Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Aller en bas

Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Irina Brawn le Lun 20 Mai - 4:27


Nom : Brawn
Prénom :  Irina
Surnom : …
Âge : 17 ans
Date & Lieu de naissance : Le 20 Avril à Salem
Sexualité : Hétérosexuelle
Sang : Mêlé
Année de Scolarité : 7ème année
Baguette : Bois d’Orme 25,2 cm contient du crin de sombrale, baguette rigide.
Patronus : Renard
Avatar : Shay Mitchel


Pour en savoir plus

Spoiler:

» Quelle est la première chose que tu fais en te levant le matin ? Je m’étire et regarde le temps qu’il fait.
» Si je te dis que je n’aime pas le quidditch tu réponds quoi ? Es tu certain d’être sorcier ?
» Entre tes parents et toi c’est l’amour fou ? Mes parents…  Je préfère employé le terme géniteur…. Je pense que ça répond à la question.
» La crise d’adolescence, elle est passée chez toi ou pas ? Tu l’as eu au moins ? Et sinon, c’était comment ? La crise d’adolescence ? Je pense qu’elle est passée, en tout cas je l’espère, je n’en ai pas que des bons souvenirs…  
» Tu te considères comme un(e) rebelle ? Ou un enfant sage ? Je ne suis ni sage ni rebelle… Je me contente de suivre mes règles, tant mieux si ce sont aussi les vôtres.
» Ton âme sœur, il est comment dans tes rêves ? J’ai du mal à encore y croire, mais au fond je pense juste chercher une personne capable de comprendre qui je suis et de m’aimer ainsi .



"C’est difficile d’être jolie et féminine sans paraitre vulgaire… "

Votre histoire avant Poudlard


Tout à commencé un certain 20 avril. Pendant une douce nuit de printemps ma mère me donna la vie, au prix de la sienne. Un nouveau né parmi tant d'autre aurait été récupéré par son père, aimé et élevé par celui-ci. Seulement je n'ai pas eu cette chance... La seule chose que j'ai eu de lui fut une lettre pour l'avenir, qu'il déposa en même temps que moi dans un centre d'adoption. Ce fut doc ma première maison, un lieu ou les enfants comme moi affluaient, un monde d'orphelin a la recherche de la signification du mot famille. C'est dans cet endroit que j'ai fait mes premiers pas, dans cet endroit que j'ai prononcer mes premiers mots.
En ce qui me concerne je n'ai jamais ressenti un manque par rapport à l'absence de mes parents, je pense que c'est comme tout en vérité, ce que nous n'avons jamais eu ne peu nous manquer. J'ai passé mes trois premières années dans cet endroit en y construisant mon petit monde. C'est trois semaine après mes quatre ans, que Claire une agréable éducatrice est venu me trouver dans ma chambre. Pendant une bonne demi-heure elle m'a tout expliquer, elle m'a décrit en quoi consistait l'adoption, et a fini par me dire que c'était mon tour de quitter le foyer et de découvrir ce que c'était que d'avoir des parents. C'est quelques jours après que j'ai rencontré ceux qui m’accueillerais en leur foyer. Leur première impression fut plutôt bonne, deux adultes a l'air aimable allait donc devenir ses "parents" . Je me souviens encore avoir vu claire discuter avec eu et leur remettre cette feuille de papier dont j'ignorais encore tout a l'époque. Je grandit alors dans leur maison, une grande maison de campagne légèrement reculé de la ville. En age de m'en rendre compte j’eus compris que ces personnes étaient deux sorciers de talent, mon père adoptif  était un potioniste passionné par cette pratique, elle était secrétaire au ministère de la magie. Elle tenait a ses deux personnes comme s'ils avaient été ses véritables parents. Les années passaient et je m'épanouissait dans un monde qui ne pouvait que m'être destiné, je me sentais tellement bien avec eux, tellement qu'il semblait obligatoire que ça ne dure pas. Je me souviendrais toujours de ce jour ou pendant une journée d'école cette femme que j'adorais tant était venu me chercher a l'école.... J'avais neuf an à cette époque, elle m'avait emmener a la maison et m'avait fait m’asseoir un chocolat chaud juste devant moi. Je me souviens qu'elle m’ait pris la main des larmes plein les yeux et qu'elle m’ait dit " nous sommes seule désormais, il n'y a plus que toi et moi" Mon père adoptif trop confiant avait voulut tester lui même ce qui aurait du être une potion vivifiante... mais qui eu le même effet qu'un poison...  C'est alors que j'ai pleurer, pour la première fois dans doute depuis que j’eus dépassé l'étape bambin de ma vie, elle m’eut pris dans ses bras, et pour la toute première fois je ma souviens ne pas l'avoir appelé Aria, comme elle m'avait autorisé à le faire depuis toute petite... Elle était ma mère, pas celle qui m'a mise au monde mais celle qui m'avait aimé, élevée, et je me rappelle son sourire naturel après que j'ai prononcé ce mot remplis de valeur : "MAMAN"
C'est quelques mois suivant cette tragédie qu'elle eu jugé bon de me remettre cette feuille qui me suivait depuis ma naissance mais que j'avais oublié depuis le temps. Il s'agissait d'une lettre que mon père biologique m'avait adressé, m'expliquant tout... J’appris donc que ma génitrice était une vélane, et que lui, sang-de-bourbe n'avait pas voulut m'éduquer car il savait que je ressemblerait bien trop a sa femme... Cette excuse ne me suffit pas, et depuis ce jour je su qu'un jour je me vengerais... Que je deviendrais une grande sorcière a l'image de ceux qui m'avaient élevés, à l'image  de ces deux sang pur qui avait été là pour moi, et qu'il payerait... Car oui de mon jeune age j'étais déjà capable de tant de mauvaises intentions. Je fini alors mon éducation d'enfant au coté de cette femme qui avait été capable de me donné tout cet amour, jusqu’à recevoir une lettre de Poudlard. Je me souviens avoir passé une merveilleuse journée avec elle sur le chemin de traverse pour y trouver toutes mes fournitures, et avoir été folle de joie lorsqu'elle m’acheta un chat petit écueil pour m'accompagner à l'école... Ce qui me pressais plus que tout c'était de rentrer à l'école de Poudlard, de savoir dans qu'elle maison je serais, à Poufsoufle comme Aria ou dans une autre maison ? Quoi qu'il en soit ma vie de sorcière commençait vraiment à ce moment.
.


Votre histoire après Poudlard


Je me souviendrais toute ma vie de cette impatience qui me rendait presque folle, l'arrivée des première années par le lac aurait sans doute du avoir sur moi le même effet sur moi que sur les autres élèves, le paysage semblait tout droit sortit d'un rêve pourtant je n'avais d'yeux que pour l'immense château qui serait ma seconde maison, l'endroit ou j’espérais devenir une sorcière de talent. L'attente avant d'arrivé au château me sembla d’ailleurs bien trop longue, mais lorsque nous pénétrions dans l'école ou plusieurs des plus grand sorcier on fait leurs études chaque petit détails me semblait avoir la plus grande importance. Seulement mon impatience fut renforcé lorsqu'on nous arrêta devant la porte de la grande salle, on entendait les autres élèves déjà attablé derrière cette porte et seul ce bruit semblait vouloir parvenir jusqu'à mes oreilles, et quand on nous permis enfin d'entré je me sentais devenir comme folle, tout était encore mieux que dans mes rêves les plus fou, c'était simplement et véritablement MAGIQUE, et enfin, mon tour arriva, on me pose le choipeaux sur la tête et ...


"Oh ! Voilà une jeune âme qui sait ce qu'elle veut dans la vie... une vengeance ? Tu as l'air si sûre et si décidée, mais ne vaudrait-il pas mieux apprendre à vivre libre des fantômes de ton passé plutôt que de leur courir après ? A toi d'y réfléchir. Tu as sept années à Poudlard pour cela, c'est-à-dire bien assez de temps...
Mais où vais-je te répartir ? J'hésite. Serpentard pourrait assouvir ton ambition de grandeur, mais je me demande si tu t'y épanouirais vraiment... creusons un peu plus profond dans tes pensées. Hmm... tu es ambitieuse, je le savais déjà, mais aussi vive d'esprit, déterminée, et très maligne ! Bon, mon enfant, ta place est définitivement à SERPENTARD ! "


C'est ainsi que tout commença, le choipeaux en avait décidé ainsi désormais je me trouvais dans la maison créée par Salazard Serpentard, d'un coté je fus légèrement, contrarié par la réputation hostile de cette maison mais les paroles de cette entité magique m'avait presque convaincue. Il semblait avoir eu une hésitation certes mais ma mère m'avais fait promettre de lui faire confiance .. Le destin de ma scolarité était joué dès cet instant, il m'était impossible de revenir en arrière, je serais Serpentard, cette maison comme chacune des autres avait formé de nombreux grand sorciers dans ce monde, plus doué les uns que les autres. Je m'assis donc a la table qui m'attendait sous les applaudissement des élèves de ma maison. Il ne me fut pas très longtemps pour me sentir a ma place dans cette maison, je m'y sentais bien, et il ne me fut pas très longtemps pour me forger une réputation. Cela débuta avec un Poufssoufle de mon année qui avait été légèrement trop collant avec moi, il avait apparemment eu du mal a comprendre la différence avec jolie fille et fille faible sans répondant, celui-ci doit encore se souvenir de moi d'ailleurs, il n'avait pas prévu ma réaction il faut croire, et les professeurs eux même n’ont pas cautionné le fait que je sorte ma baguette à la première occasion, ce que j'ai eu et j'ai toujours du mal a comprendre car après tout, je suis une sorcière alors autant me servir de mes atouts.

Au fil du temps virent alors mes premières conquêtes, et j'avoue qu'il m'est arrivé plus d'une fois de prendre goût au fait de briser des cœurs, de faire craquer des garçon infidèles et les faire souffrir par la suite. Ce qui n'a fait que renforcer cette réputation de garce qui est devenue la mienne. Mon but principal n'était pas d'arriver a faire courir ses bruits de couloirs sur moi mais simplement de montrer à ces filles qui osent croire au prince charmant qu'il n'existe pas, qu'il suffit qu'un homme croise la route d'une femme plus belle pour céder a la tentation et ne pas hésiter a faire du mal. Cependant cela me permet de ne pas être toujours trop entourée, et je dois avouer que j'ai souvent été de ceux qui préfère inspirer la peur que l'amour. C'est un choix que j'ai préféré faire, et ce depuis le début de ma scolarité.

Je me souviens avoir ouvert mes livres de cour dès le premier soir pour en lire quelques lignes, pour me donner une idée de ce que nous allions étudié, j'avoue m'être pris d'affection dès le début pour certaine matière, comme les cours de potions qui son sans aucun doute la matière que je préfère, mais je ne me suis jamais plain d'avoir des cours de métamorphose, sortilège ou encore défense contre les forces du mal qui son des matières qui me plaisent presque tout autant. Plus le temps passait plus je me délectait du moindre détails me permettant d'être plus efficace et plus douée. Sans pour autant dire que je ne vivais que pour les cours je suis du genre qui sait se concentrer quand il le faut pour ne pas avoir a peiner plus tard. Mais sans aucun hésitation je dirais que ce qui me procurait le plus de plaisir parmi toutes les activités a Poudlard est les cours de vol, cette sensation de liberté m'a toujours provoqué cette sensation d'euphorie.

Tranquillement mon temps a Poudlard et même si je rentrais rarement a la maison préférant rester dans le château de Poudlard j'ai tout de même facilement gardé le contact avec ma mère adoptive... Ma maman.
Il n'y eu pas grand chose de bien enthousiasmant entre elle et moi durant cette première année, mais je me souviendrais toujours de ces grandes vacances après ma première année, la première fois que je retournais vraiment dans le monde moldu depuis mon entrée a Poudlard et que je prenais le temps de m'y balader. Étrangement je ne voyais plus ces gens de la même manière, je les trouvait ridiculement faible et insignifiant, et chaque minute en la compagnie de Ma maman me rappelait que mon père avant moi était né d'un parent moldu, et je me demandais étrangement si cela n'avait pas fait de lui un sorcier plus médiocre doté d'un sang sans réel puissance, et j'en suis venu a douté de mes performances à venir, n'allais-je pas aussi a mon tour subir une baisse de puissance anormal du à un sang antérieur a celui de mon père biologique... j'en arrivait même à un moment à envier la génétique de certains autres élèves, puis j'ai fini par me faire une raison, et même si la génétique n'était pas de mon coté a 100%, seulement un quart de moi était moldu et je me suis convaincue que ma détermination pourrait faire la différence.

Lors de ma deuxième année rien ne semblait bien différent, en vérité j'ai eu une scolarité ressemblante d'année en année, mais ce qui est certain c'est que jamais je n'ai cessé mes efforts, et mes envies de vengeance ne se sont jamais vraiment éteintes... Je dois avouer que par moment je n'y pense pas, vivant mes envie d'apprendre chaque jour pour par la suite arrivé a mes fins. Pour en revenir a ma deuxième année je crois qu'elle marque un tournant dans ma vision des choses dans ce monde, lors d'une dispute avec une fille d'une maison autre que la mienne m'a amené a utilisé des mots inédits dans ma bouche, "sang de bourbe" .
C'était dit, elle ne pouvait se permettre de me parler sur se ton avec une génétiques si peu fournie pour une sorcière. Je n'était pas du genre à avoir un complexe de supériorité mais ce jour la mon sang n'a fait qu'une tour, et de plus en plus souvent j'évitais le contact avec tout ce qui pouvait venir du monde moldu. Au fil de temps, sans bien y réfléchir pris d'un excès de rage ma vision des choses j'ai fini par l'exposer à Ma mère, et soudainement sans crié gare notre premier désaccord depuis des années de vie commune vit le jour. Nous, nous étions toujours soutenu et la magie représentait un pars importante de sa vie et sa génétique était identique a la mienne, si ce n’est que sont grand père paternel lui était un crakmol et non pas un moldu, a mes yeux il y avait tout de même une différence.

Sans dire que j'avais prévu un génocide moldu dans mon avenir proche j'avoue possédé une haine grandissante envers les moldu, une haine qui avait sans aucun doute pour cause les souvenirs du sang de bourbe le plus proche de moi par les liens celui qui lâchement m'a abandonné sans même vouloir essayé de connaître celle dont-il était le géniteur.

Jusqu’à maintenant rien n'a vraiment changé, les quelques connaissances proches qui m’entoure sont les rares personnes qui pourrait valoir la peine que je me rapproche d'eux, cependant une promesses de toujours me maintiens grâce à dieu loin du moindre sentiment, un bouclier anti souffrance qui me convient parfaitement et enfin une réputation d'élève doué mais sans grande compation qui ne m'a toujours pas lâché, ce qui ne m'a pourtant jamais empêché de jouer avec cette partie Vélane de moi que j'ai fini par chérir tout particulièrement pour ses nombreuses utilités possible.

Désormais je suis en ce moment même donc en septième année, je suis toujours la même, plus grande plus sur de moi et bien plus doué qu'à mon arrivé, mon caractère n'a fait que se renforcer et c'est ainsi que j'ai évolué pour devenir cette grande fille que je suis aujourd'hui.



♣ Joueuse ♥ Manipulatrice ♥ Ambitieuse ♥ Têtue ♥ Mystérieuse ♣

Physiquement, je suis...


Je dois avouer avoir du mal a me décrire... De la façon avec laquelle je me vois dans le miroir ou comment les autres peuvent me voir ? La différence n'est sans doute pas très grande, mais je sais que quelque chose en moi, que je ne suis pas capable de percevoir moi même me rends plus belle d'une certaine manière, plus attirante que les autres filles. C'est un pouvoir que je n'ai pas choisis mais dont je ne me plains pas, après tout c'est une impression agréable que de se sentir désirable. Il est donc temps que je rentre plus dans les détails et je commencerais donc par mon allure générale, de taille moyenne pour les gens de ma famille qui ont toujours été grand je me maintiens à un bon mètre soixante-dix accompagné d'un poids pas très haut, 55kg de muscles d'os et de chaire qui forment une silhouette élancé dont je suis fière, j'ai la chance de n'avoir aucune raison de complexer sur une partie de mon corps quel qu'elle soit. Un teint de mat d'une douce couleur sablée  et une peau immaculé de la moindre marque de l'adolescence le plus souvent possible laissé a l'air libre et a la vue du soleil, je ne suis pas ce genre d'élève qui se sentent bien dans leur uniforme de l'école et dès qu'il est possible de changer de tenue j'aime a explorer toutes les idées vestimentaire qui me trottent dans la tête.
J'ai les yeux marrons entourés de noir quelque soir d 'occasion, ma marque de fabrique, une couleur chocolat fondant au reflet lumineux, héritage familiale venu de ma mère biologique à en croire les quelques images d'elle que j'ai pu trouver dans des archives, tout comme mes cheveux. Bruns très foncé au tendances noires au reflets dépendant de la luminosité et que  je préfères longs, simplement par ce que pour moi qui change de style comme une change-forme change de visage c'est un atout de taille. Un petit nez et des lèvres pulpeuses et ce dans la légèreté et la simplicité, bien loin d'une impression de retouche au botox elles ont leur charme au naturel, et j'ai un don tout particulier pour que mon sourire soit intégré dans mon regard et non pas affiché niaisement sur un visage sans luminosité, pour être simple mon sourire je ne le trouve pas nécessaire, je n'aime pas me forcer a faire croire que je suis heureuse, car tout ce que je cherche a représenter à travers mon apparence c'est cette force et cette puissance a laquelle je rêve d’accéder et non pas avoir l'air d'une gentille petit poupée de porcelaine.
Pour conclure je dirais que je suis de celle qui sont belle dans la simplicité, je ne dis pas pour autant que je ne fais aucun effort pour ressembler à celle que je suis, mais je ne cherche pas non plus à être ce que je ne suis pas.
Comme ma maman me l'a dit avant mon entré à poudlard « soit toi même, aime toi et tu ne pourra que te sentir bien... » je ne fais que suivre ses conseils.
  /div>

Moralement, je suis...


Au fil du temps j'ai appris que s'attacher a une personne était le meilleur moyen de souffrir, comme si tout ce qui nous rends heureux était destiné à disparaître dans un vent de tristesse... oui il m'arrive encore de vivre entouré par les fantômes de mon passé. Je me refuse donc d'aimer de quelque façon qu'il soit, l'attachement me fait peur. Je possède en contre partie un grande soif d'apprendre, de maîtriser la magie, ma baguette est d'une certaine manière ma meilleure amie. Je suis  ce genre de personne capable de tout pour arriver à mes fins, c'est peu être aussi pour ça que je ne suis pas une personne amicale...
Je n'ai certes pas toujours été comme ça, mais c'est tellement plus simple et agréable de savoir que ceux capable de vous faire souffrir se comptent sur les doigts d'une main, que ce mode de vie me convient mille fois plus. L'ignorance et l’innocence de l'enfance ainsi que la gentillesse qui l'accompagne se sont comme qui dirait évaporé de ma façon de me comporté. J'ai cette mauvaise réputation qui me suis, les filles me voient comme une garce qui aime briser leur couples pour ne pas dire exactement ce que j'entends derrière moi quand je passe dans les couloirs, pourtant je n'ai jamais eu pour intention de leur faire du mal, certes il m'arrive de jouer avec le cœurs de ces tombeurs, je trouve ça drôle de les voir me tourner autour, s'attacher a moi au point que certain en oublie leur petites amies pour au final leur faire comprendre que je refuse de partager ma vie avec une personne incapable de voir au delà de mon apparence, incapable de comprendre ce que je peu ressentir.
C'est l'un des désavantages d'avoir du sang de vélane dans les veines, car il est impossible de faire confiance à un homme comme les autres... D'un autre coté je ne crache pas sur ma génétique, je suis manipulatrice et pouvoir jouer d'un charme comme celui-ci est toujours très pratique.
Solitaire... non pas par manque d'occasion de me faire des amis ou par timidité, mais simplement par ce que j'ai préféré m'éloigner des gens, pour autant je ne me cache pas et ne longe pas les murs, il me suffit bien souvent de quelques mots bien placés pour que les gens n'aient pas envie de revenir près de moi.
Perfectionniste, Franche et Intelligente, voici sans aucun doute mes plus grandes qualités, enfin ce que je considère comme telle et ce même si ça ne plaît pas a la plus pars des gens, ce qui n'est pas pour me déplaire.
Pour conclure je dirais que je me plaît comme je suis, je ne plaît pas au gens et cela me conviens parfaitement. Je suis bien loin de tout ses élèves, loin des souffrances occasionnées par la vie, je me contente de jouer, jouer avec les gens et leur façon d'être, et parfois même jouer une vie qui n'est pas la mienne. .


Prénom ou Pseudo :
Âge : bientôt 16 ans
Expérience en rp : Pas mauvaise
Tu as lu le règlement ? Oui
Code : [validé par D.]
Double(s) compte(s) ? Elina Ashfort
Comment as-tu connus le forum ? En surfant sur internet
Que penses-tu du forum ? Je l'adore
Quelque chose à dire ? Pas vraiment.

Questionnaire de répartition

Spoiler:

» Alors que vous vous promenez dans un couloir sombre de l’école vous entendez des bruits de pas derrière vous et vous apercevez une ombre au fond du couloir. Que faîtes-vous ?
(c)Vous sortez votre baguette et attendez patiemment que la personne arrive à votre rencontre.

» Vous êtes en plein duel, quelle tactique allez vous utiliser pour battre votre adversaire ?
(a) Une tactique défensive. Vous vous protégez à l’aide de bouclier jusqu’à ce que la personne çe soit bien fatigué, vous passez ensuite à l’attaque.

» Dans 30 minutes va commencer le cour d’histoire de la magie, vous réalisez que vous avez complètement oublier de faire le devoir que le professeur à donné il y à 1 semaine. Que faire ?
(b)Vous allez directement à la bibliothèque essayé de faire votre devoir même si vous savez que vous aurez une mauvaise note, c’est mieux qu’un 0.

» Voldemort vous envoie une lettre et vous propose de rejoindre ses mangemorts. Comment réagissez-vous ?
(d)Partagé. Vous ne savez pas si vous allez le rejoindre. D’un coté il vous promet la puissance à laquelle vous aspirer tant, et de l’autre le fait de tué des innocents vous révulse.


Dernière édition par Irina Brawn le Jeu 13 Juin - 11:49, édité 12 fois
avatar
Irina Brawn

Messages : 38
Date d'inscription : 19/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Romane Lawson le Lun 20 Mai - 10:42

Bienvenue à toi Smile
avatar
Romane Lawson

Messages : 47
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Dorcas Meadowes le Lun 20 Mai - 15:51

Bienvenue Irina ! N'hésite pas à m'envoyer un MP quand tu jugeras que ta présentation est prête pour le passage du Choixpeau. Cela dit, je préfère te prévenir que je serai absente du 23 au 28 mai inclus, donc si tu es pressée, il faudra contacter un autre administrateur (Lucas ou Xenia Wink)

Bon courage pour ta fiche ^^

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Irina Brawn le Lun 20 Mai - 17:14

Ma fiche sera vite terminée Dorcas Wink
avatar
Irina Brawn

Messages : 38
Date d'inscription : 19/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Alice Queen's le Dim 26 Mai - 16:46

Re bienvenue
avatar
Alice Queen's
Dame de Pique ♠


Messages : 111
Date d'inscription : 18/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Lucas Crawd le Lun 27 Mai - 15:21

Re-bienvenue la miss Wink
Tu connais la maison, donc si tu as un problème, n'hésite pas Wink
avatar
Lucas Crawd

Messages : 511
Date d'inscription : 20/09/2010
Age : 24
Localisation : dans les coins isolés du château

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Irina Brawn le Lun 27 Mai - 16:52

Merci, et t'en fais pas lucas, en cas de besoin j'hésiterais pas Smile
avatar
Irina Brawn

Messages : 38
Date d'inscription : 19/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Irina Brawn le Dim 2 Juin - 23:40

Je suis prette pour l'arrivé du choipeaux il me semble Smile
avatar
Irina Brawn

Messages : 38
Date d'inscription : 19/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Dorcas Meadowes le Mar 4 Juin - 12:35

C'est bon mis à part quelques petites choses :
* Dans l'histoire avant Poudlard, tu passes de la première personne du singulier à la troisième, soudainement : "Elle tenait a ses deux personnes comme s'ils avaient été ses véritables parents." ;
* Il y a pas mal de fautes d'accord, notamment, que je vais te demander de corriger. Avec ce site ce sera parfait : http://bonpatron.com/ Wink

Mais comme ce ne sont que des petites choses que tu peux facilement corriger par la suite, et non des problèmes concernant le fond historique ou moral de ton personnage, le Choixpeau va donc passer tout de suite Wink

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Le Choixpeau Magique le Mar 4 Juin - 12:40

Oh ! Voilà une jeune âme qui sait ce qu'elle veut dans la vie... une vengeance ? Tu as l'air si sûre et si décidée, mais ne vaudrait-il pas mieux apprendre à vivre libre des fantômes de ton passé plutôt que de leur courir après ? A toi d'y réfléchir. Tu as sept années à Poudlard pour cela, c'est-à-dire bien assez de temps...

Mais où vais-je te répartir ? J'hésite. Serpentard pourrait assouvir ton ambition de grandeur, mais je me demande si tu t'y épanouirais vraiment... creusons un peu plus profond dans tes pensées. Hmm... tu es ambitieuse, je le savais déjà, mais aussi vive d'esprit, déterminée, et très maligne ! Bon, mon enfant, ta place est définitivement à SERPENTARD !

_________________

Les humains ont vraiment un don
pour désirer
ce qui leur fait le plus de mal.
avatar
Le Choixpeau Magique

Messages : 128
Date d'inscription : 09/03/2010
Localisation : Dans le bureau de Dumbledore

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Irina Brawn le Mar 11 Juin - 1:43

Il me semble que ma fiche est terminée Wink
avatar
Irina Brawn

Messages : 38
Date d'inscription : 19/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Dorcas Meadowes le Mar 11 Juin - 11:26

Sur le fond, tout va bien. Sur la forme, il reste d'assez nombreuses fautes qu'il faudrait corriger (en relisant ou avec le logiciel que je t'ai fourni).
Allez courage, un dernier effort ! Wink

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Irina Brawn le Mar 11 Juin - 20:53

Désolé :/ Je corrige tout de suite j'ai pas pris le temps de le faire hier 0=)
avatar
Irina Brawn

Messages : 38
Date d'inscription : 19/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Dorcas Meadowes le Mar 11 Juin - 21:47

Pas de souci ! Dis-moi quand tu auras eu le temps de le faire Smile

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Irina Brawn le Jeu 13 Juin - 11:54

Je pense en avoir corrigée une bonne partie déjà Smile
avatar
Irina Brawn

Messages : 38
Date d'inscription : 19/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Dorcas Meadowes le Jeu 13 Juin - 12:29

En effet ! Tu es donc désormais ♪ validée ♫ Bienvenue sur le forum chère Irina ! Wink

_________________


"Heroes are born to be troublemakers."
avatar
Dorcas Meadowes
Kick-ass girl


Messages : 1114
Date d'inscription : 28/06/2011
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur http://entrechats.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irina, ou comment ne jamais juger un livre sur sa couverture...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum