suis littéralement livrée. »

Après avoir manipulé un peu sa bouteille, elle renchérie :

« Il ne suffit pas d'être forte comme moi. »

Xenia fut surprise de ce qu’elle venait de dire. Donc elle aussi elle c’était laissé « attraper » par un de leur professeur. La métamorphomage fut surprise, et sa colère à elle passa, ses cheveux reprirent alors leur blond platine naturelle, blanc comme les neiges de « notre Sibérie » comme disait son arrière-arrière grand-mère. En même temps sa réponse laissé sonné différents notes. Leurs mélodies se ressemblé mais au final elle n’avait pas la même tonalités. Un groupe de mot attira l’attention de la jeune fille : « …prise au piège. Volontairement… » Que voulait elle dire par là. Xénia n’était pas idiote elle savait bien de quoi elle parlait. Dorcas avait donc eu, une aventure avec un de leurs professeurs. Xénia ne la jugea pas, après tous combien de personne le faisait chaque année. Même si le phénomène était fréquent, elle pouvait comprendre que c’était quand même blessant.

« ... il faut aussi être intelligente comme toi »

Xenia rougit un peu, ce n’était pas vrai, elle n’était pas plus intelligente que n’importe qui. Son frère jumeau lui l’était, bien plus qu’elle. D’ailleurs il était presque parfait, parfois elle aurait préféré naître sa place, avoir la place du cadet, sans les pouvoir : être normal, en tout cas un sorcier normal. Xenia répondit alors après toute ses paroles :

« Je crois qu’on à une histoire glock en commun … je ne sais pas si on doit s’en réjouir mais du coup, je me sens moins seul… »

Xenia se releva d’un bon et poursuivit en s’étirant :

« Mais il y a une divergence. Tu disais avoir était piégé volontairement, pour moi ça ne c’est pas passé comme ça … c’était à la rentré de notre cinquième année comme je te l’ai dis Monsieur Cartwright avait été remplacé par ce fou de Lightning … un jour j’allais me rendre à la grande salle et je suis tombé sur lui dans un couloir que j’empruntais comme raccourcit … »

Les souvenirs remontant un bal de couleur parcourait le corps de la métamorphomage. Cheveux rouges, regard sombre, noir et haineux, une peau pâle, blanchâtre, reflet du mal-être qu’elle avait vécu et qu’elle ressentait encore. L’impression d’avoir été salit, d’avoir perdu une pureté qu’il sera alors impossible de retrouvait. Cela l’avait changé aussi, elle qui était généralement de bonne humeur, toujours souriante et expressive, elle était devenue une jeune fille morose, sans sourire, quelconque. Elle était devenue une page blanche, déchiré et froissé. Elle respira un bon cout et poursuivit son histoire en déambulant dans la pièce vide.


« Dès son premier cours, il m’avait fait flippé. Je ne sais pas si tu t’en souviens mais il avait une sorte de regard vicieux, sombre, fou. Bref il ne m’inspirait pas confiance et si je l’avais vu arriver je l’aurais surement évité mais il m’est tombé dessus et m’a empêché de rejoindre la grande-salle. »

Xenia faisait littéralement les cents pas, sa voix, normalement douce et sans variation donnait l’impression de prendre les montagnes russes : tantôt forte et aiguë, tantôt grave, tantôt colérique. Elle sera de nouveau le point elle avait l’impression de revivre la scène, la face à lui et son sourire de psychopathe.

« … il me trouvait jolie, et il me voulait. Je l’ai repoussé il c’est fâché et m’a forcé … il a posé ses sales lèvres sur les miennes … »

Elle eu une expression de dégout et posa main ses lèvres les essuyant comme si elle était encore salit par la bouche infâme de ce professeur.

« … j’ai réussis à me détaché après qu’il ait … bref il m’a menaçait de ne le dire à personne et que de toute façon personne ne me croirait. Tu sais que ma famille, mon sang, bref un de mes défauts reste ma fierté… Au lieu de fuir j’ai sortie ma baguette et je l’ai menacé en lui demandant des excuses qui convenait à ma condition : à genoux… »

Le regard de la rouge et or était perdu dans son récit elle renvoyé exactement la scène. Son visage respirait la fierté dont elle venait de parler comme si elle se tenait là, juste devant lui et lui demandait encore de se mettre à genoux. Elle regardait d’ailleurs vers le sol comme s’il y été, la à lui demandait pardon.

« Il c’est mit à genoux … à fait de excuses hypocrites … Je me suis retournée pour partir et là il m’a attrapait et ma fait tombé et il c’est jeté sur moi, ma baguette à roulé … Il en a profité un moment comme il à put puis il a entendu du bruit et il à fuit… »

Xenia fini alors son récit sans donné d’information sur a manière dont il avait profité d’elle. Au moins elle n’avait pas subis de relation forcé … Mais elle eut l’impression de ressortir souillé par ce fou. Elle qui était coquette, qui aimer la mode et tout autres artifices de la beauté avait renoncé à se faire jolie. Cette souillure ‘était un peu partie et il lu arrivait parfois d’osé mettre un robe, le week-end. Eté comme Hivers sous son uniforme elle portait ses collants pour ne pas laissé paraître un morceau de peau qui pourrait appeler la gente masculine à la regardait.

« Voilà … j’en ais parlé à mes parents… se sont les seuls au courant avec mon frère et Sirius… tu es la troisième. »

_________________

Métamorphomage

Spoiler:
avatar
Xenia P. Romanova
Her Royal Highness Princess Xenia Petrovna Romanova of Russia


Messages : 570
Date d'inscription : 05/10/2010
Age : 25
Localisation : Paradise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entraînement hebdomadaire : bleus, gros bobos et pansements pour le fun (PV Dorcas)

Message  Dorcas Meadowes le Mar 30 Aoû - 14:38

"Je crois qu’on à une histoire glauque en commun … je ne sais pas si on doit s’en réjouir mais du coup, je me sens moins seule…" souffla Xenia avant de se relever, et elle commença alors à faire les cent pas. Elle parla, et à l'entente du nom de Cartwright, Dorcas eut bien du mal à dissimuler le frisson d'angoisse - et de désir - qui courut sous sa peau comme un démon réveillé. Elle détourna brièvement le regard, lequel se porta sur Xenia quand elle avoua que son tortionnaire avec pour nom Lightning. Le regard de la Gryffondor toujours assise se durcit : elle ne l'aimait pas non plus. Elle l'avait toujours trouvé inhumain dans ses méthodes d'enseignement, dérangeant dans ses regards trop appuyés. Il avait constamment l'air du prisonnier tout juste sorti de trente ans de réclusion à Azkaban ; Dorcas ne comprenait pas comment Dumbledore avait pu se résoudre à engager un tel homme. On avait dû lui forcer la main, ce n'était pas possible autrement !

En comparaison, Jeffrey Cartwright était un homme doux et aimant qui l'avait traitée de la plus courtoise des manières ; il n'avait pas tenté de la violer, mais si Dorcas s'était refusée, que serait-il arrivé en fin de compte ? Elle n'avait jamais songé à cela, et elle n'avait pas très envie de connaître la réponse à cette question...

Le physique de Xenia s'accordait à l'humeur de ses souvenirs terribles. Elle faisait presque peur à voir, pas dans le sens où elle paraissait menaçante, mais plutôt parce que Dorcas craignait de la voir s'écrouler à chaque instant. Dans son récit, il y avait beaucoup de blancs à remplir, mais certains étaient plus parlants que les mots qui les entouraient. Dorcas ne la força pas à compléter ses phrases, ne l'encouragea pas à poursuivre. C'était à la jeune fille de dire ce qu'elle voulait, et de cacher le reste. C'était son droit. Peut-être sa propre mémoire avait-elle éludé certains détails ? C'était courant dans ce genre de situation.

"Voilà … j’en ais parlé à mes parents… se sont les seuls au courant avec mon frère et Sirius… tu es la troisième." acheva Xenia, qui respirait comme si elle venait de courir un sprint ou de nager un cent mètres en pleine mer déchaînée. En réaction, Dorcas hocha simplement la tête. Toujours assise, elle resta silencieuse quelques secondes avant de répondre :

"C'est après ça que tu as opéré ton... changement de style, je crois. Tu étais toujours très féminine avant cette année, je viens de m'en apercevoir."

Elle se mordit la lèvre et poursuivit : "Tu ne devrais pas te sentir coupable : ce ne sont pas tes tenues, ou ta beauté qui ont provoqué ce geste. C'est parce que tu avais l'attitude d'une proie. Cela dit sans te vexer ! C'est juste que... ce genre de mec s'intéresse aux gens qu'il juge faibles, incapables de lui refuser ce qu'il va demander. Il recherche une attitude, pas un physique."

Dorcas prit une grande inspiration et se leva. Elle prit la main de Xenia dans la sienne et, tout en la regardant droit dans les yeux, elle lui dit avec un petit sourire sincère et amical : "Désormais, il ne trouvera plus une proie. Ce genre d'hommes ne s'intéressera plus jamais à toi, car tu n'as plus ce profil bas qui les intéresse. Désormais, tu es une guerrière capable de réplique. Tu peux recommencer à t'habiller comme avant, à être heureuse. Tu ne crains plus rien !"

Dorcas hésitait à la prendre dans ses bras : cette confession à double-sens les avait rapprochées, mais pas à ce point peut-être... Dans un lent glissement, leurs mains se séparèrent. Dorcas pencha la tête, et son sourire pencha avec elle. La jeune fille recula pour s'appuyer contre une table qui se trouvait elle-même contre le mur.

"En tout cas, ton secret est sauf avec moi. Je n'en parlerai pas. N'aies aucune crainte."

Elle regarda par la fenêtre, derrière laquelle de lourds flocons de neige dansaient dans un ballet au rythme du vent. Cette vision calma un peu les battements affolés de son cœur : l'histoire de Xenia l'avait bouleversée bien plus qu'elle ne voulait l'admettre. Sa gorge se serra : et si la jeune fille lui demandait l'identité de son propre tortionnaire qui, lui, l'avait torturée à cause de l'amour qu'elle éprouvait à son égard ? Plus que de son corps, il avait abusé de ses sentiments. Serait-elle capable de se confier de la même manière, même après tout ce temps écoulé ? C'était il y a deux ans... bientôt trois. Seuls Lily et John connaissaient le fin mot de l'histoire - et encore, leur parler de cette expérience destructrice avait été presque pire que de la vivre. Même Lucas, avec qui elle avait rompu brutalement pour se mettre en couple avec le professeur, ignorait tout de la véritable tournure de cette affaire. Pourtant, au fond, il était l'un des premiers concernés. Dorcas poussa un profond soupir, les bras croisés sur sa poitrine. Le silence se prolongea et, peu à peu, devint gênant. Elle finit par lâcher :

"Pour ma part, je ne sais pas où commencer..."

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entraînement hebdomadaire : bleus, gros bobos et pansements pour le fun (PV Dorcas)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum